AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Déterrons ces chers secrets enfouis...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Roy Mustang
Flame Alchemist
Administrateur

avatar

Messages : 1068
Rang dans le RP : Colonel

Feuille de personnage
Points:
58/80  (58/80)
Niveau:
17/20  (17/20)

Pouvoir: Contrôle du Dioxygène de l'air

MessageSujet: Déterrons ces chers secrets enfouis...   Mar 10 Aoû - 19:53

Une fine pluie tombait sur Central City, mouillant vêtements et passants bien plus vite que cela en avait l’air. Vous savez, le genre de petit crachin qu’on ne ressent pas vraiment sur le moment et, une fois à l’abri dans un bâtiment, on ne se rend compte que son manteau est trempé. Une légère brume accompagnait le tout, achevant de rendre l’atmosphère des rues plutôt fantomatique et oppressante. C’était dans ces conditions que Roy Mustang débarqua sur Central, tôt ce matin. Peu avant de partir, il avait pris soin d’envoyer un message au Lieutenant Hawkeye, lui demandant de le rejoindre au plus vite à la bibliothèque des alchimistes d’état.

C’était là bas que Kurnous avait été tué, voilà déjà un jour. Le corps avait sûrement été transporté à la morgue, depuis le temps. Un être sans vie avait tendance à se décomposer très rapidement. L’odeur des charniers d’Ishbals avait suffisamment marqué Roy pour qu’il s’en souvienne toute sa vie. A la température du corps, sa rigidité ou encore les insectes et autres parasites qui commençaient à le coloniser, on pouvait estimer une heure de décès. Mustang n’irait pas voir le corps. C’était sa faute si le jeune homme était mort. C’est lui qui l’avait envoyé faire ces recherches. Manifestement, il avait remué trop de poussières et quelqu’un l’avait fait taire définitivement. Dans la poche du colonel se trouvait encore le premier rapport qu’il avait reçu, quelques jours avant. Le papier à présent froissé n’indiquait rien de bien important en somme, pour quelqu’un de non initié. Mais la lecture entre les lignes laissait supposer que Kurnous était sur une piste très intéressante, et qu’il devait braver l’interdit de la réserve pour continuer. Peut être qu’un employé de la bibliothèque s’était aperçu de ceci et qu’il en avait parlé à la mauvaise personne, pour le jeune militaire.

Les abords de la bibliothèque grouillaient de militaires. Cette affaire gênait, manifestement. C’était rare qu’autant de gens soient mobilisés pour un simple major. Le colonel passa sans encombre le premier barrage de sécurité et gravit les marches pour atteindre l’entrée. Il était attendu. Deux militaires vinrent à sa rencontre et le saluèrent. La peine de Roy s’allégea momentanément : voir des amis fidèles faisait toujours du bien.


-« Lieutenant Colonel Hughes. Major Armstrong. Ravi de vous revoir, malgré les circonstances…»

Le colosse blond n’avait pas changé. Il salua Roy dans les règles de l’art, le visage fermé. Les affaires de meurtres parmi les militaires ne mettaient pas vraiment de bonne humeur. Hughes fut un peu plus chaleureux, comme à son habitude. Il le salua puisqu’il était son supérieur de rang, après tout, mais une solide poignée de mains se rajouta au protocole. Après tout, ils étaient amis.

-« Roy… J’ai appris pour le QG est. Comment vas-tu ? Et le lieutenant Hawkeye ?»
-« Cela aurait pu être bien pire. Je suis encore en un seul morceau, tout comme le lieutenant. Elle devrait nous rejoindre. Pourrais-tu me briefer sur ce qu’il s’est passé ici ? Le major Kurnous était sous mes ordres, tu sais.»
-« Oui, nous le savons. Viens, allons dans un endroit plus calme. Je vais t’expliquer ce que nous avons découvert avec le Major Armstrong…»


___________________________

Quelques heures plus tard, Roy sortait de la bibliothèque. Il avait finalement retrouvé le lieutenant Hawkeye et tous deux retournaient au QG dans une des voitures de l’armée. Riza conduisait, comme à son habitude. Ses blessures avaient apparemment bien cicatrisé, elle ne semblait aucunement gênée dans ses mouvements. Mustang, par contre, devait faire très attention à ne pas trop forcer sur son flanc. Les fils étaient encore en place, et il était hors de question de tout faire craquer maintenant.

-« Lieutenant, nous ne rentrons pas tout de suite au QG. Il y a quelque chose que j’aimerais vérifier…»

Il lui donna l’adresse d’une ancienne église, dans le vieux Central. Destination plutôt inattendue, mais Roy avait ces raisons. Afin de parer à toute question de sa subordonnée sur son état mental actuel (quelle idée saugrenue de vouloir aller dans une église maintenant), il s’empressa de justifier cette demande.

-« Vous vous rappelez cette femme du groupe terroriste, dans les sous sols du QG Est, la semaine dernière ? Elle possédait un étrange tatouage, en forme de dragon qui se mord la queue, avec une étoile au centre. Le major Kurnous avait lui aussi rencontré une autre femme arborant la même marque, et possédant des qualités physiques aussi inhabituelles que notre amie terroriste. Et la même capacité hallucinante de régénération, contrant la mort. Kurnous a creusé sur ce symbole pendant ses recherches… Il y a de grandes chances pour qu’il se soit fait tuer à cause de cela. Hughes m’a dit qu’ils l’avaient trouvé hier matin dans la section réservée aux alchimistes d’état. Il y a eu une terrible bagarre dans cette pièce. Des étagères réservées, parfois coupées en deux… Le corps du major reposait au milieu de ce carnage, transpercé au niveau du torse par ce qui semblerait être une arme blanche de gros calibre. L’arme du crime n’a pas été retrouvée.»

Dans quel état devait être le corps ? Roy avait vu le lieu du crime, en compagnie de Hughes. Il y avait beaucoup de sang. Le pauvre garçon avait du beaucoup souffrir.

-« Il semblerait que le ou les meurtriers ont fait le ménage juste après. Les notes de Kurnous ont disparues et il est impossible de savoir quels étaient les ouvrages qu’il consultait, puisqu’il le faisait clandestinement pour ne pas attirer l’attention. Mais ils ont oublié quelque chose. En effectuant la première fouille, Hughes a relevé une feuille arrachée d’un livre sur laquelle figurait mon nom, en lettres manuscrites. L’écriture de Kurnous, sans aucun doute. Il a … enfin, il avait une façon bien particulière de former la lettre g… Cette feuille concerne une légende comme quoi Central City aurait été construite sur une ancienne cité à présent oubliée. Juste à coté, dans la marge, le major a gribouillé le même symbole que nous avons déjà aperçu sur ces étranges femmes… Il se pourrait que cette ville perdue ait un lien avec ce groupe. Le point d’accès serait dans une ancienne église de Central, voilà pourquoi nous nous y rendons.»

C’était un indice bien mince, basé sur de simples griffonnages. Mais c’était le seul dont ils disposaient, et Roy n’était pas prêt à lâcher la moindre piste. Personne n’avait rien vu du meurtre ou des meurtriers, il fallait donc tout prendre en considération. Même si c’était tiré par les cheveux. Le colonel resta silencieux le reste du trajet, retournant de façon mentale la situation dans tous les sens. Peut être y avait-il un indice supplémentaire, oublié dans un premier temps ? A priori non. Le véhicule finit par stopper sa course devant l’ancienne église indiquée par Roy. Le coin semblait abandonné. Il n’y avait pas âme qui vive.

-« Venez, Lieutenant, tachons de trouver cette entrée…»

La porte de l’église céda d’un simple coup d’épaule, laissant entrevoir l’intérieur délabré. Les bancs en bois étaient cassés la plupart du temps et toutes les statues manquaient, ou gisaient en mille morceaux au sol. Voilà un lieu religieux qui avait été oublié depuis fort longtemps. L’attention de Roy fut attirée par une grosse statue à peu près intacte, dans le fond de l’église, près du chœur. Elle était contre le mur, mais il semblait y avoir un léger décrochement. En inspectant de façon plus précise, on pouvait y déceler une trappe menant vers… des escaliers.

-« Bingo. Cette légende serait vraie, alors !»

De véritables escaliers de pierre, descendant dans les profondeurs de Central. Incroyable. Et ils étaient d’une couleur. Roy eut bien l’impression de marcher pendant un quart d’heure à la lueur des lampes torches. L’escalier semblait s’enrouler en un colimaçon gigantesque. Puis, finalement, ils débouchèrent sur une petite salle avec une porte dans le fond. Malheureusement, un éboulement en obstruait le passage. [Passage obstrué par Glutonny sur demande de Dante, lors de leur précédent topic en ces lieux - NDA]

-« Ne me dites pas que nous sommes descendus pour rien !»

Manifestement si. La seule issue possible était bouchée. Roy s’approcha, avec l’espoir que l’ensemble pouvait bouger. Mais non. Les gros rochers étaient solidement imbriqués les uns dans les autres. Un mince courant d’air frappa le visage du colonel quand il inspecta le monticule. Il y avait sûrement une autre salle, derrière.

-« Bon… Cela ne va pas être très discret, mais nous n’avons pas le choix. Reculez, Lieutenant, je vais dégager le passage.»

Mustang avait beau ne pas maîtriser une alchimie purement explosive comme Kimblee, la transmutation du dioxygène restait quand même à fort potentiel destructeur. Concentré, le colonel activa l’un des symboles brodés sur ses gants et ordonna au gaz si précieux pour la vie de se rassembler dans toutes les fissures de l’éboulement. Puis, il claqua des doigts, enflammant instantanément le tout. Le mur fut littéralement soufflé et noyé dans les flammes. La force de l’explosion souleva les gros blocs et les éparpilla dans la salle suivante. Ça une salle ? Non, pas vraiment… Roy et Riza venaient de déboucher sur une cavité gigantesque, d’une profondeur incroyable et au fond de laquelle on pouvait apercevoir…

-« Une ville !»

Une ville souterraine. La ville de la légende. Elle existait vraiment. C’était tout bonnement incroyable. Mais qu’est ce qu’elle pouvait bien faire là, sous Central ? Personne n’en avait jamais entendu parler, comment était ce possible ? Roy dut bien rester quelques minutes en admiration devant cette découverte, relevant les détails des bâtiments les plus proches de lui… avant de réaliser que son entrée explosive avait laissé quelques traces. Les gros blocs qui obstruaient le passage avaient été soulevés dans les airs et étaient retombés en contrebas sur les premiers bâtiments, endommageant la toiture ou les murs. Dans l’un d’eux, ressemblant à un théâtre, le mur Est en avait pris pour son grade. Il y eut subitement une violente lumière bleue filtrant par quelques fenêtres et autres fissures du bâtiment. Il n’y avait aucun doute là-dessus, c’était une lumière alchimique.

-« Venez… Allons inspecter ce théâtre là… Il semblerait qu’il y ait quelqu’un…»

Les deux militaires descendirent encore une série de marches et déambulèrent dans les rues désaffectées de la ville jusqu’au théâtre. Les portes étaient entrouvertes et Roy n’eut qu’à poser la main sur le bois sculptée pour les ouvrir complètement. C’était un bon théâtre à l’ancienne, comme on en trouve à Central. L’intérieur était étonnement conservé, si on oublie la grande lézarde qui barrait désormais le mur droit du théâtre, jusqu’au fond du bâtiment. Voilà le résultat des projections de pierre causées par Roy… Mais quelle ne fut pas la surprise du colonel lorsqu’il identifia des symboles complexes ornant de nombreux cotés de la scène… Des cercles alchimiques, origines de la lueur aperçue peu de temps auparavant. Mais à quoi pouvaient-ils bien servir ? Intrigué, Roy commença à s’avancer vers la scène, inconscient que l’acteur principal de la pièce qui s’était joué ici même il y a quelques temps se trouvait encore dans les parages…

Spoiler:
 

_________________


Kit by Alice
Spoiler:
 

a reçu 11 roses dont la dernière est de Sin!!




[/center]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tiky Mick
La Cleptomanie Incarnée
Maître Goa'uld

avatar

Féminin
Gémeaux Dragon
Messages : 585
Age : 29
Rang dans le RP : Cleptoman pro / Combattant aux agrapheuses ~
Rang spécial Hrp : ~Sexy Boy / Papa d'Alice et d'Ayumi/éleveur de . et propriétère de pointillé le . de concour /collectionneur de tronçonneuse/ Maître éolienne de la CB / Coté Blanc d'Elkion ~

Feuille de personnage
Points:
52/115  (52/115)
Niveau:
19/20  (19/20)

Pouvoir: passe à travers les choses...

MessageSujet: Re: Déterrons ces chers secrets enfouis...   Mar 10 Aoû - 22:42

Toujours ce silence assourdissant… Un instant plutôt insoutenable pour les deux entités qui commençaient réellement à ne plus savoir attendre. Le temps… Ho ça non, ils ne le voyait pas s’écouler, mais ça finissait par peser énormément sur le moral du duo… Tout ce blanc… ou devrais-je dire, tout ce noir (?) qui entourait la scène… Ignorer où ce trouvait le bas du haut, perdre tout ces repère était sûrement l’unique chose que l’homonculus pouvait faire pour oublier les souffrances qui accaparait son corps. L’impossibilité de bouger, pour ne serais-ce que tenter d’atténuer tout cela, ou encore le faites que ces blessures resteraient ouverte tout le long de son séjour n’était pas des plus agréables… Se réfugier dans son subconscient, oublier momentanément toute consistance afin de réfléchir au mieux pour se sortir de ce mauvais pas… Enfin… Si il y avait une quelconque solution bien entendu… Ce qui ne semblait pas être le cas. Dante avait bel et bien prévu son coup… Peut-être que finalement, il n’aura pas le droit à la deuxième chance que son frère déchu avait eu ? Peut-être… Qu’il était bel et bien condamné pour l’éternité ? Ou du moins, jusqu’à ce que la bâtisse finisse par céder sous son poids ?… Tsss… Finalement, peut-être qu’il ne pourra jamais la faire sa vengeance… Peut-être que la vieille mourra avant même qu’il ne sorte… Enfin…


Silence… Silence… Encore et encore… Un craquement… Ce paysage irréelle vacilla un instant sous les yeux des deux conscience, puis se brisa en mile morceaux, finissant par plonger l’homonculus dans l’obscurité la plus totale. Ses sens refirent doucement surface. Se sol tremblant, cette poussière environnante, ce son plutôt déroutant… Et… Cette douleur qui se manifesta doucement… Doucement… Puis le déchirement finit par arriver…
Tiky Hoqueta sous l’effet de la surprise. Tout son corps fut parcourut par cette atroce douleur, causé par toute ces choses qui revenaient au fur et à mesure… Non, il ne fallait pas hurler, il ne fallait même pas laisser ce plaisir aux rats qui devaient fuir devant cette scène pour le moins, inhabituel. Ses mains se crispèrent sur le sol froid du lieu, il serra les dents… Quel supplice… Quel atroce réveille… Elle ne l’avait véritablement pas loupé la vieille harpie. Lorsque le craquement lugubre et la chute de tout ces moreaux de plafond cessèrent, laissant encore un peu de fumé dans l’atmosphère, la prison alchimique cessa totalement de fonctionner. Ce fut à cet instant précis, que les pierres rouges qu’il avait ingéré ce mirent en fonctionnement, réparant rapidement ce corps meurtrie à coup d’alchimie. Les éclairs bleus fusaient autour de lui, rendant la douleur de plus en plus supportable, jusqu’à finalement la faire disparaître. La torture était donc réellement terminé ? Ce n’était pas l’un de ces mauvais rêves qui vous faisaient espérer ?…

Toujours allonger sur le sol, il laissa sa respiration reprendre un rythme normal, alors qu’il pouvait à présent ressentir les battements de son cœur. Les yeux fermé, il tentait de revenir un peu plus vers la réalité… Le cauchemar était bien terminé. La Liberté… Un vent frais passa sur sa carcasse réveillé, et l’humanoïde ne put s’empêcher de laisser apparaître un large sourire satisfait… Puis s’en suivit les rires. D’abord léger, il se transforma bien vite en un rire des plus hystérique. L’ivresse de cette liberté retrouvé le plongea dans la folie la plus complète durant quelques instants, jusqu’à ce qu’il finisse par ouvrir les yeux sur ce monde qui lui cachait encore tellement de chose…
Ce fut avec un plaisir certain, qu’il put vérifier le bon fonctionnement de son corps, avant de se redresser, et de faire une tentative de levé. Premier essais, échec totale. Il faut croire que ses pauvres membres étaient resté bien trop longtemps inactif. Il retenta donc une deuxième fois, tituba, et parvint à trouver son équilibre… Tout semblait si parfais… Enfin, en faisant fi de ce magnifique costume à présent totalement fichu u_u. Mais ça… Ce n’était qu’un détail après tout… Comme ces cheveux qui avait anormalement poussé, et qui à présent retombé sur ses épaules et son dos, laissant quelques franges cacher les stigmates taillées dans la peau sombre de son front.

- Enfin de retour…

L’homonculus se redressa totalement, fermant les yeux. Il leva la tête vers le plafond, puis laissa ses yeux brillant fixer toute ces fissures qui avait brisé ces liens. Que c’était-il donc passé pour que le théâtre ce prenne autant de coup ? La réponse ne tarda pas à arriver… Il avait comme l’impression qu’il y avait d’autre présence en approche, un vague crissement de chaussure par exemple, provenant de l’extérieur…

Il resta un instant immobile, fixant l’entré avec insistance, avant de retirer trois cartes qu’il gardait habituellement sur lui, afin de les déposer sur les corps de ces victimes… Cette carte obscure représentant une tête de mort sous forme de Joker, où était inscrit son nom de meurtrier en série… Le « Black Joker » . Sans même prêter attention à leur apparence - Elles étaient tâché de sang, du sien en l‘occurrence - il les jeta négligemment sur le sol, et glissa tel un fantôme vers les ombres afin de ne pas se faire repérer directement. Et la porte s’ouvrit…
Tiky resta d’un sérieux étonnant, déversant sans vraiment le faire exprès, son aura néfaste dans la bâtisse abîmé. Son regard brillait dans l’obscurité de sa « cache », mais apparemment, ce n’était pas encore suffisant pour ce faire repérer. Deux uniformes bleus avaient pénétré les lieux. Une jeune femme au visage plutôt magnifique et au physique plutôt attirant bien qu‘elle semblait glacial aux premiers abords, et un homme… Qu’il connaissait que trop bien…

- Roy Mustang…

Quel hasard de le trouver par ici… Peut-être que ça lui ferait un choc que de savoir que celui qui lui avait foutu la tête dans la cuvette des toilettes d’un bar, se trouvait présentement dans la même pièce que lui, et venait de se régénérer à vitesse grand V… Hm… C’était peut-être une mauvaise idée de rester plus longtemps dans les parages… Il n’avait pas particulièrement envie d’être carboniser… Carboniser… L’homonculus c’était retourné, prêt à passer à travers ce mur pour s’éloigner de tout cela, mais se ravisa… Le feu… L’alchimiste des flammes… Si il était ici, finalement, ça ne devait pas être par pure hasard… Les lèvres du cleptomane se tirèrent, laissant paraître un sourire des plus malsain. Soit il tenait la une victime de choix, soit… Une arme qu’il pourrait aisément manipuler. Silencieux, il se tourna vers les deux protagoniste, oubliant momentanément la présence de la jeune femme. Le regard rivé sur l’alchimiste il attendait… Approches-toi… Juste encore un peu…

Il attendit ainsi le bon moment, puis s’extirpa des ténèbres alors que sa proie avait le dos tourné. Sans même lui laisser le temps de réagir, il passa la main droite à travers son corps, et vint effleurer le palpitant de l’homme…

- Vous êtes plutôt inconscient pour venir en ces lieux…

Un léger rire suivit ses paroles, alors qu’il profitait de l’instant, s’attardant durant quelques secondes sur l’une des artères principales… Dieu que c’était bon de pouvoir rejouer ainsi avec la vie… Il Suffisait d’un seul coup sec pour détacher le cœur de sa protection organique. Un simple geste pour couper le conduit qui menait le sang jusqu’au cerveau… Un seul geste pour le voir s’effondrer sur le sol sans vie… Ou alors agonisant pendant que son sang se répandrait dans tout son corps… La mort… Voler la vie… Voler la vie d’un de ses insignifiant insecte qui parcouraient la terre… Briser les liens entre l’âme et le corps… Ressentir de nouveau le plaisir d’abattre quelqu’un… Mais ça n’était pas à l’ordre du jour, bien au contraire. Il fallait qu’il sache, dans quel camp ce trouvait se type avant de décider si il le tuerait ou pas…

- La vie est tellement insignifiante ici bas… Il suffirait d’un seul geste et votre histoire ce terminera ici, sans même que le monde extérieur n’en ait conscience… Vous venez de passer la porte du non retour, Colonel Roy Mustang.

Un simple murmure, des paroles qui en disait long sur les envies du Cleptomane, mais il ne mit pas en place ces menaces. Son regard doré se releva pour se poser sur la jeune femme qui accompagnait le Colonel, puis il se recula doucement, lâchant sa prise sur le cœur de l’alchimiste et retirant sa main du corps du militaire… Et maintenant ?

(Nyyyyuuuuu ENFIN ! I BE BACK *meurt*… Juste pour dire, Riza, si tu veux, tu peux coller une balle entre les deux yeux De Tiktik x’D. ça le calmera un peu, même si il va pas vraiment apprécier x’D. Bref, si quelque chose ne va pas, n’hésitez pas à me le dire <3)

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dadadoo.deviantart.com/
Riza Hawkeye
Lieutenant
Membre

avatar

Féminin
Messages : 20
Rang dans le RP : Lieutenant

Feuille de personnage
Points:
0/0  (0/0)
Niveau:
0/0  (0/0)

Pouvoir:

MessageSujet: Re: Déterrons ces chers secrets enfouis...   Dim 15 Aoû - 16:23

~~Une impression de déjà vu…


La pluie. Cela faisait longtemps que je n’avais pas mis un pied à l’extérieur depuis ma sortie de l’hôpital et la seule chose qui dominait le ciel était la pluie. Un peu démoralisant… et frustrant sachant que je n‘avais pas anticipé le fait qu‘il pleuvait autant. Saisissant un parapluie, glissant un rapide « reste aux aguets » à Black Hayate, je redescendis les marches que j’avais monté afin d’atteindre la porte de sortie de l‘immeuble. L’esprit obnubilé par le message du Colonel, je me demandais ce qu’il désirait faire à tout prix dans l’état où il se trouvait. Ce n’était pas sérieux de sortir après avoir subi tant de blessures… De plus, ce genre de situation m’inquiétait plus qu’autre chose. Ouvrant le parapluie machinalement une fois dehors, je pris la direction de la Bibliothèque des alchimistes d’état en me promettant de lui faire mes recommandations habituelles sur son état et ses envies de vadrouiller.

La marche fut courte, mais l‘entrée dans le lieu fut assez longue…On allait et venait sans cesse, on réfléchissait, on analysait, on bloquait les entrées… En même temps, il y avait de quoi être affolé. Un alchimiste d’état avait été tué dans les locaux même de l’armée… Saluant mes supérieurs d’un geste vif, je continuais à me faufiler et à avancer afin d’atteindre le lieu dans lequel j’avais rendez vous. Pensant seulement trouver le Colonel, je fus surprise de voir que le Lieutenant Colonel Hugues ainsi que le Major Armstrong se trouvaient avec lui. Une succession de saluts militaires se suivirent lorsque je fis mon entrée dans la bibliothèque et ce n’est qu’après ce moment de politesse que la discussion qu’avait commencé les trois hommes continua. Certes, je n’y comprenais pas grand-chose mais je savais pertinemment que le Colonel Mustang me brieferais sur la situation.

La discussion avait pris fin et c’est avec mon supérieur que je me rendais à l’entrée afin de prendre une voiture pour atteindre le QG rapidement. Prenant le volant à comme à mon habitude, j’étais prête à démarrer lorsque le Colonel me tendit un morceau de papier… Une adresse y était inscrite… C’était l’Eglise abandonnée qui se trouvait dans les anciens quartiers Central. Levant un sourcil en guise d’étonnement, je fus heureuse lorsque le son de la voix de mon interlocuteur m'arriva aux oreilles. Enfin j’allais avoir plus de détails sur notre petite escapade.

Kurnous… L’alchimiste qui était mort la veille semblait avoir été tué par le même type de monstre que la femme au tatouage. Un frisson parcourut mon corps lorsque cette horrible femme fut mentionnée… Je n’en gardais pas un bon souvenir et rien que de penser qu’il en existait plusieurs comme elle m’effrayait. Ainsi, l'alchimiste avait fait la connaissance d’une personne portant le même tatouage. Son corps n’avait pas été retrouvé en bon état et la scène du crime était plus qu’étrange… Ses notes avaient disparu, les étagères avaient été tranchées en deux… Mais ceux qui avaient fait le ménage afin d‘effacer les preuves avaient oublié un petit morceau de papier. Quelle belle erreur car finalement c’est cet indice là qui nous menait à cette Eglise.

Un silence suivit le discours du Colonel… Un silence qui fut de courte durée car nous arrivâmes très vite au bâtiment abandonné. Bien que de l’extérieur, l’Eglise semblait en assez bonne état, pour l’intérieur, ce n’était pas la même chose. Tout était brisé… Les bancs, les vitraux… Les murs étaient endommagés, tout comme les statues… Mais dans ce tableau apocalyptique, une sculpture quasiment intacte faisait désordre… Les yeux avides d’en savoir plus, je commençais à marcher doucement vers ce qui paraissait être un indice de taille. Et je ne fus pas surprise de voir que mon supérieur faisait de même. Par contre, ce qui me laissa sans voix fut de voir qu’un passage se trouvait derrière la statue en question… Ainsi donc, la légende disait vraie…

Suivant les ordres de mon Colonel, je le suivais comme une ombre en m’extasiant devant toutes ces choses que mes yeux voyaient et qui me paraissaient anormales. Malheureusement, et après s’être enfoncés sous le sol pendant une bonne dizaine de minute, un éboulement nous bloquait le passage… Mais mon supérieur décida d’utiliser son art afin de nous aider… Certes, ce n’était pas une chose à faire dans son état mais… Je n’eus pas le temps de le sermonner. Reculant sous ses ordres, j’entendis alors ce fameux claquement de doigt que je connaissais tant ainsi que l'explosion. Toussant légèrement, je m’avançais prudemment vers le chemin… et ce n’est seulement lorsque ma vision fut rétablie que je me mis à marmonner un « mon dieu… ».

Une ville… Une ville entière se trouvait devant nous. C’était à couper le souffle. Comment ? Pourquoi ? Le silence régnait en maître dans cette endroit, pourtant, une lumière d’un bleu céleste s’échappait d’un des bâtiments que le Colonel avait endommagé… Une lumière qui… d’ailleurs, me faisait penser à celle qui l’alchimie produisait à chaque transmutation… Les questions que je me posais étaient de plus en plus nombreuses, et la peur commençait légèrement à m’envahir. Celui que je devais protéger n’était pas en bon état… Si un combat devait s’engager, personne ne nous viendrait en aide cette fois. Pourtant, et en dépit de cette épée de Damoclès qui semblait flotter au dessus de nos têtes, il voulait tout de même aller jeter un œil dans ce théâtre. Le suivant dans le silence, je furetais afin de déceler un ennemi… Mais rien… C’est donc dans cette ambiance plus que déstabilisante que nous fîmes notre entrée dans ce lieu.

L'intérieur était tout simplement sublime… Mais l’extase fut vite remplacée par la peur lorsque je vis que des cercles de transmutation immenses ornaient les murs et le sol… Avançant dans la direction opposée du Colonel, je le surveillais tout de même du coin de l’œil en tentant d’analyser la situation. Les cercles avaient été rompus suite à la déflagration… Peut être était il en activité avant que nous arrivions…

Arme en main, je regardais partout et me tournais régulièrement vers mon supérieur… Une présence… Je la sentais… quelqu’un nous espionnait…

« Colonel, je- »

Me retournant afin de lui dire de faire plus attention, mon sang ne fit qu’un tour lorsque je vis qu’un homme étrange se trouvait à côté de lui. Ne faisant attention à ses paroles, je vis très nettement qu’il était en train de faire du mal à cet homme que je devais protéger.

« NON ! »

Ne cédant pas à la panique, mon arme se pointa sur le nouveau venu et c’est avec dextérité que je le fis sombrer en vidant mon chargeur dans sa tête. Accourant auprès du colonel en pointant toujours une arme sur le corps de l’ennemi, je vis très nettement qu’il s’était passé quelque chose entre les deux hommes.

« Vous allez bien ? Que s’est-il passé ? »

L’inquiétude… Je ne pouvais lutter contre elle. Elle m'engourdissait le corps tel un poison…

« Il faut s’écarter de cet homme et vite. »

Si l ‘ennemi était comme la femme du QG, il fallait fuir sur le champ. Certes, l’alchimie de flamme est puissante, mais si celui qui la manipule est au mieux de sa forme… Ce qui n’était pas le cas. C’est donc avec appréhension que j’attendais un ordre, prête à tirer une nouvelle fois si l’occasion se présentait et prête à courir si le Colonel me donnait raison.



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Roy Mustang
Flame Alchemist
Administrateur

avatar

Messages : 1068
Rang dans le RP : Colonel

Feuille de personnage
Points:
58/80  (58/80)
Niveau:
17/20  (17/20)

Pouvoir: Contrôle du Dioxygène de l'air

MessageSujet: Re: Déterrons ces chers secrets enfouis...   Dim 15 Aoû - 18:02

Le bruit des pas de Riza s’éloigna, laissant Roy seul dans l’allée qu’il était en train de remonter. Lentement, attentif au moindre bruissement ou autre son étrange, le colonel se dirigeait vers la scène au fond du bâtiment. Et vers les cercles… La fine lueur qui entourait le tracé indiquait une utilisation très récente. Il y avait donc quelqu’un d’autre dans les parages, sûrement un alchimiste, d’ailleurs. Mais il semblait avoir déserté les lieux. Peut être était ce à cause de l’impact d’un énorme rocher sur le mur du théâtre. Celui-ci était à présent complètement lézardé, coupant l’un des cercles quasiment en deux.

Roy tourna légèrement la tête sur le coté, cherchant le lieutenant du regard. Elle était toujours là, avançant avec prudence, le revolver à la main. Présence rassurante dans ce théâtre de mauvais augure. Le militaire finit par arriver au niveau de la scène et s’accroupit au bord du cercle gravé dans le bois du parquet. Il posa une main sur le tracé : l’énergie crépitait encore à l’intérieur, l’ensemble devait s’être désactivé depuis très peu de temps, ce qui confirmait ses soupçons. Roy leva la tête, observant les autres structures alchimiques ornant les murs latéraux, et le plafond. Identiques, si on oublie la fameuse cassure sur l’un d’eux. Une chose était sûre : les symboles complexes lui étaient inconnus. Quelque chose retint cependant son attention, au centre du cercle gravé au sol… Il y avait du sang… Beaucoup de sang… C’était comme si quelqu’un s’était tenu là, à l’épicentre alchimique, en se vidant de ce précieux fluide corporel. Tout ceci sentait l’alchimie interdite à plein nez…

La voix de Riza résonna alors dans la bâtisse. Peut être avait-elle découverte quelque chose. Immédiatement, Roy se releva et se tourna dans sa direction… avant d’être violemment percuté par l’arrière. Trop surpris pour crier, le militaire s’effondra de tout son long, une présence maléfique dans le dos.


-« !!! »


C’était un homme qui se tenait derrière lui. Sa voix grave et menaçante ampli es oreilles du colonel, tandis qu’une étrange pression s’installait sur son dos, puis entoura son cœur. Pression qui devenait douleur, irradiant l’espace d’un court instant dans son bras gauche et sa poitrine. Le cœur… Cet homme faisait quelque chose à son cœur… Un chuchotement se fraya un chemin jusqu’au cerveau de Mustang, qui réalisa alors que son agresseur connaissait son nom. Les doigts du colonel se crispèrent : il fallait qu’il se débarrasse de cet individu. Au moment où il allait tenter de se retourner pour lui cramer la figure, un déluge de balles s’abattit sur l’agresseur. Le lieutenant Hawkeye veillait au grain, comme à son habitude. Du sang gicla un peu partout, arrosant l’arrière de l’uniforme du militaire ainsi que le coté de son visage. Le poids sur son dos et dans sa poitrine disparut, et l’homme s’effondra mollement sur le coté, baignant dans une mare de sang.

Roy se releva lentement, une main sur sa blessure douloureuse au coté et l’autre sur sa poitrine, comme pour s’assurer que son cœur était bien toujours à la bonne place. Le lieutenant l’avait à présent rejoint, l’arme toujours braquée sur l’homme transformé désormais en passoire humaine.


-« Je… ça va… »

Comment décrire cette horrible sensation ? Cet homme devait avoir exercé un poids très important sur le dos du colonel, au niveau du cœur, lui donnant ainsi cette impression tellement étrange. Le fait qu’il connaissait son nom n’était pas non plus une réelle surprise en soin, Mustang s’était fait une bonne place tant au niveau militaire que sur le plan alchimique. Le lieutenant Hawkete avait en tout cas raison sur un point : s’écarter était la meilleure chose à faire, surtout si cette personne était capable de se relever, comme cette femme aux cheveux gris. Roy fit donc quelques pas en arrière tout en continuant à fixer le cadavre du regard. Pas de tatouage en vue. Par contre, les traits de l’homme n’étaient pas inconnus à Mustang…

-« Bon sang… Je crois que je le connais… »


Il ressemblait à cet homme, rencontré il y a longtemps dans un bar à Central. Ce dragueur invétéré qui avait tenté de faire tomber à l’eau l’un des plans du colonel. Ils s’étaient par la suite affrontés dans la salle d’eau du bar, provoquant de gros dégâts au passage. Il avait très bien encaissé, d’ailleurs… Roy ne l’avait jamais vraiment oublié. Mais là, il semblait différent : la peau beaucoup plus sombre que dans ses souvenirs, et les cheveux plus longs… Ce n’était de toute façon pas très pertinent, les gens peuvent changer assez rapidement…

-« Mick… Théophile Mick, quelque chose comme ça… Je l’avais rencontré dans un bar sur Central, il ya de cela quelque temps. Mais qu’est ce qu’il fait là ?? »

Voilà la question la plus intéressante… Mais criblé de balles de la sorte, le fameux Mick ne pouvait plus tellement répondre. Roy était en train de se demander si leur rencontre était vraiment le fruit du hasard… Quelque chose d’autre attira alors le regard du colonel. Des cartes à jouer, tachées de sang, avaient été abandonnées au centre du cercle alchimique. Au centre de la carte, on pouvait voir un Joker complètement noir, à l’air maléfique.

-« Ce motif vous rappelle quelque chose, Lieutenant ? »


Un œil sur le cadavre, Roy avait rejoint son lieutenant pour lui montrer sa découverte. Ce Joker noir était connu de nombreux militaires. C’était avec ce genre de carte qu’un mystérieux meurtrier signait ces crimes depuis plus de 70 ans, principalement des militaires. Il était impossible que ce soit la même personne qui ait pu commettre tous ses assassinats. Mais que venait faire ce genre de signature ici ? Il y avait peut être un autre cadavre dans la pièce, après tout…

Voilà une affaire étrangement compliquée, et aucun signe de ce gang au tatouage, pour l’instant…


_________________


Kit by Alice
Spoiler:
 

a reçu 11 roses dont la dernière est de Sin!!




[/center]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tiky Mick
La Cleptomanie Incarnée
Maître Goa'uld

avatar

Féminin
Gémeaux Dragon
Messages : 585
Age : 29
Rang dans le RP : Cleptoman pro / Combattant aux agrapheuses ~
Rang spécial Hrp : ~Sexy Boy / Papa d'Alice et d'Ayumi/éleveur de . et propriétère de pointillé le . de concour /collectionneur de tronçonneuse/ Maître éolienne de la CB / Coté Blanc d'Elkion ~

Feuille de personnage
Points:
52/115  (52/115)
Niveau:
19/20  (19/20)

Pouvoir: passe à travers les choses...

MessageSujet: Re: Déterrons ces chers secrets enfouis...   Dim 15 Aoû - 19:52

Dieu que ça avait été jouissif… Le militaire n’avait pas tenu le choc s’étalant de tout son long. Une faiblesse ? Un malaise ? En tout cas il ne devait pas être très frais l’alchimiste pour plier si facilement. Mais ça n’avait pas vraiment empêché de le tueur à ces heures perdu, de plonger sa main dans le dos du colonel pour venir jouer de près avec la vie de celui-ci… Quelques paroles s’échappa de lui, à la fois menaçante et mystérieuse… De simple mot qui avait sûrement finit de faire frissonner l’être humain… Son cœur c’était emballé alors que celui de l’homonculus restait sur un rythme normal. Le sourire sur les lèvres, il déchanta cependant rapidement lorsqu’il se rendit compte qu’il avait oublié une chose. L’alchimiste n’était pas seul. Tiky eu tout juste le temps de retirer sa main qu’une rafale de balle furent envoyé pour venir directement se loger dans le visage du cleptomane. Ouch, ça faisait pas du bien ça…
Son sang avait valsé sur l’uniforme bleu de l’alchimiste d’état alors que l’homonculus fut projeté en arrière, venant s’affaler sur le sol du théâtre, dépourvut de toute vie, et laissant son sang commencer à s’enfuir de son corps, colorant à nouveau les lieux.

Enfer et Damnation. On dirait que son enfermement l’avait plutôt rouillé en certain point. L’oublis de mettre en fonction son bouclier principal en était la, et les conséquences étaient plutôt lourde. Une pierre en moins. Enfin… Pas pour tout de suite. Habituellement, l’obscure passage d’une mort durait que quelques secondes, le temps que l’alchimie ne fasse son effet… Cependant, pour le coup, cela semblait bien plus particulier. Peut-être à cause de ce flux d’énergie qui parcourait encore un peu les cercles avant de totalement disparaître ? L’arrêt subit de l’alchimie en fonctionnement par ici, avait été tellement violent… Sans prévention, sans rien… Juste brisé, ainsi sans le moindre remord. Enfin… Ces personnes… Savait-ils au moins ce qu’ils avaient fait ? Et ce qu’ils venaient de faire aussi… Enfin…
Il dut donc ce passer quelques minutes avant que le mécanisme ne finisse par se mettre en marche. Les éclairs alchimiques avaient finit par refaire surface, alors que l’une de ces pierres de vie disparaissait pour lui rendre la sienne. Douloureuse perte, mais il l’avait plutôt bien cherché.

Habituellement, l’homonculus avait la fâcheuse habitude de se relever directement et d’abattre celui qui venait de briser l’un de ces plus grand trésor d’un seul geste. Mais pour le coup, il préféra rester allonger essayant de récupérer un peu de son énergie. Il faut dire qu’il venait tout juste de s’extirper d’une longue torpeur… ça n’aidait pas vraiment pour la bonne sante u_u. Lorsque l’alchimie réparatrice eu terminé de bosser, il se laissa tomber sur le dos, portant une main directement sur son visage… Un léger rire finit par s’échapper d’entre ces lèvres…

- Il me semble que vous possédez la un magnifique garde du corps… Et que le temps ce soit écoulé bien plus rapidement que je ne l’avais prévu.

Il laissa son rire s’échapper encore un petit moment, puis finit par se calmer, retirant sa main de son front. Sans attendre plus, il finit par se relever lentement pour éviter de se faire tirer dessus une nouvelle fois (sait-on jamais), puis parvint à reprendre un solide équilibre malgré le faites qu’il avait de nouveau un peu titubé. Tsss… ça n’allait pas être en 3 minutes qu’il allait pouvoir se défaire complètement de ces liens invisible tiens. Surtout sachant que le cercle possédait encore un peu de cette source.

- Je n’avais aucune raison de vous ôter la vie, alors faites en sorte de ne pas m’en offrir mademoiselle. Quand à vous Colonel…

Son regard brillant se posa sur l’homme en bleu, avant de lui offrir un sourire des plus flippant en soit. Ho ça oui il ce souvenait de ce jour, dans les cellules… Cet instant où il avait utilisé son alchimie pour lui faire claquer une cigarette en pleine figure, et autant dire qu’il avait de sérieuse envie de le lui faire regretter. Mais en même temps… C’était sûrement lui qui l’avait délivré. Sans le vouloir sans doute, mais c’était la seule explication possible…

- Malgré les hostilité dont j’ai put faire preuve à votre égard, je pense que je peux vous remercier. Ces simples mots n’étaient qu’une mise en garde, ce n’est pas moi votre ennemi…

Pour l’instant. Et bien entendu, il était resté plutôt distant par rapport au duo. Non pas qu’il redoutait une attaque au corps à corps, mais plutôt qu’il savait qu’il pouvait donner une impression de sécurité en restant à distance respectable chez l’être humain. Du moins, de ce qu’il avait put voir jusqu’à maintenant… Enfin… Son regard tomba finalement sur les cartes que l’homme tenait entre les mains… Cela était-il vraiment si important ?… Enfin, pour lui, les avoir n’avait plus aucun sens, il n’était plus scellé par l’affreuse, ou plutôt, il n’avait plus rien à faire pour son bien. Ces cartes n’étaient que le marquage de la laisse après tout. Maintenant, il n’y avait plus rien qui le retenait… Prenant un air parfaitement moqueur, bien que laissant toujours cette impression d’obscurité et de malaise autour de lui, il finit par commenter d’une voix calme…

- Ces cartes vous intéresseraient-elles ? Je vous les donne bien volontiers, elles ne me sont plus nécessaires.

Si il savait que les forces de l’ordre cherchaient à le coincer ? Bien entendu. Mais il s’en fichait plutôt pas mal. D’ailleurs le léger rire qu’il laissa échapper en était la preuve même, alors qu’il mettait ses mains dans ses poches pour contourner le duo. Sans les lâcher du regard bien entendu. Savait-on jamais si ils décidaient de repasser à l’attaque. Il aurait tôt fait de fuir la zone… Ses pas lent et léger finirent par le placer entre les deux militaires et la grande porte du fond. Il brisait ainsi d’une certaine façon leur sortie de secoure, bien qu’ils pouvaient encore tenter de s’échapper par la faille, et était positionné près du mur longeant le chemin vers la sortie, histoire d’avoir une bonne protection contre les flammes. Enfin… Juste pour le temps de pouvoir filer, ce mettre à l’abris. Partir ? Il aurait put. Mais une seule question restait accroché à l’esprit du Cleptomane…

- Mon Colonel… Mes chers amis… Dans quel camps êtes-vous donc ?

Simple et pourtant tellement étrange…

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dadadoo.deviantart.com/
Riza Hawkeye
Lieutenant
Membre

avatar

Féminin
Messages : 20
Rang dans le RP : Lieutenant

Feuille de personnage
Points:
0/0  (0/0)
Niveau:
0/0  (0/0)

Pouvoir:

MessageSujet: Re: Déterrons ces chers secrets enfouis...   Lun 16 Aoû - 12:19

~~Blanc ou noir ?

Le sang coulait abondamment et peu à peu, la petite flaque laissait place à une marre rubis d’une taille impressionnante. Il fallait dire que je ne m’étais pas ménagée… Mais après ce que je venais de vivre au QG, c’était normal après tout.

Les yeux fixés sur le corps inerte, j’entendis alors le Colonel me répondre. Il allait bien. Enfin, c’est-ce qu’il laissait croire, je n’étais pas aveugle… L’homme avait du lui faire peur… Très peur… Et d’anciennes douleurs avaient du venir le hanter aussi. Posant à présent mon regard sur lui, je le vis reculez et bien sûr, je fis de même. C’est alors qu’il me confia que l’homme que je venais d’abattre ne lui était pas inconnu. D’après ce qu’il me disait, il se prénommait Théophile Mick et tout deux s’étaient rencontrés dans un bar à Central. Un bar… Qu’est-ce que mon supérieur faisait dans un bar à Central ? Bon après tout, il avait droit de faire ce qu’il voulait… Et de plus, ce n’était pas la question la plus importante… Oh que non… Car celle qu’il me posa par la suite fut sans doute celle qui me troubla le plus.

Des cartes… Le Joker Noir. Que faisaient-elles ici ? Si l’homme à terre était le fameux tueur, il n’avait pas le physique approprié. Il était bien trop jeune… Mais après tout… Pourquoi pas ? La femme du QG avait encaissé les dégâts sans mourir… Et si…

« Colonel, je pense que- »

Ma voix se stoppa net lorsque je vis des éclairs émaner du corps de notre jeune inconnu. Reconnaissant bien ces petites lumières alchimiques pour les avoir vues lors de l’attaque du QG, j’avais saisi l’arme chargée qui se situait sous mon bras gauche afin de la pointer sur celui qui semblait renaitre… Le processus terminé, je m’apprêtait à tirer mais l’homme resta allongé sur le sol en riant doucement. Le temps de régénération avait été bien long selon ses dires… Ainsi, il devait faire partie de la bande de la femme aux cheveux d’argent. La méfiance régnait en maître dans le théâtre, et elle s’intensifia lorsque l’inconnu se releva. Ainsi, il ne désirait pas tuer… Mais il semblait bien connaître le Colonel… Oh oui… Au point d’avoir fait preuve d’hostilité envers lui. A ces mots, mes dents se serrèrent… Certes, il affirmait ne pas être notre ennemi mais…il en avait toutes les caractéristiques… Même si sa beauté avait quelque chose d’angélique, son âme était sans doute corrompue.

Un silence plomba alors l’atmosphère qui régnait dans la grande pièce… Toujours arme en main, mon bras s’était rabattu pour aller se poser le long de mon corps. Pour l’instant, l’homme n’avait rien tenté… Mais lorsqu’il rouvrit la bouche, mes doigts se resserrèrent… Les cartes du Joker noir ne lui étaient plus nécessaires. Cela voulait-il dire qu’il s’en était servi par le passé ? Tant de questions se bousculaient dans ma tête… Je désirais interroger cet homme, mais pas dans ces conditions. Il aurait fallu le capturer… Il paraissait éreinté, et nous, de notre côté, nous n’étions pas au mieux de notre forme. Peut être qu’une discussion allait suivre. Après tout, c’était la seule chose que nous pouvions faire. Enfin, il y avait aussi la fuite, et celle-ci semblait convenir à l’inconnu car celui-ci s’était déplacé afin d’atteindre un point stratégique. Jetant un vif regard au Colonel pour qu’il comprenne ce que j’avais compris, je commençais à me déplacer lentement à mon tour afin de rompre cette formation bien trop parfaite. Mais, mes pas se stoppèrent lorsque l’immortel nous posa une question assez étrange…

Dans quel camp êtes-vous donc?.

Essayait-il de gagner du temps ou alors était-ce vraiment une question qui le tiraillait? Dans tous les cas, ce n’était pas à lui de poser cette question, mais plutôt à nous. En plus d’avoir fait preuve d’une rapidité impressionnante, il s’était régénéré sous nos yeux de la même façon que l’autre homonculus. Mais pourquoi ne pas avoir tuer le Colonel lors de leur première rencontre alors ? A moins qu’il avait essayé et que l’événement m’avait été caché. Pointant à nouveau mon arme sur le jeune homme, je lui fis part de mes pensées.

« Après ce que nous venons de voir, nous vous retournons la question. Et vous, dans quel camp êtes-vous ? »

J'aurais tellement aimé parler de cette femme au QG mais je ne voulais pas trop prendre d’initiatives. Je devais surtout surveiller le Colonel et analyser ses dires afin de comprendre où il voulait en venir… De plus, je ne savais pas quoi penser ce leur première rencontre car je ne savais pas ce qu’il s’était passé entre eux… Attendre dans cette position d’attaque était la meilleure solution... Enfin, pour l’instant...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Roy Mustang
Flame Alchemist
Administrateur

avatar

Messages : 1068
Rang dans le RP : Colonel

Feuille de personnage
Points:
58/80  (58/80)
Niveau:
17/20  (17/20)

Pouvoir: Contrôle du Dioxygène de l'air

MessageSujet: Re: Déterrons ces chers secrets enfouis...   Lun 16 Aoû - 15:22

Un liquide chaud coulait doucement le long de la joue du colonel. Avait-il été blessé au visage sans s’en rendre compte ? Non… il ne s’agissait que du sang de l’homme qui l’avait agressé, avant de se prendre le chargeur entier du Lieutenant Hawkeye en différents endroits de son cœur. Du plat de la main pour ne pas tacher les cercles de transmutation du gant, Roy essuya sa joue comme il le pouvait. Ils étaient devant une nouvelle interrogation. Une de plus. Mais pas le temps de réfléchir. Déjà, l’impensable se produisait à nouveau, quelques mètres à coté d’eux. Exactement le même processus déjà observé chez cette femme, au QG. Elle s’était relevée d’une balle entre les deux yeux, puis d’atroces brûlures. Ce Mick avait les mêmes capacités, apparemment. Et une arrogance semblable, en quelque sorte. Le regard du colonel se durcit. Autant la première fois, quelque peu abasourdi par la surprise, il n’avait pas pu répliquer correctement face à cette diablesse dans les sous-sols du QG. Cela ne se reproduirait pas. Surtout s’il s’en prenait au Lieutenant…

L’homme, ou quoi que ce soit, en face d’eux était en train de se relever lentement, mais sans se départir d’une espèce d’expression mi-joyeuse mi-démoniaque sur le visage. Roy avait déjà vu ce genre de mimique. C’était à peu de choses près la même expression que la femme aux cheveux d’argents. Et il semblait tenir un discours qui se rapprochait beaucoup de ce qu’elle avait pu dire ce soir là, dans les sous-sols. « Ce n’est pas moi votre ennemi… » Oui, elle avait dit quelque chose qui ressemblait. Et pourtant, Kurnous était mort…

Le colonel lâcha finalement les cartes qui tombèrent au sol en tourbillonnant. Il s’agissait d’une énigme qui pouvait attendre. Le regard toujours plissé, le militaire regardait ce Mick décrire un cercle autour d’eux, jusqu’à venir se placer pour leur couper toute retraite. Quelqu’un qui n’est pas un ennemi ne ferait pas ça… Un éclair de compréhension passa dans le regard du lieutenant, qui eut tôt faire de le communiquer à son supérieur. Roy suivit alors sa subordonnée, les mains toujours crispées dans leurs gants, prêtes à déchainer les flammes des enfers si besoin. Et il n’était pas loin de perdre le contrôle. Kurnous était mort, sûrement tué par ceux sur qui il enquêtait. Et toutes les raisons poussaient le colonel à croire que la créature qu’il avait en face de lui faisait parti de ce mystérieux groupe. Peut être avait-il assassiné lui-même le jeune alchimiste d’état.

La dernière phrase du monstre en face d’eux éveilla des souvenirs chez Mustang. Cette histoire de camp, il l’avait déjà entendu quelque part. Elle faisait écho à certaines choses qu’avait expliquées Victoria, à propos d’une famille et de place sur l’échiquier. Choisir comment se placer, choisir son camp… Le lieutenant intervint alors, lui renvoyant la question. Roy attendit que Mick réponde avant de prendre la parole. Selon les réponses données, le Flame Alchemist était prêt à déclencher les hostilités avec une puissance bien supérieure à celle utilisée contre Victoria, malgré sa blessure. La mort de Kurnous ne demandait qu’à être vengée… Inconsciemment, le colonel avait déjà activé les cercles alchimiques qui ornaient ces gants. Le dioxygène, inodore et incolore, se rassemblait plus que de raison autour de ce Mick. Il ne suffisait que d’un claquement de doigt…


-« Tu n’es pas le premier que nous rencontrons… Déjà, par deux fois, nous avons croisé la route de tes semblables. Tu n’as rien d’exceptionnel, par rapport à « elles »… N’es tu capable que de te relever d’entre les morts ? Et où caches-tu ton tatouage, signe de ton appartenance à cette classe de monstre ? »

En réalité, Roy n’avait jamais croisé la route de deux de ces monstres de façon clairement identifiée. La deuxième rencontre correspondait à celle décrite par Kurnous, à Lior. Quoi qu’il en soit, une impression commençait à émerger. Le tatouage. C’était la clé. Roy était persuadé que c’était en partie à cause de cet élément que Kurnous avait perdu la vie dans cette bibliothèque, il y a quelques jours. A cause de ce tatouage et des secrets qui l’entourent… Si cet homme en possédait un, Mustang en était à peu près persuadé, alors il était lié d’une façon à une autre au décès de son subordonné. Il ne laissera pas passer une telle chose.

_________________


Kit by Alice
Spoiler:
 

a reçu 11 roses dont la dernière est de Sin!!




[/center]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tiky Mick
La Cleptomanie Incarnée
Maître Goa'uld

avatar

Féminin
Gémeaux Dragon
Messages : 585
Age : 29
Rang dans le RP : Cleptoman pro / Combattant aux agrapheuses ~
Rang spécial Hrp : ~Sexy Boy / Papa d'Alice et d'Ayumi/éleveur de . et propriétère de pointillé le . de concour /collectionneur de tronçonneuse/ Maître éolienne de la CB / Coté Blanc d'Elkion ~

Feuille de personnage
Points:
52/115  (52/115)
Niveau:
19/20  (19/20)

Pouvoir: passe à travers les choses...

MessageSujet: Re: Déterrons ces chers secrets enfouis...   Lun 16 Aoû - 16:12

Le regard brillant de l’homonculus se figea sur la jeune femme alors qu’elle finissait par lui renvoyer la question. Et oui, bien sûr qu’il l’avait vu bouger pour briser ce frêle équilibre qu’il avait imposé. Mais apparemment, il fallait croire que les deux camps craignaient une attaque de l’autre… Silencieux, et toujours offrant ce sourire macabre, l’homonculus s’approcha un peu plus du mur, comme-ci celui-ci pourrait lui être utile à tout instant…

- Je suis navré mademoiselle, mais pour le moment je ne possède pas de camps. Je ne suis qu’un loup, j’agis à ma guise… Toujours libre… Et je mord ceux qui auraient l’idée saugrenue de me lier.

Son sourire fut un peu plus étiré. Il adorait faire ce genre de comparaison, surtout qu’a l’heure actuelle, il faisait face à ces gens que l’on qualifié de chien. De gentil chien de l’armée, les dobermans qui obéissait au gentil caniche soit disant borgne de cette vieille peau plusieurs fois centenaires. Haaaalala… Finalement, son coté blanc avait beau s’être attaché à tout ces simple mortel, lui ne les considéraient pas vraiment comme important. Excepté qu’il pourrait en utiliser certain comme… une arme ? Ces alchimistes d’états, ceux qui étaient considéré comme l’élite suprême de l’armée… Et si ils se retrouvaient un jour contre ceux qui tenaient les ficelles ?… L’idée était forte plaisante. Il fallait simplement… Les mener sur la bonne voix, leur ouvrir les yeux, leur faire comprendre que leur véritable adversaires, étaient la, caché dans l’ombre du pays, prêt à bondir sur celui qui aurait le malheur d’en découvrir trop. Beaucoup trop.

Enfin… Lorsque Roy reprit la parole, le cleptomane porta un regard plus qu’intéressé. Alors comme-ça… Ils avaient déjà rencontré deux de ces sœurs ? Donc… Ils avaient croisé Sloth et Lust, et par-dessus tout, étaient parvenu à survivre, après avoir eu vent de leurs capacités ? Et… Ils étaient toujours dans l’armée ? Sur le coup, l’homonculus ne put que hausser les sourcils devant une tel affirmation… Non vraiment, pour le coup il n’arrivait pas vraiment à le croire. D’ailleurs, lorsqu’il termina sa phrase, Tiky ne put qu’exploser littéralement de rire, et ce, pendant de longue secondes. Elle était bien bonne celle-là tiens…

- Vous êtes… Vraiment sérieux ?

Voyant que le militaire ne semblait pas vraiment apte à rire, il finit par se reprendre toussotant légèrement. Alors comme-ça, il voulait voir son tatouage hein ? « Si tel est votre désir Colonel » fut le début de sa réponse pour cette petite partie. Toujours dans un geste lent, l’homonculus porta la main droite à sa bouche et coinça le bout de son gant, au niveau du majeur entre ses dents, et tira doucement pour en extraire sa main. Son regard brillant se posa sur son tatouage, alors qu’il laissait tomber le bout de tissus. Reprenant doucement un certain sérieux, il avait finit par retourner sa main, laissant au deux militaire tout le loisir d’admirer se dragon rouge se mordant la queue, gravé à même la paume de sa main…

- Je vais être franc avec vous. Pour votre rencontre avec mes deux « soeurs », je ne vous crois pas. Sloth et Lust ne vous auraient jamais laissé partir vivant après avoir vu de quoi elles étaient capable. De plus…-Il observa les deux militaires tour à tour-Vous semblez toujours faire partie de l’armé. Hors ce n’est en rien leurs habitudes, sans compter sur le faites que notre chère « mère » ne l’aurait pas permis.

Le sourire de l’homonculus avait bel et bien disparut, alors qu’il c’était avancé sur le chemin escarpé qui concernait sa soit disante famille. Si ils avaient vraiment croisé ces deux Homonculus… Et qu’ils étaient encore la, soit Dante se moquait ouvertement de Tiky, soit ils étaient doué. Pour le coup, le Cleptomane opta pour la première proposition. Ils devaient être de mèches avec eux, ce n’était vraiment pas possible autrement.

L’homonculus sembla soudainement bien plus méfiant, plus soucieux aussi. Sans vraiment s’en rendre compte, il avait entreprit de faire trois pas en arrière histoire de pouvoir fuir plus rapidement si il y avait un quelconque problème. Peut-être… Peut-être que cette vieille carne avait finalement décidé de mettre directement fin à ces jours, plutôt que de le laisser encore enfermé ? Dans tout les cas, le voleur ramena sa main vers lui, et en fixant Roy directement dans les yeux, il la tendit sur le coté, la laissant passer à travers le ciment qui composait le mur à coté duquel il était placé.

- Je contrôle la matière, je décide de ce qui peut me toucher, et de ce qui ne peux pas. Je me nomme Tiky Mick, épéiste actuellement sans son arme, et dont les liens qui le maintenaient au sol ont été rompus… Volontairement… Ou non.

Sans plus tarder, il retira sa main du mur, et laissa retomber doucement son bras le long de son corps, tandis qu’il gardait toujours un œil sur le duo en face de lui. Quelque chose n’allait pas. Son instinct lui disait de partir d’ici rapidement, qu’une menace planait au dessus de lui mais… Fuir maintenant n’était pas dans ces cordes. Si c’était ce qu’ils souhaitaient, alors il devait y avoir un comité d’accueil à l’extérieur…

- Comment êtes vous arrivé jusqu’ici ?

Ça voix se fit bien plus grave, plus sombre aussi. Le prédateur habituellement si confiant avait finit par baisser la tête, mais montrait toujours le crocs. La méfiance était de mise, et l’aura meurtrière qui l’accompagnait souvent sembla se faire bien plus intense, plus pesante aussi. Non vraiment, tout ça ne lui disait rien qui vaille, et il n’aimait véritablement pas la tournure des événements. Mourir n’était pas la meilleur chose à faire pour lui. Perdre des pierres n’était réellement pas conseillé. Maintenant qu’il avait prit la place de son défun de frère… Tout allait être bien plus difficile, il allait devoir se la jouer fine, si il souhaitait pouvoir vaincre et continuer son parcoure… Plutôt que de disparaître à jamais.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dadadoo.deviantart.com/
Riza Hawkeye
Lieutenant
Membre

avatar

Féminin
Messages : 20
Rang dans le RP : Lieutenant

Feuille de personnage
Points:
0/0  (0/0)
Niveau:
0/0  (0/0)

Pouvoir:

MessageSujet: Re: Déterrons ces chers secrets enfouis...   Lun 23 Aoû - 18:08

~~Who are you ?

Un léger silence s'était installé dans le théâtre... Attendant avec impatience la réponse de notre « ennemi », je ne cessais de reserrer ma main contre mon arme. A ma grand surprise, il répondit en toute franchise. Ainsi, il n'avait pas de clan et agissait à sa guise... Il ne montrait les crocs que si on voulait lui prendre cette liberté qu'il aimait tant... C'était étrange car la femme aux cheveux argentés semblait avoir reçu des ordres... L'immortel qui se trouvait devant nous était-il une exception ? Réfléchissant à ce que pourrait donner la suite de notre petite discussion, je fus surprise de voir le Colonel prendre la parole. Sûr de lui, il lança une réplique qui n'allait pas laisser notre nouvel ami de marbre. En affirmant que l'on avait croisé deux femmes du même genre, il mettait clairement en avant notre connaissance sur le sujet... Bien sûr, une partie des dires de mon supérieur avait été exagérée... Mais son but était de voir le tatouage... Rien de plus.

L'inconnu arqua ses sourcils en guise de stupéfaction... Quelque chose ne semblait pas aller et il nous le fit bien comprendre en nous demandant si nous étions sérieux. Stoïque, je ne fis aucune mimiques qui auraient pu trahir notre petite exagération... Et pourtant je ne pus m'empêcher d'écarquiller les yeux lorsqu'il nous montra son tatouage... Il était comme l'autre femme... Rien que cette pensée me rendait folle... S'il avait les mêmes pouvoir et qu'un combat prenait place nous étions tout bonnement morts. Mais cette pensée au combien désagréable fut chassée afin de laisser place à bien d'autres...

L'homme s'était remis à parler... Et ses paroles ne me laissèrent pas indifférente. Sloth... Lust... Non, il en existait d'autre que celle que nous connaissions ? Mais combien d'immortels existent-ils ? Mais ce n 'était pas tout... Il mentionna une autre personne... Une personne qu'il nomma « mère ». Était-ce leur supérieur ? Existait-il une personne encore plus puissante qu'eux ? Sûrement... Car le visage de notre interlocuteur changea radicalement... Il se déplaçait en fixant le Colonel droit dans les yeux... Instinctivement, mon arme alla se pointer sur l'homme... S'il faisait un faux pas, il allait s'en souvenir...

Le combat semblait imminent... A tel point que l'immortel nous informa sur ses capacités et sur son identité. Ce fameux Tiky Mick manipulait la matière... Mais à quel point ? Il était dangereux, beaucoup trop dangereux pour nous. C'est alors qu'il nous lança une question d'une voix étrange... A présent, il ne souriait plus... Même sa voix avec perdu ce petit timbre agréable. A présent, il était le prédateur et nous, nous étions ses proies... Comment étions-nous arrivés ici... Ce n'était pas à moi de répondre... Pourtant, une petite remarque me brûla les lèvres...

« Pourquoi nous avoir montrer ton tatouage ? Pourquoi nous as tu informé sur tes capacités ? Comptes-tu nous tuer ? »

Le regard déterminé, je laissais la peur s'en aller au profit de la concentration. S'il arrivait quelque chose au Colonel, je ne m'en remettrais jamais... De plus, je ne l'avais pas encore sermonner sur son état et ses envies de vagabonder comme bon lui semblait... Non, nous devions le capturer pour l'interroger... De toute façon, le tuer nous était impossible.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Roy Mustang
Flame Alchemist
Administrateur

avatar

Messages : 1068
Rang dans le RP : Colonel

Feuille de personnage
Points:
58/80  (58/80)
Niveau:
17/20  (17/20)

Pouvoir: Contrôle du Dioxygène de l'air

MessageSujet: Re: Déterrons ces chers secrets enfouis...   Mar 24 Aoû - 23:56

Pas de camp. Libre comme l’air. C’était peut être les êtres les plus dangereux, en réalité. Sans attache pour les guider dans une direction. Libre comme l’air. Un tel être avec un mental on ne peut plus vacillant pouvait faire énormément de dégâts, surtout avec des capacités de ca calibre. Si Mustang avait eu toute ses facultés de raisonnement, il aurait saisi le danger imminent de la situation. Mais une seule chose importait : prouver que Mick était lié d’une façon ou d’une autre au meurtre de Kurnous.

L’homme éclata de rire : il ne croyait sûrement pas les dires de Roy. Par contre, il accéda à sa demande. Le tatouage apparut, aussi rouge que celui de Victoria, la femme aux cheveux argentés. Voilà ce pourquoi Kurnous avait été tué, et Mick le possédait aussi. Les poings du colonel se comprimèrent, mettant les jointures des doigts à rude épreuve. Il luttait à présent pour ne pas exploser. Voilà la preuve qu’il attendait. Mais quelque chose éveilla son intérêt. Sloth. Lust. Deux noms étranges, qu’il n’avait jamais entendu. Ils évoquaient des péchés capitaux. Etait ce ainsi qu’ils se prénommaient entre eux ? Peut être était ce les noms des deux femmes évoquées par Roy. Quoi que cela ne convenait pas trop à la femme aux cheveux argentés. Il lui aurait plutôt donné le nom de « Vanity » ou quelque chose dans le genre.

L’évocation de mère était également troublante. Peut être bien le chef. Peut être encore plus puissant. A la suite de cette phrase, il y eut tout de même un changement chez Mick. Le sourire cruel disparut, laissant place à une certaine… inquiétude ? Pourquoi donc dans ce cas ? Roy ne réfléchit pas plus longtemps à cela, puisqu’il eut la démonstration du pouvoir caché de l’homme. Une sorte de dématérialisation. Aussi incompréhensible d’un point de vue alchimique que celui des ongles gigantesques ou de la télékinésie… Enfin… Impossible à réaliser SAUF avec une pierre philosophale, si on en croit la légende… 3 pierres philosophales donc ? Ça commence à devenir franchement impossible.

Du coin de l’œil, Roy surprit le mouvement de Riza. Elle continuait à suivre l’homme avec son revolver. Bien. Cette fois ci, ils ne le laisseraient pas avoir par la surprise. Et ils savaient à présent à quoi s’attendre au niveau des bizarreries dont l’être serait capable. Les voilà dans une position bien plus forte que celle contre la femme aux cheveux argentés, il y a une semaine… Ce fut au tour de Roy de sourire. Il était sur le point de lâcher toute sa puissance alchimique contre cet homme, que tout indiquait comme lié à la mort de Kurnous. Il était à présent persuadé d’être en face du meurtrier du majour. Ce qui avait achevé de le mettre sur la voie, en plus du tatouage ? L’homme s’était dit épéiste… Kurnous avait été tué par une arme blanche de taille plutôt importante. Quelque chose de tout simple…


-« Lieutenant… Notre « ami » s’est dévoilé parce qu’il se sent supérieur à nous, tout simplement. Il ressemble beaucoup à sa sœur aux cheveux argentés, pour le coup, vous ne trouvez pas ? Etait-ce Sloth ou Lust ? Bizarre, aucun nom ne colle à son comportement arrogant… Et toi, quel est ton surnom ? »

*Je vais le tuer… Encore et encore… Jusqu’à ce qu’il ne se relève plus…*


Ses jointures craquèrent à nouveau. Les cercles alchimiques des gants, toujours en intense activité, continuaient à accumuler du Dioxygène autour de Mick. Avec un point particulier autour des yeux. Roy passa au tutoiement, plus rude et de circonstance.

-« Comment sommes nous arrivés ? Voilà une bien étrange question dans ta bouche. N’en as-tu vraiment aucune idée ? Tu sais, moi non plus, je ne te crois pas. Ton tatouage te lie à de nombreuses personnes, ton « camp »… Et ta soit disante « mère »… J’ai déjà entendu ce genre d’appellation, dans la bouche d’une autre. Votre chef, n’est ce pas, un alchimiste de grand talent ? Celle par qui vous détenez tous vos étranges pouvoirs, peut être bien… Mais combien êtes-vous, en fait ? Doit on vous considérer comme humains ? Tout me laisse penser le contraire…»

S’il pensait que tuer Kurnous suffisait à refroidir définitivement la piste, c’était raté. Le pauvre garçon avait quand même réussi à mettre son supérieur sur la bonne piste avant de rendre son dernier souffle. Roy recula de quelques pas, se positionnant à coté de sa subordonnée. Il avait une question à lui poser. Une réponse qui déclencherait tout. Il parla à voix basse, le quittant pas des yeux l’homme monstre en face de lui.

« Lieutenant… Pensez-vous comme moi que nous sommes en face du meurtrier du Major Lindsay Kurnous? »

La réponse de la jeune femme était importante… C’est elle qui déclencherait le début de l’attaque de son supérieur. Si elle avait le même sentiment que lui, il ouvrirait le « feu ». Le crime ne resterait pas impuni. Mais il avait encore un minimum de lucidité pour se ranger à l’avis de sa subordonnée. Plus d’une fois, l’impression de la jeune femme avait été salutaire. Il avait bien compris la leçon. Et aujourd’hui, avec un sentiment imminent de grave danger, il se remettait une fois de plus entièrement à elle.

_________________


Kit by Alice
Spoiler:
 

a reçu 11 roses dont la dernière est de Sin!!




[/center]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tiky Mick
La Cleptomanie Incarnée
Maître Goa'uld

avatar

Féminin
Gémeaux Dragon
Messages : 585
Age : 29
Rang dans le RP : Cleptoman pro / Combattant aux agrapheuses ~
Rang spécial Hrp : ~Sexy Boy / Papa d'Alice et d'Ayumi/éleveur de . et propriétère de pointillé le . de concour /collectionneur de tronçonneuse/ Maître éolienne de la CB / Coté Blanc d'Elkion ~

Feuille de personnage
Points:
52/115  (52/115)
Niveau:
19/20  (19/20)

Pouvoir: passe à travers les choses...

MessageSujet: Re: Déterrons ces chers secrets enfouis...   Mer 25 Aoû - 11:05

Pourquoi est-ce qu’il avait bien voulut dire tout cela ? La réponse était simple. Evidente pour lui d’ailleurs. Son regard doré se posa sur la jeune femme, alors qu’il gardait un étrange sérieux… Hmmm… Même après avoir vue les capacités de l’homme, elle continuait à le pointer avec cette arme qui ne servirait plus à présent. Tiky n’était pas fou, il était certes plutôt fatigué à force de rester dans le coin, mais après la rafale qu’il c’était prit de plein fouet, il avait eu vite fait de comprendre la leçon pour se mettre en position de défense. Intouchable. Insaisissable. Tel un courant d’air… Mais pourtant la situation ne le mettait en aucun cas en confiance. Tout ça devenait de plus en plus troublant… Enfin..
Tiky allait donc répondre, expliquer le pourquoi il était finalement resté à leur arrivé, la rassuré (enfin essayé) sur le faites qu’il n’avait nullement l’intention de les tuer - De un, son costume était déjà assez abîmé et tâché comme ça, et de deux, ils allaient pouvoir occuper Dante un moment… Heu … Enfin, si ils ne sont lié à elle, c’était quand même étrange qu’elle se lie avec des simple mortel…- Mais le Colonel eu tôt fait de prendre la parole, plaçant ces propres explications… Huuu…

L’homonculus avait donc porté les yeux sur lui, fronçant légèrement les sourcils. Lui ? Arrogant ? Bon, il fallait bien avouer qu’il adorait prendre ces insectes de hauts, surtout lorsqu’il avait en tête l’idée de les tuer, mais il était presque sûr qu’il devait être le plus sage d’entre eux à ce niveau la. D’ailleurs son coté blanc était la personnalité du groupe qui s’entendait le mieux avec le genre humain, c’était sûrement celui qui arrivait à mieux les comprendre… Mais pour le black, les hommes avaient finit par déteindre sur lui, et c’était l’une des raisons qui le poussait à le détester autant, et à le trouver énormément faible. Une chose avait finit par attirer son attention. Une « sœur » aux cheveux argentés. C’était quoi ce délire ? Comment pouvait-il connaître autant de chose en lui parlant d’une personne qu’il ne connaissait même pas ? Attendez quoi… Un homoncules aux cheveux argenté, il n’y en avait pas. Et puis, si ça avait été Envy, il aurait quand même parlé de sa capacité non ? Il tiens jamais en place celui-là…

- Je n’ai plus rien à vous révéler. Je me retire.

L’inquiétude c’était finalement effacé, redonnant un air à l‘humanoïde qui le rendez plutôt imprévisible. Pour le cleptomane ce duo venait de lui mentir volontairement. Et ça, il n’avait guère apprécié. Pour une fois qu’il faisait un effort pour de vulgaires êtres qui se croient tout permis, et eux, venaient le tourner en bourrique… Tsss… Avec les années passé, toute ces personnes ce croyaient bien trop vital au finale..

Enfin, l’homonculus avait tourné les talons et s’apprêtait à marcher vers la sortie, lorsque l’alchimiste reprit la parole, lui faisant stopper ces pas. Un vague sourire ironique étira ses lèvres en entendant ces informations. Genre, il était dieu, il pouvait tout savoir. Et puis, tout ces mots avaient finit par le perdre. Il avait dût ce passer pas mal de temps depuis son enfermement tiens ? Enfin, il leva la main et observa son tatouage avec cet air étrange lorsqu’il fit savoir que c’était cette chose qui le lié aux autres, puis tapa en plein dans le mile par rapport à leur « chef ». L’homonculus pivota légèrement, posant finalement les yeux sur l’alchimiste, tandis qu’il terminait ses phrases. Eux humains ? Bien sûr que non. Ils avaient gardé l’esprit, mais perdu l’âme à jamais. Pas de sentiment, juste de la réflexion. Tiky resta silencieux, lorsque le Colonel c’était approché de son escorte pour lui parler à voix basse… Ce qu’ils pouvaient bien ce dire ? Il s’en contrefichait énormément…

- Ce tatouage ne prouve en aucun cas l’appartenance à un quelconque camp. Il est juste présent pour nous différencier de vous autres, Humains. Maintenant débrouillez-vous par vous-même, je n’ai plus rien à vous devoir. Et cet endroit me répugne au plus haut point.

Il jeta un dernier regard sur les deux êtres, et finit par se mettre véritablement en route, marchant d’un pas calme vers la grande porte, bien qu’il ne put retenir un « Pauvre fou » à voix basse, qui leur était destiné.

Ce trouver des « alliés » risquait donc d’être plus dure que prévu non ? Mais n’imaginez pas que l’homonculus allait abandonner la, tout de suite, maintenant. Il avait vu comment la partenaire de ce type savait réagir, et il n’était pas question d’abandonner l’idée de les attraper. De plus, croire qu’il pensait partir d’ici sans ce prendre un coup, où sans avoir de réaction du coté des deux militaires était plutôt absurde. De toute façon, il y avait une direction qu’il voulait prendre… Celle qui menait directement au manoir, afin d’aller voir si cette vieille branche y était toujours. Que ce soit le cas, ou non ça revenait au même, étant donné que son objectif premier était plutôt de ce changer totalement. C’était plutôt risqué de ce la jouer ainsi, mais si elle était la, la confrontation aurait rapidement lieu, et lui ne pourrait que profiter de la situation. Par contre, si elle n’était pas la au final… Et bien, le manoir se prendrait très certainement un coup, mais lui aurait retrouvé toute ces capacités, et c’était le principal.

(Voili ^^. Bon, il est pas encore sortie, vous pouvez encore l’arrêter, mais les balles et les coups ne l’atteindront pas ^^’… )

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dadadoo.deviantart.com/
Riza Hawkeye
Lieutenant
Membre

avatar

Féminin
Messages : 20
Rang dans le RP : Lieutenant

Feuille de personnage
Points:
0/0  (0/0)
Niveau:
0/0  (0/0)

Pouvoir:

MessageSujet: Re: Déterrons ces chers secrets enfouis...   Jeu 2 Sep - 16:44

Ne pas se détourner du chemin tracé…~~


La tension était palpable dans le théâtre… Plus le temps passait et plus elle prenait de l’ampleur… Toujours concentrée sur ma cible, j’attendais patiemment une réponse concernant ses aveux. Mais à ma grande surprise, mon supérieur me répondit. Ainsi, tout était une question de supériorité…? Hum... Oui. L’homonculus savait pertinemment qu’il pouvait nous battre grâce à ses facultés et comme pour nous mettre sur un pied d’égalité, il nous avait dévoiler ses capacités… C’était plausible. La suite des paroles du Colonel prirent alors une toute autre tournure… Il ne parlait plus de supériorité… Non, il bombardait de question notre cher inconnu. Tout en montrant bien qu’il savait beaucoup de choses au sujet des homonculus, on pouvait sentir la colère bouillonner en lui...

Je connaissais Roy Mustang depuis de nombreuses années à présent et je connaissais aussi sa façon de faire ainsi que ses gestes… Cela faisait un moment qu’il « s ‘amusait » avec l’air… Je pouvais le voir à sa posture… Une explosion n’allait pas tarder à survenir s’il ne contrôlait pas la colère qui commençait à le ronger… Ainsi, je commençais à me rapprocher de lui afin de lui faire part de mes pensées… Mais encore une fois, sa voix vint me surprendre. Il me demandait ce que je pensais de l’homme qui se nommait Tiky Mick… Était-ce lui le vrai assassin de Kurnous ?

Certes, tout laissait penser qu’il était bien le meurtrier, mais d’autres éléments pouvaient nous plonger dans la confusion la plus totale… Que faisait-il dans cette salle alors ? Hum… C’était étrange. Même l’Homonculus en question semait le trouble dans nos esprits. En effet, celui-ci ne semblait pas croire en notre histoire… Et d’ailleurs, il nous fit bien comprendre qu’il ne désirait plus nous dire un seul mot… Son signe était juste ce qui le différenciait de nous, les « humains »… C’est tout ce qu'il nous dit par la suite.

Notre rencontre allait donc se terminer sur cette phrase ? Oh non…

Avançant légèrement vers le Colonel, le revolver pointé sur l’ennemi, je me devais de dire ce que je pensais de la situation. Ainsi, ma voix se fit douce et silencieuse…

« Je pense sincèrement qu’il faudrait que cet homme avoue… même si les indices retrouvés sur les lieux du crimes sont clairs. »

Il nous fallait des aveux… L’homme s’apprêtait à nous laisser et les capacités qu’il venait de citer le rendaient invulnérable… Il fallait l’arrêter…

« ATTENDEZ ! »

J’avais crié.. Sans m’en rendre compte… Et je fus surprise d’entendre ma voix se répercuter dans la grande salle… L’écho ne dura pas plus de quelques secondes et le silence vint tout de suite se réinstaller. Baissant mon arme, mes yeux ambres fixaient le fameux Tiky Mick…

« Est-ce que le nom de Lindsay Kurnous vous dit quelque chose ? »

Autant aller droit au but que de tourner autour du pot… La réponse de notre ennemi allait être décisive. S’il répondait positivement, le combat serait lancé… et cela m’effrayait légèrement. Le Colonel étant fou de rage, la peur de ne pas le contrôler commençait à me ronger tout simplement à cause de la promesse que je lui avais faite…

Toujours dans l’attente d’une réponse, je sentais l’air changé… Une explosion allait sûrement tout ravager… Si cela devait arriver, il fallait que le Colonel se contienne afin de ne pas être aveuglé par la haine…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Roy Mustang
Flame Alchemist
Administrateur

avatar

Messages : 1068
Rang dans le RP : Colonel

Feuille de personnage
Points:
58/80  (58/80)
Niveau:
17/20  (17/20)

Pouvoir: Contrôle du Dioxygène de l'air

MessageSujet: Re: Déterrons ces chers secrets enfouis...   Jeu 9 Sep - 22:50

Cet homme, ou quoi que ce soit d’autre, jouait avec eux depuis le début. Alors que Mustang abattait de nombreuses cartes dans son jeu des connaissances, l’autre se rebiffa, décidant de se retirer de la discussion. Comment osait-il ? Roy était déjà suffisamment furieux comme cela, et voir cette chose lui tourner le dos et tenter de partir, après tout ce qui se passait là. Il y eu toutefois une confirmation, concernant le tatouage. Il marquait bien tous ces êtres, dotés de facultés hors norme, quel que soit leur « affiliation ». Mais c’était loin de rassasier le colonel. Celui-ci esquissa un geste du bras, pour déclencher les flammes destructrices dont il avait le secret. Cependant, il stoppa son mouvement au dernier instant, voyant le lieutenant Hawkeye s’avancer vers lui. Instantanément, sa colère retomba quelque peu, le temps de d’essayer de prêter une oreille attentive à sa subordonnée.

Elle pensait qu’il était coupable, apparemment. Mais faire avouer cet homme ? Roy n’eut pas le temps de faire part de son scepticisme au Lieutenant. Enfin… Elle devait s’en douter. Il n’y avait qu’à le voir bouillir depuis quelques minutes déjà pour s’en rendre compte. Elle s’avança, faisant résonner sa voix dans l’antique bâtiment. Plutôt direct, comme approche tout de même. Remarque, il avait bien fait pareil quelques instants auparavant. Sans grand succès. Un peu de tact féminin arrangerait peut être un peu les choses, qui sait ? Roy ne put cependant s’empêcher de rajouter son grain de sel dans l’histoire, probablement pour cracher son fiel. La colère continuait à exsuder de son être, il lui fallait quelque chose à se raccrocher avant de s’engager dans un combat qui serait peut être à sens unique. Certes, cet homme était capable de se rendre immatériel : mais leur tournant le dos, il n’avait aucun moyen d’éviter la première brûlure…

L’oxygène continuait à s’accumuler doucement autour de Tiky. C’était la seule chose sur laquelle Mustang réussissait à se concentrer pour l’instant, en attendant les potentiels « aveux »… Et le feu d’artifice n’en serait que plus beau, au besoin. Mais pourquoi diable cet homme s’était rétracté de la sorte ? Etait-il susceptible ? Roy avait peut être touché un point sensible. Enfin bon… Le colonel ne comptait pas parler de façon sympathique à ce Mick… Qu’il ait été vexé lui était bien indifférent, en fait. Ou alors c’était l’évocation de cette femme aux cheveux argentés.

Quoi qu’il en soit, si cet homme s’avançait trop près de la sortie, il déclencherait le feu des enfers sans aucun doute. Il était hors de question que la seule personne anormale recoupant la piste du meurtrier de Kurnous disparaisse de la sorte…

[Désolé, c’est pas très grand, j’attends la réponse à la question de Riza.]

_________________


Kit by Alice
Spoiler:
 

a reçu 11 roses dont la dernière est de Sin!!




[/center]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tiky Mick
La Cleptomanie Incarnée
Maître Goa'uld

avatar

Féminin
Gémeaux Dragon
Messages : 585
Age : 29
Rang dans le RP : Cleptoman pro / Combattant aux agrapheuses ~
Rang spécial Hrp : ~Sexy Boy / Papa d'Alice et d'Ayumi/éleveur de . et propriétère de pointillé le . de concour /collectionneur de tronçonneuse/ Maître éolienne de la CB / Coté Blanc d'Elkion ~

Feuille de personnage
Points:
52/115  (52/115)
Niveau:
19/20  (19/20)

Pouvoir: passe à travers les choses...

MessageSujet: Re: Déterrons ces chers secrets enfouis...   Ven 10 Sep - 12:03

Les pas de l’homonculus résonnait dans l’ancien théâtre, alors qu’il retirait sans vraiment faire attention sa veste déchiré. D’un geste désintéressé, il le jeta au sol après avoir récupéré un petit paquet qui semblait caché dans la doublure du vêtement. Plus qu’a quitter la salle ?… Une voix ce fit soudainement entendre, arrachant un sourire ravis sur le visage du monstre. Silencieux, et la main posé sur le bois de la porte, il tourna légèrement le visage et posa son regard d’ambre sur la jeune femme. Comment ça attendez ? La question qui suivit lui tira un haussement de sourcil. Lindsay Kurnous ? L’alchimiste d’état aux yeux bleu ? Si lui le connaissait ? Bien sûr qu’il le connaissait, étant donné qu’il connaissait tout les alchimistes du pays pour avoir passé au moins une semaine à les observer dans l’ombre pour la plupart. C’était tout de même lui qui avait la mission de surveiller tout ça et savoir si oui ou non ils étaient apte à faire quelque chose de néfaste pour la veille. Espionner… Haaaa son grand amour <3.

- Les alchimiste d’Etat n’ont aucun secret pour moi.

Bon, et bien, il était donc grand temps de tirer sa révérence, et pour le coup, il se trouvait bien trop gentil pour avoir répondu. Il se surpris d’ailleurs à soupirer de dégoût et lorsqu’il se retourna pour partir… Il comprit rapidement pourquoi il se sentait si oppressé depuis le début.

Il y eu comme un mouvement d’air autours de lui, plutôt soudain. La température c’était élevé rapidement, puis une détonation secoué la zone où il se trouvait. Les flammes, et la fumé c’était engouffré tout autour de lui, lui brûlant principalement le visage et le haut du corps… ARG, il aurait du ce méfier un peu plus, c’était vrais que l’alchimie, il ne pouvait pas l’éviter aussi facilement que le reste… Et sentir sa beau se consumer, la douleur déchirer une nouvelle fois son corps, et se sentir partir pour la deuxième fois de la journée n’étaient pas spécialement la passion du Cleptomane. Sur le coup de la surprise il laissa échapper un crie de douleur, qu’il noya bien rapidement dans une espèce de grognement franchement pas rassurant en soit. Son corps, alourdis par la faiblesse que venait d’engendrer l’attaque finit par s’affaisser, l’obligeant à poser les deux genoux sur le sol, dos au mur, l’obligeant à courber l’échine en quelques sorte, devant ces simples déchets qui ne comprenaient décidément rien à rien.
Aoutch… Quel douleur, quel supplice ! Les dents serré, il s’empêcha de sombrer dans l’inconscience, et finit par maudire une fois de plus Dante pour la pose de ces cercles infernal. Il se sentait encore… Si faible par rapport à d’habitude, si démunie ? En tout cas, les pierres rouges qui composaient son corps mirent une fois de plus, plus de temps que nécessaire pour se mettre en marche, subissant encore les quelques restent alchimique de la zone…

Tiky serra les poing, essayant de dissiper cette colère qui l’avait rongé si soudainement, tandis que les éclairs alchimiques faisaient leur boulot…

- Décidément, votre incompétence dépasse tout ce que je pouvais imaginer. Vous avez de la chance de me rencontrer en ces circonstances, je vous aurais déjà éliminer depuis longtemps…

Un sourire malsain se détacha du visage de l’homonculus alors qu’il relevait le visage en direction de l’alchimiste et de son chien de garde. Un vague rire s’échappa de lui, tandis que ces yeux montrait clairement qu’il n’était pas spécialement ravis, puis, lorsque les éclairs disparurent, il se leva d’une traite et se propulsa en arrière, disparaissant à travers le murs en béton. Une fois à l’extérieur, il se senti déjà mieux, maintenant que les cercles affaiblis se trouvait entre lui et cette immense barrage… Il aurait put d’ailleurs contemplé le bâtiment pendant de longue minutes, mais décida finalement de prendre la poudre d’escampette, lorsqu’il entendit les grandes portes s’ouvrir.
Un sourire amusé plus tard, et il filait à travers les rues de cette ville abandonné, faisant toujours attention à ce que l’on puisse le suivre, sans pour autant savoir viser. La direction ? Mais le manoir bien entendu…

(Voili J. J’attend donc vos réponses, et je redémarre un sujet au manoir ^^. Si quelque chose vous gènes, n’hésitez pas à me le dire :O. Et pour le coup du brasier, j’ai eu l’accord de Roy x) )

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dadadoo.deviantart.com/
Riza Hawkeye
Lieutenant
Membre

avatar

Féminin
Messages : 20
Rang dans le RP : Lieutenant

Feuille de personnage
Points:
0/0  (0/0)
Niveau:
0/0  (0/0)

Pouvoir:

MessageSujet: Re: Déterrons ces chers secrets enfouis...   Dim 12 Sep - 15:24

~~Les flammes de la colère...

Le silence… encore et encore. L’énervement commençait à se faire sentir, et je commençais à me mettre en position de défense. Les flammes pouvaient apparaitre à tout moment, et vu la façon dont se comportait le Colonel, je me doutais bien que cela arrivait dans les secondes qui allaient suivre la réponse de l’homonculus. Sa culpabilité concernant le meurtre de Kurnous était… quasiment certaine et même si celui-ci répondait négativement, le feu allait tout de même brûler son corps immortel, j'en avais le sentiment.

Ainsi et après avoir entendu ma voix, l’homme nommé Tiky Mick stoppa sa course. La main posée sur la poignée de la porte qui lui offrait la liberté, il se retourna vers moi en arquant un sourcil… D’après ses dires, les alchimistes d’état n’avaient aucun secret pour lui… Cela voulait-il dire qu’il connaissait Kurnous et qu’il l’avait tué ? Je n’en savais rien… De plus, sur le moment, je n’avais pas eu le temps de penser à ce que cette phrase ambigüe voulait dire. Oh non. Les yeux rivés sur le Colonel, j’analysais ses mouvements… Et en un rien de temps, je compris. Aussi rapide que le vent, arme contre mon corps, j’entama une course effrénée afin de me réfugier derrière un pilier qui se trouvait à quelques petits mètres… Le corps une fois protégé, je ne pus m’empêcher d’avoir un léger haut le corps. L’explosion avait fait trembler les murs du grand bâtiment… La colère de mon supérieur devait avoir atteint son paroxysme…

Sortant de ma « cachette » une fois le feu disparu, je me postais à côté de mon supérieur pendant que notre homme se régénérait… Les flammes avaient du le surprendre et cela n’avait pas du lui plaire… D’ailleurs, il nous fit bien comprendre que s’il nous avait rencontré dans d’autres circonstances, il nous aurait éliminé… Coup de chance ? Il n’était donc pas au top de sa forme, tout comme nous. Le combattre n’était peut être pas si dangereux que ça…

Alors que je m’apprêtais à tirer, ma cible se propulsa contre le mur en béton et le traversa… Surprise mais aussi consternée, mon arme se baissa lentement, et mon regard se posa sur l’alchimiste de flamme.

« Vous allez bien mon Colonel ? »

Soucieuse… Je n’avais pu m’empêcher de poser cette question. Il sortait tout juste de l’hôpital et ses blessures devaient être douloureuses par moment… Malheureusement, je ne pouvais le sermonner… Après tout, il avait eu une piste concernant le meurtre de l’alchimiste d’état… Si on avait du la suivre une fois tout le monde en forme, nous n’aurions peut être pas rencontré cet étrange homonculus. Pourtant, une peur étrange continuait de me ronger… La peur de voir mon supérieur perdre le contrôle si l’homonculus s’amusait à lui dire qu’il avait tué le pauvre jeune homme. Connaissant très bien la puissance de l’Alchimiste de flamme, je ne serais pas étonnée de voir la moitié de cette ville fantôme ravagée… D’ailleurs, cela avait déjà commencé dans le théâtre dont les murs commençaient à trembler de toutes parts.

Levant les yeux sur le plafonds aux milles gravures, je commençais à voir des fissures se former… Une partie du bâtiment allait s’écrouler d‘ici quelques minutes…

« Il faut sortir d’ici… »

Ma voix se faisait à la fois douce et silencieuse… Ne décidant pas de succomber à la panique, j’attendais les ordres de mon supérieur. Fallait-il se lancer à la poursuite de l’immortel ? La question était idiote car je connaissais très bien la réponse. Pourtant, il fallait être vigilant. Même si l’ennemi ne se montrait pas en forme, il pouvait très bien nous attendre dans un coin afin de nous abattre. Sortant un deuxième revolver, je me préparais à faire de la vigilance ma meilleure alliée. La vie du Colonel étant entre mes mains, je devais lui apporter toute mon attention.

De plus, nous ne savions pas où s’était rendu notre ami… Le retrouver pouvait être une tâche aussi difficile que simpliste. Après tout, il pouvait très bien nous attirer pour nous tendre une embuscade. Toutes les hypothèses, même les plus farfelues, commençaient à envahir mon esprit.

*Peut être qu’il y en a d’autres qui nous attendent…*

Si c’était le cas, il fallait se préparer à combattre violemment… Au péril de nos vies.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Déterrons ces chers secrets enfouis...   

Revenir en haut Aller en bas
 
Déterrons ces chers secrets enfouis...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» tant que les secrets sont entre de bonnes mains [Sébastien]
» La vie a ses secrets! qui en connait le bout ? Néo-classique.
» ragots, secrets et retrouvailles [M., M-A., P-J.]
» Give All My Secrets Away ' Lily & Antigone
» [Suggestion] Cadeaux Secrets de Noël

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
FMA-World :: Amestris - Central Area :: Ville souterraine oubliée :: Théâtre-
Sauter vers: