AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Kratos Aurion Vs Wrath

Aller en bas 
AuteurMessage
Wrath
La Colère Incarnée
Modo PNJ/Event

avatar

Féminin
Vierge Coq
Messages : 174
Age : 25
Rang dans le RP : Homonculus de la Colère

Feuille de personnage
Points:
64/75  (64/75)
Niveau:
15/20  (15/20)

Pouvoir: Contrôle de l'Alchimie, dû à la jambe et au bras d'Edward Elric.

MessageSujet: Kratos Aurion Vs Wrath   Dim 19 Oct - 18:34

    C’était de ces nuits où le temps semble s’être entièrement figé. Haute, fière, la lune ne prenait aucun nuage pour entrave, resplendissante de sa belle couleur argentée, ses faibles rayons teignant d’une lueur fantastique le monde endormi. Le silence semblait, à première vue, peser partout où des yeux inconnus auraient l’idée de se perdre. Dans les rues de Dublith, pas un bruit, pas une voix. Les bonnes gens étaient revenues au confort de leurs demeures, les ruinés, solitaires et égarés, même transis par le froid, dormaient presque paisiblement, à l’abris des grands vents.

    Toutefois, à l’extérieur de la ville, l’ambiance était toute autre. Rien de grossier, rien de dérangeant. Seulement le hululement amical de hiboux, le froissement des plumes qui se frottaient l’une contre l’autre. Un bruit que l’oreille n’aurait certainement pas perçu. Accompagné des pas précipités de quelconque créature alertée, ainsi que le reniflement d’un jeune blaireau en chasse et, peut-être bien, le martèlement des sabots d’un cerf, alerté par l’odeur à priori humaine qui venait s’incruster dans ce paisible monde si loin de l’état civilisé. Si loin, et pourtant juste à côté.

    C’était à peine si la forêt longeait Dublith, et pourtant, l’Incarnation de la Colère n’y croyait qu’à peine, bien qu’elle venait tout juste de quitter les désertiques ruelles de la ville pour s’enfoncer dans l’épaisse végétation. Aussitôt, une volupté de bruits lui avait sautée aux tympans, l’alertant d’abord, le rendant méfiant. L’Homoncule avait laissé courir son regard le long des troncs d’arbre, guettant le moindre mouvement, mais c’était bien vite résigné à comprendre qu’à guetter chaque mouvement, il ne ferait que perdre son temps. Ce monde sauvage n’était que trop plein de vie. Mais il s’habitua bien vite, et ses pas, plutôt que de déteindre, devinrent bientôt part de l’ambiance.

    Wrath finit par cesser d’avancer, prenant place par terre, les jambes étendues devant lui, son dos appuyé contre le tronc rugueux d’un arbre. Baillant sans retenue, il entoura ses épaules de ses bras, comme pour se protéger d’un froid qu’il ne sentait qu’à peine. Chacune de ses respirations s’accompagnait d’un délicat nuage vaporeux, s’échappant d’entre ses lèvres entrouvertes, et vite effacé par la délicate brise nocturne.

    L’Homoncule avait quitté Dublith en hâte, tout de suite après la rencontre avec l’Impitoyable. Les souvenirs de sa soirée lui revenaient en tête; son rapide combat avec elle, sa fuite, et aussi de souvenirs beaucoup plus lointains : la première fois qu’il avait vue Xelha, l’homme qu’elle avait tuer cette nuit-là. Sur le coup, ça n’avait même pas marqué la Colère, suivit par la mort depuis sa renaissance. Les autres n’étaient-ils pas de vraies machines à tuer? C’était une chose tout à fait naturelle, à ses yeux. Mais à présent, la scène lui revenait à l’esprit; les bruits étouffés d’une respiration cherchant à rattraper son dernier souffle, les flaques écarlates qui couvraient le sol, le corps blanc qu’ils avaient cachés dans l’armoire.

    Un frisson l’agita, et ses yeux se fermèrent alors qu’il poussait un soupir, repensant à tout cela, tentant vainement de faire disparaître son malaise. Puis, brusquement, il releva la tête, de nouveaux bruits de pas lui étant parvenus. L’Homoncule plissa le nez, humant l’air avec attention en tentant de repérer une odeur, cherchant à voir si il s’agissait de Gluttonny, qui le rejoignait.


    [Désolé d'l'attente ET de la longueur, mais j'ai pas eu beaucoup de temps à moi, c'weekend.]

_________________


---


¦--¦¦--¦

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Kratos Aurion Vs Wrath   Lun 27 Oct - 1:10

C'était une nuit merveilleuse que celle ci, la lune brillait, elle en était resplendissante, et pourtant, il manquait quelque chose, Kratos se demandait bien ce qui pouvait manquer à une telle soirée. Se remémorant le cours de sa journée, il parti à la recherche de ce qu'il manquait à une telle soirée

[FLASHBACK ON]

Le réveil du major sonnait, il était six heures déjà et Kratos n'arrivait pas à ouvrir les yeux, sa tête le faisait souffrir le martyr. C'était ça de faire la fête en ville jusqu'à quatre heures du matin. Il plaça sa main sur l'oreiller à coté du sien comme pour chercher une quelconque partenaire mais personne n'était là. Dommage pour lui >.> il se leva posant un pied par terre, mais l'autre glissa sur le parquet, premier événement de la journée, notre major venait de tomber de son lit, s'écrasant gentiment le nez par terre, au moins il était réveillé à présent .

"journée de mer*e qui commence, bon allez un bon petit café je dois pas arrivé en retard pas encore"

Marchant jusqu'à la cuisine, il déversa sans incidents du café dans sa tasse qui était toujours sortie, ce fut pour boire que qu'il y eu plus de difficultés, en effet après avoir mis trois fois la tasse dans son nez celui ci arriva enfin à trouver sa bouche et à avaler son café d'une traite. Il en profita pour filer dans sa petite salle de bain pour se regarder dans le miroir et se recoiffer. Un officier se doit d'être toujours présentable. Akiba lui, attendait calmement sur la table mangeant je ne sais quoi, certainement ce qu'il avait chassé cette nuit, une fois ce petit manège terminé, il descendit paisiblement les marches pour arriver dans les rues de Dublith le soleil brillait, trop pour les yeux de notre militaire qui marchait ou plutôt titubait dans les rues jusqu'au bureau.

S'installant à son bureau il n'y avait personne, quelle chance il allait pouvoir piquer un petit roupillon avant l'arrivée des autres. Un plan parfait héhé il enfin pas tant que ça. Notre major dut dormir un peu trop....

"Major réveillez vous, Major il est 16h00"

Ouvrant les yeux il vit que tous les autres étaient là en train de sourire, il semblerait qu'il l'aient laissé dormir jusque là mais bon le major n'était vraiment pas un exemple à suivre ces temps ci. L'estomac du major criant famine celui ci se leva, ce fut incroyable ils avaient tout prévu, des nouilles l'attendaient elles étaient encore chaudes.
C'était finalement une bonne journée, et elle en fut d'autant bien qu'elle se finit sans le moindre incident, mais n'ayant rien fait de sa journée il se devait de rattraper ce manque dans la soirée ce qu'il fit sans rechigner bien que cela le fit sortir beaucoup plus tard que ce qu'il avait prévu.

[FLASHBACK OFF]

Kratos venait de comprendre ce qui lui manquait était une simple ballade avec son aigle, histoire de se détendre, de passer une bonne soirée. Il choisit de courir, aussi loin que ses jambes pouvaient le porter, il courut, à en perdre haleine, se sentir libre de nouveau, loin des devoirs ,des ordres.
Il arriva sans même s'en rendre compte devant un enfant adossé à un arbre, la curiosité de Kratos piquée à vif, il alla lui adressé la parole

"petit tu ne devrais pas rentrer à cette heure ci ?"


En tant que bon militaire, il remarqua des cicatrices sur le corps du jeune homme, quand un coup de vent vint faire bouger les cheveux de Kratos, il faisait vraiment penser à un mannequin dans cette position, son aigle posé sur son épaule fixait l'homonculus comme si lui, contrairement à son maitre, savait qui était cet enfant.
Revenir en haut Aller en bas
Wrath
La Colère Incarnée
Modo PNJ/Event

avatar

Féminin
Vierge Coq
Messages : 174
Age : 25
Rang dans le RP : Homonculus de la Colère

Feuille de personnage
Points:
64/75  (64/75)
Niveau:
15/20  (15/20)

Pouvoir: Contrôle de l'Alchimie, dû à la jambe et au bras d'Edward Elric.

MessageSujet: Re: Kratos Aurion Vs Wrath   Sam 1 Nov - 18:11

    Il n’était plus question de doute, à présent. Aussi clairement qu’il avait entendu, plus tôt, les hululements d’un rapace rassasié, il les percevait maintenant, rapides et réguliers, des bruits de pas précipités. Visiblement, l’individu courait, les bruits sourds étant bien trop rapprochés pour qu’il en soit autrement. De plus, des halètements réguliers lui parvenaient à présent, indiquant que son compagnon nocturne se faisait proche. D’instinct, l’Homoncule quitta sa position assise pour s’accroupir, tenant sur la pointe de ses pieds, et maintenant son équilibre d’une main appuyée au sol, poing fermé. Alors que la silhouette inconnue se profilait devant lui, il lui devenait impossible de foncer se cacher sans être trahi par le moindre de ses mouvements alors, à défaut, il préféra se tapir dans une position qui lui permettrait une fuite plus aisée.

    Non seulement ça, mais aussi, peut-être, la possibilité de s’enfouir dans l’ombre et de se faire oublier. Car après tout, l’homme qui s’approchait en courant avait de grandes chances de passer son chemin sans le voir, enfant de petite taille, camouflé dans l’ombre par la noirceur de ses cheveux et de ses habits. Seuls ses bras et ses jambes nues venaient faire tache à sa sombre silhouette, l’éclat argenté de la lune faisant plus que jamais ressortir la pâleur caractérielle de sa peau. Mais encore là restait-il une chance que l’inconnu ne regarde pas…

    Wrath n’eut toutefois pas cette chance, car à peine s’était-il engagé à côté de lui que l’homme se figeait. Immobile, a à peine un mètre de lui, l’Homoncule plia légèrement les genoux, se rapprochant du sol en levant ses étranges yeux aux reflets violets vers l’étranger, le toisant avec une méfiance non couverte. Chose curieuse, le militaire –car ainsi était-il vêtu- ne le regardait pas. Il ne semblait même pas l’avoir remarquer, en fait. À tel point qu’un instant, l’incarnation de la Colère se demanda si il ne s’était pas arrêté que pour reprendre son souffle.

    Soudain, l’air siffla juste au dessus de sa tête, tout proche. L’Homoncule y reconnu le bruyant vol des oiseaux diurnes, mais, pris de surprise et n’ayant pas le temps d’analyser, se projeta brusquement vers l’arrière, perdant de ce fait son précaire équilibre, qu’il ne parvint à récupérer que de justesse, en enfonçant ses ongles d’une main dans l’écorce de l’arbre. Son brusque écart n’ayant toutefois pas eu la vertu d’être silencieux, Wrath tourna de nouveau le visage vers Kratos, croisant cette fois son regard. Là, au moins, il n’avait plus à douter : on l’avait repéré.

    Citation :
    "Petit, tu ne devrais pas rentrer à cette heure ci ?"

    Ses lèvres se révulsèrent en une grotesque grimace alors que les yeux si particuliers de l’enfant se posaient sur l’oiseau de proie qui venait de se percher sur l’épaule de l’humain; le fautif de son sursaut précédent. Ah, si ça se trouvait, sans cet oiseau, l’inconnu ne l’aurait même pas aperçu et lui n’aurait pas eu à s’embarrasser de vulgaires mensonges pour s’en débarrasser. Car il avait fini par réaliser que les hommes, mâles comme femelles, répugnaient de laisser à eux-mêmes les membres les plus jeunes de leur espèce. Si Kratos faisait parti de ces spécimens dotés de ‘‘l’instinct maternel’’, Wrath n’était pas prêt de se sauver…

    Se souvenait subtilement que l’homme venait de lui poser une question, l’Homoncule fit disparaître toute expression traître et se laissa retomber dans une position assise, les mains jointes sur le sol, les jambes étendues. Que répondre à cela? Qu’il s’était perdu? Non, il risquait de se faire ramener à Dublith, et comme il n’y avait pas de vrais parents, ne se verrait confier à personne. Il devrait donc s’échapper par la force. Hors de question. Dans ce cas-ci, la meilleure solution était probablement de dire la vérité. En partie, tous du moins.

    « J’attend un ami. »

    Dans la mesure ou l’on considérait Gluttonny comme l’un de ses amis, et qu’il l’attendait bel et bien pour rentrer au manoir, le tout ne pouvait pas passer pour un mensonge. Il suffisait à présent de compter sur la bêtise humaine pour tout faire avaler à se militaire gêneur. À nouveau, Wrath posa les yeux sur le rapace, qui le fixait avec une appréhension qui ne laissait pas de place au doute.

    Le gosse ne s’en surprit pas, toutefois. Les animaux avaient toujours semblés le distingues du lot plus facilement que les hommes. Si, pour la plupart, ça ne changeait rien, l’incarnation de la Colère avait toutefois fini par comprendre que les animaux qui avaient tendance à vivre avec les hommes ne le portait pas dans leur cœur. Par exemple, il lui était déjà arrivé de voir un chien de bonne famille fuir devant lui, alors que les chiens errants venaient volontiers s’allonger sur ses genoux. Mine de rien, l’Homoncule adressa au volatile un regard mauvais, avant de reporter son attention sur Kratos.

_________________


---


¦--¦¦--¦

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Kratos Aurion Vs Wrath   Mar 11 Nov - 18:45

Le regard de Kratos s'était déjà perdu dans cette infinité merveilleuse qu'est le ciel étoilé, combien d'étoiles y avait il? Quelle question stupide, il le savait pourtant que les étoiles n'étaient que des masses d'hydrogène en fusion mais cela n'enlevait en rien la beauté de ce spectacle. Un ciel si dégagé, si pur. Une envie d'écrire pris notre major, mais tout ceci s'en alla quand le petit garçon en face de lui lui répondit, il semblait vouloir se débarrasser de Kratos.

Qu'avait donc cet enfant, quelle était cette sensation étrange que notre Major avait quand il entrait en contact avec lui? Il n'en avait aucune idée, et ce malgré qu'il chercha au plus profond de lui même mais rien .... Il observait pourtant avec attention cet enfant, il n'était pas banal. Mais qu'avait il de si particulier, qu'avait remarqué Akiba? En tout cas l'animal n'avait pas cherché à croiser le regard de l'enfant, comme s'il eut été maudit .

Kratos leva les yeux aux ciels comme si la réponse s'y trouva. La lune était vraiment merveilleuse ce soir là. Les étoiles, les admirer, voilà une bonne chose à faire. Y avait il un meilleur moyen de s'évader? C'est avec un regard rêveur que Kratos baissa les yeux sur l'homonculus. Celui en profita pour répondre à la question du Major .

"J'attends un ami"

En voilà une réponse des plus banales, mais alors pourquoi Kratos doutait ? peut être parce qu'il faisait nuit, ou simplement parce que demain les jeunes enfants avaient école, ou bien même parce que cette enfant se cachait! En tout cas cette réponse n'inspira pas vraiment le Major, celui ci regarda l'enfant, son regard calme était confronté à celui de l'enfant qui semblait quand à lui, plein de haine, de violence. Ce n'était pas le regard d'un enfant qu'il avait en face de lui. Qui était il vraiment? Kratos avait l'intention de le savoir et pour ce rien de tel que de rester avec lui tel la tache de cambouis sur le smoking blanc x'D .

"A cette heure ci? c'est dangereux..... je vais rester avec toi pour éviter que tu aies des ennuis, comment t'appelle tu mon garçon ?"

C'est bien décidé à rester que Kratos posa cette question. Bougeant doucement ses jambes doucement, il alla s'installer dans l'herbe près du jeune garçon. L'herbe était fraiche, douce et fraiche. Il en profita pour prendre Akiba dans ses bras, et commença à le caresser doucement. Une étrange sensation vint le frappé, mais cette fois il savait ce que c'était....un danger, s'il restait là il allait courir un grand danger. Mais cela ne l'inquiétait pas, après tout le danger était présent à chaque coin de rue.

Il ne regardait pas l'enfant, mais le ciel. Cette étendue de points blancs, elle était plus belle que jamais. L'infinie, une notion que Kratos n'arrivait pas à imaginer. L'univers, qu'était il vraiment? Kratos n'était pas vraiment un grand scientifique mais il avait beaucoup étudié, les sciences, l'alchimie tout ce qui lui tombait sous la main. Mais le voilà qui abandonnait petit à petit mentalement le garçon à coté de lui.

Mais qu'allait il bien pouvoir se passer ici? Un homonculus, un homme. Cet enfant qui représentait la colère et ce militaire qui contre toute attente était pacifiste. Franchement cette nuit là, à cet endroit là on nageait en plein délire mais personne ne pouvait deviner ce qui allait se passer ....


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Kratos Aurion Vs Wrath   

Revenir en haut Aller en bas
 
Kratos Aurion Vs Wrath
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» F.T. de Tiger D. Wrath
» Pétition pour que Kratos reste en vie!!!
» Kratos Orion
» ./ Chaos
» Quizz de Warhammer 40k

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
FMA-World :: HRP :: Combats HRP-
Sauter vers: