AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Arrivée du machin rose

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Naina Arenga
Membre qui ne rp plus

avatar

Messages : 82

Feuille de personnage
Points:
0/0  (0/0)
Niveau:
0/0  (0/0)

Pouvoir: alchimie liée aux plantes

MessageSujet: Arrivée du machin rose   Ven 4 Juil - 1:54

Naina marchait dans la gare un sourire niais sur les lèvres. Elle regardait le décor, admirais chaque détail. Le voyage avait été plutôt long depuis le sud. Faut dire, ce voyage avait duré plusieurs heures, mais Naina ne se décourageait pas, il lui fallait TOUT visiter!!! Depuis le train déjà, elle observait les paysages verdoyant qui défilaient sans cesse, s'étendant à perte de vue. Elle l'avait remarqué, plus elle se dirigeait vers Central, plus la végétation évoluait. De plus en plus d'espèces se mêlaient aux autres. Des espèces qui lui étaient inconnues. Ce pays regorgeait déjà de nombreuses trouvailles. :3 hu hu! Rien de tel pour une Naina avide de découverte.
Elle marcha le long du quai, tortillant une mèche de cheveux du bout des doigts. Les rayons du soleil qui traversaient la gare illuminaient son visage. Ah, Central... Une nouvelle ville, désireuse d'être recouverte de palmiers *sors*
Naina avait pris le train avec Kei. Kei c'était un peu comme ce gars dans les contes de fées qui vient toujours vous sauver quand la situation paraît désespérée. Kei l'avait d'ailleurs sauvée. Il avait bien géré son affaire à la gare. Il avait massacré ses agresseurs à coup d'épée :3 Quel homme, et en plus, il était trop beau *-* L'homme idéal en somme !!! Naina se demanda comment réagiraient ses parents et ses deux soeurs sil elle le leur présentait. Elle imaginait d'ailleurs parfaitement la scène

-Papa, Maman, les frangines, voici Kei, il est chasseur de prime :3 Bah pourquoi vous faite cette tête ? O_O

En effet, il ne vallait mieux pas y penser ^^' surtout que, vu que Kei et Naina n'étaient pas ensemble, cette idée n'était pas pertinente ! M'enfin, Kei était tellement trop mignon, elle pouvait se permettre de penser ce qu'elle voulait Very Happy Puis d'ailleurs, elle ne savait pas où il était pour l'instant mais dès qu'il reviendrait, elle lui sauterait dessus, l'attraperait et lui ferait un calin^^
Alors que Naina était perdue dans ses pensées roses bonbons, un homme la bouscoula violemment, la projetant ainsi sur une autre femme. Toutes deux se retrouvèrent posées à terre sur leur royal postérieur. L'homme continua de détaler comme un lapin, poursuivis par deux militaires. Pff, ceux là alors, aucun respect ces gens là. Naina se releva, s'épousseta, puis se retourna afin d'aider la personne qu'elle avait malencontreusement bousculée.

-Veuillez m'excuser je suis désolée, quand cet homme m'a poussé j'ai perdu l'équilibre ^^' Est ce que ça va ?

Elle tendit une main secourable vers la jeune femme. De l'autre elle retenait son sac qui glissait le long de son corps. La jeune femme était blonde, imposante, une sorte d'aura diabolique émanait d'elle... en fait, elle n'avait pas encore ouvert la bouche que Naina en avait déjà peur. Un frisson lui parcourus l'échine, signe que cette femme ne lui inspirait rien de bon. Il faut dire que Naina avait un don inné pour se foutre dans les ennuis. C'était tout un art. A dire vrai, ça sentait le souffre cette histoire. Il ne manquait plus à Naina qu'à aider une jeune Ishbale à se faire soigner dans un hôpital, accompagnée d'un gars bleu, et finir cette visite par une course poursuite et fusillade dans l'hôpital, meurtre d'un chat et allez directement en prison, ne passez pas par la case départ, ne touchez pas 20 000francs (oui, mon monopoly date des francs, et alors ?) Enfin, toute cette histoire d'Ishbale en fuite et de gars bleu en prison n'était qu'un rêve curieux que Naina avait fait précédemment. Ce rêve semblait cruellement réel d'ailleurs... Souvenir d'une vie antérieure qui sait *sbaff*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mercedes D. Cortez
Petit Nouveau *_*
Invité

avatar

Scorpion Chèvre
Messages : 1294
Age : 26
Rang dans le RP : # Générale D'Amestris, Seconde du King, Grande Méchante.
Rang spécial Hrp : STEPH Never Die ~ Légende Du Forum (L) ~

Feuille de personnage
Points:
89/85  (89/85)
Niveau:
15/20  (15/20)

Pouvoir: # Alchimiste Avec Cercle Tatouée Permettant de Créer des Mirages # Maître dans l'Art de L'Escrime

MessageSujet: Re: Arrivée du machin rose   Ven 4 Juil - 15:48

Arrow Central City, QG, Bureau de Mercedes Cortez, Entretient avec Eleven.


Après seulement dix petites minutes de trajet, la Belle arriva enfin à la gare. Sans même un remerciment envers ces affreux militaires, La Générale Cortez telle une star Hollywoodienne déambula dans la Gare de Central City. Escortée par une dizaine de gardes du corps personnel, Mercedes vêtue de sa robe rouge carmin, et armée de ses talons au pied, s’aventura dans la Gare. Elle attendait un de ses amants, qu’elle devait accueillir. Ce dernier était beau, riche et con. Les trois qualités primordiales pour un amant selon Mercedes. En effet, elle pouvait abuser de son argent et de sa beauté sans que l’homme ne s’en aperçoive. Ah les nigauds … C’était une espèce en voie de disparition, mais Mercedes en tant que Chasseuse émérite réussissait toujours à en débusquer. Une fois, sous sa coupe, la Mercade savait parfaitement comment se faire entretenir sans les brusquer.

Chez Mercedes, la manipulation était tout un art. Peut être que au crépuscule de sa vie, elle se mettrait à écrire un livre : « La manipulation pour les Nuls ». Son ouvrage ferait alors indéniablement un véritable carton. Suite à cette pensée, la belle ne pût s’empêcher d’esquisser un léger sourire sadique. Elle regardait les gens autour d’elle … La plupart la regardaient avec admiration. Les hommes se retournaient pour la voir. Faut dire, une bimbo blonde habillée en tenue de soirée en pleine gare ça pouvait choquer. D’autant plus que la Belle était escortée par dix hommes, tous en costard noir. Au milieu de cet amas de gros bras, La Belle était resplendissante. Sa longue chevelure de sirène couleur blonde platine, la rendait si unique. Sa démarche était de plus celle d’un mannequin. Main dans les cheveux, regard de braise, la taille cambrée, elle se savait regardée et en jouée. Telle une véritable Star, Mercedes marchait le sourire aux lèvres. Elle aimait tellement être admiré.

Arrivé à 12h30 au milieu de la Gare, son amant n’était toujours pas là ni même son train. Son sourire charmeur forcé disparût. La Belle allait redevenir naturelle … Son visage se crispa, et elle prit un ton très autoritaire. Elle passa sa main dans les cheveux, lança un regard noir à l’un de ses hommes puis dit :

« J’espère pour vous que vous ne vous êtes pas trompé d’horraire. »
« Non Mon général. Les ordres étaient formels. Je pense que le train doit avoir du retard ! Je vais aller me renseigner. »
« Bonne initiative. Cependant deux d’entre vous, reste. Il ne s’agirait pas que je me fasse attaquer en plein Central city … Ahh * soupir * c’est toujours les mêmes choses avec vous. Des gros bras, mais le néant total dans le cerveau. Votre absence d’esprit vous conduira à votre perte. Bref, vous pouvez disposer. »

Huit des Gardes Du corps se dirigèrent donc vers les bureaux de la gare. Ils allaient se renseigner sur le train amenant un des nombreux amant du Générale Cortez. Mercedes était du genre impatiente. Si le train avait du retard, elle était capable de mettre à mal toute l’entreprise ferroviaire. Ah … Capricieuse, Mercedes se comportait comme un véritable despote. Il ne restait plus qu’à faire sauter la place de Bradley, … mais pour le moment, sa quête l’amenait autrepart. La priorité était de trouver la Pierre Philosophale … Pourquoi … C’est un mystère pour le moment :3

Le temps passait, et Mercedes commençait à avoir chaud. En attendant le retour de ses gorilles, elle prit le temps de se maquiller. Mais la femme commençait à avoir mal aux pieds. Après seulement être resté 1 minute debout, elle ordonna aux deux babouins restant :

« Bon, vous faîtes quoi là ? Je ne vous paye pas pour me regarder ! Vous êtes là pour anticiper mes besoins, et assouvir mes caprices. Alors trouver moi une banquette où je peux m’allonger ! Mes talons me font horriblement mal. Et tant que vous y êtes, vous désinfecterez la banquette avec du spray. Il est hors de question, que je m’assois là où des paysans se posent. Ensuite, tâchez de me trouver un café, bien entendu vous connaissez mes goûts : ½ sucre et du Noir de chez Calyp’s. ( Petit café Luxueux se trouvant près de la gare.) Enfin, vous irez me trouver un ventilateur ou un éventail. Je crève de chaud. Par ailleurs, vous trouverez aussi les autres crétins qui sont partis pour savoir si le train est en retard. Je ne veux pas me retrouver toute seule. EXECUTION ! »

Ah donner les ordres … c’était toujours Jouissif. Soit comment se débarrasser de deux personnes encombrantes ? Fiouu … une fois partie, La belle avait un peu plus d’air. La plupart des garçons la mataient. Hahaha … « que j’étais belle <3 » Mercedes leur fis un petit sourire comme par compassion. Ils étaient tellement moches, … autant leur faire croire qu’ils avaient une chance. Jouer avec les rêves, c’était toujours aussi très jouissif. Ca lui procurait un plaisir extrême. La belle continuait de se maquiller. Fond de teint, rouge à lèvre, liners, mascara … Elle avait tout ! Ses talons commençaient à lui faire mal. Mais qu’est-ce qui foutait bon sang de bon soir ? Ca allait pas se passer comme ça … payer des incapables … La décision était prise : une fois rentrée, Mercedes allait les virer pour incompétence … Mouhahaha … Quelle journée palpitante. La Générale était aux anges, cependant alors qu’elle était en plein rêve démoniaque, une fille la renversa. Tombant sur son royal postérieur pour reprendre l’expression de la narratrice du dessus, Mercedes fût humilié. Elle, une Générale considéré comme une véritable Princesse, tomber par terre … La Belle n’arrivait même pas à trouver ses mots … La rage, la fureur l’emportait sur elle. Elle était blessée dans son égo … Et sa robe carmin … touchait le sol pourri de cette gare infecte ! Elle allait attraper une maladie grave u_u’. Mercedes était folle de rage, son visage était crispée et on pouvait lire dans ses yeux la haine, la rancœur, et la rage. La fille qui l’avait fait tomber avait été poussé par un homme. Ce dernier se faisait notamment poursuivre par deux gardes du corps de la Belle. C’était les deux babouins partis chercher une banquette >_< … Finalement, ils allaient peut être servir à quelque chose … Un fois cet homme attrapé, Mercedes avait bien l’intention de l’incarcérer dans une prison pour atteinte à la dignité humaine. Toujours par terre, humiliée, la jeune fille tendit son bras comme pour aider la Générale à se relever. Etais-ce une blague de mauvais goût ? Où sont les caméras, c’est surprise-surprise ? Nan mais sérieux, la jeune fille regardait la Générale comme avec de la compassion. Mercedes n’aimait pas qu’on ait pitié d’elle, mais alors pas du tout. Elle allait mettre les points sur les I. Avec son petit air mielleux, et cruche … Mercedes avait carrément envi de la tuer. Le pire c’est qu’elle s’excusait comme si c’était pas de sa faute. La première réaction de Mercedes ne se fût pas attendre. Bien que par terre, elle se releva sans prendre la main de la cruche rose, et la gifla violemment. Elle eût aussi envi de lui cracher dessus, mais cela n’était plus de son ressort. Elle fixa cette potiche méchamment, et la regarda de haut. Elle regarda ses mains et vit un peu de noir. La belle, en tant que bimbo futile fût particulièrement dérouté de voir cela. Cela ne faisait qu’accroître la rage qu’elle avait … Mercade avait envi de la tuer. Il fallait qu’elle aille se laver les mains maintenant en plus de ça ! Et pour couronner le tout, son amant allait arriver. Furieuse, énervée, elle répliqua férocement à l’autre crétine :

« Pauvre tâche ! Regardez ce que vous avez fait ! Papier d’identité. On va vous conduire au poste. Une personne aussi idiote que vous, n’a pas de place dans ce monde. Et gardez vos excuses minables pour votre misérable égo. Je prends cet acte comme un attentat personnel vis-à-vis de ma personne. Oser me renverser MOI ! LA SUBLIME GENERALE CORTEZ ! C’est un acte non patriotique. Vous avez intérêt à me fournir de bonnes excuses, sinon vous finirez votre misérable existence en gêole. Allez, divertissez-moi. Vous avez 2 minutes pour me faire changer d’avis. »

Les jeux sadiques c’était marrant :3. Comme si selon ses réponses, elle allait changer la donne. Cette pauvre cruche était condamnée de toute façon. Mais la voir paniquée, et perdre ses mots seraient jouissifs. Ô joie, encore une personne qui allait servir à la création de la Pierre Philosophale …
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Naina Arenga
Membre qui ne rp plus

avatar

Messages : 82

Feuille de personnage
Points:
0/0  (0/0)
Niveau:
0/0  (0/0)

Pouvoir: alchimie liée aux plantes

MessageSujet: Re: Arrivée du machin rose   Dim 6 Juil - 1:14

La garce, la raclure, la sale (censuré) !!!! Cette /#@+\%$¤// a osé me gifler!!!!! Non mais cette idiote n'a pas honte ? J'ai pas fait exprès non mais >< En plus elle se trouve sublime >.> si on la compare à un gnome chauve atteint de peste bubonique sans doute, mais comparé à un être humain normal, elle a rien de sublime. Et comble de tout, elle me donne deux minutes pour la divertir cette vieille vache. Non mais oh, Geneviève de Fontenay, tu vas en prendre plein la vue ><

Ce délire est mis en spoiler pour ne pas choquer les plus sensibles.

Spoiler:
 

Redevenons sérieux, Naina (qui n'a pas fait cet exceptionnel numéro de cabaret pour ceux qui ne l'auraient pas compris) regarda Cortez dans les yeux, de son regard le plus noir. Puis de son ton le plus froid, elle s'adressa à la tomate ambulante.

-Dites moi, misérable générale Cortez, il serait temps d'arrêter votre petit numéro d'égocentrique. C'est pas parce que vous faites concurrence à une bouche d'incendie avec votre robe rouge qui moule votre graisse abdominale que vous avez tous les droits sur terre >.> Qui plus est, je n'ai rien fait de mal, en conséquence, vous irez sans moi dans les geôles Amestriennes. Sur ce, si vous voulez vous divertir, regardez vous dans un miroir, vous ressemblez à un clown maquillée comme ça...

Bon, il ne restait plus qu'une chose à faire, fuir à toute vitesse en priant le ciel pour que cette dinde perchée sur ses talons ne puissent la rattraper. Tout le monde sait que courir sur des talons aiguilles, c'est aussi dangereux que de changer une ampoule dans se salle de bain nu comme un vers et trempé jusqu'au os. (pardon Cloclo de t'avoir pris comme référence) Surtout qu'elle avait pas l'air commode Georgette... Au pire, Naina se défendrait en lui lançant Oliver au visage. Toutes griffes dehors, un chat pouvait être une arme de destruction massive ! (si Bush savait ça, y aurait plus un chat en Irak ) Dans un souci de sauver sa misérable carcasse (ben ouais, sinon c'était pas la peine de prendre la tête à Kei pour qu'il la sauve si c'est pour se faire tuer par une poule décolorée par la suite) Naina se mit en tête de partir et de laisse cette blonde sur ce quai. Elle avança donc au milieu des gens, marchant de plus en plus vite pour s'éloigner de cette harpie. Sa tache était cependant difficile au vu de cette gare bondée. Il y avait tant de monde qu'il était compliqué d'avancer. Naina jeta un bref coup d'oeil par dessus son épaule et aperçue la girafe blonde dont les joues avait pris la teinte criarde de sa robe. Gloups, Kei va me tuer si je fini pas en prison avant... Il m'avait dit de pas me faire remarquer pourtant T.T En même temps je me demande bien ce qu'il espérait de la part d'une fille dont les cheveux sont rose bonbon... Si jamais je fini en prison en plus j'en ressortirais jamais vu que je viens d'Aerugo T.T qu'est ce qui m'a pris de vouloir visiter ce pays ? A part Kei j'ai rencontré que des fous.... Ou alors les gare servent également d'asile ici... Enfin j'aurais tout le temps d'y réfléchir une fois en prison -_- Ô misère TT.TT
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mercedes D. Cortez
Petit Nouveau *_*
Invité

avatar

Scorpion Chèvre
Messages : 1294
Age : 26
Rang dans le RP : # Générale D'Amestris, Seconde du King, Grande Méchante.
Rang spécial Hrp : STEPH Never Die ~ Légende Du Forum (L) ~

Feuille de personnage
Points:
89/85  (89/85)
Niveau:
15/20  (15/20)

Pouvoir: # Alchimiste Avec Cercle Tatouée Permettant de Créer des Mirages # Maître dans l'Art de L'Escrime

MessageSujet: Re: Arrivée du machin rose   Sam 12 Juil - 23:54

Face à face avec le machin rose, Mercedes l’observa scrupuleusement. Cette chose ignoble allait sûrement se soumettre. La voir stresser, s’angoisser serait jouissif. C’était à quoi s’attendait la Belle. Vêtue toujours de sa magnifique robe Carmin, La belle passa sa main dans ses cheveux, telle une star. Sa chevelure blonde ondulait au grès du vent provoqué par l’allée et venue des différents trains. Mercedes esquissa un petit sourire sadique. Elle aimait tellement ce genre de jeux :3. Comme si selon ce qu’elle allait dire, cette gothpouff allait changer la donne. Ce truc bizarre rose allait servir à alimenter la pierre, telle était sa destinée ! Non mais Oh, cet erreur ne méritait pas de vivre. Son visage était une insulte même à la vie. Quelle couleur ridicule … elle faisait vraiment niaise, voir clown. Comment pouvait-on avoir si peu de goût ? Mercedes, elle ne jurait que par le luxe, la classe, la prestance … Cette horreur rose n’avait pas le droit de vivre ! Mercedes soupira … Après tout si le monde n’était peuplé que d’êtres supérieurs comme elle, avec quelles vies créera t-on la Pierre ? Oui, c’est vrai ça … Dans le monde, il n’y a que deux types d’êtres : les forts et les faibles. Les supérieurs et les inférieurs. Mercedes bien entendu faisait parti du monde des forts, et cette ignoble chose rose faisait sans nul doute partie du monde des faibles.

La Belle l’observait avec mépris, comme si elle observait une fourmi, ou un insecte. Mercedes voyait les humains comme des insectes, comme des êtres inférieurs. Ne vous ai t-il jamais arrivé de vous amuser à détruire le nid des fourmis ? Mercedes fait exactement pareil mais avec les « nid humains ». Raser une ville, quoi de plus jouissif ? La Belle Générale Cortez était ignoble, machiavélique … Mais quoi de plus … passionnant que le mal ? Alors que la Belle observait avec mépris le machin rose, cette dernière au lieu de s’excuser comme un insecte cracha son venin sur la pauvre petite Mercade *_* Ses insultes étaient d’un humour à couper le souffle … Mercedes esquissa un sourire. Un sourire Jaune XD. Elle resta de glace, … faut dire que la belle n’avait pas l’habitude qu’on lui parle sur ce ton. Une folle idée vint à l’esprit machiavélique de la Belle. Brûler vive cette sorcière … ou lui couper la langue :3. En effet, transmuter son âme n’était pas assez douloureux comme mort. Mercedes avait carrément envie de lui couper les membres un par un. Ah le sadisme … C’était tout un art :3 Mercedes resta calme, bien que son visage se crispa sous l’emprise de la colère. Après tout la bave du crapaud n’atteint pas la blanche colombe *_* Les insultes du machin rose étaient exagérées et fausses … Après tout Mercedes était une magnifique femme, et son maquillage était toujours impeccable. Alors dire que de la graisse dépasse de sa robe … Pff … quelle jalouse alors ! Cette pensée fît sourire Mercedes … Elle se mit à ricaner machiavéliquement en pensant à cela … Encore une Jalouse ! Finalement les humains étaient vraiment des êtres pathétiques.

Finalement Mercedes n’eut même pas le temps de répliquer. Cette débile profonde profita de quelques secondes d’inattention pour s’enfuir comme une dératée. Mercedes sourit. Un rat qui fuit devant un tigre … Mercedes impressionnait apparemment. Elle ricana de nouveau … La pauvre, croyait-elle vraiment pouvoir échapper au général Cortez ? Mercedes passa sa main dans ses cheveux, puis se mit à réfléchir. En effet, cette immonde chose rose allait sûrement prendre la bouche de sortie la plus proche soit la numéro 4. Pour l’atteindre deux solutions : soit utiliser les escaliers en partant de la direction là où elle est partie, ce qui est la sortie la plus courante soit alors passer par les couloirs VIP. Ce sont des couloirs sécurisés où généralement passent les militaires Hauts Gradés, les Prisonniers ou tous les individus importants … En prenant ce chemin, Mercedes pourrait aisément rattraper le machin rose sans même se dépêcher. La belle esquissa un énième sourire, puis se mit en route vers les couloirs VIP.

Le bruit de ses talons claquaient sur le sol. Tout le monde la regardait, tout le monde l’admirait … Sourire aux lèvres, la despote arriva finalement devant l’entrée du couloir VIP. Elle se présenta aux deux vigiles qui s’empressèrent de la faire rentrer dans les couloirs sécurisés. Contrairement à la Gare sale, ces couloirs étaient très bien entretenus. On pouvait même sentir l’odeur de la javelle sur les dalles blanches qui composaient le sol des couloirs. La belle s’avançait ainsi dans ces derniers, ses talons claquaient sur le sol, même seule, Mercedes ne pouvait s’empêcher de se la jouer mannequin. Sûrement une mauvaise habitude … La belle soupira. Ces couloirs étaient interminables. Complètement blancs, du sol au plafond, ce réseau sécurisé était un peu effrayant. On se croyait dans une autre dimension. Une dimension sécurisée, moderne, réservée à l’élite … mais une dimension déserte … En effet seule dans ce dédale, Mercedes se sentait à l’étroit ici, et complètement seule. La belle bien que détestable aimait la compagnie. Elle aimait se faire admirer, se faire remarquer, se faire flatter … elle aimait avant tout se sentir supérieur aux autres ! Et ici impossible de se sentir « admiré ». En effet Mercedes aimait les courtisans, se faire lécher les bottes, elle aimait se sentir importante, supérieur, puissante. Mais comment ressentir ce genre de sentiment s’il n’y a personne ?

Finalement après une bonne minute, la Belle tourna à droite et tomba devant une porte avec marquée dessus : « Sortie 4 » La Belle continua de marcher tranquillement et ouvra la porte. Elle arriva directement devant l’entrée 4 et aperçut en haut des escaliers le machin rose complètement essoufflée, exténuée. La Belle, elle, était sereine, sans une goutte de sueur. Elle avait failli rater cette cruche, mais finalement elle était arrivée à tant. La Générale esquissa un grand sourire. Ses yeux brillaient … La Belle passa de nouveau sa main dans ses cheveux, et accéléra le pas. Elle poussa les gens sur son passage en les insultant pour rattraper le machin rose. Puis finalement, elle réussit à attraper les cheveux roses de cette empotée. Elle prit les tifs de cette pouff dans ses mains, puis les tira de façon à la retenir tout en lui faisant mal. La Belle vit en bas deux de ses babouins. Elle leur lança un regard noir comme pour dire : « venez abrutis ! ». Ses deux hommes de mains se dépêchèrent de monter les marches pour arriver à la hauteur de la belle.

« Qu’est-ce qu’on est pas obligé de faire quand on est Générale ? Toucher ces affreux … che … cheveux Rose … c’est répugnant. Le pire c’est que je risque de me chopper des tics en touchant cette horreur. »

Les deux hommes de main arrivèrent devant Mercedes en sueur et en bafouillant. Ils semblaient être confus, et apparemment ils craignait la colère de la despote. La Belle sourit de nouveau. Quoi de plus affligeant que de voir deux gros bras craignant une femme si svelte que Belle ? La générale Cortez soupira. Elle en avait marre d’être entourée d’abrutis. Les deux hommes par crainte, ne dirent rien, et devant ce silence la belle ne pût s’empêcher d’hurler :

« Je vous paye pour quoi à votre avis ? MAIS DEPECHEZ VOUS DE TENIR CETTE FILLE, ! Dois-je vous rappeler qu’il s’agit d’une misérable criminelle tueuse d’enfant ? De plus je refuse d’être en contact plus longtemps avec ce nid à microbe. »

Ah mentir … Mercedes n’était pas obligée, mais c’était toujours amusant. Les cheveux roses et gras de la fille quant à eux étaient écoeurant. Toucher cette horreur relevai de l’ignominie. Mais comme l’a dit notre despote préférée : Qu’est-ce qui faut pas faire quand on est générale ? Soudain Mercedes regarda sa main, elle cru voir un vilain bouton rouge sur sa sublime droite. ( celle qui tenait les cheveux de l’empotée rose ) La belle, fût prise d’une crise de panique, et lâcha soudainement la chevelure rose en hurlant :

« Aaahh ! ( cri de panique ) La lèpre ! J’ai attrapé la lèpre à cause de cette chose horrible ! Désinfectez moi ça ! UN MEDECIN ! VITE ! DEPECHEZ VOUS DE ME TROUVER MON MEDECIN TRAITANT ! »

C’était la panique … peut être l’occasion ou jamais pour le machin rose de filer ..
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Naina Arenga
Membre qui ne rp plus

avatar

Messages : 82

Feuille de personnage
Points:
0/0  (0/0)
Niveau:
0/0  (0/0)

Pouvoir: alchimie liée aux plantes

MessageSujet: Re: Arrivée du machin rose   Ven 25 Juil - 0:27

Naina courrait comme une dératée qui aurait eu le diable au ... Enfin bref, la chose rose avait perdu de vue la grosse andouille décolorée. Victoire !!! C'est pas avec 15 cm de talons qu'on peut cavaler dans une gare bondée. Naina avait l'espoir illusoire de fuir au loin, car outre le fait que Miss Bimbo ai de toute évidence une envie irrésistible de foutre la jeune femme en prison, Naina venant d'Aerugo était également considérée comme "immigrante"... Se faire prendre n'était donc pas très conseillé. Mais elle voyait la sortie et espérait sortir vite fait de là. Hélas une main ferme et puissante l'empoigna par les cheveux et la maintint prisonnière. Cette main de sorcière lui tire douloureusement les cheveux, l'empêchant de s'enfuir. Deux militaires à l'air complètement abrutis s'avançaient en tout hâte sous le regard colérique de la blonde. On aurait dit deux gosses qui allaient se faire punir par leur méchante marâtre... L'infâme mégère lâcha Naina en critiquant ses magnifiques cheveux roses et soyeux digne d'un mannequin L'Oréal *sbaff* Puis se fut au tour des deux benêts de se faire passer un savon. La jeune fille plaignait au fond d'elle ces hommes qui devaient faire face dans leur quotidien à cette affreuse femme narcissique et complètement stupide.
Soudain, la dame aux Camélias eu peur d'attraper la peste en touchant les cheveux de Naina. Elle la lâcha avec vivacité et se mit à hurler telle une poule hystérique alertant le poulailler de la venue d'un renard. Même Naina qui ne brillait pourtant pas par une grande intelligence su déceler l'intérêt de la situation. Vitaa, trop occupée à se lamenter, ne faisait plus du tout attention au truc rose. C'était donc pour elle l'occasion de filer en douce. De plus, les deux militaires étaient bien trop accaparés par les cris stridents de Vitaa pour faire attention à leur détenue.
C'est à pas de loup que Naina s'enfonça dans la foule. Les gens plus grands qu'elle ne tarderaient pas à la masquer, la mettant ainsi hors de vue. Elle rentra la tête dans les épaules, et marcha de plus en plus rapidement. Elle entendait encore l'autre folle s'égosiller pour avoir du désinfectant et un médecin. En effet un petit tour chez un psychiatre enchainé à un séjour prolongé dans un asile n'aurait pas été du luxe dans son cas. Son cas relevait de folie sévère à n'en pas douter.
Naina pensa soudainement à Kei ! Bordel, elle l'avait oublié dans la précipitation. Elle avait tellement penser à échapper à la vilaine sorcière des marais que elle en avait totalement oublié l'ours. Ils s'étaient perdus de vue au milieu du monde qui envahissait les quais. Et maintenant, il serait dur de se retrouver avec la vilaine sorcière de l'Ouest à la recherche de Dorothy et de ses souliers de rubis *sbaff* (légère confusion entre les histoires)
La voilà ! Enfin ! La sortie ! Un panneau exit indique la sortie. Qui sait, peut être que Naina vivra une aventure aussi fantastique que Richard aux pays des livres magiques. Elle défierait les différents mondes et se ferait pleins d'amis livres. Aah elle se voyait déjà foutre une raclée aux pirates qui tenteraient de lui voler SON trésor ! La fameuse montagne de chocolat cachée dans la grotte mystérieuse des mille et uns délices. *sbaff* Naina ne trouva point de grotte enchantée ou de monde magique, mais la sortie lui offrit un air frais et une possible liberté. Ô joie, le soleil ! Mais rien n'était gagné, Vitta pourrait très bien revenir à l'assaut pour assouvir sa vengeance injustifiée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mercedes D. Cortez
Petit Nouveau *_*
Invité

avatar

Scorpion Chèvre
Messages : 1294
Age : 26
Rang dans le RP : # Générale D'Amestris, Seconde du King, Grande Méchante.
Rang spécial Hrp : STEPH Never Die ~ Légende Du Forum (L) ~

Feuille de personnage
Points:
89/85  (89/85)
Niveau:
15/20  (15/20)

Pouvoir: # Alchimiste Avec Cercle Tatouée Permettant de Créer des Mirages # Maître dans l'Art de L'Escrime

MessageSujet: Re: Arrivée du machin rose   Dim 3 Aoû - 20:45

Finalement le machin rose profita de la situation pour fuir comme une dératée. Mercedes était bien trop occupé pour la rattraper. Un bouton rougeâtre était apparue sur sa royale phalange, et elle ne pouvait cautionner cela ! Mon dieu mais qu’allait-elle devenir ? Tout ça … c’était à cause d’elle et de ses cheveux gras pleins de tics ! Elle méritait bien plus que la mort … Cette sorcière … Grr … La Générale Cortez avait carrément envie de brûler vive cette cruche. Elle ne paierait rien pour attendre ! La Belle avait soif de vengeance … Des idées sadiques envahissaient son esprit tordue. Elle imaginait toutes les souffrances qu’allaient endurer ce truc rose : lapidation, décapitation … Aaahh … * Soupir * La Belle se mit à ricaner machiavéliquement. Y’avait pas à dire, elle était complètement Dark, jusqu’au bout des Ongles *_*. Alors qu’elle était en plein rêve éveillé, un de ses gorilles la réveilla brutalement en lui demandant gentiment :

- Madame Cortez ! Madame Cortez ! Vous voulez qu’on appel le Dr. Chase ? ( Fan de Docteur House =P ? ) Une ambulance Pour …

Soudain, l’homme au costume noir, armé jusqu’au dent reçu une claque de plein fouet sur la joue. Cette chère Mercedes détestait qu’on lui cri dessus. Qui était-il pour lui adresser la parole ? A cause de cet empoté, elle allait perdre peut être 1% de ses capacités auditives … Et si cela était le cas, la Despote attaquerait en justice ce crétin pour avoir des dédommagements. (L) Ô joie, Mercedes était vraiment ignoble et tyrannique.

- Tais-toi le Cleps. Allez va chercher la baballe rose ! Allez, Allez !

C’est donc sur un air supérieur et hautain que la belle s’adressa a son homme de main. Ses paroles étaient pleines de sarcasmes … Cependant malgré ça, son « chien » s’en alla poursuivre le machin rose. Cette ignoble chose s’était faufilé dans la Gare et se mélangeait à la populace. Impossible de l’apercevoir au milieu de tous ses dégénérés. Mercedes soupira. Chasser la souris était désagréable. Comme si une femme de son ressort se divertissait de cette façon … La belle, vêtue de sa magnifique robe carmin, passa sa main propre ( pas celle avec le bouton ) dans ses cheveux. Sa longue chevelure de sirène ondulait au gré du vent. La Générale se retourna et fît face à son deuxième homme de main, qui lui était restée près d’elle, sur l’escalier de la sortie 4.

- Toi, misérable, Passe moi ton fusil. Je vais te montrer comment on chasse la loutre du Périgord.

Encore une fois, Mercedes ne pouvait s’empêcher d’être sarcastique et méchante. C’était certainement sa marque de fabrique … L’homme qui avait l’habitude d’entendre ce genre de propos ne dit rien, et donna son fusil d’assaut à la jeune femme. Il savait que le Générale Cortez n’était pas qu’une simple Bimbo. Elle était avant tout une militaire et une combattante hors du commun. Mercedes soupira puis une fois armée de son fusil, elle rétorqua suite au silence de son méprisable chien.

- Toi, Pas Savoir parler notre langue ? Mais POURQUOI suis-je toujours entourée d’incapable ? Dépêche toi de bloquer toutes les issues. Appel l’armée, la Police, bref, démerde-toi pour chopper cette gamine ! C’EST UN ORDRE !

Le pauvre homme s’en prenait plein la gueule >_< … Mercedes était vraiment pas un supérieur très agréable. Tremblant comme une feuille, l’homme s’excusa et fila à toute vitesse à une cabine téléphonique. Il allait prévenir la Police, l’armée … Mercedes ricana de nouveau. Voir ces insectes tremblaient devant elle, était jouissif. Elle avait droit de vie et de mort sur eux, sur leur famille, sur leur proche … et ses pauvres subordonnées en avait parfaitement conscience -_-‘. Mercedes descendit lentement les escaliers. La cruche rose devait être loin maintenant ou peut être qu’elle se cachait encore dans la gare. La meilleure façon de la voir c’était de casser ce regroupement de foule. La belle descendit lentement les marches, telle une véritable star. Les passants étaient choqué de voir une si belle femme armée d’un fusil d’assaut >< Fallait dire c’était pas très courant, surtout habillée de cette façon ! Certains fuyaient, d’autres la contemplaient … Mercedes se sentait admirée, et elle en jouait. Regard de braise, la belle se cambrait tout en marchant … Comment ne pas l’aimer ? Une fois arrivée, en plein milieu de la Gare, la belle leva son arme en l’air et tira comme une folle. Le bruit des balles dans la gare provoqua la panique de centaines d’individus. Comme des insectes, ils courraient de partout, dans tous les sens. Des gens tombaient, les plus jeunes et les plus vieux étaient complètement bousculés … Mercedes assista à ce triste spectacle, le sourire au lèvre. Les humains étaient vraiment des êtres pathétiques … Cependant les voir apeurés les voir affolé, s’avérait être jouissif. Encore une fois, Mercedes rit comme une dingue, comme le diable en personne ! Elle était bien au dessus de tous ses misérables qui au bruit de plusieurs balles s’affolaient. Finalement la panique des uns, provoqua la panique des autres. Comme si elle était contagieuse :s Résultat la Gare était en ébullition, tout le monde fuyait, et dans ce mouvement de panique la foule se dispersa. Résultat, la despote pût voir aisément le machin rose. Elle se dirigeait vers la sortie n°6 !

La Générale Cortez tenta un sprint en talon ( quelle grâce *_* ), pour rattraper l’autre chose rose. Cependant, la Belle était prise à son propre piège … Certes, elle avait pût repérer le machin rose, mais des gens pris de panique la bouscula à plusieurs reprises, l’empêchant de rattraper l’autre débile rosâtre. Raa, ils faisaient chier ces connards ! La Belle pour se débarrasser de ses parasites, sortit une nouvelle fois son arme en l’air, et appuya sur la gâchette. Le bruit des balles étaient suivies de près par des cris stridents ! Et tout le monde s’écarta de Mercedes … elle avait le champs libre pour tirer sur le machin rose. La belle prit son arme, visa mais … trop tard, elle avait tourné ! Grr, cette cruche allait finir par s’échapper ! Il ne lui rester plus que quelques mètres pour s’échapper par la sortie n°6 ! La Belle de nouveau s’empressa de rattraper ce nid à microbe mobile. Bien qu’en talon, la Belle réussissait à courir ( comment ça c’est pas crédible ? Xd ) et elle était sur les pas de son ennemi. Cependant, elle n’arriverait certainement pas à la rattraper de sitôt … Mais quelle idée d’avoir enfilé ses putains de talons ? >_< Le machin rose avait une longueur d’avance sur Mercedes … mais allait-elle vraiment s’en sortir ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Naina Arenga
Membre qui ne rp plus

avatar

Messages : 82

Feuille de personnage
Points:
0/0  (0/0)
Niveau:
0/0  (0/0)

Pouvoir: alchimie liée aux plantes

MessageSujet: Re: Arrivée du machin rose   Mar 12 Aoû - 1:01

Naina n'était plus qu'à quelques pas de la sortie, elle avait foutu un boulevard à la poupée suédoise. Avançant prestement, elle eu la malchance de tomber sur une vieille femme qui avait l'air complètement dérangée, la femme semblait vouloir lui raconter sa vie. Encore une petite vieille qui s'ennuie chez elle et qui trouve rien d'autre de mieux à faire que de brancher les jeunes dans la rue histoire de taper la causette jusqu'à la nuit tombée. La femme retint Naina par la manche de sa veste.

"Eh bien mon petit, il ne faut pas vous sauver comme ça. Il faut prendre le temps d'apprécier les choses de la vie.
-C'est à dire madame, excusez moi mais je suis pressée là, les choses de la vie je les admirerais plus tard. Maintenant si vous voulez bien me lâcher...
-Ah c'est bien les jeunes ça, aucune éducation, en plus vous êtes pas d'ici >< vous avez un accent. Vous venez d'où petite insolente.
-Ça vous regarde pas -_- et je suis pas mal élevée, foutez moi la paix.
-Vous êtes pas du pays c'est ça hein ? HEIN ? HEIN ? Vous venez du sud c'est ça ? >< j'aime pas les gens du sud, ils ont aucun savoir vivre. En plus tout le monde sait que les habitants d'Aerugo avaient aidé les Ishbals pendant la guerre ! J'aime pas les Ishbals non plus, tous des mécréants, aucuns bons à récupérer dans le lot. Ah les jeunes de nos jours, de la racaille, voilà ce que c'est !!!
-Non mais vous allez me lâcher oui >< Moi ce qui me gonfle c'est les vieux dans votre genre qui passent leur temps à cracher leur venin sur le monde alors que c'est les pires >< Maintenant lâchez moi ou je vous casse le bras. Et ma chauffez pas, les jeunes délinquants sont capables de tout.


Naina dégagea son bras de la vieille folle, puis repris sa course. Elle jeta un regard en arrière, la blonde cinglée approchait à grande vitesse. *Mais y a que des fous dans ce pays... Qu'est ce que je fout ici ? Même plus je m'en souviens après tout ce qui s'est passé. J'aurais du rester au cabaret avec ma soeur, au moins là bas y a pas de vieilles biques et de blondes hystériques.* Elle atteint enfin la sortie. Elle dévala les marches à toute vitesse, et attérit dans la rue. Il fallait désormais trouver un moyen de fuir. une petite ruelle pourquoi pas. Le truc, c'est que Naina ne connaissait absolument pas la ville et par conséquent aucun moyen de fuir dignement. Tant pis, elle hasarderais au grès des rues. Elle avança en vitesse pour traverser, mais hélas, le destin, ou la malchance plutôt, avait semblait ne pas vouloir faciliter la vie du machin rose. Un chien de la taille d'un poney percuta la jeune fille de plein fouet. Elle tomba à terre sous la violence du choc. Faut dire que ce chien avait une sacrée force dis donc @_@ Le chien fouillait avidement dans le sac à dos de la jeune fille. Il avait du flairer l'odeur sucrée du chocolat qui s'y trouvait. Naina gigotait sans réussir à se dégager de l'emprise du poney. Mais les protestations de la jeune fille ne semblait pas déranger le chien le moins du monde. Le jeune propriétaire de l'animal qui ne semblait avoir plus de 15 ans se répandait en excuses tout en essayant d'ôter la truffe de son chien du sac à dos du machin rose, de même que les deux énormes pattes qui la maintenaient prisonnière au sol.
Les militaires en profitèrent pour rappliquer. C'était foutu, elle était faite comme un rat -_- foutu chien, foutue vieille, foutue blonde vaniteuse. Naina allait finir en tôle à cause d'une grande courge égocentrique. Et avec sa, Naina laissait Kei seul sur le quai, va savoir où avec pour seule compagnie sa valise. Si Kei l'apprenait, il serait probablement définitivement consterné par l'attitude de la jeune femme et son aptitude à se foutre dans de beaux draps. C'était à croire que Naina avait la poisse avec les gares de ce pays... Les militaires chassèrent le chien et son proprriétaire, s'emparèrent de Miss Aerugo, et la maintinrent a portée de main de la blonde bécasse qui avançait vers elle d'un air satisfait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mercedes D. Cortez
Petit Nouveau *_*
Invité

avatar

Scorpion Chèvre
Messages : 1294
Age : 26
Rang dans le RP : # Générale D'Amestris, Seconde du King, Grande Méchante.
Rang spécial Hrp : STEPH Never Die ~ Légende Du Forum (L) ~

Feuille de personnage
Points:
89/85  (89/85)
Niveau:
15/20  (15/20)

Pouvoir: # Alchimiste Avec Cercle Tatouée Permettant de Créer des Mirages # Maître dans l'Art de L'Escrime

MessageSujet: Re: Arrivée du machin rose   Mar 12 Aoû - 15:43

La Générale Mercedes courrait inlassablement vers sa victime. Il fallait qu’elle la rattrape, question de vie ou de mort pour elle. Sa fierté, son orgueil ne pouvait être bafoué sans en subir les conséquences. Finalement, le destin jouait en sa faveur, le monstre rosâtre se fût arrêter par une dame âgée. Mouhahaha ! Quelle chance ! La belle n’était plus qu’à quelques pas de la pimbêche décoloré ! Cette monstruosité finira de passer alors le restant dans sa vie à moisir dans une cage ! Quelle idée diabolique !

* Je ne trouve pas de mots pour définir la grandeur de mon esprit ! *

Mercedes allait bientôt assouvir son nouveau désir. Réduire en cendre la vie de cette cruche ! La belle ne vivait que pour assouvir le moindre de ses désirs. Tous ses vœux, tous ses souhaits devaient être exaucés dans la minute qui suivait. Rien ne résistait à Mercedes ! Tout ce qu’elle voulait, on lui apportait sur un plateau d’Or ! Et si Mercedes n’a pas ce qu’elle veut, alors la belle se met en colère … Enfaîte, Mercedes n’est qu’une petite fille pourrie gâtée … qui ne se rend pas bien compte de ce qu’elle fait. C’est en effet ce qu’on pourrait croire, mais en réalité, Mercedes a bien conscience de ses actes et de leurs conséquences. La Générale Cortez est une personne profondément démoniaque, et sadique. Elle aime voir les hommes souffrir, implorer son pardon, agoniser … Elle aime cela, car elle veut avant tout montrer sa supériorité au reste du monde ! Oui, Mercedes est supérieur à tous ses insectes ! Et pour se sentir supérieur, Mercedes n’hésite pas à écraser les autres !

Alors qu’elle courrait comme une damnée, la belle percuta un jeune enfant ! Prise d’une soudaine crise d’hystérie, la Belle leva son arme de nouveau son arme et appuya sur la gâchette ! Le bruit des balles résonna dans toute la Gare de Central ! Encore une fois, les gens courraient dans tous les sens ! Les enfants pleuraient, et tous s’éloignèrent de Mercedes ! Voilà elle avait encore perdue la piste de cette abrutie de fille ! Mercedes eût une soudaine envie de tuer le Gosse. Comme pour se venger ! Tout était de sa faute ! Puis la belle se retint. Non … les remords ne l’assaillaient pas. Disons juste que planter un Gosse sans raison, c’était la peine de mort et malgré son influence dans l’armée, Mercedes ne pourrait rien faire contre autant de témoins ! Finalement, la Générale se resaisait. Elle se releva lentement et foutu une claque au gosse ! Une fois relevée, arme à la main, et talons aiguilles au pied, la Belle se dirigea vers la sortie la plus proche.

* Cette cruche a dût forcément sortir de ce côté … *

La Belle suivit son instinct. Elle ne pouvait laisser filer cette pimbêche ! Question d’honneur ! Puis sur sa route, elle croisa trois de ses gardes du corps ! Eux-aussi étaient à la recherche de la fille ! Suivit de 3 de ses chiens, la Belle vêtue de sa robe carmin, continua la chasse. Une fois sortie de la gare, et arrivée dans Central City même, la belle tira des coups de feu en l’air comme pour effrayer les passants un peu trop curieux.

« Qu’est-ce qu’ils veulent à nous regarder ces abrutis ? Je les coffrais tous ! »

Mercedes était à bout de nerf ! Le fait que cette fille se soit enfuit impunément lui tappa sur le système ! Il fallait absolumment qu’elle lui fasse payer ses crimes ! Mais quel crime ? Celui de l’avoir tout simplement insulter ! Personne n’avait oser provoquer Mercedes depuis qu’elle était passée Générale de Brigade, c’était pour vous dire ! De toute façon, tous ceux qui critiquaient Mercedes disparaissaient de la circulation … Cette despote ne faisait pas les choses à moitié ! Mais pour le moment, elle n’avait pas encore assez de pouvoir pour tout contrôler. Mais un jour cela arrivera … Le jour où elle s’emparera de la Pierre Philosophale et où elle détronera Bradley. Elle créera ensuite une dictature où elle-même sera au centre de ce nouveau régime politique ! Admirée, et aimée de tous, elle deviendra maître d’Amestris ! Telle était le nouveau but de Mercedes … Cette fille était indéniablement mégalomane.

Voici donc Mercedes en plein Central à la recherche de la chose rose. Il était bien 13 heures ! Le soleil tapait sur le doux visage de la Belle. En effet, pas l’ombre d’un nuage en perspective ! C’était une belle journée d’été comme on les aime avec du 30°C à l’ombre ! Après tout, rien de mieux pour que les vieux crèvent ! Suite à cette pensée morbide, la belle ricana légèrement. Mais ouais, mais qui crèvent tous ces vieux croutons moisis ! Place à la jeunesse, place à la beauté, place à ELLE ! Puis soudain, alors que Mercedes rêvassait tout en cavalant, elle entendit la voix d’un de ses hommes de main :

« ON L’A, ON L’A !! »

La belle en conclut donc qu’ils avaient réussi à s’emparer de la cruche ! Quelle délicieuse journée ! La vie de cet connasse allait finalement se finir en cage ! Mercedes ne pût s’empêcher de rigoler machiavéliquement ! Après tout, quoi de plus excitant que cela ? Cette fille n’avait presque rien fait, si ce n’est que de répondre aux provocations de la Générale ? Et en échange qu’avait-elle reçu ? Une mort douce et lente ! Tu parles d’un échange équivalent ! La loi du monde ? La seule loi que Mercedes connaissait était la SIENNE ! Elle était L’ARMEE, C’ETAIT ELLE LA LOI !

Mercedes arrêta donc de courir comme une damnée. Elle se calma, et marcha comme une princesse en direction de l’autre folle. La peste était arrêtée, quatre des ses hommes avaient mis la main sur elle. La belle cru comprendre que tout cela avait été possible grâce à un chien. >_< Les animaux <3. Finalement, si elle avait pu chopper cette gamine, c’était bien grâce à sa malchance. Mais qu’importe ! La fille se fît passer les menottes aux mains, et les militaires fier de s’être illustré auprès de leur supérieur, suivirent la procédure habituelle :

« VOUS ETES EN ETAT D’ARRESTATION POUR LE MEURTRE DES DEUX JUMEAUX ! Vous pouvez garder le silence, tout ce que vous direz pourra être retenu contre vous, vous avez le droit de faire appel à un avocat. Si vous n’en avez pas, nous vous en fournirons-un. »

Mercedes était morte de rire. Mais quoi de plus ridicule que cette scène ? La belle se remit la main dans ses cheveux qui ondulaient au gré du vent. Un léger souffle de vent se faisait en effet sentir. Le bas de sa robe voletait elle-aussi. La belle profita de cet instant calme pour reprendre son souffle, et se remettre une couche de rouge à lèvre. Tout ceci avait dût enlever de la couleur à ses magnifiques et pulpeuses lèvres ! La Belle arborait un sourire satisfait ! Après tout, elle avait obtenue ce qu’elle voulait. Son désir assouvie, la sort de cette gamine lui importait peu. Cependant, elle ne pût s’empêcher de vouloir s’amuser un peu avec. Avant toute chose, la belle se dirigea vers le propriétaire du chien : un gamin de 15 ans. Un ado quoi … La belle le remercia sincèrement avant de lui jeter une poignée de pièce par terre. Le gamin s’accroupit pour ramasser la monnaie par terre, tandis que Mercedes le regarda d’en haut comme un moins que rien. Le gamin la remercia, s’empara du chien et disparût dans une ruelle. Mercedes était morte de rire intérieurement. Les humains étaient vraiment des créatures pathétiques. Voir ce gamin rampait devant ses talons aiguilles pour ramasser quelques sous était jouissif !

Finalement, la belle se retourna et regarda la jeune cruche rose menottée. La Générale esquissa un sourire sadique puis elle s’approcha de la jeune femme et lui enfourna dans la bouche le bout de son fusil d’assaut avant de s’écrier comme une folle, comme une possédée :

« CERVELLE DE MOINEAU FACON BOLOGNAISE ! »

Le belle ricanna encore plus suite à cette phrase puis elle enleva le fusil de la bouche de la jeune fille. Ses hommes de main étaient choqué du comportement de leur supérieur. Au fond d’eux, ils la détestaient terriblement. Et puis après tout, comment aimer une telle femme ? Elle était l’incarnation de tous les défauts humains, l’avatar du pêché ! La Belle reprit son sourire habituel avant d’énoncer lentement et sarcastiquement à la jeune fille rôsatre.

« Oser tuer des enfants, n’avez-vous donc pas honte ? Vous finirez votre misérable existence dans une cage ! Je m’assurerais personnellement de votre pourrissement. Je veux que la crasse recouvre votre abominable peau, et que vos misérables cheveux crépus finissent par tomber ! J’aimerez tant … Oui tellement … Hahahahahahahahaha … »

La Belle se dirigea vers un de ses hommes. Elle n’en avait plus rien à faire de cette pimbêche rosâtre ! Ce qu’elle avait désiré, elle l’avait eût ! Comme toujours finalement … C’était trop facile d’avoir ce que l’on voulait … Mais avec le temps, on en désirait toujours plus … encore et toujours plus. C’était cela qui conduirait Mercedes à sa propre perte. Les passants se rapprochèrent de la scène, et les hommes de main de la Générale durent établir un périmètre de sécurité. Un autre de ses hommes, réquisitionna une voiture : ils allaient conduire la folle rose en prison, comme l’avez ordonné la Monarque Blonde.

« Vous ! Venez me chercher en Limo ici ! Être en contact avec tous ces misérables paysans me donnent la nausée. Vous me conduirez directement chez moi. J’en ai assez de voir mon peuple. »
« A Vos Ordres, Général ! »

Les paroles de la Belle étaient pathétiques. Cela pouvait même en devenir comique. Mais personne n’osait rire ou même tout simplement sourire ! Car cela pouvait les amener à la prison à perpétuité ! Mercedes avait beaucoup de pouvoir au sein de l’armée ! Elle était la seconde Bradley, certains disaient qu’elle était la face sombre de l’armée, le côté obscur de Bradley, lui un Président modèle … Les pauvres s’ils savaient … La Belle s’avança vers l’un de ses hommes et lui murmura à l’oreille :

« Mettez sur son dos le dossier de l’affaire Crimniski. Nous avons notre coupable tant recherché. »

Le garde du corps fût effrayé en entendant les propos de la Générale. Il savait que cette fille rose ne pouvait avoir commis un tel meurtre. Pourquoi Mercedes le lui avait alors collé le dossier sur le dos ? c’était comme ça qu’ils faisaient à Central quand ils ne trouvaient pas le meurtrier ? L’homme de main fût dégouté. Il n’y avait plus de Justice dans ce monde, et encore moins dans l’armée ! Malheureusement, il était totalement soumis à Mercedes. Il savait de quoi elle était capable. S’il balançait ça, elle serait capable de le mettre aux arrêts, lui, sa famille, son village. Cette femme était un monstre …

Arrow Unknow
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Arrivée du machin rose   Mar 12 Aoû - 19:32

Bon

Mercedes> Je vais pas faire dnas l'originalité, XD supers posts, bien construits, assez long, bonne syntaxe, peu de fautes meme quasiment aps, c'est agréable à lire. Donc, je te emts un 8/10

Naina> Comme dis tout à l'heure, ça a augmenté le rp, meme si comme tout à l'heur, la mise en page à revoir. Quelques fautes apr-ci aprlà, donc ej vais abréger et te mettre un 6/10 et continue dans cette voie.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Arrivée du machin rose   

Revenir en haut Aller en bas
 
Arrivée du machin rose
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Aéroport Charles de Gaulle - Arrivée d'une nouvelle rose
» Oscar et la dame Rose
» Arrivée de Houille
» La Reine est arrivée. Prosternez-vous. (Dante)
» La fête de la rose à Chaalis

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
FMA-World :: Amestris - Central Area :: Central City :: Gare-
Sauter vers: