AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Orgueil et Tentation | With King Bradley

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Sin
Le péché originel
Modo rp et fiche

avatar

Masculin
Lion Singe
Messages : 196
Age : 24
Rang dans le RP : Homonculus de la Tentation, le Péché Originel | La Tentation Incarnée | Le Péché | L'Ombre des Ombres | Le Péché Originel
Rang spécial Hrp : Super Sin, détenteur du Super Badge de Super Fan de Roy Mustang (*bave*), donné par son idole | Premier membre du FanClub de Roy Mustang *_* | (Possède 3 pin's collector, un mug Colonel Flame, 1 Badge de Roy-Sama, un mouchoir Colonel Flame et des roller Colonel Flame dédicassés par Roy-Sama !) | Super Pépé ! | Possède 1% de Subaru sous la forme d'un chat noir nommé Hei ! | A reçut 6 roses dont la dernière est de Suba-Chat !

Feuille de personnage
Points:
25/90  (25/90)
Niveau:
17/20  (17/20)

Pouvoir: Sin est là, Méfiez vous donc des Ombres ... Méfiez vous aussi de ses épées ... De son statut d'Homonculus ...

MessageSujet: Orgueil et Tentation | With King Bradley   Lun 1 Mar - 1:37

Sin déambulait tranquillement dans les rues de Central, remontant un boulevard bondé en cette matinée ensoleillée. L'air, bien que un peu frais, était agréable, et il régnait dans la capital un rien de sérénité sur les visages des humains qui y vivaient. Il était amusant de voir la différence que l'on pouvait relever entre Central et le reste d'Amestris. La Capitale d'État semblait ne pas avoir conscience de l'état de tension dans lequel se trouvait actuellement le pays. Mais ce n'était qu'une illusion, Sin le savait. Les citoyens semblaient heureux, mais au fond, ils cachaient tous quelque chose, que ce soit de la tristesse, de la peur, de la crainte ou autre. Mais l'Homonculus n'en avait que faire, et c'est en arborant le même faux sourire que ces gens qu'il croisait, qu'il se dirigeait vers le cœur de la capitale, le QG. La Tentation sur les ordres de Dante, devait se rendre au bureau de Pride, alias King Bradley, le Généralissime d'Amestris, pour y recevoir quelques informations de sa part. Il ne comprenait pas trop pourquoi il devait le rencontrer, habituellement, c'était dame Dante qui lui donnait ses missions, pas Pride, même si la vieille Dame le considérait comme son "Chef d'œuvre", un Homonculus qui vieillit comme les humains. En fait, King Bradley était certainement l'Homonculi le plus proche des Hommes, celui qui y ressemblait le plus. C'est pour cette raison que Sin avait toujours eu un peu d'amertume envers lui. Sa position le tentait grandement, mais il ne pouvait rien y faire, il n'atteindrait jamais l'humanité sans obéir ou répondre à sa tentation. Le Péché Originel soupira. Voilà longtemps qu'il avait mis cette amertume pour Pride sur le côté, et qu'il se contentait de faire ce que Dante désirait qu'il fasse pour elle. C'était le plus court moyen d'atteindre son but, si l'on pouvait dire ainsi ...

Perdu dans ses pensés, bien que continuant son chemin en tentant d'éviter au mieux et le plus humainement possible les passants qui marchaient eux aussi sur le trottoir du boulevard, et s'interrogeant que les raisons l'amenant à Central, Sin s'approchait de plus en plus du centre de la Capitale et de son QG. Si l'Homonculus se promenait librement dans les rues, exposé à la vu de tous, c'est parce qu'il passait totalement inaperçu dans la population humaine. Son grand manteau noir était somme tout à fait banal et contrairement à ses homologues, son tatouage d'Ouroboros était invisible à la vue de tous, puisque situé dans son dos et donc caché par ses vêtements. Cela était un grand avantage pour la Tentation incarnée, et ça l'arrangeait bien. De plus, son visage de jeune homme ayant la vingtaine et l'innocence qu'il incarnait, n'apportait que très peu de soupçons sur lui, si ce n'était jamais. Alors, il en profitait.

Après avoir marche durant plusieurs longues minutes, Sin arriva enfin devant l'imposant bâtiment qu'était le QG de Central. Alors c'était là que travaillait Pride ? Il en avait de la chance ... Soupirant, il jeta un coup d'œil à tous les vigiles qui montaient la garde à l'entrée. Ceux ci seraient sans doute facile à passer, mais atteindre le bureau du Généralissime incognito, serait on ne peut plus ardu. Soupirant à nouveau de dépit, Sin avança dans l'allée centrale, qui menait aux escaliers desquelles on accédait à l'entrée même du bâtiment. Les gardes le regardèrent passer, mais ne bronchèrent pas, et c'était tant mieux. Par contre, arrivé dans le QG, une réceptionniste l'interpela. A nouveau alors, l'Homonculus soupira, mais beaucoup plus silencieusement que précédemment.

"Bonjour Monsieur, que puis-je pour vous ?"

Sin regardait la demoiselle, une jeune femme, à peine la trentaine, les cheveux longs et ondulants, châtains, montrant une mine faussement aimable, accompagné d'un sourire tout aussi faux. Il n'avait pas envie de perdre de temps à s'étaler en blablateries, il voulait rencontrer Pride au plus vite. Rendant son sourire niais à la demoiselle, la Tentation incarnée lui répondit, sur un ton qu'il fit aimable lui aussi.

"Je cherche le bureau d'investigation, j'ai des informations à donner concernant une affaire de meurtre"


La jeune femme le scanna pendant un moment, essayant de voir s'il mentait ou non, mais Sin étant un excellent acteur, elle se laissa prendre au piège.

"Bien, suivez moi, je vais vous y conduire"

Elle se retourna, et avança. Sin s'empressa de la suivre. Il ne s'attendait pas à ce qu'elle l'accompagne, il pensait qu'elle allait lui indiquer le chemin à prendre et le laissait se débrouiller. Peut être ne s'était elle pas laissé prendre si facilement que ça à son jeu d'acteur. Hum ... Il n'aimait pas cela. En silence, il suivait la réceptionniste, qui elle parlait de choses et d'autres que l'Homonculus écoutait d'une oreille distraite, répondant par oui ou non via des signes de la tête. Soudain, alors qu'il s'enfonçait dans le dédale des couloirs du QG, Sin repéra un homme, un militaire sans doute, qui arrivait dans le sens opposé au leur, et à ses pieds, une large ombres comme il les aimait. La chance lui souriait. Attendant patiemment que l'homme passe à coté de lui, laissant la demoiselle devant lui parler, Sin se positionna derrière le militaire et disparu dans l'ombre, sans que la réceptionniste ne s'en aperçoive. D'ailleurs, elle continuait son chemin, inconsciente du fait que son interlocuteur était partit. L'homonculus resta dans l'ombre du soldat un bon moment, invisible aux yeux des employés qu'il croisait. Puis, passant d'ombres en ombres, il réussit à monter jusqu'à l'étage du bureau de Bradley, étrangement désert. Il put alors, sans aucun problème, s'approcher de la pièce ou il travailler et y entrer.

Il n'y avait personne, pas un chien, pas âme qui vive. Sin trouvait cela étonnant. Pride devait sans doute savoir qu'ils devaient se rencontrer ! Fronçant légèrement les sourcils, il entendit des bruits de pas se rapprocher derrière la porte par laquelle il venait de rentrer. Immédiatement, il se dirigea vers une des armoires du bureau, qui projetait une ombre sombre sur le coté. L'Homonculus y disparu, sachant très bien que si c'était Pride qui arrivait, celui ci le verrait ...

_________________

~ I'm in your Shadow ... ~

Sin's Theme
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
King Bradley
Généralissime, Président Bradley
MJ

avatar

Messages : 54
Rang dans le RP : Président d'Amestris.
Rang spécial Hrp : PNJ

Feuille de personnage
Points:
100/100  (100/100)
Niveau:
20/20  (20/20)

Pouvoir: Oeil Ultime ~ Rapidité Accrue ~ Maître en Escrime ~

MessageSujet: Re: Orgueil et Tentation | With King Bradley   Lun 1 Mar - 16:07

Finalement, le Général Cortez était repartie sur ses deux pieds du bureau du King. Son comportement, bien que dicté par l’alcool, avait bien failli lui couter la vie. Non mais alors, ces humaines réagissaient de drôle de façon, parfois. Tenter de le draguer et de l’embrasser, LUI… Elle avait de la chance que ses « compétences » soient très utiles au Généralissime en ce moment. Il l’avait donc simplement assommé, puis abandonnée sur le grand sofa rouge du bureau, avant de donner la consigne à sa secrétaire de la laisser se reposer. A son réveil, il y avait fort à parier qu’elle ne se souviendrait pas de ce petit moment gênant…

Le généralissime des armées d’Amestris avait donc rapidement effacé cet « incident » de son esprit. Il put effectuer sans encombre la tournée d’inspection sur le terrain réservé pour l’Exposition Universelle prévue dans un mois, un peu en dehors de la ville. Tout avançait bien, les ouvriers étaient dans les délais, chose rare de nos jours. Distribuant poignées de mains et sourires amicaux, le King ne vit pas passer la matinée. Le carillon du clocher de la cathédrale de Central City se chargea donc de le rappeler à ses obligations. L’heure, toujours l’heure… Mais comment diable faisaient ces humains pour supporter encore et toujours plus de contraintes liées aux horaires… Fort heureusement pour lui, son statut de leader lui donnait implicitement le droit d’arriver en retard s’il le désirait, et sans que personne ne lui fasse de remarques. Il retourna donc tranquillement au QG avec son escorte. A peine eut il posé un pied dans le bâtiment que des militaires lui sautèrent dessus, apparemment affolés.


-« Généralissime… Nous avons un problème… Il faut que vous veniez au centre de contrôle… »


Le centre de contrôle… Une immense pièce au centre de laquelle reposait une gigantesque carte d’Amestris. Des petites figurines étaient placées à certains endroits de la carte, symbolisant les forces armées du pays, et éventuellement, les attaquants lorsqu’ils étaient identifiés. Cette pièce connaissait une agitation certaine mais, dès l’entrée du King, tout le monde se calma et un responsable prit la parole.

-« Sir ! Nous venons de recevoir des rapports plutôt inquiétants du QG Est ! Apparemment, ils seraient attaqués par une force inconnue. Nous n’avons pas plus de précision, les lignes en direction du QG sont toutes coupées, à présent… »

-« Hum… Prenez contact avec les quelques cellules dispersées dans la ville, et demandez leur de faire un rapport sur la situation le plus vite possible… Prévenez la division basée à Xenotime de se rendre immédiatement sur place. Je préfère ne pas toucher aux forces de Lior, les rebelles pourraient profiter de l’occasion… Tenez-moi au courant. »

-« Yes, Sir, à vos ordres ! »


Et voilà encore un problème de réglé. Ces humains paniquaient vraiment pour un rien… Il y aurait des morts, c’est certain, mais ce n’était pas ce qui tracassait Bradley. Non… Lui était bien plus intrigué par l’identité des assaillants… Ce fut donc en ruminant ce genre de pensées comme savaient si bien le faire les humains que le King gagna son bureau. Sa secrétaire n’était plus en poste, c’était l’heure de sa pause. Tant mieux, il valait mieux qu’il n’y ait personne dans les parages de toute façon.

La porte s’ouvrit dans un petit grincement, et la silhouette du King se découpa immédiatement à l’intérieur du bureau encore plongé dans une certaine pénombre. L’homonculus inspecta rapidement la pièce, et finit par y déceler son « invité », tapis dans l’ombre d’une des armoires de la pièce. Bien, il avait donc eu le « message ». Bradley referma la porte et marcha en direction de son fauteuil, sans prêter la moindre attention visuelle à son « grand frère ».


-« Sors de ta cachette frère, ou tu vas finir par prendre la poussière… »


Drôle de façon d’accueillir un invité, qui plus est un grand frère comme Sin. Mais Bradley n’était pas du genre à s’encombrer du respect de l’ainé. Il s’installa donc tranquillement dans son fauteuil et finit par fixer des deux pupilles la personne qui lui rendait visite aujourd’hui…

-« Voilà un bout de temps que je te t’avais vu, frère… J’en avais presque oublié à quoi tu ressemblais… Alors, qu’as-tu fait de beau ces dernières années, dis moi ? Quelque chose d’utile, j’espère, pas comme certains tires au flanc que je ne citerais pas…»

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sin
Le péché originel
Modo rp et fiche

avatar

Masculin
Lion Singe
Messages : 196
Age : 24
Rang dans le RP : Homonculus de la Tentation, le Péché Originel | La Tentation Incarnée | Le Péché | L'Ombre des Ombres | Le Péché Originel
Rang spécial Hrp : Super Sin, détenteur du Super Badge de Super Fan de Roy Mustang (*bave*), donné par son idole | Premier membre du FanClub de Roy Mustang *_* | (Possède 3 pin's collector, un mug Colonel Flame, 1 Badge de Roy-Sama, un mouchoir Colonel Flame et des roller Colonel Flame dédicassés par Roy-Sama !) | Super Pépé ! | Possède 1% de Subaru sous la forme d'un chat noir nommé Hei ! | A reçut 6 roses dont la dernière est de Suba-Chat !

Feuille de personnage
Points:
25/90  (25/90)
Niveau:
17/20  (17/20)

Pouvoir: Sin est là, Méfiez vous donc des Ombres ... Méfiez vous aussi de ses épées ... De son statut d'Homonculus ...

MessageSujet: Re: Orgueil et Tentation | With King Bradley   Lun 1 Mar - 19:07

Tapi dans l'ombre de l'armoire, Sin attendait. Les bruits de pas qu'il entendait au delà de la porte se faisaient de plus en plus audibles et proches. La personne à qui ils appartenaient n'allait pas tarder à entrer ... Camouflé là ou il était, l'Homonculus n'avait d'autre chose à faire que d'observer la pièce, en attendant de pouvoir réapparaitre aux yeux du monde. Le bureau de Bradley était assez sobre à y regarder. Les murs étaient blancs, sans décorations excessives, les meubles n'étaient pas là en abondance, il y avait juste l'essentiel pour un bureau, à savoir des étagères, des armoires, fauteuils, tables et autres. Bien sur, ils étaient certainement fait dans un bois massif, rare et chers, mais excepté cela, rien de frivole. Sin en était d'ailleurs plutôt surpris, il pensait que Pride aurait profité grassement de son rang et qu'il aurait fait de son bureau un ramassis de richesses et d'ornements. Pour la peine, la Tentation était plutôt agréablement surpris, chose rare, qui ne dura pas longtemps. Alors que son regard était posé sur le lustre ornementé qui pendait au centre du plafond de la pièce, la porte de bois s'ouvrit doucement dans un grincement sonore. L'attention de Sin fut déportée vers celle ci.
La silhouette d'un homme plutôt grand de taille apparu dans l'encadrement de la porte. Ses cheveux étaient d'un noir sombre, son visage, celui d'un homme respectable, ayant vers la cinquantaine. Il portait une moustache aussi noire que sa chevelure ainsi qu'un cache devant l'œil gauche, en plus de sa tenue militaire. Sin le détailla un très bref instant, ce qui lui suffit amplement pour identifier l'"homme" et le reconnaitre. King Bradley, alias Pride ... Il avait un peu changé depuis la dernière fois qu'il l'avait vu, un peu vieillit, bien qu'il ait conservé sa stature d'homme jeune et fiers. Que voulez vous, il était l'orgueil incarnée après tout ! Bradley entra dans la pièce, où la lumière était légèrement tamisée, et inspecta celle ci du regard. Sin savait qu'il allait repérer sa présence, son œil ultime était infaillible et redoutable. L'orgueil était certainement la seule créature sur cette terre qui puisse repérer la Tentation quand elle se cachait dans les ombres. Après quelques secondes à scruter la pièce de fond en comble, Pride referma la porte derrière lui, qui grinça à nouveau, puis, s'avança vers le meuble au centre de la pièce qui n'était autre que son bureau. Sa démarche et son expression faciale pouvait faire croire à n'importe qui qu'il ne se doutait de rien, que tout était normal, mais Sin n'était pas du style à se laisser berner aussi bêtement, Pride l'avait repéré ...

-« Sors de ta cachette frère, ou tu vas finir par prendre la poussière… »

Un fin sourire naquit sur les lèvres de la Tentation, sourire qui mourut presque instantanément alors qu'il quittait sa cachette d'ombre, pour apparaitre au grand jour devant l'Orgueil. Pride s'asseyait derrière son bureau, tandis que Sin s'approchait de celui ci. Puis, plus un mouvement. Durant un temps qui parut long, Bradley et Sin se regardèrent droit dans les yeux, sans vaciller. C'était un peu comme un duel de force entre les deux Homonculus, mais pas de force physique, non, c'était un duel mental. Aucun des deux ne se laissa vaincre par l'autre. Finalement, Pride pris la parole, rompant ainsi le silence qui s'était installé entre les deux "frères".

-« Voilà un bout de temps que je te t’avais vu, frère… J’en avais presque oublié à quoi tu ressemblais… Alors, qu’as-tu fait de beau ces dernières années, dis moi ? Quelque chose d’utile, j’espère, pas comme certains tires au flanc que je ne citerais pas…»


Sin leva un sourcil imperceptiblement. Non pas qu'il était surpris, juste qu'il trouvait étrange que Bradley s'intéresse à ce qu'il avait fait durant tout ce temps ou les deux Homonculus ne s'étaient pas vu. La Tentation n'avait pas franchement envie de discuter longuement avec l'Orgueil. Il voulait que celui ci lui donne les détails de sa mission au plus vite, histoire qu'il puisse quitter ce lieu le plus rapidement possible. Lançant un léger sourire narquois au King, Sin ouvrit la bouche, répondant alors à son vis à vis avec un soupçon de désintérêt ...

"Effectivement "Frère" ... Cela fait bien longtemps, mais tu n'as pas beaucoup changé, malgré quelques rides supplémentaires ! Ah, cela ne doit pas être facile de vieillir, mais bon, je n'en sais rien, je ne vieillit pas ! ..."

Sin laissa un instant planer son sarcasme dans l'air, fixant Pride un court instant avant de reprendre la parole :

"Tu veux savoir ce que j'ai fait ? Je pensais que Dame Dante te racontait tout ... Mais à croire que non ! Dommage ... Parce que je ne suis pas là pour raconter mes exploits ! Alors dis moi ce qu'il y a à savoir sur la mission et tenons nous en là d'accord ?"

La Tentation avait parlé franchement et sans aucune colère dans la voix. Il montrait juste qu'il n'avait pas trop envie de s'attarder ici. Mais Sin n'était guère sur que Pride le lâcherait de si tôt, il était du genre a aimer faire trainer les conversations et à tourner des heures entières autour du pot. Pauvre de lui ..

_________________

~ I'm in your Shadow ... ~

Sin's Theme


Dernière édition par Sin le Mer 3 Mar - 17:42, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
King Bradley
Généralissime, Président Bradley
MJ

avatar

Messages : 54
Rang dans le RP : Président d'Amestris.
Rang spécial Hrp : PNJ

Feuille de personnage
Points:
100/100  (100/100)
Niveau:
20/20  (20/20)

Pouvoir: Oeil Ultime ~ Rapidité Accrue ~ Maître en Escrime ~

MessageSujet: Re: Orgueil et Tentation | With King Bradley   Lun 1 Mar - 22:15

Bradley n’était pas le seul à qui cette réunion ne faisait pas très plaisir. Son « frère », comme la plupart de ses comparses, n’hésita pas à ironiser sur la nature spéciale du généralissime d’Amestris. Oui, il vieillissait, et c’était l’une des plus grandes fiertés de Dante. C’était à croire que cela rendait les autres jaloux, cette petite et si puissante capacité qu’avait son corps à se dérégler tout doucement, jusqu’au jour où il ne fonctionnerait plus. Bradley n’y trouvait rien de spécial, mais c’était quand même un atout pour se tenir aussi proche des humains qu’il l’était.

Par contre, il n’apprécia pas la réaction suivante de Sin et il le laissa s’exprimer sur son visage. Son air se renfrogna et une lueur mauvaise commença à briller dans son unique œil visible. Il savait très bien que cela n’impressionnerait en aucune manière le visiteur de ce soir, mais son impudence devait être remise à sa place.


-« Pauvre imbécile… Tu crois vraiment pouvoir venir ici et simplement prendre tes « ordres » ? Tu aurais mieux fait de t’adresser à Sloth dans ce cas… Malheureusement pour toi, c’est moi qui te sers d’interlocuteur… »

Voilà bien trop longtemps que Dante n’avait pas eu de nouvelles du Péché Originel. Et au vu des évènements actuels avec l’un des membres de la « famille », il était plus que nécessaire de se remettre au courant des occupations de chacun, quitte à froisser la petite fierté des uns et des autres.

-« Tu n’as aucune idée de la situation actuelle…»


Pour le coup, personne n’aurait pu le deviner… Pas même Dante… L’immobilisation de Tiky le renégat s’était mal passée et l’enveloppe corporelle de l’alchimiste en avait fait les frais. Elle avait contacté Pride juste avant de quitter le manoir, en compagnie de Glutonny et Envy pour s’occuper de Tiky. Elle se rendait à Central pour sceller définitivement le cleptomane, et il y avait de grandes chances pour que ce voyage soit le dernier pour la vieille dame.

-« … Et je ne m’intéresse pas à tes « exploits »… Peut m’importe la façon dont tu t’es débarrassé d’un nuisible, il est plus important de connaître les tenants et aboutissants de tes actes, surtout s’ils ont une répercussion sur Amestris… C’est un élément de base de la politique des humains, la recherche de renseignements et leurs conséquences… Mais apparemment, tu ne peux pas comprendre… »

Avec un air très désapprobateur, Bradley se pencha quelque peu pour déverrouiller l’un des tiroirs de son bureau. Il s’empara d’un dossier bleu, dont le nom de son sujet trônait fièrement sur une petite étiquette blanche. Il le garda devant lui, mais en laissant visible le petit carré blanc. On pouvait y lire « Lieutenant-Général Elkion Harkonnen ».

-« Alors ? Toujours rien à me dire ? As-tu donc une existence si inintéressante à notre cause ? Passes-tu donc ton temps dans l’ombre des autres ? »

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sin
Le péché originel
Modo rp et fiche

avatar

Masculin
Lion Singe
Messages : 196
Age : 24
Rang dans le RP : Homonculus de la Tentation, le Péché Originel | La Tentation Incarnée | Le Péché | L'Ombre des Ombres | Le Péché Originel
Rang spécial Hrp : Super Sin, détenteur du Super Badge de Super Fan de Roy Mustang (*bave*), donné par son idole | Premier membre du FanClub de Roy Mustang *_* | (Possède 3 pin's collector, un mug Colonel Flame, 1 Badge de Roy-Sama, un mouchoir Colonel Flame et des roller Colonel Flame dédicassés par Roy-Sama !) | Super Pépé ! | Possède 1% de Subaru sous la forme d'un chat noir nommé Hei ! | A reçut 6 roses dont la dernière est de Suba-Chat !

Feuille de personnage
Points:
25/90  (25/90)
Niveau:
17/20  (17/20)

Pouvoir: Sin est là, Méfiez vous donc des Ombres ... Méfiez vous aussi de ses épées ... De son statut d'Homonculus ...

MessageSujet: Re: Orgueil et Tentation | With King Bradley   Mar 2 Mar - 1:49

Sin remarqua bien vite en dialoguant avec Bradley que celui ci aussi ne semblait pas très ravie de cette rencontre entre les deux "frères". Au moins, il n'était pas le seul ! Alors peut être que Pride irait au plus vite et qu'il ne s'attarderait pas sur des points insignifiants. Mais malheureusement, l'Homonculus de la Tentation n'avait pas encore remarqué le visage qu'arborait désormais celui de l'Orgueil, suite à ses paroles assez tranchées. Le regard du King brillait maintenant d'une lueur plutôt mauvaise, menaçante, et son expression se renfrogna, cela se vit à ses sourcils qui se froncèrent de manière assez marquée. Quand Sin le remarqua, il comprit qu'il s'était peut être un peu trop laissé allé, et qu'il devrait peut être se ressaisir. Certes, il jalousait un peu le fait que Pride pouvait vieillir et ressentir la même chose que les humains, et il aurait bien aimé être à sa place en ce moment, mais il était contraire à son devoir auprès de Dame Dante que de provoquer des querelles entre lui et ses frères et sœurs. Cela était incompatible avec leur mission et leur but à tous ! Alors, Sin décida de garder le peu de ressentiments qu'il avait pour lui et de faire comme si de rien n'était. Mais Pride, lui, semblait décidé à calmer lui aussi le jeu du Péché Originel.

-« Pauvre imbécile… Tu crois vraiment pouvoir venir ici et simplement prendre tes « ordres » ? Tu aurais mieux fait de t’adresser à Sloth dans ce cas… Malheureusement pour toi, c’est moi qui te sers d’interlocuteur… »


Sin ne répondit pas, bien peu impressionné par la monté de colère du Généralissime d'Amestris. Il avait vu bien pire dans son existence d'Homonculus, et les seules colères qu'il redoutait un temps soit peu, étaient celles de Dame Dante, rien de plus, rien de moins. Toujours silencieux, la Tentation s'assit dans un des fauteuils en face du bureau de Bradley, l'écoutant parler, ou plutôt, pester. Il parlait de s'adresser à Sloth ? Hum, au fond ça n'aurait pas était plus mal, au moins, Sin s'entendait bien avec cette dernière, bien mieux qu'avec le King, mais que voulez vous, on ne peut pas tout avoir dans la vie, le beurre et l'argent du beurre !

-« Tu n’as aucune idée de la situation actuelle…»

L'attention de Sin, jusque là légèrement distraite aux fabulations de Pride, fut soudainement accaparée. Qu'entendait il par "la situation actuelle" ? Cela faisait un petit moment qu'il n'était pas retourné au Manoir de Dante, d'ailleurs, l'ordre de celle ci lui suggérant de venir chercher ses ordres auprès de Bradley lui était parvenu via téléphone, et tout avait été bref, il n'avait reçut aucune nouvelle ou information sur "la situation actuelle". Alors, s'était il passé quelque chose, un événement quelconque mais certainement important, dont il n'avait pas été mis au courant ? Un soupçon d'appréhension naquit en Sin, bien que le sentiment n'évolua pas beaucoup. N'avait il vraiment aucune idée de ce qu'il se passait en ce moment ?


-« … Et je ne m’intéresse pas à tes « exploits »… Peu m’importe la façon dont tu t’es débarrassé d’un nuisible, il est plus important de connaître les tenants et aboutissants de tes actes, surtout s’ils ont une répercussion sur Amestris… C’est un élément de base de la politique des humains, la recherche de renseignements et leurs conséquences… Mais apparemment, tu ne peux pas comprendre… »


Pas comprendre, non, effectivement, il ne pouvait pas comprendre, et pourquoi ? Parce qu'il n'était pas humain. Voilà qui était fourbe de la part de Pride, fourbe et bien joué en même temps ! Après tout, Sin avait ironisé à propos de sa capacité à vieillir comme les humains, alors Bradley avait bien le droit à son tour d'ironiser sur le fait que l'Homonculus de la tentation ne pouvait ressentir ce que ressentaient les humains. Un légers soupire à peine audible s'échappa des lèvres de Sin, qui fixait Pride. Celui ci, une mine assez négative sur le visage, se pencha vers l'un des tiroirs de son bureau, le déverrouillant pour en sortir un dossier bleu, avec une étiquette blanche dessus. Intrigué, le Péché Originel fixa l'objet, lisant ce qu'il y avait écrit dessus "Lieutenant-Général Elkion Harkonnen". L'Homonculus du Péché ne savait pas du tout qui était cette personne, ni même à quoi elle pouvait bien ressembler bien sur, tout ce qu'il savait c'est qu'elle était plutôt bien gradée.

-« Alors ? Toujours rien à me dire ? As-tu donc une existence si inintéressante à notre cause ? Passes-tu donc ton temps dans l’ombre des autres ? »

Les dernières paroles de Bradley firent sourirent Sin, d'une manière un peu plus prononcée qu'à l'accoutumée. Malheureusement, son sourire, comme toujours, s'effaça bien vite. La colère de Pride ne s'était pas dissoute, et au fond, cela pouvait être compréhensible. Quoi qu'il en soit, le Péché repris la parole, faisant cette fois attention à bien maitriser ses mots.

"- Une existence inintéressante à notre cause ? Cela, Pride, ce n'est pas à nous d'en juger ... De plus, je tiens à relever le fait que vous êtes bien contents, tous, que je passe mon temps dans les ombres des autres quand il s'agit d'aller espionner incognito des lieux particulièrement ardus à pénétrer pendant que vous vous occupez d'affaires un peu moins lassantes ! ... "

C'était là la stricte vérité, dès qu'il y avait une mission nécessitant discrétion c'était lui que l'on envoyait ! Mais ça, on ne le relevait pas !

"- De plus, effectivement, je n'ai aucune idée de la situation actuelle, étant donné que j'ai passé les trois derniers mois de ma vie en mission à Xing ! Mais bon, je comptais sur toi pour que tu m'en dises un peu plus sur les événements récents ! Puisque je suis là pour recevoir une mission, autant faire d'une pierre deux coups non ? Alors je t'écoute Pride ! Ensuite, tu m'expliqueras les modalités concernant mes "ordres" ..."

Sin avait parlé on ne peut plus normalement, ayant décidé de mettre son sarcasme sur le côté. Au fond, Pride avait raison, ils devaient tous connaitre les faits et gestes des autres homonculus, savoir ou ils en étaient, pour coordonner au mieux leurs actions. Pride avait beau être comme il était, on ne pouvait pas renier le fait qu'il avait le profil d'un leader.

_________________

~ I'm in your Shadow ... ~

Sin's Theme


Dernière édition par Sin le Mer 3 Mar - 17:42, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
King Bradley
Généralissime, Président Bradley
MJ

avatar

Messages : 54
Rang dans le RP : Président d'Amestris.
Rang spécial Hrp : PNJ

Feuille de personnage
Points:
100/100  (100/100)
Niveau:
20/20  (20/20)

Pouvoir: Oeil Ultime ~ Rapidité Accrue ~ Maître en Escrime ~

MessageSujet: Re: Orgueil et Tentation | With King Bradley   Mar 2 Mar - 15:51

Pride devait avoir touché un « petit » point sensible, puisqu’il obtint de son frère la localisation de sa dernière mission : Xing. Voilà qui manquait plutôt de précision. Décidemment, ses frères homonculi ne comprenaient pas à quel point les détails étaient importants. Mais vu que Dante n’avait jamais paru mécontente du travail de son ombre favorite, il devait lui en raconter bien plus sans trop de difficultés. Bradley espérait seulement que son maître soit encore en état de faire quoi que ce soit dans quelques jours et de lui transmettre les détails importants concernant Amestris et l’armée…

-« C’est étrange, il ne me semblait pas que l’ironie faisait parti de tes péchés, Sin… Tu voudrais que je te donne des informations sur les évènements récents sans me donner quoi que ce soit en échange ? Tu mériterais une bonne correction… Malheureusement, nous n’avons pas le temps de te remettre à ta place… Mais je t’ai à l’œil, Frère, et je n’oublierais pas… »

Il était temps de mettre de coté les querelles intestines. Pride aurait bien voulu laisser Sin dans l’ignorance la plus totale à propos de l’état de « Mère », mais ce n’était peut être pas la meilleure chose à faire dans les conditions présentes. Après tout, elle risquait d’avoir besoin de lui pour chercher une nouvelle « enveloppe corporelle ». Bradley aurait très bien pu sacrifier l’un de ses soldats sans qu’il ne reste aucune trace, mais il fallait tout de même montrer une certaine valeur pour devenir le prochain corps de Dante… Après sa dernière menace, l’homonculus tenant les rênes du pays se leva de son bureau et s’installa devant la grande fenêtre de la pièce, comme il avait souvent l’habitude de le faire. Le dossier, quant à lui, était resté sur la table, comme pour défier le visiteur de s’en emparer pour le feuilleter.

-« Mère est au plus mal… Notre Frère Cleptomane s’est retourné contre elle après avoir réussi à nous débarrasser définitivement de Greed. Quelle ironie du sort… Elle a réussi à immobiliser le traître, mais au prix de graves blessures sur son corps. »

Pour l’instant, Dante tenait le coup, et possédait encore tous ses moyens. Mais il y avait des dégâts internes qu’elle ne pouvait cacher indéfiniment.

-« Elle est actuellement en route pour Central, en compagnie de Envy et de Glutonny. Le traitre sera scellé dans la ville sous Central et c’est là bas que tu devras les retrouver, après la « mission »… »

Bradley se retourna et planta de nouveau son regard dans les pupilles sombres de son frère. Il regagna son bureau et ouvrit le dossier de l’alchimiste d’état, qu’il posa dans un sens de lecture convenable pour Sin.

-« Malgré son état, Mère ne tient pas à ce que nous relâchions notre quête de la Pierre. Elle m’a dit qu’il était bien plus important de nous obtenir l’humanité qu’autre chose. Voilà donc ta prochaine « cible ». Il s’agit du Lieutenant Général Elkion Harkonnen, une alchimiste d’état. Elle aurait peut être le potentiel pour créer la pierre. Après tout, elle a déjà bravé l’interdit et elle a failli nous donner une jeune sœur, même si elle n’a pas conscience de ce qu’elle a fabriqué ce jour là… »

Comment ne pas s’en apercevoir ? La mort de sa fille ainée, l’alchimie sans cercle et cette mécagreffe qu’elle cache si habilement… Mais on ne peut rien cacher à l’œil de Pride.


-« Elle va bientôt être envoyée à Lior, en remplacement du Général Cortez, toujours souffrante, pour superviser l’élimination des derniers bastions de rebelles encore présents. Elle doit revenir vivante, tu entends ? On risque d’avoir besoin d’elle plus tard, si elle s’avère assez forte pour suivre le chemin de la Pierre Philosophale. Lorsque ce moment viendra, tu seras chargé de la « motiver »… La famille est un très bon levier, surtout pour cette femme… Je ne sais pas ce dont elle serait capable si elle risquait de perdre un autre enfant… En parallèle, il serait bon de trouver un nouveau corps pour Mère… L’actuel ne tiendra pas très longtemps… Tu connais les critères, n’est ce pas… La famille Harkonnen est remplie de femmes belles et fortes, je te suggère de creuser dans cette direction… Des questions ?»

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sin
Le péché originel
Modo rp et fiche

avatar

Masculin
Lion Singe
Messages : 196
Age : 24
Rang dans le RP : Homonculus de la Tentation, le Péché Originel | La Tentation Incarnée | Le Péché | L'Ombre des Ombres | Le Péché Originel
Rang spécial Hrp : Super Sin, détenteur du Super Badge de Super Fan de Roy Mustang (*bave*), donné par son idole | Premier membre du FanClub de Roy Mustang *_* | (Possède 3 pin's collector, un mug Colonel Flame, 1 Badge de Roy-Sama, un mouchoir Colonel Flame et des roller Colonel Flame dédicassés par Roy-Sama !) | Super Pépé ! | Possède 1% de Subaru sous la forme d'un chat noir nommé Hei ! | A reçut 6 roses dont la dernière est de Suba-Chat !

Feuille de personnage
Points:
25/90  (25/90)
Niveau:
17/20  (17/20)

Pouvoir: Sin est là, Méfiez vous donc des Ombres ... Méfiez vous aussi de ses épées ... De son statut d'Homonculus ...

MessageSujet: Re: Orgueil et Tentation | With King Bradley   Mar 2 Mar - 20:28

-« C’est étrange, il ne me semblait pas que l’ironie faisait parti de tes péchés, Sin… Tu voudrais que je te donne des informations sur les évènements récents sans me donner quoi que ce soit en échange ? Tu mériterais une bonne correction… Malheureusement, nous n’avons pas le temps de te remettre à ta place… Mais je t’ai à l’œil, Frère, et je n’oublierais pas… »

Sin fit semblant de ne pas avoir entendu ce que son "frère" venait de dire. Il ne souhaitait pas répondre aux sarcasmes de Pride, au risque d'être à son tour tenté de retomber dans des paroles mauvaises. Bradley disait qu'il méritait une correction ? Qu'il l'avait à l'œil ? Oh, le Péché Originel n'en doutait pas le moins du monde, et il trouvait même tout à fait normal que le généralissime d'Amestris garde un "œil" sur tous ceux qui l'entouraient, quand on connaissait le secret qu'il cachait derrière ce bandeau noir sur son visage. D'ailleurs, on pouvait presque prendre ses paroles pour un jeu de mots, une métamorphose signalant en résumé que Sin ne pourrait rien lui cacher, qu'il verrait tout, au sens propre du terme ! Mais l'Homonculus de la Tentation ne craignait pas celui de l'Orgueil, il savait que bien qu'il soit vu par Dame Dante comme son "chef d'œuvre", celle ci ne tolèrerait pas que ce même "chef d'œuvre" fasse quoi que ce soit de répréhensible contre l'Ombre des Ombres. Alors le Péché se contenta de laisser closes ses lèvres, ne voyant guère l'intérêt de répondre à son homologue. Ce dernier d'ailleurs, après avoir lancé sa dernière réplique, se leva, quittant le fauteuil de son bureau et se dirigeant vers la grande fenêtre qui se situait non loin. Il avait laissé le dossier bleu du Lieutenant-Général Elkion Harkonnen sur sa table de travail, comme un défis lancé à Sin pour voir s'il allait s'en emparer. Mais c'était mal connaitre celui ci, qui certes, fixa le chemisier bleu, mais ne bougea pas le moindre muscle pour aller fouiller dedans. Il était patient, et attendait donc que Pride parle avant toute chose. L'orgueil resta quelques minutes dans le silence, le regard tourné par l'extérieur, au delà de la vitre translucide, Puis, il repris la parole, sur un ton un peu moins hostile.

-« Mère est au plus mal… Notre Frère Cleptomane s’est retourné contre elle après avoir réussi à nous débarrasser définitivement de Greed. Quelle ironie du sort… Elle a réussi à immobiliser le traître, mais au prix de graves blessures sur son corps. »

Sin ne pu faire autrement que de réagir physiquement à la nouvelle. Son regard se leva vers Pride, qu'il fixait désormais. Il n'en revenait pas, Mère était mal en point ! Comme cela pouvait il bien être possible ? La Tentation l'avait toujours vu comme une femme puissante et forte, invincible, possédant un pouvoir dépassant l'entendement ! Mais c'était à croire que non, certainement là la cause de son corps qui commençait à se faire vieux et dégénérescent. Mais il était censé encore tenir quelques mois, le temps pour eux, les Homonculus, de lui trouver une nouvelle enveloppe apte à l'accueillir ! Il semblerait pourtant que Tiky Mick soit passé avant. Voilà une autre nouvelle qui l'atterrait légèrement. Ainsi, leur frère cleptomane était passé dans le camps adverse, était devenu un Renégat ? Certes, Sin ne l'avait jamais porté fortement dans son cœur, un peu à l'image de Pride, mais pour des raisons différentes, néanmoins, jamais il n'aurait pensé que Tiky se serait rebellé contre Dame Dante ! Il pensait que la fidélité et le dévouement de la Cleptomanie étaient les deux seules choses sincères chez lui ... A croire qu'on ne connait jamais assez bien les autres ...

-« Elle est actuellement en route pour Central, en compagnie de Envy et de Glutonny. Le traitre sera scellé dans la ville sous Central et c’est là bas que tu devras les retrouver, après la « mission »… »


Ainsi, Mère venait à Central. Sin était légèrement inquiet pour elle, qui représentait l'unique moyen de devenir humain. Mais le fait qu'elle soit accompagnée de Glutonny et d'Envy était une chose qui le rassura. Avec Envy, elle ne risquait certainement rien. Regardant toujours dans la direction de Pride, Sin le vit détourner le regard de la fenêtre pour venir plonger son unique iris visible dans les yeux bleu foncés de la Tentation. Puis, après quelques secondes, Bradley vint regagner son bureau, reprenant sa place sur son fauteuil, avant d'ouvrir la chemise du dossier "Elkion Harkonnen". Il tourna ensuite les feuilles dans la direction de Sin, lui permettant de lire leur contenu écrit facilement.

-« Malgré son état, Mère ne tient pas à ce que nous relâchions notre quête de la Pierre. Elle m’a dit qu’il était bien plus important de nous obtenir l’humanité qu’autre chose. Voilà donc ta prochaine « cible ». Il s’agit du Lieutenant Général Elkion Harkonnen, une alchimiste d’état. Elle aurait peut être le potentiel pour créer la pierre. Après tout, elle a déjà bravé l’interdit et elle a failli nous donner une jeune sœur, même si elle n’a pas conscience de ce qu’elle a fabriqué ce jour là… »

Tout en écoutant Pride, Sin arpentait les lignes du dossier. D'après les informations, Elkion Harkonnen avait tenté une transmutation humaine par le passé pour essayé de ressusciter sa fille ainée, décédée. Bien entendu, elle avait échoué, mais avait détruit la chose qu'elle avait créé, n'aboutissant donc pas à la naissance d'un Homonculus. Voilà pourquoi Pride parlait de "failli nous donner une jeune sœur". Bien sur, comme tous les alchimistes qui avaient tenté de transgresser les règles de la Nature, le lieutenant-général Harkonnen pouvait utiliser l'alchimie sans user de cercle, comme le désormais connu Edward Elric. Elle était donc une très bonne candidate dans la course pour fabriquer la pierre philosophale ! Il suffirait à Sin de trouver son point faible et de l'appâter par là ...

-« Elle va bientôt être envoyée à Lior, en remplacement du Général Cortez, toujours souffrante, pour superviser l’élimination des derniers bastions de rebelles encore présents. Elle doit revenir vivante, tu entends ? On risque d’avoir besoin d’elle plus tard, si elle s’avère assez forte pour suivre le chemin de la Pierre Philosophale. Lorsque ce moment viendra, tu seras chargé de la « motiver »… La famille est un très bon levier, surtout pour cette femme… Je ne sais pas ce dont elle serait capable si elle risquait de perdre un autre enfant… En parallèle, il serait bon de trouver un nouveau corps pour Mère… L’actuel ne tiendra pas très longtemps… Tu connais les critères, n’est ce pas… La famille Harkonnen est remplie de femmes belles et fortes, je te suggère de creuser dans cette direction… Des questions ?»

Deux missions en une ? Voilà qui était du gout de Sin. Tout d'abord, faire en sorte que le lieutenant-Général Harkonnen soit "tentée" de fabriquer la pierre philosophale, d'une manière ou d'une autre. Cela était parfaitement dans les cordes de l'Homonculus de la Tentation ! En plus de cela, Pride venait de lui révéler son point faible, ses enfants. En lisant rapidement le dossier, Sin releva le fait que les enfants de Lady Harkonnen étaient toutes des filles. L'Ombre des Ombres sourit brièvement, c'était décidément trop facile ! Les Femmes étaient les êtres les plus facilement tentée. Ça allait être un jeu d'enfant, sans mauvais jeu de mots. De plus, trouver un nouveau corps pour Dame Dante dans la famille Harkonnen allait aussi être plutôt simple, au vu du nombre incroyable de jeunes femmes qu'il y avait. Il suffirait de prendre celle qui répondrait le mieux aux attentes et exigences de Mère ... Sin leva les yeux vers Bradley, une lueur étrange dans le regard.

"- A Lior dis tu ? Hmmm ... Je vais m'attarder à l'observer un peu avant d'agir, il me faut connaitre ses moindres péchés ... Ça me permettra aussi de la protéger discrètement et de la tester. Je te contacterai pour te signaler son aptitude ou non à entreprendre la quête de la Pierre Philosophale. Si tout va bien, je pourrai ensuite certainement aller cueillir une pomme dans son jardin de filles. J'entends par là une de ces jolies petites gamines à peine adolescentes. Je suis certain que l'instinct maternel fera le reste. Et au cas ou notre lieutenant-général s'entête à ne pas coopérer, je saurai trouver l'argument qui la résignera ... Après tout, l'Ironie n'est peut être pas mon péché, mais la Tentation, si ..."

Un fin sourire s'imprima sur les lèvres de Sin. L'idée même de pouvoir manipuler une femme l'emplissait d'une joie plutôt forte pour lui. Il avait enfin obtenu une mission un peut plus amusante que celles qui consistaient habituellement en de l'espionnage.

"- Quand au corps de Dame Dante, je ferai tout ce qui est en mon possible pour en trouver un répondant aux critères dans les plus brefs délais. Cela me peinerai grandement de voir Mère souffrir plus que nécessaire dans l'enveloppe charnelle actuelle ... D'ailleurs, oui, j'ai bien une question. Pourquoi Mère n'élimine t elle pas notre traitre de "Frère", si on peut encore appeler cela un "frère" ? Après tout, à moins qu'il ne soit encore utilise aux yeux de Mère, il devrait finir comme Greed, tu n'es pas de mon avis ? C'est là le sort des renégats ..."


Sin fixait droit dans les yeux Pride, qui lui aussi le regardait. Ce qu'il venait de dire, il le pensait, Dame Dante était la seule personne sur cette terre que la Tentation ne trahirait jamais ! Il ferait tout ce qu'il a en son pouvoir pour protéger, aider et sauver celle qui l'avait recueilli, il y a maintenant près de cent cinquante ans. Voilà pourquoi savoir la trahison de Tiky Mick le rendait si tranchant dans ses idées ...

_________________

~ I'm in your Shadow ... ~

Sin's Theme


Dernière édition par Sin le Mer 3 Mar - 17:41, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
King Bradley
Généralissime, Président Bradley
MJ

avatar

Messages : 54
Rang dans le RP : Président d'Amestris.
Rang spécial Hrp : PNJ

Feuille de personnage
Points:
100/100  (100/100)
Niveau:
20/20  (20/20)

Pouvoir: Oeil Ultime ~ Rapidité Accrue ~ Maître en Escrime ~

MessageSujet: Re: Orgueil et Tentation | With King Bradley   Mer 3 Mar - 13:42

Bien entendu, la réaction de Sin quant à l’état de mère ne passa pas inaperçu pour l’œil ultime de Pride. Il n’était pas au courant, ou alors jouait très bien la comédie. L’homonculus de l’orgueil rangea tout de même son comparse dans la catégorie « Fidèles à Dante », ce que Tiky n’était plus, désormais. Cependant, il eut le bon gout de ne pas interrompre le chef des armées d’Amestris. Il put ainsi lui exposer sa « mission » concernant le Lieutenant Général Harkonnen. Cette tâche sembla intéresser son comparse, puisque, contrairement à ses habitudes, il ne partit pas sans poser de questions. Une lueur étrange s’était allumée dans son regard, avait-il trouvé une proie à la hauteur de ses espérances ? Peut-être bien.
Par contre, la réflexion sur le devenir de Tiky n’était pas idiote. Bradley s’était posé exactement la même. Pourquoi diable s’entêtait-elle à ramener à Central, au prix d’un long voyage, le corps du traître pour simplement le sceller ? Elle lui avait répondu, et il espérait bien ne jamais être à la place de Tiky. En fait, la mort définitive était sûrement mieux, même pour un homonculus…

-« Hum… Tu poses une question qui m’a également interpellé, lorsque Mère m’a mis au courant de ces derniers évènements… En fait, la mort est beaucoup plus douce à ses yeux. Piégé dans ce cercle alchimique, il ne sera ni mort, ni vivant, condamné à souffrir pour l’éternité. Et tu sais comme ce traitre est attaché à certaines choses de la vie… Ne plus pouvoir les faire va être terrible pour lui, bien pire que la mort… C’est également un avertissement pour les autres. « Ne me Trahissez pas… » Mais je doute qu’à présent, il reste la moindre brebis galeuse dans notre famille… »

Le téléphone du bureau retentit à ce moment précis. Bradley attendit deux sonneries avant de s’emparer du combiné. Un bref échange plus tard, il raccrocha.

-« Le hasard fait bien les choses… Le Lieutenant Général Harkonnen est annoncée. Voilà une excellente occasion pour faire « connaissance » avec ta proie… Va… »

Bradley congédia son compagnon d’un geste et prit soin, bien sûr de ranger le dossier compromettant dans l’un des tiroirs de son bureau. Quelques instants plus tard, Sloth toqua à la porte. Elle venait juste déposer une montre d’alchimiste d’état, celle qui appartiendrait à Harkonnen en personne. Ce serait un certain Lieutenant Folter qui le lui aurait amené…
Bradley prit la montre dans sa main et en observa un petit moment les reflets qui dansaient sur ses cotés lustrés. L’objet toujours en main, il se leva et se positionna devant sa fenêtre préférée comme il avait l’habitude de le faire.

-« TOC TOC TOC »

-« Entrez, Lieutenant Général… Soyez la bienvenue… »

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elkion Harkonnen
Lieutenant Général
Membre

avatar

Féminin
Capricorne Singe
Messages : 299
Age : 24
Rang dans le RP : Spitfire Alchemist
Rang spécial Hrp : Côté Noir de Tiky Mick : D

Feuille de personnage
Points:
26/80  (26/80)
Niveau:
13/20  (13/20)

Pouvoir: • Alchimie sans cercle # Corps-à-corps

MessageSujet: Re: Orgueil et Tentation | With King Bradley   Mer 3 Mar - 14:27

Suite du topic Course-poursuite massacrante avec Shokkeru Road

- M'maaaaan? On fait quoi maintenant?

On? Ce n'était pas la meilleure proposition à faire. Nymphaea Baroque n'avait strictement rien à fiche ici, de même qu'il eut été fortement improbable qu'Elkion laisse un de ses rejetons assister à pareille scène. Toujours à la bibliothèque, Harkonnen réfléchissait, caressant de sa main valide les cheveux de sa fille d'un air distrait, remontant machinalement la manche gauche de sa veste. Eh bien... En toute logique, il était temps de rentrer au QG, rédiger un rapport, prendre un bain, et faire comme si de rien n'était. Après tout, cet épisode ô combien rock'n'roll qui avait momentanément éclairé sa vie n'avait rien d'extraordinaire, pourtant. Elle venait d'arrêter un meurtrier, il irait en prison, perdrait sûrement sa vie, et tout est bien qui finit bien. Même, tout est au mieux. Cependant, la question de Nymphaea méritait d'être posée, mais pas pour des raisons semblables. La petite venait d'assister à quelque chose qui, inconsciemment, l'aurait peut-être traumatisée; et Elkion dans son devoir de mère aimante et attentive se faisait une obligation de lui expliquer... Comment on appelle ça déjà? Ah, les choses de la vie.

-Bon, viens par là, fit Elkion, emmenant sa fille au dehors. On va aller faire un tour au QG. Tu vas voir un peu comment c'est, le boulot avec moi.

-D'accord, Lieutenant-Général Harkonnen! s'exclama la fillette, se mettant au garde à vous de façon bien maladroite.

- C'est ça, c'est bien, ricana sa mère. Mais pour toi, "Maman" suffira.

Elkion prit soin de détourner le regard quand elles passèrent devant le corps sans vie du garnement. Pas envie de lui réexpliquer encore et encore le cycle éternel qu'était celui de la vie et de la mort. De même, il était hors de question qu'elle laisse sa fille éloignée d'elle, avec tant de dingues dans les parages. Sans compter qu'Elkion elle-même était un peu déjantée... Mais pour se protéger des fous, qu'y a-t-il de mieux qu'un autre fou?
Comme d'habitude, Elkion en passant fit tourner quelques têtes et des murmures ne tardèrent pas à se faire entendre, et pour cause. La dame venait de sortir d'une bibliothèque qui avait été le théâtre d'un carnage peu commun, son bras gauche était dissimulé mais semblait sans vie, son souffle était court, sa gorge marquée par des traces rougeâtres, et une petite fille aux cheveux blancs et à l'air inquiet était accrochée à sa veste de militaire.
Mais bon, elle en avait l'habitude, quoiqu'arrêter un type dans le même genre que son adversaire, ce n'était pas tous les jours que ça arrivait, encore heureux. Plus loin derrière elle, ses sous-fifres embarquaient le criminel, et la vie reprit son cours.

***
- Lieutenant Général!

Elkion tourna les talons, son enfant toujours accrochée à elle, comme une moule à son rocher. La caporale qui avait pris la déposition de Nymphaea venait de la rattraper, à bout de souffle. Elle prit le temps de reprendre sa respiration, après avoir claqué les talons et salué sa supérieure dans les règles de l'art.

- Caporale Kliest. C'est quoi votre problème?

- Le Généralissime veut vous voir immédiatement. Le Lieutenant Folter lui a donné votre montre d'Alchimiste.

Oh... Elkion avait oublié ce détail. Oui, sa montre. Sa montre chérie qu'elle avait du sacrifier pour le bien du peuple d'Amestris! Elle était peut-être hors service, bien que cela soit étonnant. Après tout, elle était sensée être solide, même si le concepteur n'avait pas pensé à protéger ce bijou contre les sphères électriques... Elkion hocha la tête, et renvoya la caporale non sans avoir hurlé le fait que ce crétin sans nom de Folter n'avait jamais eu l'autorisation expresse d'aller mettre ses doigts crasseux sur sa montre, et fit bien comprendre au reste du QG que cet abruti ne s'en sortirait pas si aisément. Elle fit ensuite signe à sa fille de la suivre, tout en lui donnant quelques conseils, alors que celle-ci vérifiait que ses oreilles fonctionnaient encore un peu.

- M'maaaaaan, qu'est-ce qu'il fait Monsieur le Généralissiiiiiime?

- Plein de trucs dont tu n'as même pas idée, ma petite. C'est mon patron, et aussi le président de tout Amestris. Le big boss, le chef des chefs. Pigé?

Elkion Harkonnen, ou l'art d'expliquer des choses compliquées à une gamine de onze ans. Elle procédait toujours de la même manière; vulgariser les choses était un moyen efficace pour que cela rentre bien dans la tête de ses chères gamines. Nymphaea hocha la tête, s'imaginant les projets les plus fous: Elle, présidente d'Amestris! On s'écraserait devant elle, elle commanderait tout, tout serait à elle et --

- Bref. Quand tu le verras, tu feras une jolie révérence, tu diras "Bonjour" bien comme il faut, et ensuite tu laisses maman gérer l'affaire.

Elkion et Nymphaea longèrent le couloir qui menait jusqu'au bureau du Président.La première fois qu'elle y était entrée, elle y recevait son titre de Deviant Alchemist. La seconde fois, elle était promue Lieutenant Général. La dernière fois qu'elle y avait mit les pieds, c'était il y a de cela plusieurs années, et pour cette fois devenir Numéro Trois. Après ces maints exploits, il y avait intérêt à ce que cette rencontre soit encore une fois couverte de louanges - mais il faut un peu arrêter d'espérer. Elle frappa à la porte, attendit quelques instants et pénétra à l'intérieur du bureau.

- Généralissime!

Claquer les talons, garder le dos parfaitement droit, porter la main quasi à l'horizontale, près du visage, et attendre. Voilà ce qu'était le salut militaire. Nymphaea, prise au dépourvu, faillit imiter sa mère, mais se rappelant de ses conseils avisés au dernier instant, se ravisa et fit une ravissante révérence au King.

- Bon-bonjour, Généralissime, murmura Nymphaea.

- … Soyez la bienvenue…

Toujours cette même phrase, et ce ton bienveillant sans être franchement condescendant. Le même ton que King Bradley adoptait depuis toutes ces années, des premiers jours d'Elkion au sein de l'armée jusqu'à aujourd'hui. Elle attendit éventuellement un signe de Bradley, et elle pourrait prendre une chaise et s'installer. Une drôle d'ambiance flottait dans le bureau, comme si le King avait été en grande conversation quelques instants plus tôt. Elkion le sentait, même si elle ne pouvait pas en être sûre, en tout cas son supérieur semblait être plongé dans la plus profonde des réflexions. Nymphaea, elle, se demandait s'il fallait se raccrocher à sa mère ou s'il valait mieux rester immobile. Elle opta pour la seconde option.

- Je suppose que vous avez été mis au courant de ces récents évènements, Généralissime, dit enfin Elkion après un autre court moment de silence. Un de ces criminels sans vergogne a été mis sous les verrous, il doit être interrogé en ce moment même - ce qui, je l'avoue, me paraît improbable, tant cette vermine a été remise à sa place.

Si Elkion n'était pas une adepte de la vantardise en tout genre, il fallait avouer qu'elle était plutôt satisfaite d'elle-même. Satisfation légitime, car elle avait rendu service au pays, mais elle s'était surtout rendue service à elle-même, caressant une nouvelle fois son ego après avoir sévèrement battu le brun, dont elle ignorait finalement toujours le nom.

- Vous avez aussi ma montre? demanda à nouveau Elkion, et l'étonnement se fit ressentir dans sa question alors qu'elle regardait l'objet tournoyer dans les mains de Bradley. J'aurais pensé qu'on me la remettrait en main propre, mais j'imagine que vous aviez une excellente raison de me conquer, mon Généralissime...

Mais dans l'immédiat, ce n'était pas réellement les attentes du King qui la faisait trépigner sur place, c'était plutôt le manque de nicotine... Elle s'y ferait, de même que Bradley connaissait son penchant pour les cigarettes les plus chères...


Dernière édition par Elkion Harkonnen le Ven 23 Avr - 16:50, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sin
Le péché originel
Modo rp et fiche

avatar

Masculin
Lion Singe
Messages : 196
Age : 24
Rang dans le RP : Homonculus de la Tentation, le Péché Originel | La Tentation Incarnée | Le Péché | L'Ombre des Ombres | Le Péché Originel
Rang spécial Hrp : Super Sin, détenteur du Super Badge de Super Fan de Roy Mustang (*bave*), donné par son idole | Premier membre du FanClub de Roy Mustang *_* | (Possède 3 pin's collector, un mug Colonel Flame, 1 Badge de Roy-Sama, un mouchoir Colonel Flame et des roller Colonel Flame dédicassés par Roy-Sama !) | Super Pépé ! | Possède 1% de Subaru sous la forme d'un chat noir nommé Hei ! | A reçut 6 roses dont la dernière est de Suba-Chat !

Feuille de personnage
Points:
25/90  (25/90)
Niveau:
17/20  (17/20)

Pouvoir: Sin est là, Méfiez vous donc des Ombres ... Méfiez vous aussi de ses épées ... De son statut d'Homonculus ...

MessageSujet: Re: Orgueil et Tentation | With King Bradley   Mer 3 Mar - 17:36

-« Hum… Tu poses une question qui m’a également interpellé, lorsque Mère m’a mis au courant de ces derniers évènements… En fait, la mort est beaucoup plus douce à ses yeux. Piégé dans ce cercle alchimique, il ne sera ni mort, ni vivant, condamné à souffrir pour l’éternité. Et tu sais comme ce traitre est attaché à certaines choses de la vie… Ne plus pouvoir les faire va être terrible pour lui, bien pire que la mort… C’est également un avertissement pour les autres. « Ne me Trahissez pas… » Mais je doute qu’à présent, il reste la moindre brebis galeuse dans notre famille… »

Sin comprenait à présent mieux la décision de Dame Dante qu'en au scellage de Tiky Mick. Elle ne voulait pas l'éliminer, pas le tuer, non, elle voulait le faire souffrir, comme elle avait fait souffrir Greed, enfermé dans ce cercle alchimique sous le laboratoire numéro 5 de Central. Et comme le disait si bien Pride, c'etait certainement là la pire punition que pouvait recevoir ce traitre de Cleptomane qui vénérait bien trop la liberté ! Pauvre de lui, les prochaines décennies allaient être longues et éprouvante pour lui, seul et délaissé de tous, des menottes aux mains et aux pieds. Lui qui détestait être tenu en laisse, voilà qu'il allait être servi ! Un légers sourire réapparu sur le coin des lèvres de l'Homonculus du Péché Originel. Au fond de lui, ce dernier ressentait une très legere pointe de satisfaction. Pas un sentiment bien fort, puisque Sin était totalement incapable de ressentir les émotions à leur maximum, il y en avait même qu'il n'avait jamais connu, comme la peur, le regret, la culpabilité, la pitié et autre ... Mais quoi qu'il en soit, cette très legere touche de satisfaction qui naissait en lui était due au faite qu'il ne portait pas le moins du monde Tiky dans son cœur inexistant. Autant il jalousait de manière infime Pride pour sa parenté avec les humains, autant il avait toujours entretenu avec la Cleptomanie un rapport de force et de masque. Chacun d'eux jouant sur les apparences et cherchant dans l'ombre à faire en sorte que l'autre fasse un faux pas. C'était à celui qui tomberait en premier, et Tiky Mick venait de s'effondrer de lui même. A croire que la discrétion portait ses fruits. Alors que la manière de faire du cleptomane l'avait mené tout droit dans les griffes intransigeantes de Mère. Cette femme avait beau sembler douce et gentille, presque aimante pour ses enfants Homonculus, mais au fond, elle était un être impitoyable envers ceux qui la trahissaient pour porter tord à ses projets ! Sin espérait bien pouvoir voir Tiky Mick de ses propres yeux, cloué à jamais dans un sceau alchimique ... Spectacle pitoyable mais qui pourtant, allait certainement être appréciable pour la Tentation. Oh, certes, Sin n'aurait pas aimé finir ainsi, et aucun de ses "frères et sœurs" ne le souhaiteraient non plus, d'ailleurs, ce petit événement, comme l'avait aussi souligné Bradley, allait certainement faire en sorte qu'il n'y ai plus aucun traitre ou futur traitre dans leur rang ! Ce qui allait être une chose assez positive !

Les pensées de Sin furent soudainement interrompues quand le combiné téléphonique de Pride, qui était sur son bureau, sonna. Ce dernier n'avait pas l'air de s'attendre à un coup de fil. Attendant que deux tonalités retentissent, il finit par décrocher et écouter. La conversation téléphonique ne dura pas vraiment longtemps, juste quelques mots échangés avec l'interlocuteur à l'autre bout du fil (peut être Sloth) et Bradley raccrocha. Etrangement, Sin semblait voir de la satisfaction sur son visage ... A moi qu'il ne s'inventa une histoire.

-« Le hasard fait bien les choses… Le Lieutenant Général Harkonnen est annoncée. Voilà une excellente occasion pour faire « connaissance » avec ta proie… Va… »


Les sourcils de Sin se levèrent très légèrement, comme pour exprimer un état d'agréable surprise, mais bien sur, le mouvement fut si imperceptible, qu'il était difficile de se rendre compte de cela. Alors comme ça, la proie venait directement dans l'antre du loup ? Décidément, Sin trouvait deja la mission facile, là, ça allait devenir trop simple à son gout ! Bientôt il n'aurait plus rien à faire d'un temps soit peu exaltant ! Mais bon, si la providence en laquelle l'Homonculus ne croyait guère amenait le lieutenant-général à lui, c'était parce qu'elle se devait de souffrir. La pauvre, mais en même temps ... Lançant un sourire un peu plus perceptible qu'à l'accoutumée à Pride, Sin se leva rapidement, quittant le fauteuil dans lequel il était tranquillement installé pour se diriger vers une des nombreuses armoires du bureau, ou il se fondit dans la masse ombragée de l'une d'entre elles, devenant pour ainsi dire invisible à tous ... Enfin, sauf à son chers "frère", Bradley. Quelques secondes à peines écoulèrent, quand quelqu'un frappa à la porte du bureau. Alors que Pride rangeait soigneusement le dossier bleu concernant Elkion Harkonnen, Sloth entra dans la pièce, déposant une petite montre en argent devant Bradley. Une montre d'alchimiste ? Surement celle du lieutenant-Général, Sin avait lu quelques minutes plutôt dans le dossier qu'elle était alchimiste d'État sans cercle. Au moins, cela rendrait peut être les choses un peu plus ardues et donc intéressantes. Sloth ressortie bien vite du bureau. Savait elle qu'il était là, tapi dans l'ombre ? Surement, elle devait être au courant qu'il devait venir, sans aucun doute !

Quelques minutes après le passage rapide de Sloth, quelqu'un frappa à nouveau à la porte. Cette fois, Sin en était sur, c'était elle ! Et immanquablement, ça ne rata pas. La porte s'ouvrit, laissant apparaitre une femme à la chevelure foncée accompagnée d'une petite fille aux cheveux beaucoup plus clairs.

-« Entrez, Lieutenant Général… Soyez la bienvenue… »

"- Généralissime!"

Sin ne les quitta pas des yeux, bien que celles ci ne pouvaient le voir. La mère, comme il semblait qu'elle l'était pour la petite fille, salua Pride dans un salut Militaire typique, avec claquement de talons et tout. Sa fille, elle, s'inclina après un instant d'hésitation, un peu intimidée. Bradley les regardait aussi.


"- Bon-bonjour, Généralissime"

"- … Soyez la bienvenue…"

Il était marrant de constater la manière dont Pride arrivait à changer d'humeur. L'instant d'avant, il était froid et comploteur, et l'instant d'après, il devenait un être chaleureux et bienveillant. Le Bon Pride, quand on le connaissait tel qu'il était, on se rendait bien compte que cette apparence de gentil homme ne lui allait pas le moins du monde ! Le faible sourire de Sin revint sur ses lèvres, un court instant. Bradley semblait jouer avec la montre argentée du Lieutenant- Général, la passant d'une main à l'autre, attendant on ne savait quoi. Pendant ce temps, l'Homonculus de la Tentation se déplaça dans les ombres, passant derrière les deux femmes ...

"- Je suppose que vous avez été mis au courant de ces récents évènements, Généralissime. Un de ces criminels sans vergogne a été mis sous les verrous, il doit être interrogé en ce moment même - ce qui, je l'avoue, me paraît improbable, tant cette vermine a été remise à sa place."


Une certaine auto-satisfaction sortit de la bouche d'Harkonnen, laissant voir sa fierté d'avoir accomplit ce qu'elle venait de faire. Sin ne savait rien de ce qui la rendait si satisfaite d'elle même, et au fond, il n'en avait que faire. Évoluant toujours dans l'ombre, il s'approcha autant qu'il pu de la petite fille qui semblait un peu perdue dans ce grand bureau. Hum ... Une des filles du lieutenant-Général ? Elle semblait être intelligente et peut être curieuse ... La curiosité était certainement le vice qui menait la plus rapidement à la tentation, une aubaine donc pour Sin si celle ci faisait partie des défauts de l'enfant.

"- Vous avez aussi ma montre? J'aurais pensé qu'on me la remettrait en main propre, mais j'imagine que vous aviez une excellente raison de me convoquer, mon Généralissime..."


Sin observait toujours la scène, situé à une trentaine de centimètre derrières la petite fille, juste avant la limite qu'il y avait entre l'ombre dans laquelle il était invisible, et la lumière qui le révélerait au monde. Aucune des deux femmes ne réalisaient qu'elles n'étaient guère seules avec Bradley, et au fond, c'était cela qui s'avérait marrant. L'Homonculus observait chacun de leur fait et geste, analysant leurs réactions, jugeant leurs actes. De ses premières observations, la Tentation pourrait sans doute en tirer quelques infirmations utiles ...

_________________

~ I'm in your Shadow ... ~

Sin's Theme
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
King Bradley
Généralissime, Président Bradley
MJ

avatar

Messages : 54
Rang dans le RP : Président d'Amestris.
Rang spécial Hrp : PNJ

Feuille de personnage
Points:
100/100  (100/100)
Niveau:
20/20  (20/20)

Pouvoir: Oeil Ultime ~ Rapidité Accrue ~ Maître en Escrime ~

MessageSujet: Re: Orgueil et Tentation | With King Bradley   Jeu 4 Mar - 0:06

En quelques secondes, Pride l’orgueil s’était effacé pour laisser place à King Bradley le bienveillant, chef des forces armées d’Amestris. Voilà le visage qu’il offrait à une grande partie de ses soldats. Cela les rassurait, et ça marchait également avec le reste de la population. Mais tout n’était qu’une histoire de façade, comme bien souvent avec les homonculi. Sauf que la femme qui entra à cet instant dans le bureau ne savait rien de tout cela. Un bref coup d’œil suffit à Bradley pour s’assurer que son frère s’était bien dissimulé dans les ombres. Tout était en place. C’est donc avec des paroles amicales qu’il accueillit le Lieutenant Général Harkonnen, comme à son habitude. Celle-ci s’était immédiatement mis au garde à vous, et l’avait salué de la meilleure des manières. Mais elle n’était pas seule, aujourd’hui… Une toute jeune fille, intimidée par l’austérité des lieux, l’accompagnait et salua à sa façon le généralissime.

-« Repos, Lieutenant-Général. Merci d’être passée si vite… »

La silhouette de Bradley s’encadrait toujours dans la grande fenêtre du bureau. Il passait machinalement la montre d’alchimiste d’Harkonnen d’une main à l’autre. Comment diable avait-elle fait pour égarer cet objet… Il connaissait plus d’un alchimiste d’état dont la perte de la montre aurait été catastrophique, de part ce qu’elle symbolisait. Son œil unique s’attarda quelques instants sur l’une des filles Harkonnen, droite comme un i juste à coté de sa mère. Quel dommage… Cette petite savait elle qu’il y avait une ombre dans cette pièce qui risquait de s’en prendre à elle, dans quelques temps ? Peu probable… Tandis qu’Harkonnen énonçait son rapport de mission, sur les incidents de la bibliothèque, l’œil caché de Bradley distingua très nettement le déplacement de Sin, dans les ombres. Il quitta l’ombre épaisse de l’armoire pour venir au plus près de la fillette. Avec un peu de chance, elle pouvait sentir le souffle de l’homonculus des ombres, s’il le désirait. Et après ? Un courant d’air ? Un fantôme, peut être… Bradley ne se départit cependant pas de son sourire amical.

-« Bien, bon travail Lieutenant Général Harkonnen…Même dans les moments ou la famille prend le pas sur le travail, vous savez rester professionnelle jusqu’au bout. Vous avez l’œil, j’ai effectivement votre montre… Vous pouvez remercier ce jeune Lieutenant de l’avoir rapporté, vous savez tout comme moi le prix d’une authentique montre d’alchimiste d’état au marché noir…»

La présence de la petite laissait effectivement supposer qu’Harkonnen devait déjà être avec elle au moment ou les ennuis ont commencé… Bradley reporta son attention sur la fillette et s’approcha d’elle. Il lui tendit la montre de sa mère, par la chaine.

-« Voilà donc une des jeunes Harkonnen… Ravi de faire ta connaissance… Tiens, rends là à ta maman, elle sera contente de la retrouver… Ahh, les enfants… J’ai moi-même un fils de son âge. Il aime beaucoup venir au QG… Peut être se croiseront-ils, un jour, qui sait…»

Bradley racontant sa vie… Une vie constituée de toute pièce, bien sûr… Pour avoir une vraie famille, il faut être un humain…

-« J’aimerais t’emprunter ta maman quelques instants… Va voir la dame à l’entrée de mon bureau. Tu verras, elle s’appelle Juliet et elle est très gentille. Avec un peu de chance, elle aura quelques bonbons pour toi, si tu lui demandes gentiment… »

Avec ce genre de formulation, il y avait peu de chance que la fillette refuse de sortir de la pièce. Quelle ironie… Il y avait bientôt plus d’homonculi dans ce secteur que de véritables humains, à présent. Une fois la fillette partie, Bradley s’installa à son bureau et fit un signe au Numéro 3 du pouvoir, afin qu’elle puisse s’asseoir également.

-« Bien… Installons-nous… Je ne vous ai pas convoqué pour vous féliciter sur cette affaire impromptue, vous vous en doutez… Une cigarette ? »

En bon politicien, Bradley connaissait les gouts de ses subordonnées les plus proches. Mercedes et Elkion étaient certes différentes, mais aimaient le même genre de drogue, à base de nicotine. Celle-ci était d’ailleurs plutôt chère, pour des critères humains. Le chef d’état offrit donc l’une des cigarettes du paquet qu’il conservait dans l’un de ses tiroirs, correspondant à la marque affectionnée par Elkion. Qu’elle fume, ce n’est pas ça qui le tuerait, lui…

-« Vous n’êtes pas censée ignorer la situation à Lior… Il semble y avoir une stabilisation ces derniers temps, mais il semblerait que l’on évolue vers une véritable guerre terroriste, avec son lot quotidiens d’attentats contre l’armée… Dernièrement, deux alchimistes d’état ont perdu la vie là-bas… C’est pour vous dire la violence des attaques… Le Général Cortez étant toujours souffrante, vous êtes donc toute désignée pour cette tache. Je vous donne le commandement des forces armées présentes sur la zone. Vous DEVEZ absolument faire cesser ces attaques terrorises, d’une manière ou d’une autre. Je ne supporte plus les rapports quotidiens sur les pertes militaires là bas, et la population non plus… »

En prononçant ces mots, Bradley s’était penché vers l’un des tiroirs de son bureau et en avait sorti un énorme dossier bordeaux consacré aux informations officielles sur Lior.

-« Inutile de vous dire que c’est extrêmement important pour l’avenir du pays et de nos enfants que cette situation se règle rapidement… »

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elkion Harkonnen
Lieutenant Général
Membre

avatar

Féminin
Capricorne Singe
Messages : 299
Age : 24
Rang dans le RP : Spitfire Alchemist
Rang spécial Hrp : Côté Noir de Tiky Mick : D

Feuille de personnage
Points:
26/80  (26/80)
Niveau:
13/20  (13/20)

Pouvoir: • Alchimie sans cercle # Corps-à-corps

MessageSujet: Re: Orgueil et Tentation | With King Bradley   Jeu 4 Mar - 1:45


Professionnelle jusqu'au bout, hein... Voilà pourquoi Elkion adorait son "travail". Sa routine? Remplir de la paperasse, engueuler des bons à rien, tabasser des méchants. Voilà comment elle avait expliqué ses devoirs envers le peuple à ses enfants autour d'un repas familial on ne peut plus classique. Elle haussa les épaules à cette remarque, comme un "Pft, normal.", avec un sourire au coin des lèvres. Des compliments venant de la part du King en personne étaient certes plus plaisants encore que ceux de n'importe quel citoyen lambda, il n'en était pas moins qu'Elkion avait cessé de tiquer à chaque fois qu'on lui faisait des louanges... ou même des reproches. Quant à cette montre, il est vrai qu'elle y était tout de même attachée; jamais en panne, jamais rayée, jamais en avance ou en retard. Mais voilà, la bête s'était prise un sacré coup de jus et Harkonnen ignorait si elle était encore en état de marche. Cela semblait être le cas; en tout cas Bradley lui rappelait combien cette montre avait de la valeur, au sens monétaire du terme. Cependant, Elkion était honnête avec elle-même, l'avenir de sa montre la préoccupait peu; elle, ce qui l'inquiétait, c'était de mettre l'autre hors d'état de nuire, avant qu'il puisse, éventuellement, s'en prendre à Nymphaea Baroque. Qui sait, il avait tué un gamin, pourquoi pas une gamine?

- Manquerait plus qu'on aie nos noms gravés dessus, et les prix grimperaient encore plus, j'vous l'fais pas dire, mon Généralissime.

Tout en disant cela, elle posait sa main valide sur l'épaule de Nymphaea, histoire de lui dire de se détendre. Après tout, c'était la première fois que la petite était en présence du Grand Patron, aussi elle devait se sentir gênée et encore plus petite que d'habitude. Seulement, la jeune fille avait comme un malaise, qui n'avait rien à avoir avec Bradley. C'était comme un courant d'air glacial -mais portes et fenêtres étaient closes-, comme lorsqu'on est malade, qu'on sent ce souffle sournois et dangereux nous hérisser les poils du dos. Elle tremblota, et s'accrocha timidement à la manche de la veste bleu marine. Et c'est une minuscule main d'albâtre, légèrement hésitante, qui se tendit pour attraper la chaîne argentée lorsque Bradley lui rendit la montre d'Elkion. Cette dernière reprit l'objet, observa la chaîne d'un air neutre, puis rangea l'objet dans une poche qu'elle tapota une ou deux fois. Bon. L'épisode de la montre était clos.

- Un fils, mon Généralissime? fit Elkion, haussant les sourcils. Je l'ignorais.

C'était plutôt normal, car Bradley et elle n'avaient jamais été plus qu'un Chef d'Etat et sa deuxième plus importante subordonnée. Bien sûr, il en savait plus sur elle qu'inversement, mais ils ne partageaient pas de ces secrets qui lient deux collègues entre eux. Que les deux enfants se croisent, pourquoi pas. Nymphaea aimait les nouvelles rencontres. La remarque suivante de Bradley, par contre, n'arrangea pas tellement l'ambiance. Nymphaea se raidit, tentant d'éviter le regard perçant du Généralissime au mieux, sans y parvenir. Et toujours ce courant d'air désagréable... Il avait l'air d'un gentil grand-père, comme ça, mais il y avait quelque chose d'inquiétant dans ces paroles pourtant si innocentes de sens.

-
D'a...d'accord,monsieur le Généralissime, répondit Nymphaea, et elle lança un regard anxieux à sa mère.

- Allez, file, renchérit Elkion. Mais quand Nymphaea s'apprêtait à quitter le seuil, elle lança d'une voix plus stricte, presque comme si elle parlait à l'un de ses subordonnés. Interdiction de quitter le bâtiment sous aucun prétexte. Reste dans les parages.

Elle lui avait parlé sans tourner le dos, observant Bradley de cet air toujours neutre. Mais quelque chose, quelque chose se tramait derrière la tête d'Elkion. Cela la tracassait, la démangeait, comme une idée lumineuse qu'on venait aussitôt d'oublier. Y avait-il quelque chose d'étrange dans les paroles de Bradley? Certes, il s'adressait à un enfant, chose à laquelle elle n'avait jamais assisté, mais ces paroles étaient emprunte d'une... certaine absence d'humanité, comme un robot qui se contentait de répéter mécaniquement ces phrases. Puis elle se ravisa, une fois seule avec Bradley. Elle mit ça sur le compte des évènements passés; cela avait laissé quelques traces et pour un moment, la Lieutenant était un peu sur les nerfs. Mais ça passerait, bien entendu.

- … Une cigarette ?

- 'Vec plaisir, mon Généralissime.

Elle ne se fit pas prier une deuxième fois, et saisit entre deux doigts une longue cigarette noire qu'elle alluma sans empressement avec son briquet préféré. Elle ferma les yeux un moments, sentant presque la nicotine se frayer un chemin jusqu'à son cerveau. Puis elle leva les yeux au ciel et exhala un nuage de fumée blanche. Elkion tira un fauteuil et en profita pour s'installer, croisant ses longues jambes, prenant ses aises. Le coude droit posé sur le bureau, le gauche au repos, elle gardait sa cigarette entre les lèvres tout en écoutant Bradley, et ce sempiternel discours sur Lior. Elle hochait la tête de temps en temps, glissait quelques remarques pour montrer son approbation... Deux alchimistes d'Etat mort? La situation n'était pas des plus joyeuses, fit remarquer Harkonnen, qui semblait prendre ça à la légère, enfin, c'est ce qu'elle laissait paraître. Non, derrière ce masque de désinvolture, c'était la Valkyrie qui allait faire son retour. Six longues années sans être engloutie par cette douce folie... Mais les temps avaient changé. Elle était devenue mère de famille, chef de toute une tribu, et cela lui donnait une mission supplémentaire: rester en vie. Et c'était là le plus excitant, ce n'était pas simplement tuer pour tuer, tuer pour rendre service. C'était tuer pour rester le dernier debout, pour pouvoir rentrer et à nouveau aimer. C'est un ordre implicite de Bradley qui réveilla enfin la créature tapie au fond de l'esprit d'Elkion.

- Vous DEVEZ absolument faire cesser ces attaques terrorises, d’une manière ou d’une autre.

Là... C'était le cadeau le plus exquis qu'on pouvait lui faire. Lui laisser carte blanche pour mettre fin à cette tuerie en en provoquant une autre. Un sourire malsain naquit sur les lèvres d'Harkonnen qui ne put s'empêcher d'y passer le bout de sa langue. Commandante des forces armées, hein? Ah! Forcément, ça changeait d'Ishbal, lorsqu'elle était encore Colonel, avec une foultitude d'autres supérieurs qui décidaient de la marche à suivre. Même en tant que militaire de seconde classe, elle restait ceux qu'on nommait comme les "exécutants", malgré le fait qu'elle avait encore du monde sous ses ordres. Là, avec Cortez souffrante, elle prenait temporairement la place de Numéro Deux, et ce serait l'armée entière qui lui devait obéissance... Il aurait suffit que Bradley ne soit pas là, et Elkion aurait pu plonger le pays dans un chaos indescriptible, mettant en danger sa propre famille. Car depuis Ishbal, c'était Valkyrie -son côté guerrier qu'elle avait affectueusement surnommé- qui attendait ce moment, qui ne vivait que pour annihiler, et c'était le reste d'esprit sain d'Elkion qui maintenait la jeune femme dans une tête encore fraîche. Mais avec ces nouveaux ordres, on passerait sans doute de l'autre côté du miroir.

-... c’est extrêmement important pour l’avenir du pays et de nos enfants...

Ah oui, les enfants. Le cerveau ébouillanté par tant de nouvelles perspectives de combat, Elkion avait laissé sa Valkyrie s'exprimer. Sur son visage se lisaient encore cette faim destructrice, ce désir de chaîr fraîche, plus sanglant qu'un rapport charnel et surtout beaucoup plus malsain. Profitant encore un peu de sa cigarette, elle reprit la parole quelques instants après.

- Naturellement, se contenta-t-elle de déclarer. Mais j'suppose qu'vous avez conscience de la future nature des choses, ajouta-t-elle, haussant un sourcil. J'fais pas les choses avec le dos d'la cuillère, vous aurez pu le... constater. Bien entendu, je m'arrangerai pour que les pertes de notre côté soit les moins importantes.

... Et les plus terribles de l'autre. C'était implicite, mais Bradley avait sûrement compris. Elkion était une adepte de la répression systématique, de la politique de la canonnière, en quelque sorte. A la moindre faute, réprimer le plus sévèrement possible. On ne pouvait faire autrement pour que la vermine comprenne. Elkion prit sa cigarette entre ses doigts et l'écrasa dans le cendrier. Bon... Ce qu'il fallait retenir, c'était qu'elle partirait à nouveau au front. Elle demanda la date de son départ à Bradley. Puis elle se pencha légèrement en avant, comme pour lui confier quelque chose d'ultra confidentiel, comme si cette pièce était trop grande pour ne pas abriter une personne supplémentaire.

- Je sais que la situation à Central n'égale en rien celle de Lior. Cependant... Puis-je vous demander une faveur, aussi ridicule qu'elle puisse paraître?

Elle soupira, comme si ce qu'elle allait dire l'embarassait particulièrement. Ce n'était pas dans les habitudes d'Harkonnen de se faire du souci, mais son histoire personnelle refaisait surface et et il était hors de question que certains évènements tragiques ne se répètent. L'air à la fois agacée et soucieuse, elle lui demanda.

- Est-il possible que ma famille sois sous protection durant le temps de mon absence? Cela ne sera pas agréable pour eux, j'en conviens. Mais il y a des faits que je ne souhaite pas revivre, vous comprenez.

Mais franchement... le comprenait-il vraiment?



Dernière édition par Elkion Harkonnen le Ven 23 Avr - 16:51, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sin
Le péché originel
Modo rp et fiche

avatar

Masculin
Lion Singe
Messages : 196
Age : 24
Rang dans le RP : Homonculus de la Tentation, le Péché Originel | La Tentation Incarnée | Le Péché | L'Ombre des Ombres | Le Péché Originel
Rang spécial Hrp : Super Sin, détenteur du Super Badge de Super Fan de Roy Mustang (*bave*), donné par son idole | Premier membre du FanClub de Roy Mustang *_* | (Possède 3 pin's collector, un mug Colonel Flame, 1 Badge de Roy-Sama, un mouchoir Colonel Flame et des roller Colonel Flame dédicassés par Roy-Sama !) | Super Pépé ! | Possède 1% de Subaru sous la forme d'un chat noir nommé Hei ! | A reçut 6 roses dont la dernière est de Suba-Chat !

Feuille de personnage
Points:
25/90  (25/90)
Niveau:
17/20  (17/20)

Pouvoir: Sin est là, Méfiez vous donc des Ombres ... Méfiez vous aussi de ses épées ... De son statut d'Homonculus ...

MessageSujet: Re: Orgueil et Tentation | With King Bradley   Jeu 4 Mar - 22:37

La discution dans le Bureau du Généralissime d'Amestris continuait alors que Sin, toujours tapi dans ses ombres, observait, juste derrière la petite fille d'Elkion Harkonnen. Cette dernière semblait très mal à l'aise dans cette pièce gigantesque, centre du pouvoir administratif, militaire et politique du pays. Elle était tendue, tête baissée, le regard allant dans toutes les directions, comme perdu. La petite tenait fermement la main de sa mère, un peu paniquée, et Sin, caché juste derrière, laissa son souffle froid caresser les épaules de la jeune fille. Immédiatement, ou presque, celle ci frémit, un peu plus effrayée encore. L'homonculus sourit. Il ne fallait pas trop en faire, sinon cela risquait de paraitre louche aux yeux de la mère, qui ne croyait certainement pas aux fantômes. Quand à l'enfant, la Tentation était quasiment sur qu'elle ne désirait qu'une seule chose en cet instant, quitter ces lieux qui la rendaient si nerveuse. Sin avait beau ne jamais ressentir la peur et l'angoisse, deux émotions inexistantes chez lui, mais en cent cinquante trois ans de vie, il avait appris à observer, analyser et déchiffrer les actions humaines. En fait, il arrivait à les comprendre, sans réellement le faire. Il ne savait pas ce qu'était la peur, mais en connaissait les signes avant coureurs chez les Hommes et les conséquences que celle ci pouvait avoir sur eux. Pride s'avança vers la petite fille, et c'est le mouvement de celui ci qui fit reculer Sin, laissant son frère agir. Ce dernier donna la montre d'argent des Alchimistes d'État de sa mère à la gamine, lui envoyant quelques mots doux et sucrés, avant qu'il ne demande à la petite fille de manière détournée de rejoindre Sloth hors du bureau, lui expliquant qu'il avait à parler à sa maman. Mais c'était à croire que Pride n'était pas doué avec les enfants, car il semblait apparaitre sur le visage de la gamine un air encore plus apeuré encore. Cette réaction fit sourire le Péché Originel.

La petite fille finit par quitter la pièce, laissant sa mère seule avec Bradley. Celle ci s'installa dans un fauteuil, non loin du Généralissime qui lui proposa une cigarette. Elkion accepta, et Pride sortit d'un des tiroirs de son bureau un paquet qu'il tendit à sa subordonnée. Sin le vit faire, car pendant que les deux militaires prenaient place, il avait eu le temps de se glisser jusqu'à eux, derrière le bureau, non loin de Pride d'ailleurs. Là, il était à une place parfaite pour écouter tranquillement ce qu'allaient se raconter les deux comparses. Au début, la conversation fut assez inintéressante, puisque l'Orgueil demanda juste à Harkonnen de régler l'histoire de Lior au plus vite, chose à laquelle le lieutenant-Général répondit en précisant qu'elle n'était pas du genre à y aller de main morte. Hum ... Une impulsive ? Sin espérait pour elle que non, sans vraiment l'espérer, car les impulsifs étaient eux aussi trop facilement "tentables" ! Le légers sourire de L'homonculus refleurit brièvement sur son visage. En même temps, existait il seulement sur cette Terre un humain capable de résister à la Tentation ? Si oui, alors Sin ne l'avait pas encore rencontré ! Car jusqu'à présent, aucun Homme ici bas n'avait survécu ou avait échappé aux "pièges" désirables qu'avait tendu Sin. Car celui ci savait on ne peut mieux, que chez les humains, l'appât du gain était "maitre", quelque soit ce gain d'ailleurs, de toutes formes et de toutes couleurs.

"- Je sais que la situation à Central n'égale en rien celle de Lior. Cependant... Puis-je vous demander une faveur, aussi ridicule qu'elle puisse paraître?"


L'attention de Sin fut accaparée l'espace d'un instant. L'atmosphère un peu tranquille du début de la conversation entre les deux militaires était à présent devenue on ne peut plus sérieuse. Le ton de la voix avait très légèrement changé, et cela laissait présager que ce qu'elle était sur le point de demander discrètement à Pride était assez important, du moins pour elle. S'approchant de ce dernier, la femme semblait vouloir lui parler discrètement, comme si elle avait peur d'être entendue, comme si elle se doutait qu'une ombre planait dans la pièce, épiant tout ce qui était utile d'entendre. Bien sur, cela était tout bonnement impossible, puisque les humains et même la plus part des créatures vivantes sur cette planète (si ce n'étaient pas toutes, excepté Pride bien entendu) étaient dans l'incapacité la plus totale de voir l'Homonculus du Péché Originel lorsque celui ci se fondait dans son monde, dans ses ombres. Ses ombres, il aimait bien se dire que l'Ombre, de manière générale, lui appartenait, et qu'il en était le maitre. Mais trève de blabla, si Harkonnen voulait se faire discrète dans une pièce censé être occupée uniquement par elle et Bradley, c'est que ou elle se doutait de quelque chose, ou alors, elle était du genre paranoïaque. Peut être que le coup du souffle froid dans le cou de sa fille ne lui était pas passé inaperçu ? Sin haussa les épaules, il s'en fichait de ses soupçons, quoi qu'elle pense, elle ne pourrait jamais le prouver, par contre, l'Homonculus, lui, pouvait prouver que ce qu'elle s'apprêtait à dire à Pride la gênait. Cela se voyait à son regard. C'est agacée et une ride soucieuse sur le front qu'elle confia au Généralissime sa demande, qui n'échappa pas à l'ouïe fine de l'ombre.

"-Est-il possible que ma famille sois sous protection durant le temps de mon absence? Cela ne sera pas agréable pour eux, j'en conviens. Mais il y a des faits que je ne souhaite pas revivre, vous comprenez."


Sous protection ? Les yeux de Sin brillèrent. Pride avait raison, et son observation de tout à l'heure venait d'être confirmée. Cette femme était extrêmement proche de ses enfants, et était certainement capable du pire pour leur venir en aide en cas de soucis, allant même jusqu'à tenter l'impensable, la transmutation humaine pour ramener à la vie une de ses filles perdue. Elle redoutait donc leur mort ? Sin ne sourit pas, bien que l'envie était là. Si c'était cela qui lui donnait des ailes, qui la rendait capable de faire tous ce que les lois interdisaient, capable d'accomplir les actes les plus répréhensibles, alors l'Homonculus lui ferait pousser des ailes, une magnifique paire d'ailes qui l'emporteraient jusqu'au sommet de l'arbre, jusqu'à la pomme, et alors ...
S'éloignant lentement des deux comparses, sentant que Bradley allait bientôt congédier son invité, Sin s'approcha doucement de la porte, toujours invisible, et attendit là, regardant les deux militaires. Il en savait assez pour le moment, et il savait qu'il n'apprendrait rien de plus sur cette femme tant qu'il ne l'aurait pas abordé en chair et en os, chose qu'il comptait bien faire, qu'il devait faire pour découvrir peut être d'autres choses encore plus intéressantes ...

_________________

~ I'm in your Shadow ... ~

Sin's Theme
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
King Bradley
Généralissime, Président Bradley
MJ

avatar

Messages : 54
Rang dans le RP : Président d'Amestris.
Rang spécial Hrp : PNJ

Feuille de personnage
Points:
100/100  (100/100)
Niveau:
20/20  (20/20)

Pouvoir: Oeil Ultime ~ Rapidité Accrue ~ Maître en Escrime ~

MessageSujet: Re: Orgueil et Tentation | With King Bradley   Ven 5 Mar - 0:43

Elkion ne s’était pas fait prier pour prendre une cigarette et se mettre à ses aises. En fait, elle était plutôt semblable à Mercedes. Le pouvoir lui allait bien, et il était temps de lui en donner juste un peu plus, pour la faire basculer un peu plus du coté « obscur » du pouvoir… L’œil absolu de Bradley scruta intensément la moindre réaction de la jeune femme. Il la tenait… La promesse d’actions violentes à Lior ne la laissa pas de marbre. On avait l’impression qu’un de ces grands prédateurs apparaissait tout doucement derrière le masque humain d’Harkonnen. Bien sûr qu’il était conscient des « méthodes » de la Dame… Cela l’arrangeait, que cette rébellion fomentée de toute pièce finisse dans le sang. Après tout, il fallait bien qu’il y ait suffisamment d’âmes perdues dans le secteur pour la Pierre…

-« Lieutenant-Général… J’ai toute confiance en vos capacités… Je suis persuadé que vous trouverez une issue politiquement acceptable… »

Les humains alors… Prêts à massacrer des innocents et ils s’inquiétaient pour leurs proches. Quelle valeur avait la vie pour eux ? C’était tellement aberrant… Le lieutenant-Général Harkonnen ne faisait pas exception à la règle. Il prit donc un ton rassurant et un sourire amical s’installa sur son visage.

-« Je comprends tout à fait vos « craintes »… Il est bien entendu inacceptable qu’un tel drame se reproduise… Votre famille sera sous bonne garde… Bien… Je ne vous retiens pas plus longtemps… Prenez une semaine avant de partir… Passez du temps avec votre famille, on ne sait malheureusement jamais ce que l’avenir nous réserve, nous autres serviteurs du peuple…Bonne chance, Lieutenant-Général, je compte sur vous…»

Bradley s’était levé, donnant le signal du départ. Cet entretien avait été décidément très instructif et pas que pour lui. L’avenir se présentait bien. L’homonculus retourna s’installer devant sa fenêtre, le regard dans le vague…

La quête de la Pierre reprenait…


[HRP : Désolé, c'est court, mais l'inspi m'a manqué T_T Fin du topic pour Bradley, je vous met à la porte!]

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elkion Harkonnen
Lieutenant Général
Membre

avatar

Féminin
Capricorne Singe
Messages : 299
Age : 24
Rang dans le RP : Spitfire Alchemist
Rang spécial Hrp : Côté Noir de Tiky Mick : D

Feuille de personnage
Points:
26/80  (26/80)
Niveau:
13/20  (13/20)

Pouvoir: • Alchimie sans cercle # Corps-à-corps

MessageSujet: Re: Orgueil et Tentation | With King Bradley   Jeu 18 Mar - 0:47


-
Je suis persuadé que vous trouverez une issue politiquement acceptable…

Acceptable... Non, là sérieusement c'était le pompom, Elkion le savait et Bradley encore plus. Trouver une issue de la sorte, cela revient à dire faire de son mieux pour cacher la vérité au peuple. Un jeu d'enfant. La Lieutenant Général hocha la tête, l'air songeur. Elle repensa à Lior. Il n'allait pas sans dire que Cortez s'en remettrait un jour ou l'autre, et qu'elle tenterait, et ça la probabilité en était plus que forte, de décapiter la brune pour reprendre sa place, légitimement accordée, de Générale et ainsi de Commandante des Forces armées. Elkion en fit part à Bradley, non pas que ce soit une inquiétude, mais elle préfèrait "Limiter les em*****s" comme on dit. Mais elle savait que de toute façon, on aviserait, et que ce soit Mercedes ou Elkion, l'issue était la même, c'est à dire un carnage plus ou moins impressionnant.
Protéger sa famille... Le Généralissime s'en portait garant. Très bien. Même si, au fond, cela ne rassurait la jeune femme que dans une certaine mesure; mais à moins de posséder le don d'ubiquité, elle n'avait d'autre choix que de faire confiance à son supérieur. Aussi mystérieux puisse-t-il être.

- Une semaine? s'étonna Elkion, haussant un sourcil, puis les deux épaules. Je n'aurai espéré tant. Pour Ishbal j'avais eu qu'trois jours pour faire mes bagages.

Enfin... Dans tous les cas, le King avait raison. Passer ses derniers jours en tant qu'officier lambda était, finalement, ce qui importait le plus aux yeux d'Elkion. Seulement, il fallait maintenant leur annoncer. Maman, elle s'en va. Longtemps. Pourquoi? Pour aller taper sur les méchants. L'ennui allait être de taille. Annoncer à ses enfants et à son mari qu'on part en voyage d'affaire, c'est une chose. Leur annoncer qu'on partait au front sans assurance d'y retourner, en était une autre. Les filles allaient grandir; Elkion était peut-être partie pour des années entières de massacres sans répit. Nymphaea, Asviel, Perséphone, Delain et Chamberlain seraient bientôt de jeunes filles, de jeunes femmes. Elles ne resteraient pas dupes. Toute leur enfance, leur mère les avait bassinnées avec ces histoires de gentils et de méchants. Finis, les mythes manichéens. Elles apprendraient. Que leur mère, après tout, était cinglée, bonne à enfermer, qu'elles étaient la fille d'une Lieutenant Générale cruelle et délirante. Mais elle restait leur mère, quoiqu'il arrive, et peut-être même ces petites louves étaient assez endoctrinées pour approuver, soutenir leur génitrice.
Et Hugo dans tout ça? Il acceptait, lui aussi. Parce qu'il l'avait décidé, il n'avait pas le choix. Une guerre supplémentaire? Il y avait pensé, même s'il tentait d'oublier cette possibilité. Là, il ne pourrait que se résigner, à voir sa femme partir, ses cinq filles aux bras. Il avait déjà élevé les poulettes pendant quatre ans; quelques mois de plus, ce n'était pas ça qui l'inquiétait. Mais cette guerre allait être plus cruelle qu'auparavant. Il ne le savait pas, il le sentait, il avait ce pressentiment depuis que les tensions avaient éclaté. Homme de confiance, il avait réussi à faire parler Elkion, à apprendre quelque information sur les objectifs de cette guerre. Mais pas les véritables. Non. Elle ne le lui dirait jamais. Déjà qu'elle même n'était qu'à peine au courant. Le soir, il peinait à s'endormir, serrant son épouse dans ses bras, sentant sa peau contre le métal froid. Mais Hugo le philosophe, le mari, le père, le militaire qu'il n'avait jamais été, ne versait pas la moindre larme. Juste cette angoisse, cette inquiétude qui se lisait sur les rides de son front.
Et comme tout homme, c'était un masque de cynisme, d'humour froid et de distance qu'il posait sur son visage durci par la fatigue. Et il restait un homme aimant. Doux comme un premier amour.

Enfin, elle soupira. Bien, tout était réglé. Il fallait affronter l'épreuve préliminaire à présent, celle d'annoncer tout cela à sa famille, sans compter ses soeurs et ses propres parents. Mais tout était joué. Et ensuite, elle s'en irait. Pour revenir.
Congédiée sans autre transition (car on n'allait pas faire des pieds et des mains, Bradley ne l'avait pas invitée à prendre le thé), elle se leva, saisit son siège d'une main qu'elle rangea sans ménagement. Droite comme un I, elle refit le salut militaire, comme lorsqu'elle était entrée.

- V'pouvez toujours compter sur moi pour c'genre de travaux, mon Généralissime.

Et elle tourna les talons, posant sa main de fer sur le métal glacé de la poignée de porte. Une nouvelle page se tourne, et elle sera écrite à l'encre rouge.
Traversant le long couloir, le tapis étouffant le bruit de ses talons, elle partit récupérer Nymphaea. Celle-ci se trouvait non loin du bureau, accoudée à une fenêtre, Douglas à côté d'elle, tel un garde silencieux. Elkion remercia la femme, un simple "
Merci" qui était vraiment là pour la forme, puis elle se mit à passer machinalement sa main humaine dans les cheveux blancs de son enfant. Nymphaea, de son côté, sentait toujours ce courant d'air glacial que personne d'autre ne percevait. Elle s'agrippa à la taille de sa mère, l'air ni inquiet ni réjouit. La fillette attendait simplement la fin de cette longue, longue journée.

- Il s'est passé quelque chose, M'man? interrogea-t-elle, sentant l'air soucieux d'Elkion.

- Mmh. Rien.

Elles restèrent immobiles un moment, Elkion le visage fermé, l'attitude grave, Nymphaea, elle, plus anxieuse mais plus légère. Puis une présence se fit sentir, plus réelle, plus sensible, plus palpable, plus vraie. Elkion ne daigna pas se retourner. Nymphaea non plus.

- Eh bien il me semble que ç'a été une journée bien remplie pour toi et moi, on f'rait mieux d'rentrer, j'sais qu'tu brûles d'envie d'aller raconter tout ça à Papa.

La petite hocha frénétiquement la tête, courant au devant alors qu'Elkion lui emboîtait le pas. Finalement, Nymphaea était sûrement une fille trop inquiète pour son âge, en tout cas sa mère n'avait rien vu de plus qu'une journée un peu moins terne que d'habitude. Bien sûr, dans le lot ne résidait pas que des bonnes nouvelles, mais comme Elkion le disait elle-même, elle l'avait bien cherché.

***

Tout un périmètre de sécurité avait été établi autour de la bibliothèque où inévitablement, une foule compacte se pressait devant les lieux du drame. Les rumeurs les plus folles circulaient, et en passant devant le bâtiment, Elkion détourna à peine le regard. Il semblait que Fou Furieux Numéro Deux (Numéro Un étant Elkion en personne) soit déjà quelque part dans les bas-fonds du QG de Central, interrogé par on ne savait qui. Eh bien, tant mieux. Quant à sa déposition, un simple rapport suffirait, rapport qu'elle rédigerait le soir-même, puis elle continuerait une vie normale pendant encore une semaine. Encore une semaine et elle replongeait dans l'autre enfer, bien plus sinistre qu'une morne vie de militaire, mais aussi plus dangereuse.

Une petite bande journalistes s'affairaient également à retrouver tous les témoins pour leur extirper la moindre information qui rendrait cette nouvelle encore plus croustillante. Lorsqu'elle était partie, elle avait clairement entendu Folter conseiller aux témoins de rester vague, pour des raisons encore inconnues. Peut-être pour ne pas dévoiler le manque certain de sécurité qui régnait dans certains lieux publiques, qu'en savait-elle?
Elkion pressa le pas, et Nymphaea dut faire des efforts presque surhumains pour ne pas perdre les traces de sa mère - enfin, de toute façon sa mère était repérable à des centaines de mètres à la ronde, ce n'est pas comme si elle perdait une goutte d'eau dans un océan. La maison familiale des Harkonnen était à la frontière de Central et il fallait encore une demi-heure, même plus, pour l'atteindre à pieds. Mère et filles firent des zigzags partout dans la capitale, puis elles atterrirent dans un quartier silencieux où pas même un oiseau se faisait entendre. Ca ne semblait pas désert, non, la vie était palpable derrière ces fenêtres aux volets tirés, un peu comme une vieille machine ronflante et un peu trop usée. Nymphaea se demandait ce qu'elles fichaient ici. D'habitude, elles prenaient la voiture pour rentrer. Elle s'accrocha à sa génitrice comme une moule à son rocher, et demanda d'une voix timide quelle serait la suite des évènements.

- Viens par là, ça va être marrant.

Elkion s'était mise à grimper un escalier de secours et invitait sa fille à en faire de même. Pas que la fillette soit très intègre, mais elle se demandait pourquoi on ferait une pause sur un toit. Mais bon, quand on était la fille d'Elkion Harkonnen, parfois il ne fallait pas se poser de question. Sous l'oeil orangé du soleil, Nymphaea fit résonner les marches de fer de l'escalier rouillé, et bientôt elle ferma un oeil, puis deux, tant le soleil du soir était immense et encore aveuglant.

- M'maaan?

Maman, elle écoute personne. Elkion, une fois arrivée sur le toit, cherchait celui de sa propre maison, qu'on pouvait apercevoir subrepticement de là où on était. Elle désigna l'endroit du menton et un sourire éclaira son visage. Ce n'était pas un sourire totalement innocent, c'était plutôt le sourire de celle qui allait être heureuse comme pas deux de faire une bêtise. Elle se dirigea vers le rebord du toit -et Nymphaea étouffa un cri - on était sur le toit d'un immeuble de six étages, et une chute amocherait facilement le premier crétin qui sauterait. Elkion la fit taire d'un geste et frappa dans ses mains avant de les plaquer au sol. Une sorte de chemin de pierre s'anima soudain, et commença à relier des toits entre eux par une passerelle d'une cinquantaine de centimètres de largeur, et ce jusqu'à la maison Harkonnen.

- Comment tu...

- En transmutant cet immeuble-ci, répondit Elkion en désignant le toit sur lequel elle se trouvait du talon, j'le relie à çui qu'est d'vant qu'j'contrôle donc, et caetera, bref t'as pas besoin de piger, tu marches et c'est tout. En ligne droite, on met trois fois moins de temps pour arriver à la maison. Fun, hein?

Nymphaea hocha la tête, contente de voir que l'alchimie, c'était décidément très drôle par moments. La petite prit sa mère dans ses bras, mais l'étreinte ne fut pas rendue, il fallait bien quelqu'un pour transmuter ce chemin jusqu'au seuil de la maison, tiens. Après encore un ou deux conseils bien assommants - tu fais pas ta gueuse, t'essayes pas de sauter, bref pas de conneries -, la gamine aux cheveux blancs s'élança sur le chemin à toute vitesse et mit peut-être dix minutes à disparaître du champ de vision de sa mère. Celle-ci soupira, puis fit disparaître le chemin en retirant simplement ses mains du sol. L'une d'entre elles plongea dans la poche de la veste de la Lieutenant pour en saisir un Zippo et un paquet de cigarettes, qu'Elkion s'empressa d'allumer. Si elle n'avait pas sa veste ni sa montre, elle serait passée pour une junkie ou une vagabonde, mais heureusement, elle sauvait facilement les apparences.
Le regard perdu dans le ciel, elle jouait avec son Zippo, sans remarquer l'arrivée d'un nouveau venu. Quand les gens apprendront-ils à lui foutre la paix?


Dernière édition par Elkion Harkonnen le Ven 23 Avr - 16:52, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sin
Le péché originel
Modo rp et fiche

avatar

Masculin
Lion Singe
Messages : 196
Age : 24
Rang dans le RP : Homonculus de la Tentation, le Péché Originel | La Tentation Incarnée | Le Péché | L'Ombre des Ombres | Le Péché Originel
Rang spécial Hrp : Super Sin, détenteur du Super Badge de Super Fan de Roy Mustang (*bave*), donné par son idole | Premier membre du FanClub de Roy Mustang *_* | (Possède 3 pin's collector, un mug Colonel Flame, 1 Badge de Roy-Sama, un mouchoir Colonel Flame et des roller Colonel Flame dédicassés par Roy-Sama !) | Super Pépé ! | Possède 1% de Subaru sous la forme d'un chat noir nommé Hei ! | A reçut 6 roses dont la dernière est de Suba-Chat !

Feuille de personnage
Points:
25/90  (25/90)
Niveau:
17/20  (17/20)

Pouvoir: Sin est là, Méfiez vous donc des Ombres ... Méfiez vous aussi de ses épées ... De son statut d'Homonculus ...

MessageSujet: Re: Orgueil et Tentation | With King Bradley   Mar 6 Avr - 19:15

Alors que l'entretient entre Pride et le Lieutenant-Généal prenait fin, Sin, lui, attendait sagement que cette dernière s'approche de lui et ouvre la porte pour pouvoir sortir en toute discrétion grâce à l'ombres de la militaire. Il savait ce qu'il lui restait à faire maintenant, en apprendre un peu plus sur Madame Harkonnen, et pour cela, il allait devoir forcer le destin pour la rencontrer. Les Homonculus étaient particulièrement doués pour soumettre le hasard à leurs désirs, provoquer les coïncidences, diriger les pions de l'échiquier géant qu'était le monde. Peut être possédaient ils cette aptitude parce qu'ils n'étaient pas humains, qu'ils étaient contre-nature ? Ou alors juste parce qu'ils étaient particulièrement ingénieux et subtils ? Allez savoir ! Quoi qu'il en était, ce don était on ne peut plus pratique dans bon nombre de cas, et il allait une nouvelle fois démontrer toute son utilité. Le Lieutenant-Général se releva, quittant sa chaise, puis, prenant une posture droite et fière, fit le salut militaire à destination de Bradley, lui promettant que son travail serait parfait, avant de se diriger vers la porte, dont elle tourna la poignée, et sortit. Sin en profita pour la suivre, tapi dans son ombre projetée au sol. La jeune femme récupéra sa fille, occupée avec Sloth non loin de la fenêtre. Harkonnen remercia la secrétaire du Généralissime puis emmena sa petite dans le dédale de couloirs du QG. La Tentation les suivait de près, de très près, néanmoins, il ne pouvait pas se permettre de sortir des ombres et d'apparaitre d'un coup devant leur yeux pour engager une simple discution. Cela aurait paru bien trop étrange et certainement pas approprié pour soutirer des informations. De plus, il risquerait de révéler sa véritable nature à Elkion Harkonnen, et cela, il ne pouvait pas se le permettre ! Il était comme en filature, il devait approcher, discuter et échanger avec le Lieutenant-Général sans que celle ci ne se doute de quoi que ce soit ! Et sortir des ombres n'aiderait en rien là dedans. Sans compter le fait que le QG était bondé de militaires ...

Non, déjà, il ne devait pas aborder la femme dans le QG, cela ferait bien trop louche, de plus, ses habits actuels, bien que discrets, n'étaient pas du tout le genre d'habits que porterait un civil normal ! Il lui fallait donc trouver des vêtements plus .. Humains. Il n'avait donc pas le choix, il devait quitter ici sa proie pour la retrouver un peu plus tard. Soupirant très légèrement et silencieusement, il attendit d'être arrivé au niveau d'un tournant vide de monde pour bifurquer sans être vu d'Harkonnen. Néanmoins, Sin ne réapparu pas entièrement, son ombre manquait à ses pieds. En effet, il avait laissé la sienne accrochée à celle du lieutenant Général, histoire de pouvoir retrouver la militaire à tout moment. Maintenant, il devait sortir. Marchant tranquillement avec une expression d'innocence incarnée, personne ne remarqua l'homonculus qui déambulait dans les couloirs du QG, direction la sortie. Après tout, un jeune homme ayant la vingtaine, arborant un grand manteau noir et à l'expression innocente, qui pourrait croire qu'il s'agisse là d'un dangereux prédateur ? C'est vrai ! Des gars avec des grands manteaux noirs, il y en avait partout ici ! Rien que chez les alchimistes d'État déjà .. Néanmoins, Sin du recourir à son pouvoir sur les ombres pour réussir réellement à sortir, car la secrétaire qu'il avait lamentable abandonnée en chemin lors de son arrivée était toujours là, derrière son comptoir, et l'homonculus ne voulait pas d'un scandale maintenant, il n'avait pas le temps. Enfin, il sortit.

C'est la fin d'après midi, et le Soleil était désormais à l'Ouest, non loin de la ligne d'horizon. D'ici deux heures, il commencerait à se coucher. La Tentation avait donc bien le temps de trouver de quoi l'humaniser, des vêtements neufs et son don d'acteur suffiraient. Toujours aussi tranquillement, l'Homonculus s'engouffra au cœur de la capitale d'Amestris, Central City, arpentant les rues commerçantes. Il s'arrêtait à chaque boutique d'habillement, scrutant l'intérieur, cherchant celle où le propriétaire ferait le moins attention à lui. Il finit par dénicher un petit magasin, perdu dans une impasse plutôt sombre. La boutique ne semblait guère attirer le client, et aucun propriétaire n'était en vu. Pourtant, la pancarte à la porte signalait que c'était ouvert. Humm ... Réfléchissant un instant, Sin utilisa l'obscurité ambiante pour pénétrer l'intérieur du magasin, puisque l'ombre des murs de l'impasse se projetaient jusqu'à l'intérieur. Cela lui évita d'utiliser la porte, qui aurait fait tinter la petite cloche, signalant son entrée à l'éventuel patron des lieux. Lentement et silencieusement, il s'avança dans la pièce sombre. Les étagères présentaient un peu de poussière, mais les articles semblaient propres. Alors qu'il explorait l'endroit, Sin remarqua qu'il y avait une porte dans l'arrière boutique qui menait sur une ruelle. Souriant très légèrement, il s'apprêtait à se servir parmi la multitude d'habits présents quand des bruits de pas et le grincement du bois se fit entendre. Immédiatement, l'Homonculus se fondit dans les ténèbres alors qu'une petite femme d'un certain age descendait les escaliers qui se trouvaient derrière le comptoir. Elle était assez petite et maigrichonne. Ses cheveux étaient poivre et sel, attachés en une queue de cheval guère esthétique. Elle sifflotait gaiement, se dirigeant vers l'arrière boutique, n'ayant fort heureusement pas repéré la présence de l'ombre tapie dans la noirceur. Un bruit d'objets métalliques que l'on trifouille se fit entendre puis, la dame réapparue dans la boutique, remontant les escaliers derrière le comptoir. Sin attendit d'être sur qu'elle fut bien arrivée en haut pour redevenir visible. Maintenant, il devait faire vite avant qu'elle ne redescende. Il retira son grand manteau noir, qu'il plia rapidement. Puis, il posa ses deux épées au sol, les détachant de sa ceinture, pour ensuite enlever ses bottes, suivies de son sweat noir et de son pantalon. Pratiquement nu, il parcouru rapidement la boutique, toujours dans un silence total, prenant, dès qu'il les repérait, des habits à son gout. C'est ainsi que de fil en aiguille, il se retrouva vêtu d'un pantalon bleu foncé, d'une chemise blanche dont il laissa les premiers boutons ouverts, d'une veste bleue elle aussi, mais un peu plus claire que le pantalon, de chaussures noires, de gants de la même couleur et d'une écharpe oscillant entre le mauve et le myosotis. Une fois revêtu de pied en cape, Sin rassembla les habits qu'il venait de délaisser, les éparpillant un peu partout dans la boutique, comme s'ils avaient été à vendre quand les bruits de pas et de bois qui grince se refirent entendre. Fronçant les sourcils légèrement, il récupéra ses deux épées dans leur fourreau qui gisaient au sol, se hâta de rejoindre l'arrière boutique en silence, toujours, et de quitter le magasin.

La ruelle sur laquelle il déboucha n'était guère bondée elle aussi, et au fond c'était tant mieux. Marchant toujours de sa démarche tranquille, il repéra bien vite une toute petite impasse qui servait certainement, au vue de l'amas d'ordures qui y étaient, de décharge. Discrètement, il alla y cacher ses deux armes. Maintenant, il était prêt à rencontrer le Lieutenant-Général Harkonnen. Quittant l'impasse, puis la petite ruelle pour déboucher sur une rue plus grande, Sin établit le lien spirituel entre lui et son double d'ombre. Ainsi, il pouvait voir et entendre tout ce que son ombre voyait et entendait. C'est comme cela qu'il pouvait espionner facilement, à distance, en attachant son ombre à celle de ses proies. Il ne lui fallut pas longtemps pour repérer la localisation approximative de la militaire, et c'est sans aucune hâte qu'il s'y dirigea, passant de rue en rue, de quartier en quartier. Il y avait pas mal de monde dehors, il faut dire que l'ambiance dans la capitale était tout autre que dans les autres villes du pays. On y croisait toutes sortes de personnes, des riches, des pauvres, des classes moyennes. Certaines personnes que croisa Sin lui dirent bonjour, d'autre l'ignorèrent ou ne le remarquèrent pas. L'homonculus, bien qu'il n'en éprouvait aucun plaisir, aucune satisfaction, puisqu'incapable de ressentir cela, appréciait se retrouver physiquement dans la peau d'un humain à par entière. Actuellement, dans ses habits neufs et propres, il ressemblait à un étudiant des plus banal, un jeune homme comme les autres qui, lui aussi, flânait dans les rues. Se mettant dans la peau du personnage, il arborait un légers sourire d'homme heureux. Certes, cela n'était qu'une façade, un masque, une tromperie, mais à le regarder comme ça, personne ne pouvait le remarquer et douter de sa sincérité. L'homonculus avait vécut cent cinquante trois ans, un siècle et demi à observer et imiter les comportements humains, à apprendre à les connaitre ! Pourquoi ? La réponse était bien simple, il est bien plus facile de manipuler un humain lorsqu'on lui fait croire que l'on est le plus banal des humains. Et puis, la Tentation avait depuis longtemps remarqué que l'Homme est tenté par l'Homme et par l'Homme seul ! Alors, en bon tentateur ...

Sin finit par atteindre la rue dans laquelle s'était trouvée le Lieutenant Général Elkion Harkonnen il y avait de cela une quinzaine de minutes. Il se situait désormais dans un quartier plutôt calme de la ville. Moins de bruit, moins de voiture, moins de monde. Les boutiques étaient aussi beaucoup plus rares, et les rues moins larges. Il y avait aussi plus de logements modestes que dans le centre. Regardant dans son esprit ce que voyait son ombre, l'Homonculus remarqua qu' Harkonnen se trouvait en hauteur. Sin fronça très légèrement les sourcils ... En hauteur ? Il leva la tête, et scruta les alentours ... Hum .., Les toits ! Discrètement alors, il arpenta la rue, la remontant, tout en jetant de rapides coups d'œil sur les toits. La lumière dorée de la fin de journée lui permettrait de repérer facilement la femme militaire, et d'ailleurs cela ne lui pris que quelques minutes. Elle était bien sur un toit, et semblait fumer une cigarette ou un cigare. Il était temps pour Sin de s'approcher des nuages et de surplomber la ville d'en haut. Il pénétra l'intérieur du modeste immeuble sur le toit duquel était perchée Elkion. Là, il grimpa les divers étages jusqu'au sommet, jusqu'à atteindre la petite échelle qui menait au lieutenant Général.

Il attendit quelques secondes avant de monter, arborant un visage serein et un peu rêveur, puis il grimpa, échelon par échelon, non sans bruit, puisque l'échelle en ferraille claquait contre le mur. Enfin, il atteignit le toit et se retrouva presque nez à nez avec la militaire. Son visage pris une expression mi-surprise, mi-désolée, les yeux grands ouverts, les sourcils levés et la bouche formant un "O". Il resta un instant à fixer la femme qui le regardait, semblant hésiter à parler. Enfin, il pris la parole.

Euh ... Je ... Désolé ... Je ... Je ne savais pas que c'était déjà occupé ...

La gêne et l'humilité se reflétaient grandement, en un sourire crispé, sur le visage de Sin, qui désormais, jouait à son jeu préféré, la tromperie et la manipulation.

Je ... Je ne voulais pas vous déranger ... Je ... Vais vous laisser si vous voulez ...

//* HRP //* J'espere que ça te va, si un truc te gène ou que tu as pas compris, MP moi ^^ Comme je suis le plus gentil de tous les Kikis, tu remarqueras que mon avatar représente Sin avec les habits qu'il a volé et arbore devant Elkion ^^ Et ouais, c'est ça la classe *sbafffff* //*

_________________

~ I'm in your Shadow ... ~

Sin's Theme
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elkion Harkonnen
Lieutenant Général
Membre

avatar

Féminin
Capricorne Singe
Messages : 299
Age : 24
Rang dans le RP : Spitfire Alchemist
Rang spécial Hrp : Côté Noir de Tiky Mick : D

Feuille de personnage
Points:
26/80  (26/80)
Niveau:
13/20  (13/20)

Pouvoir: • Alchimie sans cercle # Corps-à-corps

MessageSujet: Re: Orgueil et Tentation | With King Bradley   Mar 20 Avr - 19:37


- Nom de...

Harkonnen ouvrirait bien un dictionnaire ornithologique pour pouvoir traiter ce nouveau venu de tous les noms. Des toits, il y en a des centaines, que dis-je? des milliers dans tout Central, et quelle pouvait être la probabilité que deux personnes puissent, parmi tous les endroits possibles et imaginables du monde, se trouvent sur-ce-même-toit? (vous avez 4 heures 8D) Poussant un soupir agacé, Elkion fixa l'impertinent d'un regard glacial. Un étudiant mal luné? C'était bien possible, qui sait quels énèrgumènes pouvaient étudier à Central? Sans cligner de l'oeil, elle continua sa rapide inspection, son regard bleu presque aussi perçant qu'une aiguille. Lui lancer son Zippo en pleine figure aurait été une excellente idée. Martyriser le monde, c'est son hobby, sa passion, son passe-temps, son... bref. La scène aurait pu être comique si la Lieutenant n'avait pas des choses plus graves en tête. Renvoyer sa fille illico à la maison, c'était son moyen le plus simple de la congédier, puis de prendre son temps à elle, seule, loin de sa famille, pour tourner et retourner cette histoire de Lior dans la tête. Récemment, elle n'avait pas pris la peine de farfouiller dans les dossiers avec une minutie extrême, pour en savoir plus sur la situation. D'abord, parce qu'elle n'était pas sur le terrain, ainsi tous les rapports n'auraient que peu d'utilité en atterrissant sur son bureau. Les gars postés à Lior n'avaient qu'à faire le boulot pour lequel ils avaient été embauchés.
Elkion, une femme de terrain? Oui, parfaitement, c'était comme ça qu'elle se qualifiait, même si honnêtement, ces dernières semaines prouvaient le contraire. Comme un félin enfermé dans une cage beaucoup trop petite, la panthère Harkonnen n'attendait plus qu'un heureux bienfaiteur lui explose sa prison pour qu'elle puisse ensuite semer les tombes et les morts qui allaient avec. Triste ironie du sort, c'était Bradchou qui était venue la libérer pour l'envoyer dans l'arène la plus électrique du moment. Au moins, elle se dégourdirait les pattes et vu à la vitesse à laquelle l'information voyageait, il ne faudrait pas plus qu'un simple briefing pour qu'elle soit au courant de toute la situation dans ses moindres détails... Du moins, c'est ce qu'elle pense.

Bien. Pour faire simple, alors qu'elle venait de renvoyer sa fille à l'expéditeur pour être seule, voilà qu'un idiot en écharpe myosotis (pourquoi est-ce que ce sont toujours les détails les plus insignifiants qui intriguent Elkion le plus?) s'excusait encore plus lamentablement que le Lieutenant Folter, ignorant qu'apparemment il n'y avait pas qu'un seul toit sur Terre. Levant un sourcil, mi-agacée mi-blasée, elle retourna prendre place en face du soleil, assise sur le rebord, se rendant volontairement, ou pas, vulnérable au premier crétin qui aurait l'idée saugrenue de la pousser. Jetant sa cigarette depuis le sixième étage (paix à son âme), Elkion en ralluma une autre aussitôt. Ce ne fut qu'une fois la deuxième cigarette totalement consumée qu'elle daigna accorder un tant soit peu d'attention au brun qui se tenait non loin d'elle.

- Quelqu'chose à réclamer? grogna la Lieutenant Général.

La plupart du temps, lorsqu'on se trouvait dans les mêmes parages qu'Elkion, c'est que les choses allaient mal se passer, quelles qu'en soient les raisons. Les coïncidences? Le hasard? Qu'est-ce qu'elle en savait? En tout cas, elle n'avait pas l'intention de s'attarder sur ce toit pendant les dix prochaines années, et quand bien même cet autre, là, bégayait et n'arrivait pas à aligner deux mots sans qu'Elkion s'endorme à moitié, elle n'allait pas lui accorder toute la soirée. Quelques minutes, peut-être. A force de voir des dingues partout (et, force de constater qu'elle en faisait partie intégrante), Elkion considérait son environnement comme mentalement malsain, et tous ceux qui se trouvaient autour d'elle dans un rayon de cent kilomètres étaient forcément tarés. Sans doute à un degré moindre, mais tout de même.
La laisser, si elle le voulait... Elkion avait presque l'impression qu'il le faisait exprès. Pas que ce toit fût la propriété privée de la Lieutenant -quoiqu'elle y graverait bien son nom quelque part, pour éviter tout futur malentendu-, non, mais Elkion détestait qu'on l'interrompe dans le train de ses pensées. Ce n'était pas qu'elle craignât qu'on l'aperçoive le regard légèrement vague, l'attitude plus relâchée, mais tout simplement, elle aimait qu'on la laisse tranquille. Un peu de silence dans ce monde où elle était sans doute celle qui criait le plus fort.
Laissant là ces considérations psychanalitiques, elle se gratta le menton d'un air songeur avant de rester immobile une petite seconde, puis elle se tourna vers son invité surprise qui avait pris place à un ou deux mètres d'elle. Y'a des chances pour qu'elle ait envie de le jeter par dessus bord?
Loin de vouloir encourager la conversation pour autant, elle haussa rapidement les épaules, ce genre de geste qui signifiait "
Bon, tu parles ou j'te pousse?"


Dernière édition par Elkion Harkonnen le Ven 23 Avr - 16:50, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sin
Le péché originel
Modo rp et fiche

avatar

Masculin
Lion Singe
Messages : 196
Age : 24
Rang dans le RP : Homonculus de la Tentation, le Péché Originel | La Tentation Incarnée | Le Péché | L'Ombre des Ombres | Le Péché Originel
Rang spécial Hrp : Super Sin, détenteur du Super Badge de Super Fan de Roy Mustang (*bave*), donné par son idole | Premier membre du FanClub de Roy Mustang *_* | (Possède 3 pin's collector, un mug Colonel Flame, 1 Badge de Roy-Sama, un mouchoir Colonel Flame et des roller Colonel Flame dédicassés par Roy-Sama !) | Super Pépé ! | Possède 1% de Subaru sous la forme d'un chat noir nommé Hei ! | A reçut 6 roses dont la dernière est de Suba-Chat !

Feuille de personnage
Points:
25/90  (25/90)
Niveau:
17/20  (17/20)

Pouvoir: Sin est là, Méfiez vous donc des Ombres ... Méfiez vous aussi de ses épées ... De son statut d'Homonculus ...

MessageSujet: Re: Orgueil et Tentation | With King Bradley   Jeu 22 Avr - 0:32

- Nom de...

Le regard et l'expression agar, Sin regardait la femme qui se situait face à lui, assise au bord du toit sur lequel ils se trouvaient. Elle semblait à la fois contrariée de se voir dérangée mais aussi surprise de le voir apparaitre devant elle. L'homonculus était sur qu'elle se demandait par quel heureux hasard il avait pu avoir l'idée de grimper sur le même toit qu'elle alors que Central City comportait certainement plus d'un millier de toits. Ah, si seulement elle savait que le hasard n'existait pas pour les êtres comme lui, et que ceux qui portaient la marque de l'Ouroboros étaient, en quelques sortes, la coïncidence incarnée. C'est vrai, ils semblaient toujours présents quand on ne s'attendait pas à eux, comme un coup retentissant du destin, ils apparaissaient, accomplissaient leur tâche et disparaissaient, comme s'ils n'étaient jamais apparus. les Homonculus étaient des êtres de l'ombre, qui ne se révélaient au grand jour que lorsqu'ils étaient sur que cela ne se sache pas ou que ce soit une ultime nécessité. Quoi qu'il en soit, maintenant qu'il était face à face avec la militaire (et non caché dans les ombres à l'épier), Sin pouvait détailler parfaitement celle ci, que ce soit son allure générale ou ses expressions. La chose la plus remarquable chez le lieutenant-général Harkonnen, c'était ses yeux, d'un bleu étincelant, vifs et brillants. Autant les yeux saphir et foncés de Sin étaient profonds et semblaient vides d'expression et d'âme, autant ceux de la militaire étaient expressifs à tel point qu'elle n'avait nullement besoin de parler pour faire comprendre à son vis à vis qu'il n'était pas nécessairement le bienvenue. Si la Tentation incarnée avait été vraiment aussi naïve que ce qu'elle laissait voir à la femme, Sin aurait bien vite fait de décamper de là. Mais excepté ses yeux, Sin pouvait relever d'autres caractéristiques propres au lieutenant générale. Que ce soit sa chevelure noire, longue et coiffée, ses habits, avec juste le haut de la veste bleue règlementaire de l'armée d'Amestris, ou bien les tatouages rouges qu'elle arborait sur l'épaule et le cou. Au fond, elle était facile à reconnaitre et à distinguer dans une foule, et il serait facile pour l'homonculus de la suivre et de la filer sans aucun problème quelconque. Mais Sin n'eut pas le temps de détailler plus que cela la militaire, car elle vint couper cour à leur face à face brièvement silencieux. Détournant la tête, sans cacher son expression blasée et agacée, elle s'installa pleinement face au Soleil couchant, sur le rebord du toit, près de vide. Puis, jetant par dessus bord le mégot de la cigarette qu'elle venait de terminer, elle s'exclama auprès de Sin avant de rallumer une autre cigarette.

- Quelqu'chose à réclamer?

Elle avait lancé sa réplique dans un grognement assez peu féminin, révélant son impatience et son humeur moribonde. Sin avait vraiment mal choisit son moment pour la rencontrer, mais cela ne perturbait pas le moins du monde la Tentation qui jouait toujours sa comédie. Il secoua la tête pour signaler que non, il n'avais rien à réclamer, puis, il escalada les derniers échelons de l'échelle, histoire de se hisser complètement sur le toit avant de s'approcher, d'un pas qu'il fit hésitant, de la militaire et de s'assoir non loin de celle ci. Dans un profond silence, perturbé uniquement par les bruits urbains, Sin fixait l'astre du jour, sombrant vers la limite lointaine de l'horizon, teinté d'une nuance orange-dorée. Il ne comptait pas lancer la discussion, non, il fallait que ce soit elle qui le force à la débuter, car si elle désirait partir maintenant pour s'isoler, il la laisserait faire. Pourquoi accepter d'attendre ? Sin connaissait bien les humains, ou du moins assez pour savoir que lorsque l'on leur impose quelque chose, ceux ci préfèrent fuir. Réaction typique et logique qu'il ne voulait pas voir apparaitre chez le lieutenant général. Alors, en attendant, il regardait le ciel, d'un air rêveur et innocent, le genre d'air qui intrigue tout le monde, et attise la curiosité des Hommes. Après tout, il aurait bien d'autres occasions de la rencontrer, bien que cela lui faciliterait la tâche si elle se décidait à rester pour discuter. Pourtant, bien qu'elle ne dit rien, la militaire ne partit pas, elle restait sur place, attendant. Sin lui jeta un coup d'œil, alors que celle ci se grattait le menton. Était ce un signe d'impatience ? Attendait elle une parole de l'Homonculus ? Harkonnen haussa d'un geste rapide les épaules, ce qui signifiait clairement qu'elle s'impatientait de ce silence ! Ni une, ni deux, Sin ouvrit la bouche et embraya sur un début de discution, semblant hésitant, comme un acteur qui aurait mal appris son texte, mais curieux.

Euh ... Vous ... Vous êtes militaire ? Que ... Que faites vous sur ce toit ? Comment vous appelez vous ?

Il fixait à présent les yeux électriques de la militaire. Le visage de Sin était tout ce qu'il y avait de plus innocent chez un jeune homme entrant dans la vingtaine, le genre de visage à qui l'on donnerait le bon dieu sans confession, un visage entre l'attirant et le doux. Dommage que ce visage cache en fait un monstre ...

Désolé ... Je pose peut être trop de questions ...

//*HRP*// Je m'excuse pour la qualité excécrable de ce RP, qui est loin d'être de la grande litterature et du grand RP ._. J'essayerai de me rattraper après >.< Désolé =(

_________________

~ I'm in your Shadow ... ~

Sin's Theme
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elkion Harkonnen
Lieutenant Général
Membre

avatar

Féminin
Capricorne Singe
Messages : 299
Age : 24
Rang dans le RP : Spitfire Alchemist
Rang spécial Hrp : Côté Noir de Tiky Mick : D

Feuille de personnage
Points:
26/80  (26/80)
Niveau:
13/20  (13/20)

Pouvoir: • Alchimie sans cercle # Corps-à-corps

MessageSujet: Re: Orgueil et Tentation | With King Bradley   Jeu 22 Avr - 11:10


Aah, décidément, des clampins, on en trouvait vraiment à tous les coins de rue, dommage que ce ne soient pas des criminels dans la trempe de... Tiens, elle le connaissait pas son nom. Vous savez, c'est l'alchimiste de tout à l'heure, qui a à présent la mâchoire brisée et plus si affinités. Quoiqu'il en soit, Elkion croisait des incapables à tout moment et il ne lui fut pas donné une fois -bon, peut-être que si, après tout elle ne s'est pas mariée avec Hugo juste par intérêt familial- de rencontrer quelqu'un qui soit juste un peu au dessus de la moyenne. Et encore, Elkion ne réclamait pas grand chose, juste un «tout petit au-dessus». Autant la panthère avait été gâtée par la Nature, autant elle aurait voulu que ce soit de même pour le reste de la populace.

Ce n'était pas tous les jours qu'un incongru, comme celui qui tenait lieu de porte-manteau de compagnie à Elkion, avait la chance - ou la malchance, qu'importe - de pouvoir approcher Harkonnen sans perdre la vie dans l'heure qui suivait. Mais à défaut d'être chiant, son invité surprise était tout simplement lent. Toujours fixant le jeune homme, un sourcil arqué en signe d'interrogation, elle ne put s'empêcher de soupirer fortement, comme pour lui faire comprendre qu'en effet, il posait trop de question.
Ceci dit, et malgré sa fatigue passagère, elle n'avait rien perdu de son instinct de chasse, elle savait bien qu'il n'était pas venu par hasard - trop de toits dans cette ville suffirent amplement à la Lieutenant pour en tirer une telle conclusion - et Elkion sentait la curiosité percer dans ce semblant de bégayement. D'ailleurs, cela lui rappelait la fois où un caporal -bref, le bas du bas du bas, tellement bas qu'Elkion s'étonnait encore que ce genre de chose puisse être capable de raison-, viré pour insubordination -il avait osé soutenir le regard d'Elkion un peu trop longtemps, un motif plus que valable en ce cas- avait tenté de se venger en se faisant passer pour le pauvre repenti qui implore pardon et miséricorde. Elkion lui a accordé un long, long séjour en soins intensifs.
Bon, revenons à nos moutons myosotis. Il y avait plusieurs possibilités quant à l'origine de cet "étudiant". Ou alors, il débarquait d'une autre planète et par conséquent ne reconnaissait ni l'uniforme d'Amestris ni le beau visage d'Elkion. Après tout, lorsqu'on fait partie du trio de tête de l'Etat, on est connu même au delà des frontières de notre chère nation. Ou alors, il était vraiment à côté de ses pompes et ce serait comme avec le misérable lieutenant de l'autre fois, elle devrait alors lui balancer sa montre -ou son poing, tout dépend- dans le nez pour lui faire comprendre. Dernière possibilité, la plus plausible aux yeux bleus de la jeune femme, il savait très bien qui elle était, et les raisons de sa venue restaient cependant aussi obscures que les yeux du jeune homme.

- Qui c'est qui vous envoie? rétorqua Elkion avec un sourire en coin. Autrement, mes réponses sont: qu'est-ce que ça peut vous faire, c'est pas vos oignons, et Madame suffira.

Il incarnait la niaiserie même, si ce n'est que notre tyran pyromane restait prudente. Ces questions sonnaient presque comme un interrogatoire, sauf qu'Elkion n'allait pas laisser les rôles s'inverser. On n'allait pas lui faire cet affront, elle qui durant des années alternait questions vociférées et coups de poings répétés. Inconsciemment ou pas, elle sentait que quelque chose arrivait, un peu comme si elle guettait cela depuis plusieurs heures. Cela avait presque commencé dans le bureau du King, alors que sa fille tremblait sans aucune raison apparente. A force de multiplier les coïncidences, choses auxquelles Elkion ne croit absolument pas, elle finirait bien par se douter. La question est, de quoi?

- Vous posez bien trop d'questions pour un gamin qui, avec tout le respect que j'vous dois -et elle eut une expression qui laissait clairement transparaître l'ironie- n'a pas grand chose à faire ici.

Pourtant, la curiosité d'Elkion elle-même fut légèrement piquée au vif. Rares étaient les fois où ce genre de situation arrivait. Elle allait tenter de voir si elle pouvait en tirer quoi que ce soit, alors c'est l'oeil attentif qu'elle continua à parler.

- Peut-être que je me trompe, et vous êtes alors juste un gamin perdu dans les nuages, ou alors vous paraissez trop niais pour ne pas être intelligent.

Autant par moments Elkion parlait avec autant d'élégance qu'un bûcheron ivre, autant là, elle avait repris sa voix la plus normale -une voix qu'elle n'avait même pas lorsqu'elle se trouvait dans le QG-, plus douce, claire et raffinée. Elle n'en était pas peu fière, elle qui s'amusait à imiter tout le monde dès qu'elle en avait l'occasion.
Haussant à nouveau un sourcil, elle esquissa un bref sourire avant de porter sa cigarette à ses lèvres. Cinq minutes, c'est plus qu'il n'en faut avant que la belle ne rentre définitivement au bercail.

Comme je l'avais dit hier, je doute qu'on puisse s'embarquer sur de longues tirades, donc je pense qu'encore un ou deux tours seront suffisant pour clore. Dis moi si ce post te convient! ^^ (c'est plus court que ce que je pensais, damn...)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sin
Le péché originel
Modo rp et fiche

avatar

Masculin
Lion Singe
Messages : 196
Age : 24
Rang dans le RP : Homonculus de la Tentation, le Péché Originel | La Tentation Incarnée | Le Péché | L'Ombre des Ombres | Le Péché Originel
Rang spécial Hrp : Super Sin, détenteur du Super Badge de Super Fan de Roy Mustang (*bave*), donné par son idole | Premier membre du FanClub de Roy Mustang *_* | (Possède 3 pin's collector, un mug Colonel Flame, 1 Badge de Roy-Sama, un mouchoir Colonel Flame et des roller Colonel Flame dédicassés par Roy-Sama !) | Super Pépé ! | Possède 1% de Subaru sous la forme d'un chat noir nommé Hei ! | A reçut 6 roses dont la dernière est de Suba-Chat !

Feuille de personnage
Points:
25/90  (25/90)
Niveau:
17/20  (17/20)

Pouvoir: Sin est là, Méfiez vous donc des Ombres ... Méfiez vous aussi de ses épées ... De son statut d'Homonculus ...

MessageSujet: Re: Orgueil et Tentation | With King Bradley   Ven 23 Avr - 22:56

Les réactions humaines étaient décidément multiples et souvent drôles. Certains êtres humains semblaient plus expressifs que d'autres, mais leur comportement, généralement, restait toujours quasiment le même. Quand on savait comment procéder, le résultat attendu était à chaque fois celui voulu, et cela, vous ne l'apprendriez pas à Sin, qui en était pleinement que conscient ! La manipulation était un jeu pour lui, un jeu ou il était parmi les meilleurs, toutes catégories confondues. N'allez pas croire qu'il soit prétentieux ou arrogant, loin de là ! Disons juste que l'Homonculus n'était autre que la Tentation incarnée, et la Tentation n'est qu'une forme de manipulation aboutie et dégradante, où tous les moyens sont bon pour parvenir à ses fins, et en tant que tel, Sin agissait en conséquence de cause. C'était un humain qui l'avait créé, et il avait obtenu d'eux l'un de leur vice comme caractéristique principale. C'était dans sa nature, il ne pouvait en faire autrement. Et puis, les Hommes étaient des créatures si influençables, si prévisibles, si faciles à cerner, qu'il en était devenu presque trop aisé à l'Homonculus d'en faire ce qu'il voulait bien en faire. Un peu de difficultés de temps à autres ne lui ferait guère de mal. Malheureusement, la cette difficulté n'allait probablement pas venir de cette militaire qu'il avait devant les yeux. Jusqu'à maintenant, toutes les réactions auxquelles elle s'était adonnée avaient été prévues et désirées par la Tentation. Il suffisait de lui balancer le bon mot, le bon geste pour qu'elle réagisse au quart de tour. Le Lieutenant Harkonnen ne semblait pourtant pas être le genre de personne que l'on influence facilement, non, au contraire même, la placer sur le chemin de la tentation allait être chose ardue, néanmoins, c'était, aux premiers abords, une femme colérique et emportée, que beaucoup de choses semblaient ennuyer et même énerver. Elle était franche, ça c'était certain, mais l'impatience flagrante dont elle faisait preuve jouait en sa défaveur ! C'était là un point que Sin releva rapidement et mémorisa, se disant que ce défaut pourrait sans aucun doute possible lui servir prochainement.

Humm .. Femme aux réactions facilement contrôlables et prévisibles, difficile à influencer mais faisant preuve d'une patience et d'une tolérance limitée. Effectivement, faire en sorte qu'elle se lance sur le chemin de la pierre philosophale allait être une tache particulièrement ardue s'il n'avait pas sous la main de quoi la faire chanter efficacement. Pride lui avait dit de chercher du côté de sa grande famille, précisant que les filles d'Harkonnen étaient certainement un très bon moyen de pression pour le lieutenant Général. Mais, maintenant qu'il y repensait, Sin en doutait tout de même un peu, bien que le doute chez l'Homonculus faisait partit des sentiments peu présents en lui, il possédait tout de même un sens de la réflexion et de l'analyse développé, et quelque chose en son for intérieur lui disait qu'enlever un de ses filles ne serait peut être pas suffisant. Pourquoi ? Et bien, il avait remarqué dans l'attitude d'Harkonnen une sorte d'instinct solitaire et d'égoïsme. Il ne la connaissait pas encore assez bien pour dire si ces observations étaient véridiques ou non, et il devrait certainement approfondir les choses avant d'apporter une conclusion à tout cela, mais néanmoins, ce légers détail pourrait tout changer le moment venu. Si réellement les déductions de Sin s'avéraient être vraies, l'instinct maternel serait il plus fort que l'instinct sauvage de la militaire ?

Ne quittant pas le regard électrique de la femme face à lui, Sin souriait gentiment en la fixant. Les questions qu'il venait de poser à l'instant avaient bien entendu agacé la militaire, mais aussi, avaient éveille ses soupçons. Quoi de plus normal après tout ! Un jeune homme, débarquant de nul part, sur un toit qui comme par enchantement était le même qu'elle, et qui posait des questions somme toutes personnelles ! Quoi de plus suspect ? Surtout qu'elle était militaire de carrière en plus d'être une politicienne, vivant donc dans un monde de traitrise, de mensonge, d'espionnage et de manipulation. Si elle n'avait pas eu de soupçons en cet instant, Sin se serait demandé comme elle avait pu atteindre la place qu'elle avait désormais, à savoir celle de troisième dans la hiérarchie politique d'Amestris. Et puis en plus, cela aurait contrarié les plans de l'Homonculus. Il fallait qu'elle ait des soupçons, il fallait qu'elle se pose des questions à son sujet. Sin connaissait très bien les humains pour les avoir observé et étudié des années durant, il savait que les plus grandes peurs de ceux ci étaient généralement des choses inconnues, à propos desquelles ils se posaient de nombreuses questions auxquelles ils n'avaient souvent que peu de réponses. Les humains craignaient par dessus tout l'inconnu. Or, les soupçons menaient à des questionnements, obligatoirement, du genre "qui est il ?", "pourquoi fait il cela ?" ect ... Et les questions, si l'on s'en posait, c'est que l'on ne connaissait pas l'objet dont elles parlent. Les soupçons mènent aux questionnements, qui, dans le cas ou ils concernent Sin, mènent à l'inconnu, qui mène à la peur. Et la peur était le moyen le plus sur pour un manipulateur tel que Sin d'arriver à ses fins. Mais bon, il ne fallait pas parler trop vite, car la peur était une chose qu'il fallait cultiver avec le temps, tel une fleur au printemps, et du temps il n'en avait pas plus que cela. Alors, il ne l'emploierait chez la militaire que si c'était là son dernier recourt. En attendant, il la ferait grandir lentement en elle.

- Qui c'est qui vous envoie? rétorqua Elkion avec un sourire en coin. Autrement, mes réponses sont: qu'est-ce que ça peut vous faire, c'est pas vos oignons, et Madame suffira.

Si Sin avait été une personne normale et non atteinte d'apathie, il aurait certainement rit devant la réaction du lieutenant Général. Sa question était particulièrement drôle, bien que l'humour était une des choses qui n'atteignait jamais l'Homonculus. Elle lui demandait qui l'envoyait ! Et bien, ses soupçons étaient encore bien plus poussés que ceux auxquelles il s'était imaginé. Sur ce coup là, la militaire gagnait un point ! Car Sin lui même n'avait pas réalisé que ses réactions seraient aussi fortes que cela. Comme quoi, personne n'est infaillible, pas même les porteurs de l'Ouroboros comme lui ! Quoi qu'il en était, la doute était donc déjà bien ancré chez la femme qui lui faisait face, et cela allait encore une fois faciliter la tâche !

- Vous posez bien trop d'questions pour un gamin qui, avec tout le respect que j'vous dois -et elle eut une expression qui laissait clairement transparaître l'ironie- n'a pas grand chose à faire ici.


Le visage de Sin avait perdu son sourire gentillet, et ses yeux regardaient un peu dans tous les sens, comme s'il avait été mal à l'aise en cet instant. Certes, il jouait la comédie, puisque naturellement, Sin aurait été incapable de sourire ou de ressentir un quelconque mal aise. Mais cela ne l'empêchait pas d'être très crédible, et puis, il fallait laisser penser à la militaire qu'elle prenait le dessus de l'entre vue ...

- Peut-être que je me trompe, et vous êtes alors juste un gamin perdu dans les nuages, ou alors vous paraissez trop niais pour ne pas être intelligent.


Tiens ! Elle sortait son langage du dimanche ? Hum ... Qu'est ce que cela pouvait bien signifier ? Depuis le début, Elkion Harkonnen semblait toujours s'exprimer dans un langage assez familier et qui plus est plutôt direct et quelque peu ... Viril. Mais là, Sin entendait pour la première chez elle un langage féminin, structuré et bien plus joli à l'oreille. Ce détail était sans doute insignifiant, ne voulant certainement rien dire, mais de nature prudente, l'Homonculus relevait tout !
Alors qu'elle haussa les sourcils, le lieutenant général sourit légèrement avant de mettre une nouvelle cigarette entre ses lèvres. Sin choisit ce moment pour prendre la parole.

- "Un gamin perdu dans les nuages ... Pas ... Pas vraiment. Je dirai plutot ... Dans les étoiles ... *retrouvant un sourire et posant son regard sur la voute céleste d'où émergeait les premières étoiles du soir*. J'étudie l'astronomie à l'université de Central, et je viens sur ce toit dès que je le peux pour étudier les astres. Je n'habite pas l'immeuble, mais il est dans une zone peu éclairée et assez haut pour permettre une observation du ciel convenable, bien que cela ne vaille pas la campagne !"

Il garda le silence un instant, comme figé dans son admiration du ciel, puis, il tourna la tête a nouveau vers la militaires, la gratifiant d'un doux sourire.

- "Désolé de vous décevoir ... Madame ... Mais je ne suis envoyé par personne, je suis juste un gamin, comme vous dites, poussé par sa passion du ciel et surement un petit peu trop curieux !

Il se gratta l'arrière de la tête, au niveau de la nuque, en signe de légère gène, sans perdre son sourire resplendissant, avant de replonger dans son observation céleste. Harkonnen allait sans doute possible pas tarder à s'en aller, le temps de terminer sa cigarette ! Avant cela, il se devait balancer dans la conversation un élément ...

- " Vous devriez regarder les étoiles ... Elles vivifient l'âme et l'esprit ! D'ailleurs, si vous avez des enfants, admirez-les avec eux ! Vous verrez, ce sera un moment unique ..."

Paroles bien mystérieuses, que la militaire ne capterait peut être pas sur le coup, il n'en savait rien, mais en tout cas, dans cette simple phrase, il venait en quelques sortes de lui conseiller de profiter de ses enfants avant qu'il ne soit trop tard.

//* HRP *// Tu peux conclure après cela je pense ^^ A moins que tu veuilles encore prolonger x)

_________________

~ I'm in your Shadow ... ~

Sin's Theme
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elkion Harkonnen
Lieutenant Général
Membre

avatar

Féminin
Capricorne Singe
Messages : 299
Age : 24
Rang dans le RP : Spitfire Alchemist
Rang spécial Hrp : Côté Noir de Tiky Mick : D

Feuille de personnage
Points:
26/80  (26/80)
Niveau:
13/20  (13/20)

Pouvoir: • Alchimie sans cercle # Corps-à-corps

MessageSujet: Re: Orgueil et Tentation | With King Bradley   Sam 24 Avr - 15:21

Spoiler:
 
Mouais... Décidément, aujourd'hui tout semblait prendre une tournure un peu plus inhabituelle, presque surnaturelle pour ainsi dire. Elkion était devenue une vraie chiffe molle depuis six ans. Dès que quelque chose sortait de l'ordinaire, la belle y voyait là l'occasion d'illuminer son terne quotidien. Bien heureusement, sa famille, ses enfants, ses cinq mini-Elkion étaient là pour égayer le paysage, mais au fond d'elle-même, il y avait comme une fissure qui n'allait pas tarder à s'élargir.
Depuis qu'elle avait intégré les rangs de l'Armée, elle avait appris deux choses: ordonner et obéir. En brave rottweiler de l'Etat, Elkion s'était pliée (presque) sans broncher aux ordre de ses supérieurs, sans omettre le fait que sa propre mère y était, en tant que Générale de Division, il y a de cela mainteant quinze ans. Elle pensait et agissait comme un militaire lambda, simple pion sur le grand échiquier de l'Univers, mais ce n'avait jamais été le destin qu'elle voulait avoir. Certes, de son plein gré elle avait rejoint le camp le plus craint du pays; elle avait encaissé nombre d'insultes et de quolibets, par sa condition de militaire, mais aussi parce qu'elle était une femme. Elkion n'avait peut-être qu'une arme à sa disposition, pour faire taire tous ces insectes qui souillaient son chemin vers le pouvoir. Sa détermination, sa très grande gueule, peut-être? Elle n'avait jamais, ô grand jamais accepté qu'on puisse la traiter comme un individu normal dans une brigade normale d'une armée normale. Tout faire pour se démarquer, la panthère s'était mis cet objectif en tête lorsqu'elle fut envoyée à Ishbal. Elkion mettait sa tête en jeu, mettait la sécurité de sa famille en péril, mais la Valkyrie qu'elle était voulait à tout prix s'élever au-dessus du commun des mortels. Pauvres mortels. Si forts et si fragiles à la fois.

- La grandeur de l'homme est grande en ce qu'il se connaît misérable se murmurait-elle, dans les camps crasseux et malodorants, insensible aux cris de peur, de rage et de folie qui empestaient l'air ambiant d'Ishbal.


Voilà pourquoi elle aimait ces rares moments de solitude. Au moins, cela lui permettait de ressasser le passé, passé si cher à ses yeux, car elle s'y était brillamment illustrée, pour le prix de milliers de vie. Mais c'était ces vies, si inutiles, faibles et méprisables, qui avaient construit le chemin vers le pouvoir.
L'Amour? Ses enfants, son mari, ses soeurs, ses parents. C'était le seul moyen que la belle avait trouvé pour ne pas perdre totalement la tête. Mais il y avait comme un couac, un défaut invisible qui se révèlerait au moment fatal.

Indifférence. Il n'y avait pas mieux pour décrire tout ce qu'elle ressentait. C'est à dire, rien. Elle était un semblant d'épouse pour son mari, un semblant de mère pour ses enfants. Où était passée la véritable Elkion? Quelque part, à côté d'une immense porte de pierre, sombre et effrayante, gît une jeune femme qui, le regard perdu vers un ciel inexistant, se pose encore et toujours la même question: Pourquoi...
Quelque chose ne tournait pas rond dans ce complexe mécanisme qu'était la grande Horloge du Temps. Elkion s'était enfermée dans un sablier de verre, serrant contre son coeur froid ceux qu'elle disait aimer. Phaedra, sa mort, sa résurrection ratée, son péché impardonnable, c'était plus qu'un membre et un enfant qu'elle avait perdu, c'était le peu d'humanité qu'il lui restait après la guerre. Etait-il encore concevable de garder ce masque de faux-semblants?
Et voilà qu'on lui parle des étoiles et du ciel. Qu'est-ce qu'elle donnerait pour n'avoir que ce genre de questions en tête. D'où venaient leurs noms, de quelle manière se déroulait leur course... Un flot de poésie, comme autant de vagues brisées sur un rocher pointu.
Alors il fallait s'arrêter de réfléchir. Relativiser, arrêter le mélodrame et finalement, comme le disait cet inconnu, profiter de ces précieux moments, le regard vide et l'âme loin, très loin...

- Vous devriez essayer les vieux trous perdus dans l'Est, c'est certes loin, mais les étoiles y sont visibles comme autant de gouttes de sang sur un linge propre.

Balançant sa dernière cigarette au sol, elle ferma les yeux pendant un moment avant de les rouvrir. "L'étudiant" était encore là. Soit il avait la ferme intention de rester planté comme une pomme de terre à regarder les étoiles défiler, soit il avait l'intention de retenir Elkion pour lui parler de moults sujets auxquels elle n'avait pas l'intention de s'intéresser, soit c'était les deux. Eh bien, qu'à cela ne tienne, elle avait tout son temps.

- Alors allez-y, parlez-moi des jolies choses . Je n'ai pas grand chose à faire ce soir, sinon attendre demain matin. Alors amusez-moi.

Et finalement, comme un présage, peut-être lu dans les astres, c'est d'une voix bien mystérieuse qu'il lui parlait ce des moments chéris passés avec ses enfants. Ces petits humains qui courent partout et crient tout le temps. Ouais, ceux-là qu'elle s'efforçait d'aimer. Ses filles à qui elle avait murmuré, lors de son départ vers Ishbal, alors qu'elles n'étaient que des nourrissons:

"Adieu. Maman ne reviendra jamais.
"
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sin
Le péché originel
Modo rp et fiche

avatar

Masculin
Lion Singe
Messages : 196
Age : 24
Rang dans le RP : Homonculus de la Tentation, le Péché Originel | La Tentation Incarnée | Le Péché | L'Ombre des Ombres | Le Péché Originel
Rang spécial Hrp : Super Sin, détenteur du Super Badge de Super Fan de Roy Mustang (*bave*), donné par son idole | Premier membre du FanClub de Roy Mustang *_* | (Possède 3 pin's collector, un mug Colonel Flame, 1 Badge de Roy-Sama, un mouchoir Colonel Flame et des roller Colonel Flame dédicassés par Roy-Sama !) | Super Pépé ! | Possède 1% de Subaru sous la forme d'un chat noir nommé Hei ! | A reçut 6 roses dont la dernière est de Suba-Chat !

Feuille de personnage
Points:
25/90  (25/90)
Niveau:
17/20  (17/20)

Pouvoir: Sin est là, Méfiez vous donc des Ombres ... Méfiez vous aussi de ses épées ... De son statut d'Homonculus ...

MessageSujet: Re: Orgueil et Tentation | With King Bradley   Sam 24 Avr - 19:19

Loin, très loin, c'est là désormais que se trouvait le lieutenant général. Les paroles de Sin avaient sans aucun doute atteins leur cible, et la militaire était absente mentalement, déconnectée de la réalité, comme enfouit au plus profond d'elle même. Les mots de la Tentation avaient touché une part de son être et avaient causé cette réaction assez inattendue. Pourquoi ? A quoi pensait elle ? Il était impossible pour l'Homonculus d'y répondre à cet instant, il n'était en aucun cas capable de lire dans les pensées, bien que ce genre de don aurait été bien pratique dans certaines situations. Quoi qu'il en était, le regard de la femme à ses côtés semblait ne pas voir, bien que ses yeux furent ouverts. Fixant le vide, de ses prunelles bleutées, Sin ne la dérangea pas dans ce moment intime ou elle semblait seule avec elle même. Il préféra attendre qu'elle revienne à la réalité, profitant de ce temps pour fixer à nouveau les petites lumières blanches qui parsemaient le ciel du soir. Cela dura un certain temps, jusqu'à ce que la militaire revienne de son for intérieur.

- Vous devriez essayer les vieux trous perdus dans l'Est, c'est certes loin, mais les étoiles y sont visibles comme autant de gouttes de sang sur un linge propre.

Tournant le regard vers la femme soldat, Sin remarqua que son visage était serein, calme, et avait perdu cette fougue qui semblait pourtant être, quelques minutes plutôt, sa caractéristique première. L'homonculus n'était guère étonné, car il était difficile de surprendre Sin, néanmoins, ce changement d'attitude restait tout de même assez peu attendu. Il gratifia la militaire d'un sourire, qui continua à parler ...

- Alors allez-y, parlez-moi des jolies choses . Je n'ai pas grand chose à faire ce soir, sinon attendre demain matin. Alors amusez-moi.

Les mots qu'elle prononça firent hésiter Sin un instant. Il n'avait pas vraiment imaginé qu'elle lui demanderait de lui parler des étoiles et du ciel. Les humains étaient vraiment des créatures remarquables. Ils avaient beau être faibles et stupides, Sin ne pouvait s'empêcher de se dire que leur vie était bien plus fascinante que celle d'un Homonculus. C'est vrai, les humains étaient capables de faire tellement de choses différentes, et quoi qu'il leur arrivait, ils finissaient toujours par se relever et par se battre, au risque de leur vie. Ils étaient une masse de sentiments et d'émotions incommensurable, colère, passion, joie, tristesse, peur, courage, haine, amour ... Toutes ces choses que Sin ne pouvait ressentir, les humains eux en étaient remplis. Au fond de lui même, lorsqu'il y pensait, il ressentait comme une très, très légère boule dans l'estomac, qui si elle avait pu se développer plus que cela, aurait donné naissance à de la jalousie. Et oui, l'humanité, voilà tout ce que Sin désirait et tout ce qu'il n'avait pas. Il soupira donc, d'un soupirs légers, que la Harkonnen aurait pu déceler. Ainsi, elle désirait qu'il lui parle d'étoiles, soit ... Il n'était pas dans son genre de faire dans la compassion (puisque encore une fois, la compassion était absente chez lui) mais juste pour cet instant, il acceptait de jouer les "amuseurs" et de divertir la militaire, arborant toujours l'image de l'étudiant en astronomie qu'il n'était en réalité pas. Souriant encore et toujours, il reposa son regard vers la voute céleste et commença alors une longue, très longue discution sur le cosmos et les astres ...

- "Jolies choses ? Oui, vous avez raison ! Ce sont les objets les plus fascinants de l'univers. Les étoiles sont constituées essentiellement d'hydrogène et d'Hélium, et elles sont en réalité des milliers de fois plus grosses que ce que l'on voit d'elles actuellement ! Le Soleil, par exemple, est une étoile, le saviez vous ? Les étoiles sont certainement les plus gros corps du cosmos et ..."

Étrange discution entre deux êtres étranges qui dura bien jusqu'au zénith de la nuit, période pendant laquelle le chasseur et sa proie n'étaient rien d'autres que des interlocuteurs, et après quoi, la chasse reprendrait. Sin redevenant la créature inhumaine de toujours et Harkonnen, la militaire crainte par tous ...

//*HRP*// Voilà petit topic de rien du tout servant juste de conclusion, donc pas trop long. TOPIC TERMINE !

_________________

~ I'm in your Shadow ... ~

Sin's Theme
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Olivia M. Armstrong
Général de Division
Modo PNJ/Event

avatar

Féminin
Vierge Coq
Messages : 224
Age : 23
Rang dans le RP : Général de Division de la forteresse de Briggs

Feuille de personnage
Points:
5/75  (5/75)
Niveau:
12/20  (12/20)

Pouvoir:

MessageSujet: Re: Orgueil et Tentation | With King Bradley   Jeu 29 Avr - 3:13

    J’avoue que, étant donné la longueur des postes, il m’est arrivé à quelques reprises de lire un peu en diagonale, surtout lors des séquences de narration qui n’impliquaient pas beaucoup d’information importante. Cela, sans négliger de lire consciencieusement plusieurs passages afin d’en vérifier la qualité pour tous et chacun! Pour le reste, rien que l’énergie que vous avez tous mit à l’écrire rend ce topic vraiment intéressant : on sent que vous aviez du plaisir à l’écrire!

    Sin :

    J’ai vu quelques erreurs de formulation, d’orthographe et un petit peu d’accord, mais pas tant que ça, et rien qui nuisait vraiment à ma lecture. Juste quelques petites fautes, mais qui n’en fait?
    La mise en page est très élégante, mais tu devrais peut-être faire attention aux gros bloques de narration : mettre des paragraphes plus petits rend la lecture un peu plus facile et agréable (L).
    Tu as fait un très beau travail avec toutes ces réponses : tes messages sont d’une longueur plus que respectable et d’une bonne qualité. Tu mérites amplement un bon 16/20.

    Elkion :
    J’ai remarqué plusieurs phrases très fortes au cours du topic. Je sais pas si c’était fait ex’près, mais elles donnent beaucoup d’intensité à ton personnage. D’ailleurs, la personnalité complexe d’Elkion est mise de l’avant avec brio dans ce topic, ce qui rendait tes postes très intéressants à lire.
    Très peu d’erreurs, voir pas du tout dans certains postes. Tes réponses étaient d’une très bonne qualité et bien présentées, qui plus est. Tu n’as vraiment pas volé ton 9/10!


    Bradchou :

    Que dire, que dire? Très, très peu de fautes et une bonne maîtrise du personnage. Sans parler de la longueur tout à fait respectable des postes, pour un PNJ … Il y a du cœur à l’ouvrage, c’est bien! Tu te mérites un calin .3. *sort*.

_________________
The weak die and the strong live.
¦-

♥ A reçu 6 roses ♥

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Olivia M. Armstrong
Général de Division
Modo PNJ/Event

avatar

Féminin
Vierge Coq
Messages : 224
Age : 23
Rang dans le RP : Général de Division de la forteresse de Briggs

Feuille de personnage
Points:
5/75  (5/75)
Niveau:
12/20  (12/20)

Pouvoir:

MessageSujet: Re: Orgueil et Tentation | With King Bradley   Ven 30 Avr - 1:21

Suite à une erreur de calcul, j'ai révisé la note de Sin, qui méritait d'être noté sur 20, et non sur 10!
Merci à Elkion de m'avoir prévenue '^^

_________________
The weak die and the strong live.
¦-

♥ A reçu 6 roses ♥

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Orgueil et Tentation | With King Bradley   

Revenir en haut Aller en bas
 
Orgueil et Tentation | With King Bradley
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Quoi de mieux que de résister à la tentation ? Y céder {Dja'
» [Bordeaux] Je résiste à tout, sauf à la tentation [Cédric]
» lion king spirit of war
» REE ? la meilleure façon de résister à la tentation, c'est d'y céder.
» Orgueil et préjugés (27/11 - 19h55)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
FMA-World :: Amestris - Central Area :: QG de Central City :: Bâtiment principal : bureaux des hauts gradés :: Bureau du généralissime King Bradley-
Sauter vers: