AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Le volte-face de Xelha

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Le volte-face de Xelha   Dim 14 Sep - 14:28

Xelha venait enfin de quitter Dante juste pour rejoindre Greed seulement elle savait très bien ce qui risquait de lui arriver maintenant. Elle profita que la nuit sois tombé pour s'éclipser du manoir.
Ses soi-disant frères d'armes devaient dormir donc elle marchait doucement dans les immenses couloirs du manoir. Une fois qu'elle fut sortit, elle se dirigea vers la plage.
Il y avait forcément une barque là-bas, du moins c'est ce qu'elle pensait, une fois sur les lieux il y avait belle et bien une barque... non deux.
Pitiless respira un grand coup en pensant déjà à ce que Dante et les autres homonculus allaient lui réserver comme sort atroce!

Avant de monter dans la barque elle prit les rames de la deuxième et les prit avec elle, au moins personne ne pourra la suivre si jamais elle est suivit... avec Dante tout était possible enfin Xelha était pas mal parano aussi.
Elle poussa la barque jusque dans l'eau et y sauta dedans puis elle commença à ramer vers Dublith, elle connaissait désormais l'identité de Greed et elle espérait qu'à présent il veuille bien l'aider. De toute façon s'il ne l'aidait pas elle se retrouverait dans une situation assez... complexe.

Après avoir enfin réussis à aller à Dublith elle commença à se diriger vers une ruelle sombre, elle comptait attendre le matin car Greed devait sans doute dormir puis elle aimait bien rester éveillé à regarder la lune pendant des heures... c'était sans doute l'une des seules choses qui lui plaisait dans se monde avec son précieux bouquin qu'elle avait prit avec elle bien évidemment.
Qu'aurait-elle fait sans son précieux bouquin? Elle serait certainement partie l'acheter en faites...
Les minutes semblaient éternels pour la pauvre homonculus... les bruits surgissant des rues n'étaient pas très rassurant et elle regarder sans cesse autour d'elle de peur de se faire avoir par un autre méchant homonculus. Quoi que... ils dormaient non? Aucun d'entre eux n'allaient se lever pour voir si Xelha était bien là donc elle ne risquait rien, du moins jusqu'au matin!

Elle s'assit dans un coin d'ombre et regarder les quelques gens complètement saoul passer devant elle sans voir qu'elle est là. Elle trouvait les humains pathétique... ce mettre dans des états pareils c'est vraiment idiot en plus les raisons de ce genre de chose son souvent mal justifier ou alors complètement bidon!
Elle les trouvait répugnant mais elle ne dit rien et elle ne fit rien, ce qui la surpris elle-même, elle n'avait plus envie de tuer qui que ce sois... étrange n'est-ce pas? Elle qui est de nature à détruire et tuer tout ce qui bouge là était plus calme que jamais, la peur?
Certainement pas! Xelha n'avait peur de rien... enfin presque rien.

Un vieux chien errant vint alors lui tenir compagnie, Xelha le regarda bizarrement tandis que celui-ci le regardait avec des yeux de chien battu. C'était tellement mignon... enfin Xelha ne put résister à l'envie de le caresser, comme quoi même les grands méchants pouvaient être sensible aux regards des animaux.
Elle passa son temps à le caresser pour enfin s'endormir... ou plutôt somnoler car elle était toujours plus ou moins attentive à ce qui se passer autour d'elle.
Xelha était vraiment très fatigué, depuis qu'elle a eu pour mission de chercher Greed elle n'avait pas trop dormie bien qu'elle n'en a pas réellement besoin il fallait tout de même qu'elle se repose un minimum!
Revenir en haut Aller en bas
Wrath
La Colère Incarnée
Modo PNJ/Event

avatar

Féminin
Vierge Coq
Messages : 174
Age : 24
Rang dans le RP : Homonculus de la Colère

Feuille de personnage
Points:
64/75  (64/75)
Niveau:
15/20  (15/20)

Pouvoir: Contrôle de l'Alchimie, dû à la jambe et au bras d'Edward Elric.

MessageSujet: Re: Le volte-face de Xelha   Dim 14 Sep - 19:49

    Ténèbres étaient maîtres dans ce sinistre décor, parfois illuminé le temps d’une fraction de seconde par un flash lumineux, qui s’accompagnait à tout coup des horribles mugissements du ciel. Des larmes, d’innombrables larmes glaciales et mortelles s’écoulaient dans une mélodie à la fois apaisante et si redoutable.. Effondré au sol, un corps faisait face à ce ciel de nuit, si triste et beau. Un corps inerte, impuissant, privé d’un bras, privé d’une jambe. Son sang se répandait sournoisement autour de lui, sans pour autant lui tirer le moindre gémissement, la moindre grimace. Rien ne comptait d’autre que ce point lumineux qui, entre la pluie, entre les éclairs mêmes, demeurait sans faillir. Sans un bruit, le corps tenta de remuer les doigts; effort qui resta vain. Son corps refusait obstinément de lui obéir. Pourtant, ça ne lui faisait pas peur. De nouveau, son attention se riva sur le point lumineux. Qui s’approchait.. Qui grandissait… Cette fois, sa gorge se serra. Toujours plus près, plus grand, plus clair.. Jusqu’à devenir bien trop précis. Un œil –humain- bien ouvert. Une simple pupille, aussi profonde, froide et redoutable que les abysses elle-même. Et l’œil se rapprochait toujours, se plissant légèrement, laissant deviner l’expression de joie sournoise qu’aurait eu un visage le portant. Et dans l’air, venu d’on ne sait où, retentit un rire, celui d’une femme. Une voix claire, et pourtant enrayée par l’âge, qui laissant entendre un gloussement démoniaque, cynique et victorieux.. Cette fois, le corps déchu sentit tous ses muscles se contracter et, dans un ultime effort, poussa un hurlement de terreur.

    Ses yeux s’ouvrirent en grands, alors qu’un unique gémissement franchissait la barrière de ses lèvres pour venir se perdre dans le silence du manoir. Incapable de bouger, l’Homonculus restait allongé, les couvertures repoussées à ses pieds dans l’agitation que lui avait valut son rêve. Un moment lui prit avant qu’il ne parvienne à retrouver un rythme de respiration normal. Alors seulement il se redressa pour se retrouver assis dans son lit, les doigts resserrés sur la couverture. S’qu’il avait vue ne pouvait être autre que ce que les humaines appelaient rêve. Songe sans importance, n’indiquant ni la vérité ni l’avenir. Ce n’était qu’une bête illusion de son esprit, et il devait se défaire le plus rapidement possible de l’étrange sensation de peur que lui avait laissé ce rêve.

    Wrath secoua vivement la tête, chassant de son visage les longues mèches noires humectées de sueur qui y collaient grossièrement. L’enfant s’apaisa à coups de grandes respirations, et songeait à retourner au sommeil lorsqu’un bruit extérieur à sa chambre le fit sursauter. Aussitôt, ses yeux se fixèrent sur la porte, dont le minime espace entre son extrémité et le sol laissant filtrer quelques rayons de lumière très faibles, loin d’être inhabituels; les torches restaient souvent allumées, même de nuit.

    Par contre, l’Incarnation de la Colère pouvait aussi très clairement percevoir les bruits non grossiers, mais même plutôt discrets, de pieds foulant lentement le plancher. À en juger par l’intensité du son, ils étaient tous proches, mais allaient en s’éloignant. Un instant, il songea à se lever afin d’aller vérifier de qui il s’agissait. Mais il n’avait pas mis un pied sur le sol que son initiative fut bloqué par une simple pensé : et si c’était Dante? À la simple idée de tomber face à face avec elle dans les couloirs, en pleine nuit, l’Homonculus abandonna aussitôt l’idée de sortir de sa chambre.

    Il retourna s’asseoir sagement sur son lit, aux aguets, l’oreille tendue et prête à recevoir tout son qui pourrait se rendre jusqu’à lui. Il n’eut pas à attendre trop longtemps, car bientôt, le grincement familier à l’ouverture de la large porte d’entrée résonna jusqu’aux dortoirs. Wrath se précipita aussitôt à la fenêtre, le front appuyé contre la vitre, guettant l’ombre qui ne devrait pas tarder à sortir du manoir, et donc, à être à portée de vue.

    Comme si il avait peur d’être entendu, Wrath retenait sa respiration, les yeux grands ouverts pour être certain de ne rien rater. Lorsque la silhouette sortit enfin, éclairée quelques secondes par la lumière que laissait filtrer la porte ouverte, il pu enfin reconnaître Xelha et poussa un soupire soulagé. Sa satisfaction se muta toutefois bien vite en doute. Qu’est-ce que l’Impitoyable faisait-elle, dehors, à cette heure de la nuit? D’ordinaire, on dort à cette heure.

    Aussi, le jeune Colérique, sans se poser plus de questions, se dirigea décidément vers la porte de sa chambre, d’où il sortit en silence. Ses pieds nus ne produisant que très peu de sons, il se lança en trottinant vers l’entrée du manoir. Pitiless ayant refermé derrière elle, l’Homonculus dû donc rouvrir, produisant de nouveau cet affreux grincement. Il ne fit toutefois qu’entrouvrir la porte et ne la referma pas derrière lui, déposant simplement l’appui contre le volet de l’autre porte.

    Puis, d’un bond, il s’élança sur les traces de l’Impitoyable, profondément encrées dans la terre molle et boueuse. Marchant prudemment dans les bois sombres, Wrath ne parvint pas à rattraper l’Homonculus, mais lorsqu’il atteignit la fin de la forêt, il pu clairement distinguer la forme féminine de Xelha, se dirigeant vers Dublith. L’Incarnation de la Colère avait cessé d’avancer après avoir atteint le dernier arbre, derrière lequel il s’était appuyé, observant la progression de sa sœur d’arme.

    Puis brusquement, il tourna des talons et fonça en sens inverse, galopant à pleine vitesse vers le manoir, comme si il avait la mort aux trousses. Ses pieds nus étaient couverts d’une boue froide et de sang, puisqu’il lui arrivait fréquemment de s’érafler sur une branche ou une roche. Les plaies se refermant toutefois presque instantanément, il ne restait en souvenir d’elles que les quelques gouttes vermeilles.

    Lorsqu’il rejoignit enfin le lieu d’habitation de Dante, il se glissa de nouveau entre les deux portes qu’il avait laissé entrouvertes et, sans même réaliser qu’il laissait derrière lui de grossières taches boueuses, il escalada les marches quatre à quatre et couru dans le couloir qui longeait les chambres. Avisant celle qu’il cherchait, il raidit les jambes, freinant sa course d’un geste beaucoup trop brusque. Il se retrouva donc assis par terre, déstabilisé, mais ne le remarqua qu’à peine.

    Déjà, ses mains se tendaient pour empoigner solidement la poignée de porte, qu’il ouvrit d’un coup, pénétrant d’un coup dans la chambre.

    « Gluttonny?! Gluttonny, magne-toi!! Xelha est partie, elle s’en va sans nous!»

    Hurla-t-il, à présent tout près du de l’Incarnation de la Gourmandise, les deux mains appuyées sur son épaule massive et le secouant avec force pour tenter de le réveiller. Il ne comprenait pas le geste de l’Impitoyable, mais son départ avait fait naître en lui une drôle d’impression; comme si, par le simple départ de sa sœur d’arme, son existence c’était retrouvé menacée. Il avait peur, et il ignorait pourquoi. Mais il savait au moins une chose : Xelha ne devait pas s’en sortir comme ça.

    Aussi, dès qu’il fut certain que Gluttonny était bel et bien réveillé, il fit demi-tour et, sans même attendre son confrère, refit le même trajet, sortant une nouvelle fois du manoir, retrouvant à nouveau le couvert des arbres, fonçant vers Dublith. Sa respiration se faisait haletante et son corps, peu habitué à un tel effort, commençait à protester faiblement. Malgré tout, il ne ralentissait pas le moins du monde.

    Lorsqu’il arriva à la frontière de Dublith, il ralentit le pas, réalisant qu’il ne savait ni où Xelha était passée, ni où elle comptait aller… La retrouver était pourtant d’une importance capitale. Wrath se retourna, lança un regard vers la forêt, espérant en voir sortir l’Homonculus de la Gourmandise. Puis, il s’enfonça dans les étroites rues de Dublith.

_________________


---


¦--¦¦--¦

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le volte-face de Xelha   Lun 15 Sep - 2:44

Ah! Du poulet!

Comme c’est étonnant. Le gros qui vide le frigo pendant la nuit. Incapable de dormir, l’incarnation de la Gourmandise avait décidé de se prendre un «petit» encas pour mieux dormir. Comme il le dit, il prit un poulet rôties. Il referma le frigo en mangeant son poulet tout en se dirigeant vers l’escalier du manoir. Mais au pied de l’escalier, Gluttony entendit des bruits de pas bien qu’il soit presque inaudible.

Oh non! C’est peut-être Mme Dante!

Il alla se cacher sous la table de cuisine qui était couverte d’une longue nappe, d’être de pris en fragrant délit. Il se coucha à plat ventre et souleva le bas de la nappe pour vérifier si c’était bien Dante. La personne qui était au bas de l’escalier était Xelha. Cela soulagea Gluttony. Mais elle avait l’air anxieuse. Elle regarda des deux côtés comme pour vérifié si il y avait une personne au alentour. Xelha ouvrit la porte qui émit un grincement désagréable. Elle traversa la porte et la referma provoquant à nouveau le grincement (Note à Dante, réparé la porte). Gluttony allait sortir de sous la table mais d’autres résonnement de pas se firent entendre. Il se cacha et il vu Wrath qui disparu immédiatement dans le cadre de porte, sûrement pour suivre Xelha.

Il y a de la circulation ce soir.

Il mangea son poulet en vitesse, monta les escaliers et se dirigea vers sa chambre. Il entra rapidement et il sauta dans son lit. Après quelques secondes, Glutonny s’endormit dans son lit douillet.

Gluttony était dans un grand champ. Il tourna autour de lui et au loin il vu Lust. Il ne l’avait pas vu depuis un bout de temps. Il coururent l’un vers l’autre comme dans les scène de film. Ils se serrèrent dans leurs bras, entouré par de petites étoile du genre Armstrong. Lust se dégagea doucement. Elle portait la même robes avec un décolleté que d’habitudes. Elle leva un bras et dans sa main, elle tenait un poulet rôties bien dodues.

Tient pour toi.

Il prit le morceau de viande le mangea une bouché.

C’est super bon! Où la tu trouvé?

Lust pointa derrière Gluttony, lui montrant un champs de poulets rôties (Ça existe?). Comme une tondeuse à gazon, il mangea les poulets du champs. Lust tapota légèrement l’épaules de Gluttony.

Mon petit Gluttony, j’ai quelques choses à te dire.

Gluttony regarda Lust. Elle ouvrit sa bouche et dit…

« Gluttony?! Gluttony, magne-toi!! Xelha est partie, elle s’en va sans nous!»

La voix de Wrath réveilla Gluttony. Tout en secouant les épaules de Glutto, Wrath criait à tue tête. Gluttony rala. Après que c’est yeux se soit ouvert, Wrath quitta sa chambre. Gluttony se leva et il entendit le grincement de la porte. Wrath venait de quitter le manoir de Dante. Cela lui rappela que Xelha était sortit. Mais bon, il n’est pas le temps de penser, même si Glutto ne pense pas beaucoup. Il quitta rapidement sa chambre, descendit les marches et sortit rapidement par la porte. Il couru vers Dublith en vitesse. Un fois arriver à la frontière, il regarda les alentours. Les maisons de marbres couvert de tuiles était déjà en vue. Mais aucune trace de Wrath ni de Xelha. Gluttony a un odorat aiguisé. Il décida de s’en servir pour retracer Xelha ou Wrath. Il renifla l’air. Il sentit d’abord Xelha, puis Wrath. Il n’était pas trop loin l’un de l’autre. Il pourrait les retracés facilement en cas de besoin. Il s’accrocha à une maison et sauta sur le toit. Il sauta de maison en maison pour se rendre jusqu’à Xelha. Une fois arrivé, il regarda la rue. Il n’y avait personne, puisqu’il faisait nuit. Il regarda la ruelle. Xelha si trouvait en compagnie d’un chien errant (Miam, c’est bon du chien^^).Xelha dormait paisiblement. Il attendit que celle-ci se réveille avant de lui demandé ce qu’elle faisait. Pour passer le temps, il s’installa confortablement et s’endormit.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le volte-face de Xelha   Lun 15 Sep - 22:40

Xelha dormait paisiblement mais un bruit de pas la réveilla, quelqu'un était passé près d'elle... rien d'anormal mais une intuition la mis en garde et lui ordonna de se lever avant qu'il ne sois trop tard.
Trop tard? Qu'est-ce qu'elle pensait! Les autres homonculus dormaient qui aurait bien pu la déranger à une heure pareil? Appart ce chien qui ne cessait pas de couïner, rien ou du moins presque, n'aurait pu la déranger maintenant.
Elle resta donc endormit, déjà elle avait la flemme d'ouvrir les yeux pour voir qui c'était, une personne censé aurait pensé qu'elle n'était qu'une simple SDF sans importance et l'aurais laisser dans sa ruelle sans même y prêter la moindre intention.

Cependant, alors qu'elle commençait de nouveau à s'endormir, elle entendit quelqu'un ou plutôt quelque chose sauter de toit en toit pour finalement attérir devant elle. Le bruit sourd qu'il fit en attérissant indiqua à l'Impitoyable que c'était quelqu'un ou quelque chose d'assez lourd.
Elle ne put s'empêcher d'ouvrir les yeux brusquemment afin de voir de qui ou quoi il s'agissait, comble de surprise c'était la Gourmandise... pourquoi il dormait pas lui?
Xelha se posa alors quelque question, était-il accompagné d'un autre homonculus ou était-il seul? L'inquiétude se fit alors voir sur son visage, s'il était accompagné les ennuis allaient juste commencer un peu plus tôt que prévu pour Xelha.
La Gourmandise s'endormit devant elle, au moins il n'avait pas comprit ce qu'elle comptait faire mais s'il le comprenait dans son sommeil (bah faut tout prévoir x3) ça allait barder pour elle.

Xelha attendit donc que la Gourmandise s'endorme profondément pour se lever discrètement, il avait sans doute un bon odorat mais elle pouvait toujours camoufler son odeur avec du parfum par exemple ou alors en ne se lavant pas... non pas quand même... il fallait qu'elle trouve un moyen de se débarasser de cette idiot.
Alors qu'elle commençait à s'éloigner le chien commença alors à aboyer devant la gourmandise, Xelha fronça les sourcils et elle lança une caisse en bois sur le chien grâce à son pouvoir en criant méchemment:


"Ferme-la sale clébard!"

Elle, qui comptait être discrète, cria aussi fort qu'elle le put, elle détestait les aboyements de chien ça lui casser profondément les oreilles et c'était stressant.
La Gourmandise allait certainement se réveillé, maintenant il fallait qu'elle improvise en espérant que Glouttony sois venu seul ou du moins pas accompagné d'un homonculus intelligent.
Elle se dressa devant la Gourmandise en souriant d'un air malicieux et elle commença alors à engager la discussion en essayant de brouiller les pistes. Elle allait tenter de faire croire à Gluttony qu'elle avait envie de changer d'air... bah de toute façon il était obligé de la croire car il est trop stupide pour deviner qu'elle comptait les quitter.


"Hé bien Gluttony, je ne savais pas que tu aimais dormir à la belle étoile dans les rues les plus pauvres de Dublith? Serait-ce une facette caché de ta personnalité?"

Elle en profita pour se moquer un peu de lui après tout on ne perd pas les bonnes habitude puis elle ne devait pas montré qu'elle était inquiète... Gluttony était peut-être stupide mais pas aveugle, elle devait redoubler de méfiance même en face d'un tel idiot.
Elle continue de sourire d'un air moqueur mais dans son regard on voyait bien qu'elle était inquiète, elle pensait encore trop... elle essayait de réfléchir à la façon dont elle pourrait bien se débarrasser de cette grosse guimauve!
Après quelques secondes de réflexion elle décida d'aller droit au but en espérant que ça marchera.


"Depuis quand tu me suis? J'ai plus le droit de sortir du manoir sans être surveillé ou quoi?"

Bon d'accords sortir la nuit c'était louche mais il fallait bien avouer que venant d'elle et de son tempéremment c'était assez logique... ouais enfin la Gourmandise n'allait certainement pas penser comme elle. Il fallait le faire partir aussi vite que possible, il aurait pu être suivit par quelqu'un d'autre, imbécile comme il est quelqu'un aurait pu le suivre sans qu'il s'en rende compte... quoi que... Gluttony n'était peut-être pas aussi stupide... de toute façon qu'il le sois ou pas il fallait qu'elle reste prudente!
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le volte-face de Xelha   Mer 17 Sep - 3:47

Gluttony s’était endormie près de Xelha. Le silence était d’or. Les ronflements de Xelha ne réveilla même pas Gluttony^^. Pour aucune raison apparente, il ouvrit les yeux. Le paysage avait changé. Il était encore dans un champ… de crème glacée et de poulet rôties (Gluttony ne rêve que de nourriture). Il se délecta du bon poulet . Il est bon et frais aujourd’hui. Il s’approcha de la crème glacée, qui semble ne pas fondre même sous le soleil de plomb .

C’est vrai, je suis au régime.

Avec une mine déçue, il s’éloigna du champ mais il vu devant lui une balance sortit de nul part. Gluttony haussa les épaules.

Autant voir à quel point je suis gros.

Il mit le deux pieds sur la balance. Le compteur se mit à tourner et s’arrêta sur le 80.

80! C’est cassé…

Gluttony se retourna et un miroir apparu encore magiquement. Il se regarda dans le miroir. L’incarnation de la Gourmandise était mince! Comme un céleri, un bâton… un être humain normale quoi!

De la nourriture qui rends moins gros! À la bouffe!

Il tendu le bras et une cuillère y apparu. Il la tendue vers la crème glacée en pris une énorme cuillèré et la mis dans sa bouche. Il mangea la crème glacée jusqu’à la dernière boules.

C’est le paradis!

En se retournant, Gluttony vu le beau visage de Lust. Il se rappela que lors de son dernier rêve elle avait quelques choses à dire. Alors elle ouvrit sa bouche et dit…

Wouf! Wouf! "Ferme-la sale clébard!"

Gluttony ouvrit un œil.

Encore un rêve.

Gluttony regarda au alentours. Il vit le sol, des pieds, des bouts de bois cassé et un chien. (Ummm, du chien!). Il se redressa le dos et reregarda au alentours. Xelha se tenait debout. Elle avait l’air un peu irrité, sûrement car le chien avait japper. Des cernes sous les yeux, elle na semblait ne pas beaucoup avoir dormi depuis ces derniers temps. Elle regardait le chien mais elle remarqua que Glutto était réveillé donc, elle tourna la tête pour regarder l’incarnation de la Gourmandise. Elle changea de mine pour avoir un air gentil mais moqueur.

Hé bien Gluttony, je ne savais pas que tu aimais dormir à la belle étoile dans les rues les plus pauvres de Dublith? Serait-ce une facette caché de ta personnalité?

Il se grata l’œil en regardant Xelha.

Euh… Non mais…

Gluttony se sentait fautif. Il croyait qu’il avait fait une erreur et que Xelha allait le punir comme Dante quand il ne suit pas son régime.

Depuis quand tu me suis? J'ai plus le droit de sortir du manoir sans être surveillé ou quoi?

Soulagé de ne pas être réprimandé, il pu se concentré sur la question de Xelha. Pourquoi la suivre à Dublith pendant la nuit ou tout le monde dort et que personne ne remarquerait son absence…. Ouais voilà la réponse.

Eh bien, Wrath m’a réveillé et il m’a dit que tu partais alors…

Le petit chien se mit à gémir. Gluttony s’en approcha. Même si c’est bon faut quand même voir se qu’il a. Il pris le chien errant dans ses bras. Il accrocha une patte par mégarde. Le chien cria, cassant les tympans de Gluttony.

Qu’est-ce qu’il a? Qu’est ce qu’il a eu?

Cette question sembla mettre mal à l’aise Xelha.


(Réponds tout de suite)
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le volte-face de Xelha   Mer 17 Sep - 22:57

Le gros se décida enfin à ouvrir un œil puis l'autre et il se tourna vers elle, il semblait complètement ailleurs le pauvre mais ça allait faciliter la tâche de Xelha. Il semblait tout gêné... décidément sa stupidité était trop prévisible. En revanche ce qui inquiéta Xelha c'est lorsqu'il lui parla de Wrath, ouais le petit gosse colérique semi-alchimiste, c'est lui qui avait réveillé la gourmandise parce qu'il l'a vu s'en aller.
Xelha fronça un sourcil et elle regarda Gluttony bizarrement, elle pouvait facilement tromper Gluttony mais en revanche le petit Wrath était loin d'être stupide... quoi que face à elle et ses belles excuses elle pourrait facilement le tromper non?

Xelha pris le temps de réfléchir encore un peu mais le temps semblait jouer contre elle. Oui la situation n'était pas réellement à son avantage et elle devait faire vite, Wrath n'avait pas le flair de Gluttony mais il finira bien par leur tomber dessus alors elle devait se débarrasser de la Gourmandise très vite avant que les choses se passe mal.
Alors qu'elle réfléchissait son frère d'arme se mit à attraper le chien... il n’allait pas le manger quand même? Il regarda de plus près sa patte et il demanda alors à Xelha se qu'il lui était arrivé... elle posa sa main sur son front et elle soupira d'exaspération.
Gluttony n'avait pas vu la caisse de bois s'éclater sur le chien... comment faisait-il pour s'endormir si vite? C'était une bonne question mais sans grand intérêt pour le moment, tout ce qu'elle voulait c'était de ce débarrassé de lui.

Elle prit alors une voix indifférente et un regard froid, elle regarda le chien qui commença à couiner encore et encore sans s'arrêter... Xelha n'en pouvait plus, ce chien la mettait à bout!
Elle fit alors voler un morceau de bois taillé en pointe et elle l'enfonça dans l'abdomen du chien qui poussa un ultime couinement avant de tomber raide mort sur le sol... Xelha aimait les chiens quand ils ne couinent pas et qu'ils obéissent!
Elle posa sa main sur l'épaule de Gluttony et elle dit en ricanant machiavéliquement.


"Tu sais Gluttony, je crois que tu n'es pas arrivé au bon moment... j'étais en train de dormir avec se chien et lorsque tu es apparut il c'est mis à aboyer alors il c'est prit une caisse dans la figurine. Le problème vois-tu c'est qu'il avait mal alors par bonté d'âme je l'ai achevé."

Elle mit une main devant sa bouche et se mit à rigoler de manière complètement dingue et machiavélique, elle aimait tuer les gens et là il se trouve qu'elle faisait sa crise... ça lui arrivait souvent à des heures varié de la nuit.
Elle se calma après avoir laissé passer quelque minute puis elle essaya de se concentré sur Gluttony... elle avait envie de se battre mais avec Wrath dans les parages ça n'allait pas être possible donc elle devait demander gentiment et calmement à Gluttony de la laisser seule avant qu'elle ne se mette à vouloir le massacrer... surtout qu'étant un homonculus le combat risquait d'être long et au final pas marrant du tout.

Xelha essuya alors les saletés se trouvant sur sa robe, bah oui après tout elle c'était assise par terre et elle avait oublié d'essuyer sa belle robe... qu'elle oublie fâcheux!
Enfin ce qu'il y avait de plus fâcheux c'était que Wrath sois par ici... ce sale gamin n'avait rien d'autre à faire que de réveillé Gluttony pour la retrouver en ville! Pourquoi les gens ne se mêlent-ils pas de leurs affaires? C'est vraiment ennuyeux à force!
Enfin bref, elle reprit la parole en s'adressant directement à Gluttony et d'un ton sévère elle lui ordonna en quelque sorte de partir.


"Bon Gluttony maintenant je désirerais être seule! Sa te gênerais de partir?"
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le volte-face de Xelha   Jeu 18 Sep - 4:21

Gluttony tenait le chien blessé dans ses grosses mains. Il couinait de plus en plus fort et de plus en plus fréquemment. Le bruit était plutôt héritant pour les oreilles. Suite à la question de Gluttony, Xelha décida de tuer le chien. Avec l’aide de son pouvoir de télékinésie, elle fit voler un éclats de bois pointu vers le chien puis l’enfonça dans le ventre du chien errants. Le chien poussa un dernier hurlements et son corps devins mou. La vie venait de quitter le corps du chien. Gluttony enleva le pieu du corps du chien. La blessure se mit à saigner légèrement.

Pourquoi tu as fait ça?

Il regarda Xelha. Même si il était blessé, il aurait pu être recueilli et soigné! Xelha approcha de Gluttony en riant. Elle mit une main sur son épaules.

"Tu sais Gluttony, je crois que tu n'es pas arrivé au bon moment... j'étais en train de dormir avec se chien et lorsque tu es apparut il c'est mis à aboyer alors il c'est prit une caisse dans la figurine. Le problème vois-tu c'est qu'il avait mal alors par bonté d'âme je l'ai achevé."

Par bonté? Tué quelqu’un par bonté? Mais c’est complètement stupide! Xelha se mit à rire bruyamment et machiavéliquement. Elle avait l’air d’aimer tué. C’était pas du tout elle. Très louche. Alors Xelha se calma en mettant une main devant sa bouche. Soudain, elle arrêta de rire. Son regard devenu froid comme la glace, son sourire sadique devint un grimace pleine d’agacements.

"Bon Gluttony maintenant je désirerais être seule! Sa te gênerais de partir?"

Il lui fit signe que non. Il se leva avec le cadavre du chien. Mais, dans la tête de Gluttony, tout devin clair. Que Xelha soit parti, qu’elle n’est pas dans son état normal, qu’elle tue des chiens, c’est parce qu’elle à quelque chose à cacher, sûrement une trahison ou quelque chose comme ça (Ben finalement, Glutto n’est pas si idiot). Il mit le chien mort dans une boîte vide qui traînait et la referma, comme une tombe. Gluttony se retourna et marcha vers Xelha. Il passa à côté d’elle mais au lieu de quitté la ruelle, il se retourna brusquement et attrapa Xelha par la taille, en tenant aussi ses bras prisonniers.

Xelha , qu’est-ce que tu as? Tu nous caches quelque chose.

Il sera plus fort pour couper la respiration.

Alors?


Dernière édition par Gluttony le Jeu 18 Sep - 22:17, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le volte-face de Xelha   Jeu 18 Sep - 17:06

Gluttony semblait un peu étonné par ce qu'elle venait de faire mais on ne l'avait pas nommé Pitiless pour rien non? Puis pourquoi il attachait tant d'importance à un stupide clébard?
La Gourmandise était vraiment étrange parfois... Xelha pensait qu'il allait manger le chien mais il se contenta de le laisser sur le sol sans rien faire de plus. Bon d'accords Dante l'avait mis au régime mais vu qu'elle n'était pas là il aurait pu faire une petite exception non?
Glouttony ne semblait pas du tout comprendre pourquoi elle avait fait ça... il lui posa même la question, la réponse ne se fit pas attendre bien longtemps. Xelha prit un air indifférent et elle annonça:


"Tu veux savoir pourquoi? Mais c'est simple mon petit Glutto, je déteste tout ce qui est vivant. Tu vas me demander pourquoi? Et bien tout simplement parce que ce ne son que des êtres sans importance! Ils sont cupides et encore plus méchant que nous... tout ce qu'ils méritent c'est de crever!"


Xelha fronça les sourcils en prononçant cette phrase, le stresse lui fait commettre des erreurs mais là elle pensait vraiment ce qu'elle disait après tout c'est à cause de ses soi-disant humain qu'elle est comme ça non? Peut-être était-elle simplement jalouse qu'il est une âme et qu'ils arrivent à vivre paisiblement tandis qu'eux se battent pour récupéré ce qui leur a était arraché!
De toute façon vie ou mort elle s'en moquait bien l'essentielle c'est qu'elle arrive à récupéré ce qu'elle a perdue mais bien sûr sans l'aide de Dante... elle ne pense qu'a ses intérêts personnels, ce qui peut leur arriver elle s'en moquait bien tient!

Enfin bref, elle passa une main dans ses cheveux et elle commença à sourire d'un air mesquin et sadique, Glouttony ne semblait pas vouloir partir aurait-il des doutes? L'Impitoyable l'aurait-elle sous-estimé?
Elle se demandait bien comment se débarrasser de lui maintenant... les enjeux étaient plus grand en sachant que Wrath était dans la coin et qu'il ne tardera pas à les retrouver.
Malgré tout ça, elle ne pensait qu'à une seule chose voir Greed... s'en en deviendrait presque grave, elle voulait le voir, le rejoindre et qu'il l'aide bien sûr en échange elle lui rendra service... tout ce qu'elle veut c'est ne pas être traité comme... un chien ^^.

Gluttony commença alors à partir et une fois arrivé à coter d'elle il la prit par la taille tout en lui bloquant les bras, il lui demanda alors si elle n'avait pas quelque chose à cacher. Cette grosse brute se mit alors à serrer encore plus bloquant la respiration de l'Impitoyable.
Celle-ci fronça les sourcils et elle essaya de prononcer quelque mot malgré l'étreinte de la Gourmandise.


"A... quoi... tu joues?"

Gluttony aurait pu lui offrir une seconde mort comme ça mais il en fallait beaucoup plus pour la tuer à elle, et oui malgré tout la jeune homonculus savait se défendre.
Elle utilisa son pouvoir pour enfoncer le pieux qui avait tué le chien pour ensuite l'enfoncer dans le bras de Glouttony qui du lâcher l'Impitoyable.
Elle courut pour s'éloigner légèrement de Glouttony puis elle se tourna vers lui en affichant un sourire machiavélique, c'était un homonculus donc le tuer est impossible pour elle en revanche il peut souffrir non?
Elle passa une fois de plus sa main dans ses cheveux et rigola d'un air moqueur et sadique pour enfin prendre la parole.


"C'est pitoyable! Après tout tu n'es qu'un pion dans le jeu de Dante et malgré ça tu voue ta stupide existence à la servir... c'est tellement pathétique que j'en rigole!"

Elle continua à rire machiavéliquement et elle passa une fois de plus sa main dans ses cheveux, le pieux se mit alors à voler pour se mettre à coter de Xelha qui fixa Glouttony d'un air meurtrier... elle avait trouvé sa prochaine victime, qui aurait pu croire qu'elle s'attaquerait à un de ses "frères"?
Xelha posa une main sur sa hanche et l'autre était le long de son corps soudain le pieux se mit à voler à toute allure vers Gluttony, son objectif? Le foie!
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le volte-face de Xelha   Sam 20 Sep - 5:22

Gluttony tenait Pitiless dans ses grosses mains. L’impitoyable avait du mal a respirer vu la pression que Gluttony exerçait sur elle rendait la respiration difficile pour Xelha. Elle n’avait pas la force de se débattre.

"A... quoi... tu joues?"

La question était bien étrange. Mais venait d’une fille qui se comporte étrangement.

Tu te comporte bizarrement. On va voir Dante pour te remettre les idées en places.

Cette phrase ne plut pas à l’impitoyable. Avec son pouvoir de télékinésie, elle fit voler en l’air le pieu qu’elle avait pris pour tué le petit chien. Le bout de bois se dirigea vers Gluttony et se planta dans le bras du gros. Il lâcha Xelha, dut à la douleur de son bras. Elle s’échappa et avança de quelques pas pour s’éloigner de Gluttony. La douleur déchirait le bras de Gluttony. La douleur, une sensation tellement banale que peu ressentir un humain. Une chance que le corps des Homonculus se régénérait. Gluttony pris le morceau de bois et l’enleva de son corps, pas sans douleur. Il le lança en l’air puis regarda sa peau se régénérer. Tout d’un coup, il fut distraits par quelque chose d’anormal… Un bout de bois qui vole. Le pieu vola en l’air et s’approcha tranquillement de l’impitoyable.

"C'est pitoyable! Après tout tu n'es qu'un pion dans le jeu de Dante et malgré ça tu voue ta stupide existence à la servir... c'est tellement pathétique que j'en rigole!"

Le pieu commença à tourner sur lui même et en fendant l’air, il fonça vers Gluttony en direction du fois! Gluttony se pencha et esquiva le bout de bois en sautant dans les airs. Il regarda derrière lui pour s’assurer que le pieu n’allait pas le transpercer par derrière. Une fois avoir vérifier ce détails, il se retourna face à Xelha. Toujours en l’air, il réunissa ses poings. Lorsqu’il commença à descendre, Glutto poussa un cri glorieux et puissant. Sans même le savoir, il venait de prévenir Wrath de sa position. Presque au niveau du sol, il frappa avec ses deux grosses mains Xelha, sans même se retenir. Il savait que Dante la voudrait vivante mais si elle mourait, cela ne la dérangerait pas.

Traître!

Le combat était amorcée. La poussière était dans l’air rien ne pourrait arrêter Gluttony pour empêcher Xelha d’atteindre son but. Bien qu’il soit inconnu.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le volte-face de Xelha   Sam 20 Sep - 16:50

Gluttony avait faillie l'emmener chez Dante... non mais il est fou lui! Maintenant Dante n'était qu'une grande ennemie et rien d'autre, elle est libre comme l'air seulement la liberté se paye et assez cher en faites vu qu'elle allait devoirs se battre jusqu'à ce qu'elle disparraisse sans doute.
Enfin pas le temps de réfléchir, Gluttony c'était enlever le morceau de bois bien pointu du bras en ayant l'air de souffrir, Xelha le regarda faire en esquissant un léger sourire, le sang qui coulait sur le sol n'en était que plus excitant!

Gluttony arriva en plus de cela à éviter le morceau de bois qu'elle lui avait de nouveau lancé peut après qu'il l'ai retiré, il bondit en l'air et il allait écraser Xelha avec ses grosses mains.
Elle leva quelque seconde la tête et le morceau de bois se remit devant elle, si Gluttony arriver à la toucher il se blesserait aussi. Hélas pour elle son morceau de bois n'arriva pas assez vite et Gluttony arriva à lui mettre un puissant coup de poing. Celle-ci vola quelques mètres plus loin, elle avait mal mais ne fit rien paraitre... elle se releva et essuya sa robe.
Elle essuya le sang qui s'écoulait de sa bouche d'un geste rapide de la main et fixa son regard vers la Gourmandise qui commençait à devenir ennuyeuse, il avait comprit ce qu'elle comptait faire et ça n'allait pas l'aider du tout ça!

Le cri qu'avait pousser le gros homonculus avait sans doute indiqué à Wrath leur position, si un autre homonculus venait à se battre contre elle, elle ne pourrait certainement pas gagner.
Il fallait sans doute qu'elle fuit immédiatement mais en fuyant, elle allait indiquer à Gluttony et donc Wrath où se trouvait Greed ce qui ne l'arrangerait pas du tout.
Donc elle allait devoir se battre bien que là elle n'en ai pas réellement envie mais hélas elle n'en avait pas le choix.
Le pieux de bois arriva enfin près d'elle, celle-ci le pris dans sa main et elle soupira d'éxaspération pour enfin ricanait d'un air sarcastique.


"Gluttony... penses-tu réellement que je sois une traîtresse? Réfléchis bien... est-ce vraiment moi la traîtresse dans l'histoire?"

Elle parla d'un ton tout aussi sarcastique que son rire et elle enfonça son pieux dans le sol. Gluttony n'était pas douer en réflexion alors il ne fallait pas s'attendre à ce qu'il réfléchisse mais plutôt à ce qu'il attaque d'ailleurs Xelha était prête à riposter.
Cependant elle voulait le provoquer un peu, après tout lorsqu'on est trop énervé on commets souvent des erreurs alors elle comptait en faire faire à Gluttony.


"Tu sais mon gros, le cercle vicieux du combat risque de durer une éternité entre nous... crois-tu réussir à tenir jusque là?"

Elle se précipita vers lui a grande vitesse suivit de son pieux en bois, un peu médiocre comme arme mais bon c'est tout ce qu'elle avait sous la main donc c'est ça ou rien!
Elle mis un coup de pied dans le ventre de la Gourmandise, son pieu se chargea alors de lui mettre un simple coup dans la figure. Ces actions s'enchainèrent si vite que même Xelha se demandait si elle avait réellement touché la Gourmandise.
Elle bondit alors en arrière pour éviter toute riposte de la pars de Gluttony et elle attérit à l'endroit où elle se trouvait quelques secondes auparavant. Son pieux s'enfonça de nouveau dans la terre et celle-ci fixa de nouveau Gluttony en affichant un sourire sadique. Avait-elle une idée en tête? Sans doute car elle ne souriait pas comme ça pour rien quand même!
Revenir en haut Aller en bas
Wrath
La Colère Incarnée
Modo PNJ/Event

avatar

Féminin
Vierge Coq
Messages : 174
Age : 24
Rang dans le RP : Homonculus de la Colère

Feuille de personnage
Points:
64/75  (64/75)
Niveau:
15/20  (15/20)

Pouvoir: Contrôle de l'Alchimie, dû à la jambe et au bras d'Edward Elric.

MessageSujet: Re: Le volte-face de Xelha   Ven 26 Sep - 1:47

    Ciel noir et ténèbres moroses n’étaient plus, et à présent, Dublith pouvait apercevoir à sa porte l’arrivée de l’Aube, encore naissante, discrète et apaisante. De tendres et nombreux rayons flamboyants s’étendaient dans la nuit, forçant peu à peu la noirceur à se recroqueviller sur elle-même, futile geste de protection. Lentement, mais inévitablement, la clarté creusait son chemin, déchirant avec innocence les ombres nocturnes, teignant le monde d’une couleur écarlate.

    Et avec l’éveil de l’Aube venait celui des hommes, futiles entités à l’espérance de vie limitée, qui osaient se prétendre maître de ce monde. Pour diverses raisons, les gens sortaient de leur tranquille demeure, certains pour aller travailler et d’autres, simplement pour échapper à l’air intérieur.

    Mais, tous comme ils étaient, ils avançaient sans un mot, leurs souliers soigneusement cirés laissant entendre des bruits retentissants. Et ils se croisaient sans même s’adresser un sourire, à peine un regard. Certaines vieilles connaissances se levant simplement leur chapeau, tel des automates à la routine sévèrement encrée jusque dans leurs boyaux.

    Pour dire, c’était même dans une ignorance tout à fait égoïste qu’ils avançaient, levant les yeux des mendiants éreintés par les ans pour ne pas avoir à subir leurs regards larmoyants et leurs supplications; balançant un maximum une simple pièce à leurs pieds.

    Mais après tout, pouvait-on vraiment le leur reprocher? Car si Dublith était notée comme aisée, elle avait son lot de pauvreté, et si les grandes gens devaient se mettre à s’inquiéter de leur survie, ils en viendraient à se vider eux-mêmes les poches.

    Aussi, aucun d’eux ne voulu accordé la moindre attention à cet enfant sale et mal habillé, qui courait, les yeux fous, entre les rues de la ville. Seule deux femmes, l’une vendeuse de légume, l’autre, de pain, daignèrent s’inquiéter de lui, probablement intriguées par la boue qui lui remontait jusqu’aux genoux, et les quelques filets de sang qui se faisaient encore visibles, coulant sur ses chevilles.

    Seulement, Wrath ne leur porta pas plus d’attentions que les autres lui en accordaient à lui, puisqu’il avait l’esprit tout aussi occupé. L’Aube ne signifiait pas pour lui le retour du beau temps, mais ne faisait que décupler son angoisse : Après tout, il ne serait que plus difficile de retrouver Xelha dans les rues bombées.

    Perdu dans les rues depuis quelques heures déjà, le gosse avait commencer par chercher un peu n’importe où, ne sachant pas où donner de la tête. Il avait finit par se retrouver dans les quartiers qui, de jours, étaient les plus fréquentés. Et c’est alors que les gens commençaient à sortir qu’il se dit que l’Impitoyable chercherait probablement à faire plus dans les subtiles.

    Et alors que derrière lui s’élevaient encore les appels inquiets de la vendeuse de pain, l’Incarnation de la Colère changea de trajectoire, bondissant entre deux immeubles rapprochés, qui aboutissaient sur un cul de sac.

    La ruelle était néanmoins sombre et fraîche, et son extrémité, impossible à entrevoir, pour l’instant. Un bon endroit pour se camoufler, en soit. Wrath ne tarda toutefois pas à voir sa progression interrompue par une voix rauque et masculine, où roulaient des années d’impitoyable misère.

    « Hey! Rase-mottes? Qui c’est qui t’as dit qu’tu pouvais v’nir squatter ici?!»

    L’Homonculus se hérissa légèrement, de frustration, mais cessa aussitôt de marcher, posant le regard sur un homme boitillant, que l’ombre venait de recracher. À ses flancs se tenaient deux autres mendiants, l’air plus solide que ce qui semblait être leur chef.

    Constatant leur air hostile, Wrath préféra tourner sagement les talons. Non par peur d’eux, mais parce que la situation ne nécessitait pas qu’il les affronte. L’Impitoyable n’était visiblement pas là, et il n’avait pas de temps à perdre en de vains conflits.

    Marchant sur son orgueil naissant, l’enfant s’éloigna de cette ruelle pour en gagner une autre, continue, celle-la. Et ainsi commença-t-il à se perdre dans les intestins de Dublith, tout à fait conscient du fait que seul le hasard pourrait le conduire à Xelha.

    Le jeunot joueur et indifférent qu’il était depuis son apparition dans ce dur monde n’était plus. Pour un temps, tout du moins, sa simple joie de vivre avait été remplacée par une peur sans nom ni limites, et la simple conviction que la décision de Pitiless venait de le plonger dans une ambiance dangereuse de laquelle il devait s’échapper à tous prix, au risque d’y rester.

    Et actuellement, le seul prix qu’il jugeait envisageable était celui de ramener Xelha à Dante. Éliminer l’Impitoyable aurait été une solution.. Mais son corps n’ayant pas été encore entièrement envahi par son péché, Wrath ne parvenait à oublier qu’il avait apprécié l’Impitoyable, pendant un temps.

    Il courait toujours, le bruit de ses pieds nus foulant le sol résonnant contre le presque silence qui régnait, à présent qu’il s’était éloigné de la circulation. Ses pupilles –verticales- exploraient la noirceur ambiante, qui malgré l’explosion de couleurs dans le ciel, refusait de se dissiper dans les ruelles.

    Il lui fallut encore un long moment, avant que les aboiements continus d’un chien lui parviennent. Ils durèrent un court moment, laissant l’enfant indifférent. Tout du moins, jusqu’à ce qu’ils cessent dans un concert de gémissements qui le firent frémir d’horreur.

    Un cri étouffé, qui n’avait rien pour ressembler à l’appel que lançaient ordinairement ces bêtes, et même lorsqu’on leur flanquait le pied dans les côtes. Ce n’était ni plus ni moins que le cri de la mort, qui indiquait au gosse que quelque chose hors de l’ordinaire se passait, là-bas.

    Rassemblant tout son courage pour se qu’il espérait être une dernière course, le plus jeune des Homonculus s’élança vers les lieux, guidés par les couinements d’agoni poussés par l’animal.

    Ce dernier mourut toutefois avant l’arrivée de Wrath, qui du, par la suite, se fier à sa mémoire pour franchir les derniers coins de rue. Puis, ce furent des voix qui le guidèrent. Voix qu’il reconnu bien vite, et toutes deux l’envahissant d’un plaisir et d’un soulagement immense.

    « Trouvée.. »

    Murmura-t-il pour lui-même, un sourire pointant au coin de ses lèvres. Puis, il ralentit le pas, allant jusqu’à s’accroupir, pour s’avancer en silence vers les deux protagonistes en plein dialogue. Il vint rapidement se lover derrière une caisse de bois, s’y blottissant pour suivre la conversation un moment. Qui sait, peut-être Gluttonny s’en sortait-il bien?

    "Gluttony... penses-tu réellement que je sois une traîtresse? Réfléchis bien... est-ce vraiment moi la traîtresse dans l'histoire?"

    Les paroles de l’Impitoyable le laissèrent perplexe un long moment. Qui d’autre? Certes, les sbires de Dante n’aspiraient pas à une vie de bienfaits et de tendresse, mais on ne pouvait dire d’eux qu’ils étaient des traîtres, puisqu’ils restaient, malgré tout, fidèles à leur maîtresse.

    Pour l’instant, tout du moins, Xelha était bel et bien la seule traîtresse, parmi les trois Homonculus présents.

    "Tu sais mon gros, le cercle vicieux du combat risque de durer une éternité entre nous... crois-tu réussir à tenir jusque là?"

    À ces mots, Wrath se releva, contournant la caisse derrière laquelle il s’était caché pour venir appuyer le regard sur Pitiless, concentrée sur Gluttonny et, donc, lui tournant le dos. Les poings serrés à s’en écorcher les paumes, la Colère s’approcha lentement, ressassant les paroles qu’elle venait de lancer avec amusement. Ironie…

    « Tout sera fini plus vite que tu l’imagines. »

    Et sur ce, il força ses deux pieds à quitter le sol pour venir s’appuyer au creux du dos de la fuyarde, ses mains se tendant pour venir enserrer la gorge qu’il tenant à sa merci, la serrant dans un vain effort pour l’éliminer, oubliant pour un moment qu’elle était aussi immortelle que lui et la Gourmandise. Mais qu’importait? À présent, seulement comptait qu’ils ne devaient pas la laisser échapper, elle qui avait choisit de tourner le dos à mère, et qu’ils devraient ramener à tout prix, si ils ne voulaient subir les foudres de cette dernière.

_________________


---


¦--¦¦--¦

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le volte-face de Xelha   Lun 29 Sep - 0:10

Xelha avait échappé de justesse à l’attaque de Gluttony. La céramique du sol était craquelé, dut au coup dur qu’elle avait reçu. Xelha semblait irrité. Elle saignait légèrement de la bouche mais pour ne pas le faire remarquer, elle se l’essuya du revers de la main. Elle redressa son dos et avec sa télépathie, ramena le pieu vers elle. Elle prie dans ses mains et commença à l’étudier.

"Gluttony... penses-tu réellement que je sois une traîtresse? Réfléchis bien... est-ce vraiment moi la traîtresse dans l'histoire?"

(Euh… oui?) Gluttony le savait pas vraiment. En fait, elle avait rien fait de mal. Peut-être qu’elle faisait seulement se changer les idées. Si elle était vraiment une traîtresse, elle aurait un but. Il fallait en être sûr. Glutto se mit en garde. Xelha le regarda. Elle le regarda malicieusement.

"Tu sais mon gros, le cercle vicieux du combat risque de durer une éternité entre nous... crois-tu réussir à tenir jusque là?"

La phrase de Xelha se promena dans sa tête et disparut.

J’ai rien compris mais tu vas perdre.

Un sourire sadique apparut sur les lèvres de Xelha. Elle fit voler le pieu et le mit derrière elle. Alors, elle courut vers le gros, suivit de son pieu, et elle donna un coup dans l’estomac de la gourmandise, qui ne fit que s’enfoncer. Le pieu vola ensuite vers le visage de Glutto et s’installa entre les deux yeux. Xelha fit quelques bonds pour s’éloigner de Gluttony. Furieux, il enleva le pieu logé dans son fronts et le mangea pour ne plus être ennuyer pas l’objet piquants. Xelha le regardait fixement, obstiné de le mettre hors d’état de la suivre, même si les homonculus sont immortel. Après avoir avalé sa collation, il fixa son regard dans les yeux de Xelha. Tout d’un coup il sentit un présence, autre que Xelha. Et comme si on avais lu dans ses penser, Wrath sortit de derrière Xelha. Il approchait lentement de Xelha sans faire aucun bruit. À quelque pas d’elle, il s’arrêta.

« Tout sera fini plus vite que tu l’imagines. »

Xelha sembla surprise, mais ce n’était pas la fin. Wrath sauta en l’air et frappa avec ses pieds le centre du dos de Xelha, la faisant tomber à plat ventre. Ensuite, il prit la gorge de Xelha à deux mains et serra afin de l’étrangler. Gluttony regarda Wrath pendant un moment. Après de longues seconde, il réagis enfin et il approcha de Wrath. Xelha se tenait la gorge en essayant de se libéré mais ses efforts était vain. Gluttony se fiait à ses amis car il sont plus intelligents. Il en déduits que lui aussi avait compris que Xelha était une traîtresse. Il laissa Wrath avec Xelha tout en regardant si quelqu’un les observait.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le volte-face de Xelha   Mer 1 Oct - 13:28

Xelha réussit à toucher gluttony et elle recula aussitôt toute contente d'en faire voir de toute les couleurs à la Gourmandise. Seulement celui-ci avala son pieux ce qui la rendit désarmée face à son frère d'arme... elle fut soudainement mal à l'aise la situation ne lui plu pas du tout mais elle n'avait pas trop le choix maintenant, elle devait se battre.
Elle esquissa un sourire pour cacher son mal à l'aise et essayer de faire voir que tout va bien, seulement elle sentit une présence étrange qui la perturba.

Xelha n'eut le temps de se retourner qu'elle fut projeté brutalement en avant, elle atterrit par terre et complètement déboussolé. Quelqu'un l'attrapa par la gorge, elle n'eut même pas le temps de voir qui c'était, elle attrapa les mains de la personne l'entreignant si fort, elle n'arrivait plus à respirer... elle garda les yeux fermés longuement.
Lorsqu'elle réussit à en ouvrir un dans un énorme effort elle aperçut Wrath... l'homonculus de la colère les avait retrouvé, elle essaya de prononcer quelques mots mais rien ne pu sortir.

Elle sentit alors que ses paupières commençaient à lui peser et elle ne pu les garder longtemps ouvert... allait-elle mourir? Non c'était impossible elle ne pouvait pas mourir mais elle ne pouvait pas se débattre non plus... la situation devenait complexe et embarrassante devait-elle demander de l'aide à Greed?
Non ça allait attaquer son amour propre ce qui serait horrible pour elle, elle c'était fixer l'objectif de trouver Greed et c'était pour cette raison qu’elle ne devait pas se rendre là-bas maintenant.
Si les autres homonculus le trouvaient ça serait catastrophique pour elle et pour lui, les menant sans doute à leurs pertes.
Xelha réfléchit alors que Wrath serré de plus en plus fort rendant la respiration de l'Impitoyable impossible... elle ne savait plus quoi faire et elle n'avait pas réellement envie de résister en faites. C'était dur à comprendre même elle ne savait pas trop ce qui lui prenait d'un coup, ne voulait-elle plus trouver Greed? Vivre tranquille?
Des tas de questions lui traversèrent l'esprit. Wrath lui avait dit que ce serait finit rapidement... croyait-il réellement qu'il pouvait la tuer? Oui peut-être après tout elle est peut-être immortelle mais ça ne veut pas dire imbattable.

Elle ouvrit subitement les yeux et elle fit voler une autre caisse se trouvant non loin d'elle dans la direction de Wrath en espérant qu'il lâche prise, il était pire qu'une sangsue celui-là! Il du la lâcher sous le choc et elle en profita pour reculer à quelques mètres d'eux.
Elle n'avait plus le choix maintenant, elle allait devoir se battre contre lui, pourtant elle n'en avait guère envie... tout ce qu'elle voulait c'était être tranquille mais là ça risque d'être compliqué.
C'était sans doute la raison pour laquelle elle haïssait tant Dante en faite, oui, en se débarrassant d'elle elle sera enfin tranquille et les autres homonculus aussi... enfin elle ne se battait pas vraiment pour les autres mais plus pour elle quand même. Seulement personne ne comprend réellement ses motivations et personne ne la comprendra sauf peut-être Greed et ces sbires, était-ce réellement pour ça qu'elle voulait le rejoindre? Parce qu'il la comprendrait?
Même elle ne se comprenait plus, elle se posait vraiment trop de question sans doute son coter calculateur qui recommence à faire surface quoi qu'il n'a jamais réellement disparue en faites.

Enfin bref, la préoccupation principale était ces deux frères d'armes pour l'instant, elle ne savait pas comment s'en débarrassé et maintenant qu'ils étaient deux ça risquait de se corsé un peu.
Elle rigola alors d'un air sarcastique mais on pouvait y sentir de la gêne et de l'embarras du à la situation actuelle des choses... c'est vrai qu'elle n'avait pas imaginé que ça prendrait une telle ampleur. Elle pensait qu'elle aurait pu quitter le manoir tranquillement mais les choses ont tournées différemment et c'est bien ce qui l'embête maintenant.


"Wrath, Gluttony... je crois que je dois vous tirez ma révérence. Je vous avez sous-estimé et ça m'aura coûté assez cher mais ne vous inquiétez pas on se reverra et je serais en mesure de vous battre la prochaine fois!"

Elle fit alors une jolie révérence et elle s'échappa aussitôt... ça faisait pas trop lâche ça, enfin elle n'avait pas trop le choix maintenant.
Elle passa de rue en rue en essayant de les semer le mieux qu'elle pouvait afin de pouvoir aller au devil's nest tranquille enfin c'est ce qu'elle espérait avec ses deux là ont n'était sur de rien!
Après être sûr qu'elle les avait semé elle se précipita vers le devil's nest afin d'aller voir Greed, lui demandait de l'aide aller la rendre très mal à l'aise et ça allait attaquer son orgueil mais elle n'avait plus le choix.
S'il refusait, elle se retrouverait sans doute enfermée comme lui!
Revenir en haut Aller en bas
Wrath
La Colère Incarnée
Modo PNJ/Event

avatar

Féminin
Vierge Coq
Messages : 174
Age : 24
Rang dans le RP : Homonculus de la Colère

Feuille de personnage
Points:
64/75  (64/75)
Niveau:
15/20  (15/20)

Pouvoir: Contrôle de l'Alchimie, dû à la jambe et au bras d'Edward Elric.

MessageSujet: Re: Le volte-face de Xelha   Dim 5 Oct - 22:25

    Est-on sensé ressentir du plaisir à arracher la vie d’un autre? Il l’avait si souvent entendu dire; par Envy, par Dante. À ce qu’il avait entendu, il s’était fait à l’idée que tuer devait être quelque chose d’agréable. Pourtant, alors que ses ongles continuaient de s’enfoncer dans la chair de l’impitoyable, ses paumes écrasant rageusement sa gorge pour empêcher l’air d’y passer, il ne parvenait à ressentir autre chose qu’un profond dégoût, dégoût envers les yeux effrayés que Xelha roulait, entre le geste qu’elle le forçait à commettre en quittant injustement ses frères d’arme et, surtout, dégoût envers cette peur immense inspirée de la seule et même source, et qui le forçait a commettre un acte qui le rebutait.

    Au fond, il avait bien apprécié Xelha, pour le peu de temps qu’il l’avait connue. Pas tout particulièrement; ses premières impression avaient été plutôt mauvaises, et le passage du livre qu’elle leur avait lu l’avait effrayé. Mais outre ces détails, elle s’était montrée gentille.. Alors que ses pensées passaient en coup de vent dans son esprit, l’Homonculus desserra quelque peu sa prise, sans même le réaliser, laissant ainsi à son adversaire la chance qu’elle devait guetter. Et alors même qu’elle réalisait son erreur et s’apprêtait à rectifier le tir, l’Incarnation de la Colère fut brusquement projeté plus loin, la caisse qui venait de le percuter le délogeant vite fait.

    Elle le frappa de côté, à l’épaule et à la tête, entraînant le reste du corps avec elle et allant terminer sa course contre le mur de la ruelle. Ainsi, en plus d’avoir lâcher sa proie, Wrath se retrouva sauvagement éclaté contre la pierre, glissant lentement le long de cette dernière jusqu’à se retrouver étendu au sol, des planches fracturées constituant son ‘‘perchoir’’.

    Surpris par la violence du choc, le jeune Homonculus garda un instant les paupières serrées. De douloureuses pulsions entre ses tempes lui donnaient l’impression atroce que son cerveau prenait de l’ampleur, tentant de forcer les parois crâniennes. Un râle passa ses lèvres, s’élevant dans l’ambiance silencieuse qui avait suivit la contre-attaque de l’Impitoyable. Loin d’être en état de penser, la Colère attendit que la douleur s’amoindrisse, son corps ayant de lui-même commencé à refermer les blessures les plus graves, ressoudant les os, joignant muscles et tendons sectionnés. Le tout n’imposant aucun soulagement immédiat, mais au contraire, une douleur encore plus aigue.

    "Wrath, Gluttony... je crois que je dois vous tirez ma révérence. Je vous avez sous-estimé et ça m'aura coûté assez cher mais ne vous inquiétez pas on se reverra et je serais en mesure de vous battre la prochaine fois!"

    De ces mots, le colérique ne retenu presque rien, encore trop sous le choc. Le bois solidement cloué avait frappé à sa nuque, lui faisant tourner horriblement la tête. Et si la plupart de ses blessures étaient à présent refermées, la douleur à ses temps et l’impression que le monde tournait autour de lui n’étaient nullement disparus. Pire, à chaque mouvement trop prononcé qu’il faisait, il lui semblait que le tout empirait, revenant plus fort, et accompagné d’une vague de nausée.
    Il avait toutefois consenti à ouvrir les yeux, malgré les points lumineux qui dansaient à présent devant lui, le narguant grossièrement. Ainsi vit-il l’Impitoyable leur tourner le dos pour s’enfuir, visiblement non envieuse de continuer à lutter contre eux. Aussitôt, Wrath déplia les coudes, tentant d’adopter une position accroupie, puis assise. Mal s’en fut, il retomba en gémissant au sol, sa tête donnant l’impression qu’elle allait exploser.

    Un instant, les larmes montèrent à ses yeux, embrouillant sa vue et réduisant la silhouette lointaine de Xelha à une forme floue et indistincte. À côté de lui, un mouvement distrait de Gluttonny le fit sursauter, et il tourna la tête vers la Gourmandise.

    «Qu’est-ce que… t’attend? SUIS-LA!!»

    Lui lança-t-il, soudain paniqué à l’idée seule qu’ils pourraient perdre l’Impitoyable de nouveau. Sans attendre de le voir détaller, l’incarnation de la Colère rassembla ses genoux sous lui, progressant à coup de gestes lents et calculés, se relevant centimètre par centimètre en tentant de gagner en assurance, sur ses jambes toutes tremblantes.

    Peu à peu, le tournis le quittait, et dans le même sens, il se faisait de plus en plus stable sur ses jambes. Aussi commença-t-il à se traîner dans la ruelle, suivant les empruntes qu’avait laissé Xelha derrière elle, non sans peine. Maladroit sur ses pieds, il lui arrivait régulièrement de trébucher bêtement, mais chaque minute passée signait un peu plus d’assurance. Son horrible mal de tête n’était plus qu’un souvenir, et demeurait à présent une simple douleur, acceptable et qu’il ne remarquait plus qu’à peine.

_________________


---


¦--¦¦--¦

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le volte-face de Xelha   Jeu 9 Oct - 2:36

Gluttony surveillait l’avenue. Les gens se promenait en grand nombre, pour être les premier a acheté les nouveautés. Chaque personne s’occupait d’elle même, sans même s’excuser si elle poussait quelqu’un. La vie était si triste dans ce marcher. Mais les bon fruits frais du jour semblait plus délicieux que jamais. Eh bien, oui. Même si quelqu’un se fait étrangler derrière lui, il va quand même regarder les produits du marché. Il salivait lorsqu’il entendu quelque chose se fracasser sur le sol. Il se retourna pour savoir ce qui c’était passé. Il vu Wrath par terre. Il semblait mal au point. Il vu aussi Xelha qui se tenait à genou en se frottant le cou. Des éclats de bois était répandu partout sur le sol. Il Pensa un peu et reconstitua la suite des évènements. Lorsqu’il finit sa réflexion, Xelha était debout et Wrath se frottait la tête sur ses genoux. Pitiless se redressa et elle regarda Gluttony puis Wrath.

"Wrath, Gluttony... je crois que je dois vous tirez ma révérence. Je vous avez sous-estimé et ça m'aura coûté assez cher mais ne vous inquiétez pas on se reverra et je serais en mesure de vous battre la prochaine fois!"

C’est ce que Xelha dit. En gros, on est trop fort pour elle^^. Elle fit demi-tour et s’enfuit et la sur ce point Gluttony n’avait aucune idée de comment il devait agir. Alors, il eu une idée. Il s’approcha de Wrath pour lui demander de l’aide.

«Qu’est-ce que… t’attend? SUIS-LA!!»

Le cri que poussa la colère effraya Gluttony. C’était comme si cela faisait des années qu’il la cherchait.

Ou…Oui!

Il courut en empruntant le même chemin que Xelha. Elle devait déjà être loin. Il renifla l’air pour trouver son odeur. Il l’a repéra à quelques dizaines de mètre plus loin. Il sauta sur un toit de maison peu élevé, provoquant une légère secousse. Il sauta d’immeuble en immeuble tout en reniflant de temps en temps l’air pour s’assurer de la position de la traîtresse. A chaque fois qu’il passait au-dessus d’un quartier, les gens criait, effrayer de voir un gros monsieur suicidaire sauté sur les toits de la ville. Lorsqu’il la rattrapa, il ne vu pas l’impitoyable. Il descendu dans la ruelle et regarda les alentours. Il vu une affiche et une porte. Sur l’affiche était écrit Devil nest (et il sait lire!). Il entra donc dans le bâtiments sans savoir ce qui allait lui arriver.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le volte-face de Xelha   Dim 12 Oct - 17:11

Xelha> Raaa toujours de bons posts, assez long, bien construit, bon il y a des fautes par-ci par-la mais on en fait tous. Il y a assez de posts dans ce topic, un autre bon point. Une bonne mise en forme meme si tu reviens beaucoup à la ligne, ça rend peu fluide mais c'est que la forme
Dans le fond ça va bien donc 7/10

Wrath> Ba aussi de bons posts, bien en longueur, qui varie malgré cela a la longueur de tes posts. Des fautes de conjugaisons ou d'orthographe qui peuvent etre éviter ( genre c'est je retins pas je retenu). Une forme qui est suffisante 7/10

Gluttony> Ah je suis content, tu t'es amélioré de magnière significative, c'est vraiment plaisant. Donc tu as des posts de meilleur longueur, une construction plus cohérente qu'avant. Quelques fautes par-ci par-la. Dommage que tu n'aies aps un peu plus développé
5/10

Pour tous, vous auriez peut pu développer les dialogues
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le volte-face de Xelha   

Revenir en haut Aller en bas
 
Le volte-face de Xelha
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Braquage et Volte-face (Ace of Spades)
» Volte-Face w/Kuzali
» A quand le reveil citoyen face a l'insecurite ?
» G20, des mesures adoptées pour faire face à la crise
» Maryse Narcisse aura sauvé la face , faute de sauver Fanmi Lavalas

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
FMA-World :: Amestris - South Area :: Le Sud, plaines et canyons ensoleillés :: Dublith-
Sauter vers: