AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Sortie non programée ... FLASHBACK[Ayumi Kanzaki]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Hans Dieter Elberich
Colonel
Administrateur

avatar

Féminin
Gémeaux Dragon
Messages : 33
Age : 29
Rang dans le RP : Colonel de south city
Rang spécial Hrp : Mister propre of the forum

Feuille de personnage
Points:
8/65  (8/65)
Niveau:
10/20  (10/20)

Pouvoir: Pas de pouvoir, mais possède une bonne précision au lancé d'objet divers (tranchant en général) et au corps à corps.

MessageSujet: Sortie non programée ... FLASHBACK[Ayumi Kanzaki]   Sam 8 Mai - 15:26

Voila une nouvelle journée qui s’ouvre à moi… Pour le coup, je n’avais pas eu spécialement envie de flemmarder, après tout, il s’agissait du premier jour… Le réveil avait donc sonné au bon moment, à 6h pétante, et par conséquent je me trouvait à présent presque prêt alors que l’aiguille de la grande horloge du salon s’approchait des 7h. Pas le temps de manger quoi que ce soit, je n’avais plus qu’une heure pour arriver au QG. Avec précision, je réajusta ma cravate et mon regard rougeoyant s’attarda sur cette marque qui colorer ma main par le biais du miroir… Sans vraiment m’en rendre compte, je passa mon autre par-dessus, alors que je revoyait ce jour, comme étant le pire de toute ma misérable vie… Humph… J’ose espérer que personne ne puisse connaître la même chose, lorsque l’on à peine passé sa dixième années c’est assez déboussolant…
Je laissa donc une grimace passer un instant sur mon visage, tandis que j’enfilait rapidement mes gans, histoire de cacher cette chose que je haïssait plus que tout. Quoi que ? C’était assez amusant de voir les alchimistes se tuer à vous expliquer le système de leur alchimie pendant que vous êtes en train de faire croire à l’autre que tout ça est étranger à vos yeux… ce fut donc sur cette petite pensé qui me redonna le sourire, que je quitta la pièce et commença à longer le couloir de l’étage pour descendre ce grand escalier qui inondait le Hall. Sans aucune hésitation, je prit ma veste l’enfila, et attrapa se sac que j’avais spécialement préparé pour ce premier jour. On m’avait prévenu qu’un Bureau m’était donné ? Tant mieux, j’avais prit de quoi le décorer, en plus de tout ces vêtements qui allait emplir mon casier dans les vestiaires. Attrapant les clef de chez moi, j’ouvris la grande porte de bois et m’extirpa du bâtiment. Norbert arriva bien rapidement pour me saluer, couinant après une quelconque caresse.

- Doucement… Tu vas salir mes vêtements…

Il s’assit alors, m’observant d’un air déprimé… Je suis certain que si il avait été Cocker, il en aurait fait craqué plus d’un ._. … M’enfin, je lui fit donc une petite tape amicale sur le haut de la tête en lui assurant que je reviendrais au soir, et tout en emportant la boîte au lettre que j’allais installé à l’extérieur du terrain, je me dirigea vers les grilles.

Plus que quelque minutes avant le grand instant… Un vague sourire aux lèvres, je prit soin de tout fermer à clef. Norbert s’occuperait du reste. Je me saisi alors de l’une des roses qui décorait l’entré, et la coupa soigneusement avec l’un de mes poignards. Elle allait finir sur mon bureau, c’était toujours agréable d’avoir ce genre de fleur à coté de vous… Et puis, elle avait une classe naturel. En silence, je la coinça dans une des poches de ma veste et reprit mon chemin, non sans apercevoir cette petite vieille qui semblait être du genre commère à observer tout les mouvements de ses voisins… Ha Madame Placard… Sympathique mais un peu trop collante, heureusement qu’elle a une peur bleue des chiens… Enfin, autre que son satané petite Caniche qui passe son temps à penser qu’il pourrait écraser Norbert en aboyant à travers le grillage et la haie qui séparaient les deux maisons.

Le chemin menant jusqu’au QG ne fut pas spécialement long. De plus, à cette heure-ci je n’avais pas spécialement put croiser le plus de monde, ce qui n’était pas une mauvaise chose. La plupart m’ignorait alors que d’autre me regardait d’un air étrange. Serais-ce mon arrestation de la veille qui avait déjà éveillé les esprits à mon égard ? Peut-être… J’avais l’habitude que ma tête ne passe pas inaperçu, avec des yeux pareil… Enfin… le QG se dressait donc devant moi, moins imposant que celui de central, mais arborant toujours les drapeaux de la patrie, et cette grille qui empêchait les civils d’entrer sans autorisation à une heure pareil… J’avisa l’un des gardes, qui haussa un sourcil à ma vue… Mouai… Sans attendre je fouilla dans ma veste et sortie ma nouvelle carte…

- Colonel Elebrich, je viens prendre mes fonctions…

Il fit rapidement le salut militaire et m’ouvrit la grille. Sans attendre je passa donc l’entré et finit par entrer dans le bâtiment. On m’envoya donc rapidement dans l’une des salles du QG qui servirait à présent de bureau à ma personne. J’avait hâte de pouvoir tout déposer, tout installer et commencer à rédiger mon rapport par rapport à hier, histoire que je puisse avoir finit tout ça pour 11h à peu près… A partir de la, je pourrais me dégourdir les jambes et faire connaissance avec mes nouveaux camarades, en prenant soin d’éviter de me perdre dans ces couloirs. Je remercia donc la secrétaire et la congédia…

OMG ! WTF !… Hm… Excusez-moi… Mais pour le coup… Je venais d’ouvrir la porte et avait allumé la lumière… La devant moi se tenait le bordel le plus « magnifique » que j’avais put voir durant toute ma vie… C’était une blague ?… Bon au moins la pièce était spacieuse, il y avait un, ou plutôt trois bureau, 5 chaises, un fenêtre qui donnait sur la cour intérieur… Mais… Bon sang, c’était quoi tout ces papiers éparpillé, ces dossiers qui traînait et cette odeur de renfermé insupportable ?!… C’est un entrepôt que l’on venait de m’assigner ou quoi ? Bon… Si je voulais me sentir bien, il allait falloir que je range tout ça… D’un pas décidé je pénétra dans la pièce et claqua la porte derrière moi sous l’effet de l’énervement. Sans attendre, je posa mon sac près de la porte et vint ouvrir la fenêtre pour laisser un peu d’air pure entrer et faire partir cette désagréable sensation. J’allais pouvoir mettre tout ça au clair, mais avant… Il fallait que je me change, et que j’aille prendre possession de mon casier… Pfff… Finalement je crois que je n’allais pas pouvoir finir à l’heure que je voulais…

Ce fut donc après quelques heures de dure labeur, que je put enfin profiter de la pièce. J’avais réussi à caser tout ces papiers multiples dans un coin, sans même bouleverser leur organisation précaire. Maintenant la pièce paraissait bien plus claire et plus vivable. Un léger sourire aux lèvres, je tapota un peu sur le tissus de mon uniforme militaire histoire de retirer quelque trace de poussière et autre et put enfin entreprendre d’organiser mon bureau comme je le souhaitait. Un porte crayon, mon stylo plume favori… Mon bloc note, un vase, cette rose que j’avais cueillit le matin même… Pour les tiroir, ça se remplirait bien à un moment ou un autre. D’ailleurs je venais de constater que j’avais omis de prendre du papier avec moi… Non, le Bloc note ne me servait pas à rédiger mes rapports… Il ne me restait donc plus qu’a retrouver l’accueille et demander de quoi noter… Sans compter la machine à écrire que j’étais sensé recevoir. Ou plutôt récupérer… Peut-être après un tour dehors ?… Je n’avais pas encore vu ma supérieur… Si je m’éclipsait, peut-être que ce serais mal prit ? Ou peut-être était-elle encore au prise des gens de Briggs… Bon…
Je laissa un papier sur mon bureau, précisant que j’étais partie prendre l’air un instant pour récupérer quelques objets pour terminer mon installation et m’éclipsa du QG comme j’en avais l’habitude dans l’autre QG.

Ni une ni deux, je parvint à retrouver ma route, et sortie du QG, ne laissant que le garde de l’entré être capable d’affirmer ma sortie. Habillé donc de mon uniforme, je me mit à parcourir les rues qui se trouvaient aux alentours… Il y avait peut de magasin prêt du QG, mais je parvins à chopper un journal, puis finit dans une rue commercial, ou se trouvaient de multiple magasin. D’un rapide coup d’œil je me remit à réfléchir à tout ce que j’allais pouvoir prendre… Une horloge, peut-être quelque cadre pour y mettre des gravures à l’eau forte… Il me fallait aussi une petite bibliothèque où je pourrais disposer les documents que j’irais chercher pour mes propres recherche… Sans compter les petite décoration qui pourrais donner du charme ? Ho, une plante verte aussi… Elle allait pouvoir oxygéner un peu plus la pièce… Je fut sortie de mes pensés, au moment ou je m’étais retourné pour me remettre en marche. Apparemment mon mouvement fut tellement rapide et non programmé pour les gens autour de moi, et pour moi-même à dire vrais, que je manqua de me prendre un passant…

- Pardonnez ma Maladresse …

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ayumi Kanzaki
Alchimiste aux lames de feu
Membre

avatar

Féminin
Balance Chèvre
Messages : 180
Age : 26
Rang dans le RP : Alchimiste et Epeiste Vagabonde recherchée dans l'Est pour meurtre.
Rang spécial Hrp : Fille de Tiky Mick et de Greed, belle-fille de Viktoria, soeur d'Alice, demie-soeur de Subaru *o* Femme de Tiky Mick xD Fondatrice de la secte pro-Tikyesque *o* vendeuse officieuse de pierres rouges *tombe*

Feuille de personnage
Points:
39/55  (39/55)
Niveau:
9/20  (9/20)

Pouvoir: » Le Feu à travers ses lames ou l'air. (inutilisable pour le moment.)

MessageSujet: Re: Sortie non programée ... FLASHBACK[Ayumi Kanzaki]   Jeu 24 Juin - 17:06

    La veille, la jeune femme s'était prise une magnifique cuite et avait batifolé sans méfiance aux côtés de deux homonculus. Autant dire que la situation du lendemain était assez catastrophique pour l'alchimiste, qui avait due de plus dormir dehors avec son compagnon, un cheval alezan de mauvais poil avec tous, sauf elle. C'est ainsi qu'ils s'étaient retrouvés dans un parc, une couverture sur leur dos, dormant à la belle étoile. Ce qui n'était pas une mauvaise situation en soit, si on oubliait le fait que l'alchimiste était de nature fragile, à cause justement de sa dit alchimie. Mais elle passa la nuit sans complications et se réveilla aux aurores lorsqu'un rayon de soleil perça entre les arbres et tomba pile poil sur ses yeux clos. Ce fut ainsi qu'elle dévoila deux grands yeux mauves cerclés d'une cicatrice argentée qui devenait moins visible avec le temps, avant de se relever lentement, la couverture glissant le long de son corps. Sans y prendre grande attention la jeune femme enleva quelques brins d'herbes séjournant dans ses cheveux, sans se rendre compte qu'il en restait encore une certaine quantité qui traînait dans ses mèches roses, avant de se lever, prendre la couverture et la ranger sur la selle de Idéal, avant de se rendre compte que celle du cheval était aussi par terre... Il s'était réveillée avant elle et broutait maintenant tranquillement, attendant le réveil de sa cavalière... Celle-ci fouillait dans son sac, à la recherche de quelque chose à grignoter. En vain.

    « Oh yeah, grande classe... pff j'ai la dalle... »

    Autant dire que l'alchimiste tirait une tête d'enterrement mais ne pouvait malheureusement rien y faire. Elle attendit donc patiemment que Idéal finisse de manger, buvant un peu d'eau pour sa gorge bien trop sèche, puis elle s'installa sur sa selle avec souplesse, s'affalant contre le cheval. Et maintenant, que faire... ? A part trainer et mettre ses oreilles un peu partout en quête de... Quelque chose. Quoi, elle n'en savait rien. Tant que cela pouvait hypothétiquement l'aider à vivre, ce serait bien. Même si pour le moment, ses recherches étaient vaines... A part lorsqu'il s'agissait de rencontrer un homme étrange voulant la tuer. Elle risquait de s'en souvenir un moment, de cette rencontre. Les cicatrices laissaient par l'homme étaient venues s'ajouter à celles qu'elle avait déjà. A bien y réfléchir, il n'y avait pas une partie e son corps qui n'était pas marqué par quelques cicatrices. A part son cou, peut-être... Mais le reste... Brûlures de cigarette, coup de couteaux, de canif ou de sabre, clous enfoncés dans la chair et bien d'autres sévisses encore... Finalement, l'alchimiste s'en était plutôt bien tirée. Parce qu'elle s'était enfuie. Et malgré cela, il lui arrivait d'être de bonne humeur... Incompréhensible. Mais il fallait bien qu'elle apprécie la vie après tout... Celle-ci n'était pas fait que de ténèbres. Bien que la sienne en soit constituées en grande partie...

    Un coup de talon et l'étalon partit au pas, puis au trot, sortant du petit parc dans lequel ils avaient passés la nuit. Observant autour d'elle, la jeune femme passa quelques rues tranquillement, ignorant les voitures qui la doublait en râlant, ne sachant pas trop où allait. Elle continua donc sa route pendant quelques minutes, avant de mettre pied à terre au pied d'un arbre, y attachant la longe de l'étalon. Elle était toujours inquiète en faisant cela mais il avait si mauvais caractère que personne d'autre qu'elle n'arrivait à l'approcher lorsqu'il était ainsi seul. Ce qui arrangeait beaucoup sa cavalière, qui avait un peu moins d'appréhension à le laisser ainsi. Elle flatta donc son encolure avec douceur avant de rabattra sa capuche sur sa longue chevelure rose, avant de partir tranquillement en direction de la ville, main dans les poches de sa veste en cuir puisqu'elle portait à ce jour une jupe. Discrète, elle baguenauda à travers le centre ville, tentant de capter quelques conversations intéressantes, mais rien... Ce fut à ce moment qu'un passant se retourna brusquement et manque de la pousser. Malgré tout, la bousculade fut assez pour lui faire perdre l'équilibre, manquant de tomber... Et dans l'élan, sa capuche s'enleva d'elle-même, dévoilant sa longue chevelure légèrement frisée et dans laquelle se balader quelques brins d'herbes... Il fallait dire que la jeune femme, bien que de taille moyenne, était très légère... Mais elle finit malgré tout par se reprendre, passant une main sur son visage un instant avant de se tourner vers celui qui venait de s'excuser... Elle bugga en voyant l'uniforme des militaires. Woops. Restons polie et discrète, hum...

    « Ce n'est rien... »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hans Dieter Elberich
Colonel
Administrateur

avatar

Féminin
Gémeaux Dragon
Messages : 33
Age : 29
Rang dans le RP : Colonel de south city
Rang spécial Hrp : Mister propre of the forum

Feuille de personnage
Points:
8/65  (8/65)
Niveau:
10/20  (10/20)

Pouvoir: Pas de pouvoir, mais possède une bonne précision au lancé d'objet divers (tranchant en général) et au corps à corps.

MessageSujet: Re: Sortie non programée ... FLASHBACK[Ayumi Kanzaki]   Ven 25 Juin - 11:05

Halala… Quelle journée en perspective. Je n’avais pas encore vu ma nouvelle supérieur, j’avais put constater Ô combien le bureau que j’avais héritait était spacieux mais… Plutôt mal en point niveau rangement… Sans compter la non présence de machine à écrire et de ce papier que j’aurais dut recevoir. Lorsque j’étais passé à l’accueil, on m’avait certifié que ma machine aurait dut arriver, mais lorsque j’avais apprit que c’était une machine qui avait déjà servit… Moi ? Ne pas faire confiance au produit de l’armé ? A peine… La dernière que j’avais eu dans ce cas, n’avait même plus sa touche « a ». Je fais comment moi après ? Pour esquiver tout les mots possédant un « a » ? Enfin, vous voyez le topo. Ce fut donc la raison qui me poussa à déserter les locaux du QG pour aller faire mes petites emplettes. Ce n’était pas comme-ci j’étais en manque flagrant d’argent, puisque même si mon père et moi ce n’est pas spécialement une grande histoire d’amour, ma mère s’arrange toujours pour que je ne soit pas dans le besoin. Sans compter le faites que le paternel à trouver judicieux de me refiler une prime du dimanche pour le simple fait d’avoir récupérer Norbert. Ce chien le mettait vraiment dans l’embarra ?... Oui bon… Il avait tenté plusieurs fois de le mordre mais honnêtement, ça n’aurait pas été un mal.

Sur quoi je réfléchissais, lorsque je m’étais arrêté déjà ?... Bon, ce n’est pas grave, ça me reviendra. Pour l’instant il y avait bien plus important, la, en face de moi. En réalité, je m’étais retourné d’un seul coup, sans crier gare pour me rendre dans le premier magasin d’une longue liste que je comptais visiter. Malheureusement, mon mouvement avait sans doute surpris cette jeune femme étant donné que nous avions manqué de peu la collision. Heureusement j’avais de bon réflexe, vue la taille que j’arborais en comparaison de cette demoiselle, il était certain qu’elle n’aurait pas remporté la « joute »… Ce qui me surprit d’abord, ce fut le faites qu’elle manqua de tomber malgré le réflexe qu’elle eut. Sa pseudo perte d’équilibre avait finit par faire tomber sa capuche aussi, dévoilant son visage et ses cheveux long et rose… Elle n’était pas très grande et était assez mince… Voir maigre ?... Mais honnêtement, ce n’étais pas le plus effrayant. Son visage, était marqué d’une cicatrice assez importante au niveau des yeux, bien qu’elle se fonde un peu avec la couleur de sa peau. Ses cheveux étaient plutôt mal coiffés et pas mal de brins d’herbes s’étaient logé entre les mèches… Non vraiment, elle n’avait pas l’air d’aller bien…
Je l’écoutai me dire que ce n’était rien, et finit par garder le silence durant quelques secondes sans la lâcher des yeux… Possible que la situation la mette mal à l’aise, mais bon.

- ça vas aller ?

Ma voix avait finit par se faire entendre. Si je m’inquiétais ? Bien sûr, si elle était à South city, elle se trouvait sous la juridiction du QG. Et par conséquent, il était de mon devoir que de la protéger. Même si pour le coup, des capacités en médecine aurait été le bienvenue.

Enfin enfin… Je lâcha un léger « Vous permettez ? » avant de tendre la main pour venir me saisir de l’une des brindilles d’herbe qui séjournée au milieu de ses cheveux roses légèrement bouclé. Et bien… Ce n’était pas terrible:/… La malheureuse… ça devait pas être terrible de se promener dans te tel condition. Peut-être qu’il s’agissait d’une voyageuse ?... En jupe comme ça ?... Ce qui était sûr c’est qu’elle n’était pas du tout une étrangère. Elle n’avait pas d’accent, du moins, sur ce que je pus entendre. Ce n’était pas comme ces deux voyageurs de Xing que j’avais pus croiser l’autre jour. Enfin, tout ça pour dire, qu’elle me faisait penser à quelqu’un qui n’avait pas eu de logement pour la nuit… Et que par conséquent, elle devait surement avoir faim. Ou être malade. South City était une ville chaude, mais les nuits étaient assez fraîches… Ce fut pourquoi je n’hésita pas plus.

- Pardonnez-moi de vous importuner encore mademoiselle, mais vous n’avez pas l’air d’aller bien. Puis-je vous être utile ?

J’étais resté imperturbable, arborant toujours cet air si mystérieux qui m’étais propre. Léger sourire au coin des lèvres, il ne me restais donc plus qu’a attendre la réponse de cette jeune femme…

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ayumi Kanzaki
Alchimiste aux lames de feu
Membre

avatar

Féminin
Balance Chèvre
Messages : 180
Age : 26
Rang dans le RP : Alchimiste et Epeiste Vagabonde recherchée dans l'Est pour meurtre.
Rang spécial Hrp : Fille de Tiky Mick et de Greed, belle-fille de Viktoria, soeur d'Alice, demie-soeur de Subaru *o* Femme de Tiky Mick xD Fondatrice de la secte pro-Tikyesque *o* vendeuse officieuse de pierres rouges *tombe*

Feuille de personnage
Points:
39/55  (39/55)
Niveau:
9/20  (9/20)

Pouvoir: » Le Feu à travers ses lames ou l'air. (inutilisable pour le moment.)

MessageSujet: Re: Sortie non programée ... FLASHBACK[Ayumi Kanzaki]   Ven 25 Juin - 14:46

    La journée avait déjà assez mal commencée, et il semblerait que le destin ait eu envie de jouer à nouveau avec l'alchimiste. En effet, après avoir déambulé quelques minutes dans le centre ville sans vraiment avoir de but, la jeune femme avait faillit tomber, manquant par se faire bousculer par un homme de carrure impressionnante. Il était même plus grand que Tyki, ce qui n'était pas pour la rassurer. Même si de toute façon, la jeune femme avait plus d'un tour dans son sac. Et deux kodachis cachés sous ses vêtements. Certes Ayumi avait un port d'arme, mais état donné que ce Roy Mustang l'avait vu et qu'elle avait par la suite tué un civil, mieux valait rester prudente et éviter de le montrer à n'importe qui. La discrétion est de mise. Même si, fort heureusement, elle ne se trouvait pas dans l'Est du pays, là où le meurtre avait été commis. La plupart du temps, ils ne faisaient pas de recherches à travers tout le pays, sauf pour les tueurs en série. Ce qu'elle n'était pas. Pas encore. Mais lorsqu'elle se redressa, maudissant sa carrure bien trop fine pour les.. ambitions auxquelles elle aspirait, la jeune femme eut un instant de panique. Un militaire. Au beau milieu d'une rue bondée. Allait-il la reconnaître ?
    Merde, manquait plus qu'ça...
    Histoire de couronner le tout, sa capuche qui manquait sans cesse de s'enlever à cause de la légère brise sévissant finit par délaisser sa chevelure rose qui se retrouva à l'air libre. Si jamais il était au courant de toute cette sordide histoire... Seul le tatouage à la joue qu'elle n'avait plus pouvait la sauver... ou pas. Et heureusement encore qu'elle avait encore ses mitaines, ses cercles attiraient bien trop l'attention sur elle...

    Relevant ses yeux mauves vers l'homme, elle le détailla un bref instant, plus par instinct qu'autre chose. Plutôt bel homme, bien que d'un style très différent de celui de Théodore, il avait des cheveux sombres coupés assez courts, des yeux à l'étrange couleur sang et, comme déjà vu, il était de très grande taille. Et il ne semblait pas en reste niveau force physique. Enfin, surtout par rapport à elle, qui même si elle ne manquait pas de réflexe ( histoire de rester en vie... ) n'était pas très développée physiquement parlant... Si qui au vu de son passé s'expliquer aisément. Même si ça, c'est une autre histoire. Et que Ayumi ne risquait pas d'en parler à quelqu'un... Ce passé douloureux était à la fois ce qui la tuait à petit feu, l'emplissait de détermination quant à sa quête de vengeance et ce qui la forçait à se plier sur elle-même, incapable de se lier à d'autres, et encore moins ne serait-ce que de l'évoquer vaguement...
    Mais pourquoi il me fixe comme ça lui ?
    L'avait-il reconnue ? Commençait t-il à faire le lien ? Si ce n'était qu'un militaire de bas-étage il y avait peu de chances, mais qui sait... Ce fut à cet instant que sa voix résonna à nouveau à mes oreilles. Quoi, il voulait juste savoir si ça aller ? Bon, reste tranquille et discrète. Quelques mots et tu pourras repartir tranquillement, sans avoir éveillé son attention.

    « oui oui, ça va. »

    Si la jeune femme se croyait convaincante, ce n'était pourtant pas du plus bel éclat. Sa peau pâle, sa démarche hasardeuse et l'herbe qui traînait dans ses cheveux devait en être pour quelque chose. A moins que ce ne soit la cicatrice entre ses yeux, sans parler de celles, bien que discrètes, sur ses jambes, ses bras et ses pieds ? Dans tout les cas, le militaire ne semblait pas croire ses propos à cent pour cent. Ben tiens, ça aurait été trop beau... Il reprit la parole, surprenant cette fois la jeune femme d'une bien étrange façon. En effet, il venait de demander sa permission tout en tendant la main, et elle avait haussée un sourcil alors qu'il venait d'enlever de l'herbe séjournant dans ses cheveux. Mince, il en restait... Encore quelque chose des plus voyants alors qu'elle voulait passer inaperçu... Enfin, il était trop tard pour se préoccuper de ce genre de détails, il semblait à même de voir qu'elle n'était pas en grande forme... Mais après tout, qui s'en souciait ? Elle avait toujours vécue seule, loin d'amis hormis une exception, se faufilant entre les humains sans qu'ils ne s'aperçoivent de sa présence, discrète et habile... Elle n'était qu'une maigre voyageuse de plus dans la masse, voilà tout.

    Et pourtant, il reprit la parole. Des propos... Inquiets à son égard ? Ce serait bien une première ( ou presque ) et cela la surprenait. Mais il devait sûrement faire son boulot de militaire; faire attention à la population. Alors elle n'avait qu'à lui mentir effrontément pour qu'il la laisse partir... Non ? Dans tout les cas, elle tenta le coup... Qu'avait-elle d'autre à faire de toute façon ? Partir sans un mot serait des plus suspects...

    « Oh euh... Ce n'est pas grand chose, je vais bien... »

    Bon d'accord, la question était stupide puisqu'il pourrait lui sortir une flopée d'arguments tous un minimum convaincant pour expliquer son état. Il fallait juste espérer qu'il ne soit pas si observateur que ça. Elle fit un sourire, qu'elle espéra plus convaincant que sa peau pâle, ses yeux mauves posés sur le regard carmin de son interlocuteur.

    Mais ce qui, fatalement, devait arriver arriva, malheureusement trop tôt pour la jeune femme détestant attirer l'attention... En effet, son peu de résistante habituelle doublé de son ventre quémandant de la nourriture ainsi que l'absorption trop massive d'alcool la veille fit qu'un vertige plus violent la prit, ses jambes se dérobant sous son poids... Pour se retrouver finalement... Sur le torse du militaire. Ben tiens.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hans Dieter Elberich
Colonel
Administrateur

avatar

Féminin
Gémeaux Dragon
Messages : 33
Age : 29
Rang dans le RP : Colonel de south city
Rang spécial Hrp : Mister propre of the forum

Feuille de personnage
Points:
8/65  (8/65)
Niveau:
10/20  (10/20)

Pouvoir: Pas de pouvoir, mais possède une bonne précision au lancé d'objet divers (tranchant en général) et au corps à corps.

MessageSujet: Re: Sortie non programée ... FLASHBACK[Ayumi Kanzaki]   Sam 26 Juin - 10:27

« Oui ça va » ? Avec un teint aussi pâle… J’en doutait énormément. Cependant, je n’avais pas mon mot à dire, ce n’était pas à moi de m’occuper de ce genre de cas. Si c’était une tête brûlé, et bien, qu’elle aille encore errer dans cet état u_u. Les militaires finiraient bien par remettre la main dessus si elle finissait par sombrer… Oui bon, je n’avait pas lâché le morceau si facilement en faites. C’était comme-ci que quelqu’un me poussait à rester, étant donnait que je découvrait toujours un peu plus. L’herbe… Enfin, la miss avait finit par hausser un sourcil lorsque je lui avait demandé sa permission, sans l’attendre afin d’attraper un brin d’herbe qui logeait dans sa chevelure rose. Et lorsque je lui demanda si elle avait besoin de quelque chose, elle affirma de nouveau qu’elle allait très bien. Mouai… Mon regard se fut un instant sceptique, mais j’avais finit par lâcher le morceau. Il fallait que je retourne à mes fournitures après tout, et la plante verte devenait vitale si je voulais être à l’aise dans mon nouveau bureau.

Enfin, ce fut comme-ci le destin avait voulut autrement finalement. Je la vit tituber, avant que ces jambes ne lâche pour la faire tomber sur mon torse. Instinctivement je l’avais rattrapé, histoire qu’elle ne tombe pas plus bas, et j’avais finit par agrandir cet étrange sourire que j’arborais. Maintenant elle ne pouvait vraiment plus me dire que ça allait. Ce teint pâle, ces cheveux herbeux, et ce petit malaise… C’était ce genre de personne qui ne semblait pas avoir de toit, et qui par conséquent, essayait de se nourrir comme ils le pouvaient. Malheureusement pour elle, ça ne semblait pas être le cas. La faim…

- J’ignorais que les personnes en bonne forme, finissent par s’affaisser sur les gens.

Et autant dire que ma voix calme et habituellement mystérieuse, avait osé laissé une pointe d’ironie s’installer. Bon, maintenant je ne pouvais plus faire demi-tour, je ne pouvais pas la laisser la non plus, ce ne serais pas très honnête. J’allais encore me faire remarquer, sûrement, ou en tout cas, par ma voisine, étant donné que mon manoir n’étais pas si loin que ça. Ho moins la bas, je pourrais la remettre sur patte rapidement. Et alors que je voulais l’attraper pour l’emmener premièrement dans un petit bar, une voix se fit entendre…

- Colonel Elberich ! Vous étiez la !

Comment ça « vous étiez la ! » ? Je tourna légèrement la tête, pour arriver un militaire assez essoufflé, qui s’empressa d’enchaîner sur un « On vous à chercher partout ! Vous devriez être au QG vous savez, je… » qui fut rapidement coupé par un geste de ma part. Je faisait un peu hors la loi vue la façon dont il le disait…

- Il y a un état d’urgence ? Non ?… Et bien, je n’ai donc pas de raison valable de retourner si rapidement la bas. Si l’on me cherche, vous n’aviez cas préciser qu’il fallait avoir du matériel en meilleur état, je n’aurais pas eu besoin de sortir pour m’en procurer.
- Mais… Voyons ! Colonel ! Vous…

Je posa un doigt devant ses lèvres, gardant le sourire le plus énigmatique possible… Puis je reprit doucement… « Si vous permettez… ». L’homme parut assez surpris et ne sut quoi répondre exactement, tandis que je me tournais vers la demoiselle pour continuer la discutions que nous avions commencé avant d’être arrêté de cette façon. Et derrière moi, le militaire commençait à se demander pourquoi on l’avait affecté à la recherche du dit « fuyard » et commençait déjà à désespérer. Dire que ça ne faisait que commencer pour eux. Dommage qu’ils ne m’ont pas laissé sur East City, au moins la bas, l’armé savait déjà à quoi s’en tenir avec moi…

- Ça ne doit pas être facile tout les jours de dormir à la belle étoile n’est-ce pas ? Je suis navré pour vous, mais je ne suis pas dupe. Puis-je vous permettre de vous ressourcer un peu ?

Et je me pencha légèrement levant la main droite pour inviter la jeune femme à me suivre. Et même si mes propos ressemblait à une question, mon sourire et mon regard devait signifier rapidement qu’elle n’avait pas spécialement le choix. Et puis au moins, ça m’évitait de devoir retourner si rapidement au QG. Ho non, je ne suis pas un fuyard, loin de la. C'était juste que les premiers jours, j'avais quelque difficulté à m'y faire u_u...

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ayumi Kanzaki
Alchimiste aux lames de feu
Membre

avatar

Féminin
Balance Chèvre
Messages : 180
Age : 26
Rang dans le RP : Alchimiste et Epeiste Vagabonde recherchée dans l'Est pour meurtre.
Rang spécial Hrp : Fille de Tiky Mick et de Greed, belle-fille de Viktoria, soeur d'Alice, demie-soeur de Subaru *o* Femme de Tiky Mick xD Fondatrice de la secte pro-Tikyesque *o* vendeuse officieuse de pierres rouges *tombe*

Feuille de personnage
Points:
39/55  (39/55)
Niveau:
9/20  (9/20)

Pouvoir: » Le Feu à travers ses lames ou l'air. (inutilisable pour le moment.)

MessageSujet: Re: Sortie non programée ... FLASHBACK[Ayumi Kanzaki]   Mar 13 Juil - 17:44

    Serait-elle assez ferme pour convaincre le militaire du contraire de son état actuel ? Susciter la pitié chez l'un des leurs était la dernière des choses à faire, il lui fallait maintenant redoubler de prudence pour ne pas se retrouver au piège. S'il semblait attentif, il ne pourrait pas la maintenir contre son gré tant qu'elle ne faisait aucunes bavures. L'alchimiste avait donc décidée de vite s'éloigner, après avoir confirmé à plusieurs reprises que Oui, elle allait bien. Malheureusement ( ou heureusement ? ) la suite n'alla pas dans son sens, bien au contraire... En effet, un soudain vertige l'assomma, et la prit bien trop de court pour qu'elle ne puisse le cacher. Un instant, ses jambes se dérobèrent sous son corps et elle glissa vers l'avant... Pile poil sur le militaire.
    Biien, très convaincant ma vieille.

    « Groumf »

    Lorsque la voix du bel homme se fit de nouveau entendre, Ayumi ne laissa échapper qu'un vague grognement, se sentant particulièrement idiote, ainsi affalée dans les bras de cet homme. Elle aurait aimé ajouter autre chose, notamment concernant l'alcool digéré la veille, mais préféra se taire. Cela ne ferait qu'aggraver son cas, ce ne serait pas une bonne chose. Le militaire devait déjà avoir une assez piètres opinion sur elle, autant arrêter maintenant les dégâts... Mais quant à partir... La partie risquait, brusquement, d'être bien plus délicate. Pourquoi son corps n'avait-il pas un peu plus attendu avant de la lâcher ? Apparemment, tout était contre elle... Jusqu'à ce qu'un autre homme n'arrive. Un autre militaire. L'alchimiste voulut se faire la plus discrète possible, mais ce n'était pas chose aisée compte tenu du fait qu'elle se trouvait encore dans les bras de celui qui s'inquiétait pour elle.

    Alors qu'ils parlaient, Ayu' se dégagea de l'emprise de l'homme, un léger sourire aux lèvres. A vrai dire, et compte tenu des propos tenus, elle crut un instant qu'il allait partir, rappeler à son qg. Et elle put ainsi apprendre qu'il avait le grade de Colonel. Alors comme ça, il avait le même rang que cet alchimiste des flammes ? Il valait mieux qu'elle se sous-estime pas cet homme... Et s'éclipse sans se faire prier. Malheureusement, à nouveau, cet Elberich ne se laissa pas convaincre si facilement par son congénère. Au contraire, il finit par lui clouer le bec sans aucun soucis, avant de se retourner vers Ayumi. Avec un regard qui ne laissait pas place à la discussion. Il tendit une main, l'invitant à le suivre pour qu'elle puisse "se ressourcer". Même si l'invitation ressemblait plutôt à un ordre. Ayu' fronça les sourcils un bref instant, pesant le pour et le contre. Manger gratuitement était des plus tentants, mais elle se méfiait de lui. Même s'il faisait partie de l'armée de l'Amestris, censée être là pour les citoyens, elle avait sa propre façon de voit les choses. Après tout, il n'y avait eu nul militaire lorsqu'elle avait disparue, torturée de longues années. Non, même lors de sa fugue, elle avait été seule. Alors ils n'étaient à ces yeux que des gêneurs de plus. Ou plutôt, des hommes sans visage. Des ennemis, ou des inconnus. Plutôt le premier cas, désormais. Mais ça, mieux valait qu'il ne le sache pas.
    Allez, pourquoi pas... S'pas tout les jours que tu pourras manger à l'oeil.

    « D'accord... Mais seulement si vous acceptez de nourrir mon compagnon. »

    Elle tendit une main à son tour, la posant sur celle de l'homme.
    Nul besoin pour lui de savoir que ce compagnon était en vérité un animal. Enfin, pour le moment. De toute façon, elle refusait de se déplacer sans lui; l'animal portait ses armes, cachées avec précautions sur sa selle et les couvertures accrochées...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hans Dieter Elberich
Colonel
Administrateur

avatar

Féminin
Gémeaux Dragon
Messages : 33
Age : 29
Rang dans le RP : Colonel de south city
Rang spécial Hrp : Mister propre of the forum

Feuille de personnage
Points:
8/65  (8/65)
Niveau:
10/20  (10/20)

Pouvoir: Pas de pouvoir, mais possède une bonne précision au lancé d'objet divers (tranchant en général) et au corps à corps.

MessageSujet: Re: Sortie non programée ... FLASHBACK[Ayumi Kanzaki]   Mer 14 Juil - 11:01

Haaa l’art et la manière d’obliger quelqu’un à faire ce que vous lui demandez. J’avais prit la mauvaise habitude de donner mes ordres sous formes de question (et disons simplement que les soldat de l’est avait quelque peu du mal à comprendre en général…) et cela se répercutait aussi dans mon quotidien. Ho ? Obligé les gens à faire tel ou tel chose ? Pas du tout voyons. Mais disons que pour le coup, je pouvais lui éviter directement l’hôpital ou la morgue. Il y avait peu de gens qui se souciait de la santé des autres, vu le nombre de SDF que l’on retrouvait mort dans un coin dans mon ancien QG… Nourrir son compagnon ? Alors elle ne voyageait pas seule ? Il devait être un piètre compagnon pour laisser une jeune femme parcourir les rues à sa place :O. Mais bon, je ne pouvais pas refuser. Pourquoi nourrir cette fille, et laisser son collègue sur la paille ? Ce n’était pas comme-ci j’étais un sans cœur.

- Il en va de soit. Si vous pouviez me mener à lui.

Et la main de la jeune femme se retrouva dans la mienne. Tiens ?… Mon cercle viens de me picoter un peu. Est-elle alchimiste ? Enfin, ce n’est pas comme-ci il était vitale de le savoir. Je la laissa donc prendre le chemin afin de me montrer l’endroit où ce trouvait ce fameux compagnons…

- Soldat, Si quelqu’un me cherche dite lui que je serais de retour dans une heure

Et le malheureux ne put que me voir m’éloigner de la zone, et un peu plus du QG qui aurait dut m’accueillir pour la première fois. Enfin… Ce n’était pas comme-ci j’avais mit un lapin à ma supérieur.
_____

Quelques minutes plus tard, nous nous retrouvions au milieu d’une place. Devant se trouvait donc à présent ce fameux compagnon. Mais honnêtement, je l’imaginais moins grand… Moins chevelu aussi… Et surtout moins poilu. Je l’observa un instant, constatant que l’animal avait une bien belle prestance. Il semblait aussi en bonne santé, mais sa robe n’était pas celle d’un cheval qui restait à l’écurie, loin de la même.

- Votre compagnon est plutôt impressionnant.

Un sourire mystérieux mais qui relevait plus de l’ironie c’était figé sur mon visage, tandis que je contemplait l’animal. Je n’étais pas spécialement fada des chevaux d’ailleurs, bien que j’eu le droit à des cours d’équitation malgré moi… (Sûrement les séquelles du passé, une fois de plus ?) Résultat, je ne savais véritablement pas quoi faire pour le nourrir celui-là. Non seulement je n’avais pas d’écurie (même si mon père voulait en faire construire) mais en plus… Je n’avais pas le matériel nécessaire à son entretient, ou à sa nourriture. De plus, comme je n’étais pas ici depuis longtemps, je ne connaissais pas grand monde, et encore moins les zones où je pouvais trouver de quoi pour s’occuper d’un équidé. Sans compter le faites que ma pelouse… N’avait même pas eu le temps de pousser…

- Peut-être connaissez-vous mieux la ville que ma personne ?

Et je finit par poser mon regard rouge sur cette jeune inconnue…

(Pas glorieux, désolé ;_; )

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ayumi Kanzaki
Alchimiste aux lames de feu
Membre

avatar

Féminin
Balance Chèvre
Messages : 180
Age : 26
Rang dans le RP : Alchimiste et Epeiste Vagabonde recherchée dans l'Est pour meurtre.
Rang spécial Hrp : Fille de Tiky Mick et de Greed, belle-fille de Viktoria, soeur d'Alice, demie-soeur de Subaru *o* Femme de Tiky Mick xD Fondatrice de la secte pro-Tikyesque *o* vendeuse officieuse de pierres rouges *tombe*

Feuille de personnage
Points:
39/55  (39/55)
Niveau:
9/20  (9/20)

Pouvoir: » Le Feu à travers ses lames ou l'air. (inutilisable pour le moment.)

MessageSujet: Re: Sortie non programée ... FLASHBACK[Ayumi Kanzaki]   Jeu 12 Aoû - 1:28

    L'alchimiste avait totalement foiré son coup du "je vais très bien malgré mon air crevé de l'herbe dans les cheveux et la peau blanche" et avait eu quelques vertiges. Au final, elle s'était tout simplement retrouvée sur son torse, incapable pendant quelques instants de se remettre sur pied. Lorsque ce fut le cas, il était trop tard. Le militaire avait maintenant décidé qu'il était de son.. devoir ? De prendre soin d'elle. Ou au moins... De la nourrir. Là, ça pouvait l'intéresser. Y suffisait de se faire discrète et elle pourrait être nourrie à l'œil. Enfin, seulement si il en faisait de même pour Idéal; le cheval avait bien plus besoin qu'elle de nourriture; la malnutrition serait très mauvaise dans son cas vu que c'était lui qui l'a portée sur de longues distances... Et plus que tout, la jeune femme voulait prendre soin de lui. Il était le seul à être toujours à ses côtés, loyal, répondant à chacune de ses requêtes sans broncher. Ce jour-là, dans le Nord, il aurait pu prendre peur, s'enfuir dans la tempête, la laisser seule, mourir. Mais il était restée malgré le froid, le sang et les ondes meurtrières. Il lui avait permis de vivre. Et ça, l'alchimiste ne l'oublierait pas. Pour elle, cet animal valait bien mieux que beaucoup d'humains ( tous ? ) et elle était prête à blesser voire plus si l'on attentait à sa vie, ou si on essayait de le voler. D'ailleurs, elle avait déjà faillit couper le bras d'un voleur. Mais son cheval faisait le restant, étant assez indépendant hormis vis à vis d'elle.

    Enfin, tout ça pour dire que la jeune femme accepta la proposition du séduisant homme ( même si ce détail l'a laissée assez de marbre pour le moment. ) et avait pris sa main, scellant le pacte. Contrairement à l'homme, elle ne ressentit aucun picotement au niveau de ses cercles, cachés sous ses mitaines noires. Simple protection pour rester discrète et, auparavant, permettre d'avoir l'avantage au combat... Il était loin, le temps où elle pouvait encore utiliser ses flammes. Brisé, éclaté ne mille morceaux, représentés par la cicatrice qui courait doucement entre ses deux yeux. Puis elle oublia tout, partant en avant afin de retrouver pour mener le militaire à son compagnon. Maintenant, il allait falloir se la jouer fine.

    ~~

    Ils revinrent au point de départ. Légèrement éloigné du centre ville, près d'un petit bois, là où Id' était attaché. En l'apercevant, le cheval souffla et se tourna vers yeux, ses yeux sombres détaillant l'inconnu avec attention. Celui-ci émit une remarque, qui fit légèrement sourire la jeune femme.

    « Il est bien plus... Mais nous ne sommes pas là pour parler de lui, je me trompe ? »

    Tranquillement elle vint auprès de lui, caressant sa robe douce avant de défaire le nœud du licol, enlevant celui-ci par la suite afin de l'accrocher à la selle. Puis elle fit passer les rênes pas dessus son encolure, prenant appuie sur les étriers avant de grimper sur son dos, et de tendre la main vers l'inconnu. Ce n'était pas qu'elle laissait facilement quelqu'un monter sur Idéal ( d'ailleurs celui-ci était légèrement nerveux ) mais elle avait un endroit en tête et n'avait pas du tout envie de se taper le trajet à pied jusque là-bas.

    « Je connais un endroit, mais c'est un peu loin, à pied. Vous montez ? »

    En effet, elle connaissait un épicier avec lequel elle s'était.. liée d'amitié, ou presque. Celui-ci lui vendait toujours bonne quantité de carottes à bas prix pour Idéal. Mais malgré tout, l'argent manquait encore... (j'te dis le lieu histoire que tu puisses enchaîner *sbarf*)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hans Dieter Elberich
Colonel
Administrateur

avatar

Féminin
Gémeaux Dragon
Messages : 33
Age : 29
Rang dans le RP : Colonel de south city
Rang spécial Hrp : Mister propre of the forum

Feuille de personnage
Points:
8/65  (8/65)
Niveau:
10/20  (10/20)

Pouvoir: Pas de pouvoir, mais possède une bonne précision au lancé d'objet divers (tranchant en général) et au corps à corps.

MessageSujet: Re: Sortie non programée ... FLASHBACK[Ayumi Kanzaki]   Ven 13 Aoû - 12:23

Hmmm… Bien plus ? Je veux bien le croire. Si c’était son unique moyen de transport… Et compagnon… L’attachement aux animaux était une chose que je connaissais plutôt bien. Norbert en était la preuve vivante, même si je passais mon temps à le rabaisser. Il était tout de même un fidèle camarade qui n’avait jamais eu l’idée de me tromper. Contrairement à beaucoup de personne, qui au final, ce sont ramassé une grosse défaite en parallèle. Je ne put m’empêcher de sourire un peu plus devant les propos de la demoiselle. Elle était perspicace. Bien moins bête qu’il ne paraissait.

- En effet.

Sans un mot, je l’observa détacher l’animal qui semblait plutôt méfiant vis-à-vis de moi, puis d’un geste agile, c’était rapidement retrouvé sur la selle de l’animal. A la suite de ça, elle me tendis la main pour m’aider à monter tout en m‘annonçant qu‘elle connaissait un endroit… Sans aucune peur, je m’approcha d’elle et posa ma main dans la sienne, afin de pouvoir monter sans difficulté. Une fois en haut, quelque souvenir refirent surface… C’est dingue comme on pouvait voir le monde de haut lorsque l’on se retrouvait sur le dos d’un équidé. C’est dingue comme ça faisait longtemps que je ne m’était plus tenté à l’équitation aussi… ._. …

- Allons-y dans ce cas.

Et la jeune femme mit le cheval en marche.

Cela faisait quand même une vision étrange. Une étrangère déambuler les rues, avec un militaire à sa suite. Mais je ne faisais guère attention à tout cela, les gens pouvaient penser ce qu’il voulait après tout. Je n’étais plus à un poing près, déjà que la veille j’avais à moitié assommé un brigand de bas étage… Enfin… la cadence de l’animal était plutôt régulière. Il avait des mouvements tout à fait parfais, et un confort sans égal. Jamais au grand jamais je n’avais put voir de chevaux de cette qualité, même au milieu de tout les équidés que mon père avait fait défilé devant moi dans l’espoir que j’en choisisse un. De plus, l’animal possédait une robe magnifique, brillant sous les éclats du soleil, et montrant la bonne santé de l’animal. Il n’était en aucun cas malmené, et la jeune femme devait mettre tout son cœur pour pouvoir s’en occuper. Et j’ose imaginer que la simple herbe des champs ne doit pas lui suffire. Un cheval de voyage, à sûrement besoin de bien plus.
Le chemin fut plutôt long mine de rien, mais je pus aisément reconnaître le quartier dans lequel nous arrivions, puisqu’il s’agissait du mien. Un quartier qui devait être sûrement régit par la famille qui possédait le manoir autrefois d’ailleurs… Enfin… Puis l’animal ce stoppa devant une épicerie que je connaissait plus ou moins bien…Sans attendre plus longtemps, je descendit de selle, reprenant contacte avec le sol dans un geste souple et léger… Ce fut à cet instant que l’homme de l’épicerie choisi de sortir…

- Mademoiselle ! Quel plaisir de vous revoir !… Bien le bonjour Colonel Elberich ! Les légumes d’hier n’étaient pas bon ?
- Bien au contraire. Mais ma visite n’est pas en rapport avec mon passage de la veille. Cette personne m’a fait comprendre que vous pouvez répondre au besoin d’un cheval, et puisque je lui ai fait la promesse de m’en occuper…
-Ha ! Je vois… Attendez un instant alors !

Et l’homme repartie dans son épicerie, me laissant seul à l’extérieur, en compagnie de la jeune femme et de son destrier. J’en profita pour épousseter un instant mes vêtements, espérant ne pas les avoir imprégné de l’odeur de l’animal, puis finit par me tourner vers elle.

- Après cela, il me faudra vous parler de quelque chose qui pourrait vous intéresser. Je ne suis pas homme à m’apitoyer si facilement sur le sort d’autre personne, mais je pense qu’il est possible que nous passions un accord.

Je garda mon air mystérieux, ne laissant rien paraître par la suite. Si elle se méfit ? Ce serait plutôt une drôle de façon d’agir. Si j’avais peur qu’elle ne prenne la poudre d’escampette, je ne lui aurait sûrement pas permit de rester si proche de son cheval. A moins d’être complètement stupide, chose que je n’étais pas. Mais bon. Si elle faisait mine de s’échapper, c’est qu’elle devait bien se rendre coupable de quelque chose, qui ferait qu’elle se méfit énormément des militaires. Déjà que je ne la trouvais pas particulièrement à l’aise en ma présence… Enfin… Puis l’homme revint avec un paquet de Carotte, dont je me fit le plaisir d’acheter…

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ayumi Kanzaki
Alchimiste aux lames de feu
Membre

avatar

Féminin
Balance Chèvre
Messages : 180
Age : 26
Rang dans le RP : Alchimiste et Epeiste Vagabonde recherchée dans l'Est pour meurtre.
Rang spécial Hrp : Fille de Tiky Mick et de Greed, belle-fille de Viktoria, soeur d'Alice, demie-soeur de Subaru *o* Femme de Tiky Mick xD Fondatrice de la secte pro-Tikyesque *o* vendeuse officieuse de pierres rouges *tombe*

Feuille de personnage
Points:
39/55  (39/55)
Niveau:
9/20  (9/20)

Pouvoir: » Le Feu à travers ses lames ou l'air. (inutilisable pour le moment.)

MessageSujet: Re: Sortie non programée ... FLASHBACK[Ayumi Kanzaki]   Mer 15 Sep - 17:21

La jeune femme avait proposée un peu au hasard au militaire de grimper à son tour sur le dos de Idéal. A vrai dire, elle ne s'était pas attendue à ce qu'il accepte. Mais pourquoi... Simple intuition qui déraille certainement. Car il accepta sans hésitations la main tendue de l'alchimiste, avant d'enlever mes pieds de les étriers afin de les lui laisser. Il n'était pas forcément habitué à la monte et il valait mieux prévenir que guérir comme on dit. Enfin, elle le laissa donc prendre place dans son dos, tentant de prendre le moins de place possible sur la selle, sans pour autant finir sur l'encolure. Elle avait déjà testée une fois malgré elle cette position, et elle avait pu noter à quel point elle était inconfortable. Surtout lorsque l'étalon était au galop et ne voulait pas s'arrêter... Enfin, une fois le militaire derrière elle, l'alchimiste aux cheveux roses prit les rênes et fit partir sa monture au pas. Elle sentait que Idéal était nerveux : il n'était pas habitué à avoir deux poids, et n'appréciait pas que quelqu'un d'autre qu'elle la monte : mais il devrait faire avec pour le moment. Et ce fut ainsi qu'ils quittèrent la place, la jeune femme prenant place sur le côté de la route, indifférente aux quelques tacots qui devaient la doubler; elle ne comptait pas faire partir l'étalon au trot pour si peu, les fers de l'animal risquaient de souffrir et ce n'était pas le moment pour elle de devoir payer une petite fortune ( qu'elle n'avait pas ) au maréchal ferrant.

Ils prirent donc tout leur temps pour se rendre à destination. A vrai dire - bien qu'elle n'en dit rien, restant silencieuse - Ayumi manqua de se tromper de chemin, mais réussit à rattraper le coup. Si elle commençait à bien connaître les ruelles de la ville, c'était autre chose pour toute ces allées principales bien trop larges à son goût. L'alchimiste avait pris l'habitude de rester dans l'ombre, même si Idéal attirait bien souvent l'attention : il fallait dire que c'était un bel animal. D'une bonne carrure, il était grand et fort, sa robe baie brillait au soleil, et sa longue crinière ondulée battait son encolure au rythme de ses pas, son toupet retombant sur ses yeux avec une grâce équine tout à fait typique. Sa longue queue fouettait l'air et ses sabots avançaient en un rythme soutenu mais calme, habitué à l'agitation constante des rues. Et pourtant, même s'il semblait calme et paisible, il pouvait être tout à fait différent : nerveux, agité, capable de partir en des triple-galops assez effrayants, l'alchimiste avait eu le droit à beaucoup de choses beaucoup plus atypiques en sa compagnie. Mais malgré son flagrant manque d'expérience, la jeune femme avait finit par l'apprivoiser et à apprendre comment grimper. Désormais, Ayumi pouvait compter sur lui, il était devenu son plus fidèle allié. A défaut d'en avoir un du côté des humains, évidemment.

Enfin, il valait mieux qu'elle garde ses pensées pour elle, tout comme son statut : après tout, la jeune femme était recherchée à l'Est pour meurtre. Même si elle s'était renseignée et que ce genre de recherches ne se faisaient pas dans tout le pays - sauf en cas de récidive - il valait mieux qu'elle reste prudente : peut-être venait-il de cette région, justement ? Et autant dire qu'elle l'avait pas envie de se faire boucler pour un connard, quitte à devoir tuer ceux qui tenteraient de l'attraper... Après tout, à ses yeux les militaires ne valaient pas mieux que les autres et n'étaient pas considérer comme une protection pour sa vie. A vrai dire, elle les trouvaient assez inutiles. Ils représentaient l'ordre, mais étaient-ils efficaces ? Certains citoyens pouvaient dire que oui, pour la jeune femme, la réponse restait la même.

Mais elle sortit de ses pensées. En effet, l'alchimiste venait de reconnaître les lieux : c'était le quartier, plutôt chic, où elle avait prit l'habitude de nourrir Idéal, et elle-même lorsqu'elle n'avait plus de sous; dans ces moments-là, ils se serraient les coudes et mangeaient ensembles... Des carottes. Ai-je précisé qu'elle détestait ? Mais bon, c'était mieux que rien... Bon pour la vue, paraît-il. Mais en tout cas, cela n'avait rien changé quant à son amabilité. Qui était très variable suivant les situations, cela va sans dire. Enfin, elle fit avancer sa monture jusqu'à l'arrêter devant l'épicerie en question, s'apprêtant à mettre pied à terre. Mais le militaire l'a devança, allant saluer le vendeur qui était sorti en les apercevant. Lorsqu'il salua la jeune femme, celle-ci lui fit un signe de tête accompagné par un vague sourire, ne voyant pas l'intérêt d'ouvrir la bouche. De toute façon, le militaire allait discuter, alors autant le laisser faire et rester silencieuse. Ainsi, l'alchimiste resta sur la selle de son étalon, lâchant tout de même les rênes afin de lui laisser un peu de liberté. Idéal avança alors de quelques pas, arrachant quelques brins d'herbe d'un parterre. Puis l'alchimiste s'allongea sur la selle, observant le ciel en attendant que le militaire finisse son baratin et qu'il paye ce qu'il avait promis. C'était d'ailleurs tentant de partir juste après, mais... Ce n'était pas comme si elle ne vivait pas dans le risque. Alors pourquoi ne pas aller jusqu'au bout des choses ? Peut-être en tirerait-elle quelque chose de positif... Et dans le cas contraire, l'alchimiste n'aurait qu'à partir, faire confiance à son instinct pour trouver le moyen de se soustraire à la présence du militaire. Après tout, ça aussi elle en avait l'habitude.

La voix de l'apollon la sortie de ses pensées et Ayumi se tourna vers lui, ses yeux mauves se posant sur ceux rouge sang du militaire.

« Vous n'avez pas besoin de vous apitoyer, c'est inutile. » Et s'il savait... « Mais de quoi voulez-vous parler ? » L'air de rien, sa curiosité était un trait de son caractère bien trop marqué pour qu'elle ne pose pas la question.

Lorsque l'épicier revint, la jeune femme prit le sachet, remerciant l'homme d'un signe de tête, puis elle l'attacha à sa selle, avant de reposer ses yeux mauves parcourus par la cicatrice sur le militaire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hans Dieter Elberich
Colonel
Administrateur

avatar

Féminin
Gémeaux Dragon
Messages : 33
Age : 29
Rang dans le RP : Colonel de south city
Rang spécial Hrp : Mister propre of the forum

Feuille de personnage
Points:
8/65  (8/65)
Niveau:
10/20  (10/20)

Pouvoir: Pas de pouvoir, mais possède une bonne précision au lancé d'objet divers (tranchant en général) et au corps à corps.

MessageSujet: Re: Sortie non programée ... FLASHBACK[Ayumi Kanzaki]   Sam 18 Sep - 11:52

C’est étrange comme la situation pouvait me faire penser à un jeu. C’était un peu comme-ci on venait de mettre en place un espèce de poursuite sans en avoir vraiment une, et ayant comme acteur, cette jeune femme dans le rôle de la souris, et moi-même dans celui du chat. Elle était méfiante, et ça ce voyait comme le nez au milieu de la figure. Elle montrait d’ailleurs des envies de s’éclipser depuis le début, sans pour autant le faire. Est-ce qu’elle se méfiait de mes réactions ? Est-ce l’aspect étrange de ma personne qui la bloquait temps ? Ou est-ce… La présence de cet uniforme si commun dans ce pays ? Enfin, ce qui importait au final, c’était le moment présent. Je n’avais pas sortie les griffes après tout, la souris n’avait pas à vouloir fuir.
Lorsque je lui posa la fameuse question, la réponse qu’elle me donna ne m’étonna guère. Ne pas vouloir que quelqu’un s’apitoie sur son sort était quelque chose de commun à une majorité des êtres humains, moi le premier. Mais dans ce cas précis, ce n’était pas vraiment le mot. J’avoue avoir utilisé le mauvais mot, mais c’était le premier qui m’était passé par la tête. Franchement, est-ce que j’ai l’air de m’apitoyer sur les gens ? En tant que militaire, mon devoir est de veiller sur la population, et par conséquent, en suivant cet optique, j’aurais très bien put lui acheter un sac de pomme pour aller avec les Carottes, et puis c’est tout. Mais j’avais une petite idée qui m’apporterait beaucoup, tout en permettant à quelqu’un d’autre d’avoir de quoi subsister. La deuxième partie de cette idée m’importait peu, mais c’était la seule chose que j’avais put trouver, à moins d’acheter un esclave, mais c’était une méthode peu reluisante, et digne de mon père.

Toujours souriant, je gardais mon regard rougeoyant dans celui de la jeune femme, en faisant exprès de garder un léger silence durant quelques secondes.

- Veillez me pardonner, je me suis mal exprimé.

Sans attendre guère plus, je me tourna de façon à être dos à elle, pour poser les yeux sur la rue. Un petit peu plus loin se trouvait un fleuriste. Deux trois maisons après, se tenais une immense grille en fer forgé, qui semblait séparer la zone public d’un terrain plutôt immense, qui était surveiller par un chien qui aboyait sur les passants. L’animal semblait d’ailleurs agité, mais sachant qu’il devait avoir senti ma présence, c’était plutôt normale.

- Je vais être franc avec vous, votre devenir ne m’importe que peu. Cependant, je suis arrivé dans cette ville il n’y a que trois jours. Lorsque l’on reçoit une nouvelle affectation, vous avez deux choix. Soit, logé directement au QG, soit trouver un logement dans la ville en question.

Il marqua une petite pause en invitant la jeune femme à le suivre, et ce mit en route, longeant ainsi la rue pour se diriger dans la direction de ce manoir perdu au milieu de toute ces habitations.

- Le problème voyez-vous, c’est que de loger à l’intérieur même du QG n’est pas la chose que j’affectionne le plus, et comme ma famille possédait un endroit où vivre en ces lieux.

Lorsqu’ils arrivèrent au niveau des grilles, le canidé s’excita un peu plus, semblant avoir l’envie de bondir par-dessus les barreaux pour aller directement croquer cette inconnue à ces yeux. Enfin, c’était sans compter ma présence, étant donné qu’en un simple regard de ma part, Norbert se calma immédiatement, et posa ses fesses sur le sol, et m’observant d’un air malheureux. Combien de fois est-ce que j’allais devoir sévir comme ça avec lui hm ? En tout cas, je passa ma main à travers la grille pour venir lui gratter la tête pour le féliciter -quand même, il a obéît :O- puis je me redressa pour faire face à la jeune femme, toujours gardant un air impassible et mystérieux.

- Comme vous pouvez le voir, une maison de cette taille pour un seul homme, est plutôt une lourde tâche pour l’entretient. Surtout qu’elle à été inhabité depuis de longues années.-Je marqua une pause en me doutant bien que ce genre de propos pouvait être mal interprété, puis repris d’une voix des plus innocente (bien que possédant une teinte d’ironie profonde)-J’ai besoin d’une technicienne de surface, sachant parfaitement qu’avec mes nouveaux horaires, je n’aurais plus le temps nécessaire à offrir à cette fonction. Bien entendu, vous serez nourris, logé, et payé. Il en vas de soit. De plus, le jardin étant encore en… hm… Rénovation, il est possible d’installer un toit pour votre compagnon.

Et bien entendu, en arrière plan, l’on pouvait entendre le doberman pleurer de ne pas être plus câliné…

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Sortie non programée ... FLASHBACK[Ayumi Kanzaki]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Sortie non programée ... FLASHBACK[Ayumi Kanzaki]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Tiens tiens tiens... Comme on se retrouve... {Flashback} [Ryuuku Gakuen]
» Sortie de Nausicaä en Blu-Ray au Japon
» Sortie de chez le coiffeur...
» [RP Flashback] Entre Nymphomanie et Psychopathie...
» Balotelli, hein elle est où la sortie ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
FMA-World :: Amestris - South Area :: South City :: Rues ensoleillées-
Sauter vers: