AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Bienvenue en Enfer... ou pas. #Pv Roméo#

Aller en bas 
AuteurMessage
Yuyu
Colonel
Membre
avatar

Masculin
Balance Cheval
Messages : 91
Age : 28
Rang dans le RP : Larbin de Mercade
Rang spécial Hrp : Nain Bleu

Feuille de personnage
Points:
24/75  (24/75)
Niveau:
13/20  (13/20)

Pouvoir: # Alchimie avec cercles tatoués basée sur les ondes de choc ~ Roi de la Capoeira °

MessageSujet: Bienvenue en Enfer... ou pas. #Pv Roméo#   Jeu 19 Mar - 13:52

Pourquoi changer ses mauvaises habitudes ? Enfin... comment les changer plutôt... ça ne se change pas comme on change de chemise. Vous l'avez compris : la mauvaise habitude de Yuki la plus connue était de se perdre où qu'il aille, il est évident que ce soir-là ne faisait pas office d'exception. Mais le fait de se perdre dans Central avait fait que, par un mystérieux hasard, Yuki avait rencontré une vieille connaissance qu'il n'aurait pas cru revoir un jour. À vrai dire, ça ne lui aurait pas déplu de ne pas le croiser à nouveau. Vraisemblablement, Azai le haïssait, et ce n'était pas réciproque dans la mesure où Yuki avait gagné en maturité et qu'il n'avait plus vraiment de raison d'avoir une dent contre lui... mais il était préférable de le mettre derrière les barreaux le plus rapidement possible, car peu importe la situation, c'était désormais un criminel, et un criminel, si ça ne va pas en Enfer, ça va forcément à l'endroit qui s'en rapproche le plus. Que dire sur cet endroit... il était d'un luxe sans pareil, quand le Diable qui y régnait n'y était pas... je veux bien sûr parler de la Grande et Sublime Générale Cortez (ça me fait mal de dire ça.. x.x). Bref, en somme, Azai et les autres petits rigolos qui l'avaient accompagné pendant le braquage n'étaient, pour Yuki, que des bisounours qui jouaient à la marelle. Il faut croire que la supériorité naturelle de Mercedes déteignait légèrement sur lui.

C'était de loin l'heure de rentrer au bercail, mais comme Yuki s'était paumé comme à son habitude (il ne peut décidément pas obvier à ça) il s'arrêta sur un banc, posa ses trois boîtes précédemment achetées pour Mercedes au sol, juste à côté du banc. Il avait beau considérer Azai comme un simple déchet, l'explosif qu'il lui avait balancé à la gueule n'avait pas été sans effet, bien que ce soit de manière indirecte. Après que le bâtiment ait explosé, Yuki était retombé au sol et même s'il avait évité les énormes débris qui tombaient, il avait tout de même reçu un plus petit débris sur la tête, et ça se voyait au vu de la goutte de sang qui coula à côté de son oeil droit. En fait, il ne s'était même pas défendu durant cette petite péripétie... et c'est qui qui allait encore se foutre de sa tronche hein ? Alala... c'est pas de sa faute si arrêter un braqueur de banque n'était pas sa mission. Il s'était un peu laissé aller, mais bon, vous croyez que ça l'amuse de se taper la sale besogne ? Alors si en plus il doit s'emmerder à donner une fessée aux sales morveux qui organisent un braquage en papier mâché... faut pas lui démouler un cake quand il est de mauvais poil >.<

Pour couronner le tout, sa montre d'alchimiste d'état s'était cassée et ressemblait plus à présent à une coquille de noix défoncée par le dernier des abruti ne sachant pas se servir correctement d'un casse noix, et qui aurait eut la bonne idée de se servir d'une scie circulaire à la place. Bref, elle était dans un sale état. Et Yuki n'était pas vraiment fait pour réparer ce genre de babiole, bien qu'il soit très calé dans le domaine de l'alchimie. En gros, il sait fait des trucs énormes comme de l'alchimie atomique, mais quand il s'agit de réparer une malheureuse montre en argent... y a plus personne... il sortit un briquet de sa poche, et alluma une flammèche qu'il mit sur sa montre pour faire fondre le dessus et le raccommoder comme il pouvait. Plus il en faisait, moins ça ressemblait à une montre. Une brindille entre les dents, les sourcils froncés et une veine battante sur sa tempe, il s'énerva sur son briquet et le cassa en le serrant dans sa main. Le gros clochard qui était assis juste à côté de lui sur le banc le regarda avec un air agressif, il avait déjà sorti une cigarette et était prêt à lui demander du feu mais apparemment Yuki n'était pas de cet avis. L'homme posa brutalement sa main sur l'épaule de celui qui venait de lui éclater sous le nez son dernier espoir, et il commença à faire craquer son poing, prêt à refaire une chirurgie faciale à Yuki. Ce dernier dégagea son épaule et cracha par terre, pour ensuite fixer le gros balourd qui le défiait du regard. Alala, encore un boloss qui croit qu'il peut gagner contre lui à la baston de regard... ça commença à s'éterniser, aucun des deux ne flanchait. Alors le clochard donna un coup de poing dans la mâchoire de Yuki, qui fut prit au dépourvu.


« DU FEEEEUUUUUU !!! 'Spèce de connard de sale morveux !! J'vais te démonter la gueule !!
- Nan mais si t'arrives pas à faire du feu comme les bouseux en peau de bête dans leur caverne alors qu'y a foule de moyen d'le faire, ben moi j'y peux rien !! »


Il lui rendit son coup de poing en puissance dix, le vieux con riposta, et ainsi de suite. Yuki attirait souvent la colère et la violence des gens comme des aimants, c'est vraiment pas cool tout ça... et puis qu'est-ce qu'il a fait pour mériter ça hein ?! Je sais qu'il a une tronche de salopard, vicieux, sadique, manipulateur et tout ce qui va avec, mais bonjour les préjugés ! Roh mais faut pas exagérer quoi... après avoir remit ce crétin de gros balourd à sa modeste place de... clochard, Yuki reprit son chemin. Il commençait à se faire tard, ça faisait plus de trois heures qu'il était parti du QG, alors que normalement, pour aller chercher des boîtes de capsules de Nespresso, il faut dix minutes grand maximum. C'est vrai que sa rencontre avec son pseudo frère, qu'il ne considérait pas comme tel en passant, l'avait un peu retardé, mais ça ne lui avait pas prit trois heures non plus. C'est juste qu'il tournait en rond à n'en plus finir, comme toujours. Mais on ne se refait pas. Il faisait déjà nuit en plus... tsss ~ c'est vraiment son jour de chance. Il les enchaînait vraiment ce soir. Et c'était d'autant plus difficile de se repérer en pleine nuit... surtout avec pour seule lumière celle des lampadaires qui n'éclairaient rien du tout finalement. C'est tellement frivole de mettre des trucs qui servent à rien dans les rues. Autant s'appeler Charlotte aux fraises et diriger le gang des trottinettes roses, c'était déjà plus utile.

Sur les nerfs. Yuki était sur les nerfs, mais vraiment à la limite du pétage de plombs. Il continuait de marcher en se tenant droit, ses boîtes qui commençaient à lui taper sur le système bien calées sous son bras. Il passa sa main libre dans ses cheveux pour les remettre en place et laissa échapper un bâillement, las de tout ça. C'est bien beau de collectionner les conneries, mais y a des limites. En plus maintenant, il avait un oeil au beurre noir, trop la classe quoi <3 il allait avoir une belle allure une fois rentré au QG... les cheveux ébouriffés, l'oeil au beurre noir, les bras en sang (bien que ses manches les cache), des gouttes de sang qui coulaient à côté de son oeil droit, et le meilleur : la montre défoncée et toute déformée par la flammèche de son briquet. Comme ça, Yuki ressemblait à tout sauf à un Colonel. Lui était dans un sale état, mais heureusement, les boîtes étaient encore intactes. Elles n'avaient pas une seule égratinure. C'est ça quand on est forcé de tenir le rôle de chevalier servant de Mercedes. Mais bon, la bonne nouvelle, c'est que à tout hasard, Yuki leva la tête et vit... le QG de Central... ah, que de bonheur. Il en faut peu pour être heureux. Il n'avait plus qu'à ramener sa cargaison à Mercedes et lui faire son rapport pour le braquage, et ensuite il irait réparer les dégâts avec une bonne douche et deux ou trois pansements. Tout allait pour le mieux, cette fois-ci, son sens de l'orientation avait fait preuve de bonté (enfin, par rapport à d'habitude). Retrouver le QG en plus de trois heures... un petit pas pour l'humanité, un grand pas pour Yuki. Là, il pulvérisait son record qui était de cinq heures. Qu'il est doué ce Yuyu !! Ca mérite un susucre...

Une fois dans le bâtiment, il déambula dans les couloirs en suivant le parcours qu'il connaissait par coeur pour se rendre au bureau de Mercedes. Il ignorait les troisièmes classes qui le regardaient de travers ; comment se fait-il qu'on ait laissé entrer un clochard ici ? pensaient-ils. Mais ils n'osaient même pas réagir, et puis ils ne savaient tout simplement pas à qui ils avaient affaire. C'était certainement des p'tits nouveaux, pour ne pas connaître Yuki. La réputation de son médioce sens de l'orientation était grande, qui n'en avait jamais entendu parler ? Enfin, c'est vrai que là, Yuki était méreconnaissable... et puis si les autres ne réagissaient pas, c'est certainement à cause des regards noirs haineux qu'il lançait à tous ceux qui se permettaient de le regarder de travers. Autrement dit : Allez vous faire foutre bande de cornichons avec vos gueules d'ange qui m'énervent ! Alala, le sale caractère et l'agressivité naturelle de Yuki ont vraiment tout pour plaire ~

Une fois arrivé à l'étage où se trouvait le bureau de la grosse cochonne de blonde, Yuki s'arrêta devant la porte. Rentrer, pas rentrer, rentrer, pas rentrer... il y avait de quoi décortiquer une quinzaine de marguerites mutantes. En plus, il était fatigué, il avait pas envie de se faire gueuler dessus à cause de son retard... il ferma son poing et le leva pour toquer à la porte, mais il hésita. Il était en train d'hésiter à ouvrir la porte des enfers là... y avait de quoi méditer sur la question... le faire ou ne pas le faire ? Telle est la question. En tout cas, Yuki n'en avait pas la moindre envie. Mais avait-il eut seulement envie d'aller faire les courses de Mercedes ? Bon allez, un peu de courage mon vieux. Même le saut à l'élastique sans élastique c'est comme faire mumuse à la corde à sauter comparé à ça. Mais Yuyu, il pourrait surmonter... toutes les épreuves. Ou presque. Il toqua à la porte et l'ouvrit doucement, se glissant dans l'ouverture.


« ...Mercedeeeeees ? »

Quelle fut sa surprise quand il vit que ce n'était pas la blonde assise dans une position grotesque sur son bureau en train de se limer les ongles qui était là.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Bienvenue en Enfer... ou pas. #Pv Roméo#   Jeu 19 Mar - 18:03

Roméo D. Cortez … la terreur des Officiers ! Ce type, aussi lâche qu’hypocrite, était certainement reconnu comme étant la pire peste de l’armée, après sa cousine x_x Bien entendu, il ne lui arrivait pas à la cheville. En terme de méchanceté, mais aussi en terme de beauté. Sa cousine était bien plus renommée que lui. Lui n’était que « le cousin de Mercedes » avant d’être même le Général de Brigade Cortez. Cependant Le jeune homme acceptait tant bien que mal de vivre dans l’ombre de sa chère et tendre cousine. Pour le moment, cela ne le gênait que partiellement … C’est sûr, il aurait aimé être au même niveau que Mercade, mais ça ce n’était pas possible. Et il le savait bien … Il ne pouvait rivaliser avec sa cousine, modèle de perfection en tout point. ( nan j’en ai pas marre de m’envoyer des fleurs XD ) Véritable déesse du chaos, Mercedes inspirait crainte et terreur à son entourage. Elle n’avait qu’à claquer des doigts pour avoir ce qu’elle désirait. Roméo l’admirait profondément. Il aurait tellement voulu lui ressembler …

Son rêve était seulement et tout bonnement impossible. Son alchimie lui permettait certes d’avoir une forme féminine, mais il voyait déjà les limites de son pouvoir. Certaines parties de son corps subissaient un vieillissement accéléré. Ainsi utiliser à outrance ses pouvoirs, pourrait lui être fatal. Pour cela, il comptait bien trouver un remède. La pierre philosophale semblait être la seule solution à cet épineux problème. Roméo avait repris les recherches secrètes de Sergio, et la nuit seul dans son manoir, il cherchait les éventuels pistes le menant à la pierre. Pour le moment, il n’avait parler à personne de sa faiblesse, même pas à sa cousine. La pudeur, et la honte l’empêchaient de dévoiler ce secret. Et puis, Roméo n’était pas fou … il n’était pas du genre à étaler ses points faibles. De plus, il accordait une importance toute particulière à l’apparence, alors lui le minet bogoss’ de l’armée, qui subissait un vieillissement accéléré ça le faisait pas trop u_u

Imaginant les moqueries des autres Généraux sur les crèmes anti-rides, et autres délires burlesques, Roméo se jura de trouver un moyen d’empêcher sa perte. L’apparence, la beauté … Il s’aimait tellement … Il se considérait lui-même comme la personne la plus belle de tous les temps après sa cousine bien sûr. Véritable minet, « fashion addict », il aimait plaire et user de son charme pour arriver à ses fins. Stratège, manipulateur, Roméo savait comment s’y prendre avec les autres. Il était devenu comme Mercade x) Un monstre vaniteux, et égoïste. Ainsi à l’instar de sa cousine, il se comportait comme un petit despote. Son grade Général de Brigade lui permettait de s’amuser des moins gradés. <3 Il s’inspirait généralement des manies, des tics de Mercade pour les refaire. Il se comportait comme un véritable imitateur, preuve de sa dévotion sans borne envers sa cousine.

Le temps passait, et notre Roméo se trouvait ni plus ni moins dans le bureau de sa cousine. Seul lui avec quelques autres privilégiés, avaient le droit d’y rentrer même en son absence. Mercedes était allé à une soirée mondaine, qu’organisé Monsieur Leone au Studio 44. Roméo lui devait finir le boulot de Mercade x) Elle lui avait laissé une petite liste sur son bureau, des tâches à faire, avant qu’elle ne rentre. Roméo se sentait à l’aise dans cette pièce, reflétant au plus près la personnalité de Mercade. Des sculptures à son effigie ornaient l’entrée, des tableaux la représentant étaient accrochées partout, et on retrouvait même des bouquets de roses noirs un peu partout dans la pièce. Placées généralement à l’intérieur de vases rouges ou noirs, ils étaient disposés sur les bureaux, tables basses en bois massif etc. Ici, on avait du mal à se croire dans un bureau … On se croyait plutôt dans un temple, tant il y avait abondance de richesse ! Des rideaux brodés en or, des statues en marbre, de magnifiques tapis en soies, des pierres précieuses incrustées dans le sol … Cette piège était à l’effigie de Mercedes. C’était le luxe, le faste. On tombait même dans l’opulence, et dans le mauvais goût tellement il y en avait … C’était grandiose, mais presque trop ! Enfin bien entendu Roméo trouvait cette pièce exquise, sublime. Il admirait particulièrement le fauteuil sur lequel Mercedes s’asseyait.

Véritable merveille, on avait incrusté des diamants dans la structure du fauteuil. Encore une fois, c’était plutôt moche et de mauvais goût. Mais Roméo trouvait cela fantastique, sublime … De toute façon tout ce que Mercade aimait, il l’adorait donc bon x) Ainsi sa première tâche consistait à changer l’eau des 48 vases contenant les roses noires selon un rituel très particulier que Mercedes avait inventé. En effet, de « l’eau simple », du robinet si j’ose dire, faisait faner ses roses noires à laquelle elle accordait particulièrement d’importance. Depuis cette invention, il fallait donc mettre de l’eau minéral dans les vases u_u Mais attention pas n’importe quelle eau minérale, … oui c’est ça de la badoie *-* L’eau minéral la plus chère, la plus riche dont la source se trouvait près de Briggs. D’après les légendes, et les mythes, on disait qu’autrefois Drachma et Amestris se disputaient cette source d’eau, puisque la Badoie était considérée comme une eau magique *-* Bien entendu cela n’était que pure fiction … mais Mercade avait adoré l’existence de cette légende, et avait alors depuis décréter officiellement que les tiges de roses noires devaient tremper dans de la Badoie x_x

Toutes les deux heures, il fallait changer l’eau et allait chercher des bouteilles de Badoie dans la réserve x_x Ca prenait du temps, surtout qu’il fallait aussi parfumer l’eau avec de la cannelle. Allait savoir pourquoi … encore une folie mégalomaniaque de Mercade … Bref, c’était le 4° rituel de la journée … Roméo commençait à criser intérieurement. C’est pas que, mais bon faire le sale boulot ça le gonflait x_x Surtout que d’habitude, ce n’était pas à lui de le faire mais à un autre crétin que Mercade avait spécialement embauché pour. Le nom exact de cet être insignifiant échappait à Roméo, mais il se souvenait exactement du visage de cette crapule qui se rapprochait dangereusement de sa cousine. Roméo ne pouvait s’empêcher d’être un peu jaloux d’un vaurien pareille, mais qui avait l’honneur de passer la plupart de ses journées dans l’ombre de sa cousine. Mercedes était tellement généreuse … elle donnait bien trop d’importance, et de son temps à des êtres tel que lui qui ne méritait nullement son attention. Sa cousine était d’une si grande bonté … Roméo soupira.

Voilà il venait de finir son rituel du soir, le dernier soit. Heureusement qu’il était là pour changer l’eau des vases, mission ô combien importante. En effet, si l’eau des vases n’était pas changé, il était dit selon la tradition que Mercedes pète littéralement les plombs et s’en prend au premier venu. <3 Ses crises d’hystéries étaient redoutées, et se mettre à dos la despote était généralement synonyme d’exécution sommaire. La spécialité de Mercedes étant de créer des faux procès, elle pouvait ainsi faire exécuter qui quand bon lui semblait, ou presque. Le pouvoir qu’avait cette femme entre les mains était impressionnant.

Roméo devait maintenant passer le ménage dans la pièce. Sa cousine ayant interdit l’accès de son havre de paix aux misérables pauvres femmes de ménages qualifiées de déchet de l’humanité, c’était son petit cousin ou d’autres de ses subalternes qui étaient chargés de l’entretient de son bureau. Encore une fois, Mercade avait élaboré toute une mise en scène puisque pour faire les poussières dans son bureau, il fallait se vêtir d’une magnifique et ô combien sublime tenue rose bonbon. Une mini-jupe, et une chemise blanche et rose bonbon, assorties avec l’insigne de la rose noire derrière ; soit l’uniforme officielle des femmes ménages de Mercade. Roméo l’enfila rapidement. Il commença ainsi à nettoyer les multiples glaces qui se trouvaient dans la pièce, puis à faire les poussières avec un plumeau, à ranger les dossiers, astiquer les vitres avec le produit nettoyant, puis à balayer le sol, etc. tout en chantant comme une véritable princesse :

« chante rossignol chante ! Chante, rossignol chante ! … un jour, mon prince viendra ! un jour mon prince viendra ! »

Totalement absorbé par ses tâches ménagères, notre beau Roméo ne remarqua pas le ridicule de la situation dans laquelle il se trouvait. Un général de brigade vêtue d’un uniforme rose bonbon, en train d’astiquer le plancher et de chanter Cendrillon … OMG non ? Mais c’était ça la puissance de Roméo. Après avoir frotté le sol pendant une bonne heure, notre homme à tout faire se releva puis se dirigea vers son miroir de poche pour s’admirer. S’ensuit alors un magnifique monologue …

« Miroir, miroir, dis-moi qui est le plus beau ? »

Il feinta alors de répondre, comme si le miroir le faisait :

« C’est toi Roméo »

Il ricana comme une collégienne attardée :

« Hahahahaha, Merci miroir, mouaaaakkk »

Il embrassa alors le miroir de façon des plus efféminés.

« Que je suis beau … Personne ne m’arrive à la cheville décidément. Tss … Ma beauté transcende le temps et l’espace *-* »

dit-il d’un ton admiratif. Puis soudain, on entra sans même prévenir alors qu’il était en pleine représentation artistique avec lui-même ! Qui donc pouvait oser venir ici à une heure pareille ? peut être sa cousine elle-même ?! Il devait donc se préparer à lui cirer les bottes x) Mais surprise il entendit une voix … demandant justement sa cousine, ça ne pouvait donc pas être elle >< Roméo leva la tête, puis il vit un clochard entrer dans la pièce ! O my Fucking God ! Quelle horreur ! Prie d’épouvante, il cria de stupeur !

« HAAAAAAAAAAAAAAAA
AAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAA
AAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAA
AAAAAAAAAAAAAAAAAAA »


Son cri fût ainsi très aigu, et comparable au bruit que fait un rat lorsqu’on l’égorge. Sur la longueur, ce cri de stupeur réussit notamment à briser le miroir tellement il fût strident. Roméo, en petite tenue donc en uniforme rose bonbon de ménagère, fût donc sous le choc.

« Misérable être ! Cet havre de paix est interdit à vous autres, hommes de la rue ! Mondieu c’est la révolution ! On va nous couper la tête, nous les nobles !!!! MERCAAAAADEEEEEEEEEEEE»

Revenir en haut Aller en bas
Yuyu
Colonel
Membre
avatar

Masculin
Balance Cheval
Messages : 91
Age : 28
Rang dans le RP : Larbin de Mercade
Rang spécial Hrp : Nain Bleu

Feuille de personnage
Points:
24/75  (24/75)
Niveau:
13/20  (13/20)

Pouvoir: # Alchimie avec cercles tatoués basée sur les ondes de choc ~ Roi de la Capoeira °

MessageSujet: Re: Bienvenue en Enfer... ou pas. #Pv Roméo#   Ven 20 Mar - 22:31

Après sa petite mésaventure, Yuki était rentré au QG, lentement mais sûrement. Très franchement, il aurait préféré rester dehors, compte tenu du fait que la compagnie de Mercade ne l'enchantait pas plus que ça... loin de là... faut dire, qui apprécierait la compagnie de cette femme odieuse et qui vous pompe l'air à longueur de temps ? Peut-être quelques tarés par-ci par-là... enfin, c'est vrai que les tarés, c'est pas ce qui manque par ici. Mais bon, Mercedes, avec ses manies... le seul fait d'entretenir son palace royal quinze étoiles, c'était la pire des corvées... non mais attendez, ne pas épargner la moindre petite poussière, changer la badoie des roses noires toutes les deux heures, récurer le plancher, astiquer les incalculables diamants qui ornaient son pseudo bureau, lui cirer les bottes, faire semblant de la vénérer comme une déesse, et j'en passe... l'enfer sur terre quoi... Yuki n'était pas fait pour être le larbin d'une femme aussi superficielle. Pourquoi avait-il fallu qu'il tombe sur cette supérieure-là ? Pourquoi pas un autre ??! Enfin, quand il songeait à l'ignoble personne qu'était son cousin, il se disait qu'il avait quand même de la chance d'être sous les ordres de Mercedes... ou pas. Mais bon, c'est ça l'horrible et injuste hiérarchie de l'armée.

Yuki poussa donc la porte qui ressemblait plus à une porte de château fort qu'à autre chose, et entra tranquillement dans la pièce sinistre et luxueuse qu'était le bureau de la grosse cochonne de service <3 quel fut le choc quand il vit qu'il y avait quelqu'un d'autre que Mercedes... d'habitude, elle ne permettait pas que l'on pénètre dans son antre, l'accès était réservé à elle-même, aux très haut-gradés et à son fidèle larbin. Étonnant. Alors qui était cette personne ?? élémentaire mon cher Watson !! Aheum... c'était une personne que Yuki avait déjà rencontré, et qu'il aurait bien aimé ne plus jamais revoir. Un monstre... qui égalait largement Mercedes dans le domaine de l'abrutisme superficiel et autre... ce n'était autre que son cousin. Cet « homme » (et j'insiste sur les guillemets xD) avait atteint le rang de Général de Brigade grâce à sa cousine qui lui avait permis cette ascension sans pour autant la mériter. À vrai dire, un peu tout le monde dans l'armée le considérait comme quelqu'un d'inutile et qui n'avait rien à foutre à un poste pareil. Il était... particulièrement efféminé et ridicule. Pour Yuki, c'était une vraie gonzesse. Même s'il s'en secoue un peu les haricots d'un type pareil... il ne valait même pas la peine qu'on s'attarde sur son cas, franchement. C'était juste un faiblard hypocrite et lâche. Et puis alors, l'enfer que ça devait être pour ses larbins... rolala... il devait en choquer plus d'un... Mercedes, je t'aime T_T pensa-t-il bien fort. C'était nettement mieux d'être le chien-chien de Mercade plutôt que d'être sous les ordres directs de cette tafiole qui n'avait strictement aucune utilité. Il y avait déjà beaucoup de ses subordonnés qui avaient démissionné pour cause de dépression nerveuse. Quelle horreur x_x finalement, faire les petites courses personnelles de la blondasse était une vraie partie de plaisir.

Il dévisagea le Général de Brigade, après qu'il ait ouvert complètement la porte. Le choc... ça, c'est un officier de première classe ? Foutaises... bon, ok, là Yuyu il avait pas l'air d'un saint, mais faut pas exagérer... Roméo poussa un cri strident absolument insupportable. Yuki se boucha les oreilles pour ne pas entendre ce cri affreux, mais évidemment, il en a dans les cordes vocales le bougre... futur chanteur d'opéra ? Hum... non... avec une voix pareille, il risquait de terroriser les spectateurs, ce qui n'est pas le but d'un opéra. Le miroir qu'il tenait se brisa, ce qui en disait long sur sa personne...

Que dire ? Un homme vêtu d'une petite tenue de ménagère de couleur rose bonbon, composée d'une mini jupe et d'un petit haut assorti... c'est euh... comment dire... à la limite du ridicule... quoique non, c'était en plein dedans... Yuki se gratta l'arrière de la tête avec un sourire idiot qui démontrait clairement qu'il se retenait d'exploser de rire comme il ne l'avait pas fait depuis un moment. Il faut dire qu'en compagnie de Mercedes, c'est pas si facile de rire n'importe quand. Un seul petit rire et vlang... tête coupée et bonne à être accrochée au dessus de la cheminée. On ne rigole pas avec Mercedes. C'était sûrement le même tarif avec son cousin, donc vaut mieux prendre ses précautions. Mais là... non, c'était vraiment trop hilarant... c'était dur de se retenir de se péter les côtes de rire à la vue de... ça x_x. Un Général de brigade qui fait les petits soins du bureau de Mercade... comme c'est touchant ~ ça épargnait du travail à Yuki qui en avait ras le cul de faire la bonniche. Bref, Yuki étouffa un rire en espérant que l'autre bouffon n'avait rien entendu et reprit un minimum de sérieux. Après tout, aussi bouffon soit-il, cet abruti qui se tenait en mini jupe rose devant lui était tout de même son supérieur hiérarchique. Un minimum de respect s'imposait donc, même si ça allait à l'encontre totale de sa volonté.

Pendant ce temps-là, l'autre paniquait. Il hurla que c'était la révolution, que ce 'havre de paix' n'était pas autorisé aux hommes de la rue, et que des têtes de nobles allaient tomber... naméo, Yuki est peut-être pas né dans une famille très fortunée, mais pas non plus dans une famille de clochard... à la base, la famille Shokkeru n'avait pas une très grande réputation, et ce, depuis toujours. Et c'est qui qui a fait remonter sa réputation ? C'est l'vieux Julius !! Ben ouais, c'était le meilleur le papa de Yuyu, il avait fait des merveilles pendant qu'il était au service de l'Etat, donc pendant plusieurs décennies. Sa réputation était immense mais Yuki n'avait pas la moindre fierté de son père et le reniait à chaque fois ; quand on lui demandait s'il était le fils de Julius, il disait que c'était juste un hasard s'il portait le même nom... en vérité, Julius était un homme génial, mais il avait fait des choses horribles dans son laboratoire, même s'il le faisait parfois contre son gré. Enfin, il avait beau dire qu'il n'était pas le fils de ce vieux croûton mort aujourd'hui, personne ne le croyait. Quelle plaie... enfin bref...

Yuki n'était pas un homme de la rue. Il avait une sale tronche après s'être bagarré avec un clodo, certes, mais faut pas pousser la vieille dans les orties quoi... sérieux, celui qui avait le plus de raison de se foutre de la tronche de l'autre, c'était Yuyu... entre un clochard et un travelo, franchement le plus commun des deux c'est sans conteste le clochard. Mais Roméo et Yuki s'étaient déjà rencontré une fois, donc l'imbécile en tutu rose allait probablement le reconnaître. Enfin... peut-être pas... mais bon. De toute façon, Yuki avait l'autorisation d'accéder au « bureau » de Mercedes, alors que l'autre soit d'accord ou non, il s'en fichait un peu. Il leva un sourcil et prit un air finement narquois pour enfin casser l'ambiance criminelle qui régnait et qui se faisait un peu trop lourde ._.


« ...Qu'est-ce que vous faites, Général ? »

Puis comme il en avait marre de se trimballer les boîtes de café Nespresso qu'il avait spécialement acheté avec le fric de sa poche pour Mercedes, il s'avança vers le bureau qui était nickel et bien lustré comme s'il s'agissait d'une pièce de collection. Tout comme le reste des meubles de cette salle d'ailleurs... que celui qui en est étonné me fasse signe x_x évidemment, après que Yuki ait traîné pendant des heures dans la rue, après s'être amusé à dégommer les débris de l'hôtel restaurant qui lui tombaient dessus, oui celui que Azai avait explosé >.< et après s'être bagarré avec un vieux taré malade mental... bah c'est sûr qu'il faisait intrus dans ce lieu sacré et encore mieux décoré qu'une chambre de Pharaon.

Yuki traînait les pieds, fatigué, il bâilla sans mettre la main devant la bouche, comme pour faire discrètement exprès d'emmerder le travelo dans son uniforme ridicule. Bien sûr, ce n'était pas le cas, mais il donnait vraiment l'impression de faire exprès. En plus de ça, il avait toutes les raisons de lui rire à la gueule. Enfin comme je l'ai dit, vaut mieux être prudent avec lui... surtout si c'est le cousin de Mercedes. Bref, Yuki arriva juste en face du bureau de Mercedes, après avoir laissé les belles traces de ses semelles crades sur le planchet *-* il poussa une pille de paperasse et posa dans un coin les trois boîtes de café en les empilant.


« Euh... c'est les courses de Mercedes. »

Hum... Yuki ne savait pas quoi dire... c'est pas facile d'être en face d'un travelo qui le regarde de travers en pensant « vade retro satanas !! » quinze fois d'affilé pour que le montre disparaisse de son champ de vision. C'est pour ça que Yuki trouvait ce type ignoble... pas insupportable, mais tellement bizarre. Mais bon, Roméo c'est Roméo hein... c'est clair que quand le caractère superficiel est de famille, on peut pas y remédier. Si c'est propre à la famille Cortez bah pourquoi pas ~ après tout, les Shokkeru avaient, tous sans exception, hérité de ce mystérieux sens de l'orientation qui est nettement inférieur à celui d'un verre de terre. Bah là c'est pareil...

Il tourna brusquement la tête vers Roméo, avec un air assuré, persuadé qu'il allait lui faire faire des cauchemars la nuit à venir. Nyark.


« Cette tenue vous va vraiment à ravir, Général. »

Dit-il avec un sourire hypocrite :3
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Bienvenue en Enfer... ou pas. #Pv Roméo#   Sam 21 Mar - 1:54

Adossé contre le bureau, la sueur dégoulinant sur son sublime visage, haletant, notre beau Roméo était carrément choqué. Voir un être si ignoble rentrer dans le bureau de sa demi-déesse était pure profanation. Comme en Egypte lorsque de misérables pilleurs de tombe venaient souiller les tombeaux de leurs ancêtres, une malédiction devait les poursuivre. Il en serait pareil pour cet avorton, ce scélérat qui venait de casser un mythe, de souiller une pièce historique. Le palais de Mercade T_T nan le beau palais. Les pauvres se révoltaient c’était ça ?

Oui, car Roméo n’avait pas encore totalement saisi la situation … Ce n’était pas un clodo, mais bien le colonel Yuki Shokkeru, communément appelé « Le Larbin de Mercade » qui était en face de lui. Roméo n’était pas myope, non, non … c’était juste que Yuki était disons bizarrement vêtu … ses fringues étaient toutes cradingues, et puis avec un œil au beurre noir, et son attitude de bouseux, on ne pouvait que le confondre. Oui Roméo n’avait pas l’habitude de fréquenter le monde d’en bas. <3 Lui, descendait directement de la haute lignée des Cortez, et il ne s’était jamais éloigné de son monde … alors voir, un clodo profaner le bureau de Mercade, là ça en était trop pour lui. Où était la corde pour qu’il mette fin à ses jours ?! Ne pouvant plus supporter cet abominable spectacle, d’autant plus que le clochard rentrait carrément dans la pièce, le Général de Brigade pétait littéralement les plombs. Son visage se crispa, et on pouvait lire dans son regard une certaine once d’inquiétude, de stupéfaction, de peur. On allait lui couper la tête, c’était ça ? Ou pire, casser un vase ?! Nooooooooooooooon ! Il ne pouvait admettre cela. Se recroquevillant sur lui-même comme un petit enfant, pour se protéger, Roméo était au bord de la crise de nerf ! Il dût se retenir même pour ne pas pleurer ! Non un Cortez ne pleure jamais <3 Notre beau minet avait peur :3 Peur, qu’on lui ôte la vie, mais encore plus qu’on profane le temple de sa déesse.

Vêtu de ce magnifique uniforme rose bonbon, le Général de Brigade en plus de porter un déguisement ridicule, avait une attitude grotesque <3 Comment voulez-vous que les autres militaires respectent une taffiole pareille ? Oui, finalement, il n’était là que grâce à Mercade x_x Ce qui ne faisait que le rendre d’autant plus détestable <3 Être détesté de tous, c’était certainement la mission de Roméo. Une sorte de destinée naturelle chez les Cortez *-* Mais si Mercedes était crainte, Roméo lui était moins crédible. :s Mais cela ne l’empêchait pas de se conduire comme un véritable despote, et une véritable teigne. Il était tout aussi tyrannique, et mégalo que Mercedes.

Choqué, tétanisé par la peur et l’angoisse, il regarda le clodo tout en levant les yeux vers le ciel. Il devait certainement prié x_x Finalement l’homme se décida à parler. Mon Roméo ne voulait pas entendre ses revendications de justice sociale. Alors que yuki venait à peine de commencer sa phrase, Roméo qui nageait dans un total délire, lui répliqua sur un ton tragique à la limite du pathétique.

« NON taisez-vous serf, vous m’abîmer mon ouï ! Tuez-moi en silence, je vous en supplie. Mais ne dites rien, plus un mot … volez mon innocence, brûler moi mes ailes, dévisagez mon si beau-minois mais ne souillez plus de pareils lieux … Ô vie éphémère, ô ciel, accordez moi encore un peu de temps ! »

On se serait cru au Théâtre. *-* Ca y est mon Roméo tu es officiellement le Ségolène de FMAW * narrateur qui lui remet un award * Arrow Tombe # Alors qu’il était en plein délire théâtral, à mi chemin entre Vitaa à l’Olympia et Cyrano de Bergerac remixé, il eût comme un éclair de génie. Le clodo ne venait-il pas de l’appeler Général ? Roméo s’arrêta net dans sa pseudo tirade. Hum … Il s’interrogea quelques instants, puis soudain ça y est ! Il se rappelait avoir déjà vu un pareil énergumène. C’était le larbin de sa cousine ! Le crétin qui osait lui piquer sa mercade à lui x_x Grr, qu’est-ce qu’il aimait pas ce Oscar chez plus quoi … Oui, Roméo avait dû mal avec les noms * tombe * Le général n’était donc plus en danger. Il était même en position de force avec un moins gradé que lui <3 Il allait en chier <3 Ce type venait d’assister à une représentation grotesque de Roméo, et bien que cela ne soit pas de sa faute, il n’allait pas lui passer ça. Notre beau minet venait de subir un affront ! Si ce type venait à révéler cette scène à Mercedes qu’allait-il se passer ? D’après la procédure, en cas d’attentats, il fallait évacuer les roses noires en priorité ! O_O Mercade avait été très clair : s’il manquait un de ses 48 vases, c’était la pendaison public x_x Roméo avait peur >< Peur de Mercade, et surtout de baisser dans son estime.

Meurtri, aigri, il grinça des dents. Son visage se transforma. L’angoisse, la peur, la crainte furent remplacé par l’assurance, la nonchalance, et l’arrogance qui le caractérisait si bien. Il se releva, en riant comme un damné. Roméo avait un rire très aigu, et similaire à celui de sa cousine.

« HAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHHAAHHAAHAHAHAHAHAH »

Il se mit à carrément s’étouffer de rire. Son rire était diabolique *-* On aurait dit un fou, un mégalo ! Ce rire, signe caractéristique tous les grands méchants, était atroce. D’après les rumeurs du QG, le rire des Cortez pouvait faire agoniser les personnes malades ou chétives O_O Véritable plaie, peste, Roméo se leva puis se mit à tourner sur lui-même comme une ballerine. Il était hystérique, fou de joie … Enfaîte il était tellement rassuré, qu’il était en trop plein d’émotion là >< Il fallait évacuer tout ça, et rien de mieux que quelques petits pas de danse classique. Et 1, 2 … * tombe * Roméo, s’interrompit, puis se reprit. Il allait mettre les choses au clair avec cet avorton, qu’il dédaignait du plus profond de son être. Il avait d’ailleurs remarqué, qu’il s’était « marré » à le voir en position de faiblesse ? <3 Intéressant …

Le larbin de sa cousine posa donc les fameuses courses de Mercedes comme il osa les appeler. Ce terme de course fît sortir Roméo de ses gonds, qui fût carrément outré ! Il s’emporta dans une colère noire, et prit un ton méprisant et sec.

« Plaît-il ? ‘Course’ ? Comment osez-vous ????? Ciel, que d’outrages ! Ces sachets sont des reliques, puisque tôt ou tard Melle. Mercedes les touchera de sa main divine ! Comment pouvez-vous désacraliser de tels objets ? JE CRIS A L’HERESIE ! »

Ca y est le revoilà reparti dans ses délires paranoïaques >< Ce type, ce oscar, ce Patrick, ce Didier, enfin il se souvenait déjà plus de son nom u_u ne méritait décidément que la mort ! Choqué, Roméo regarda aussi le bordel, que venait de faire ce misérable … d’un air des plus outré. Il manqua de tomber dans les pommes x_x. Non seulement il polluait l’air en baillant, chose qui était répugnante, mais en plus il venait de déranger toutes les affaires de Mercade et de faire des traces sur le plancher ! Roméo était au bord de la crise de nerf ! Vêtu de sa petite mini-jupe, il allait littéralement péter les plombs, et s’en prendre au premier venu. C’est-à-dire Yuki, qui au passage se permettait de faire une réflexion ironique que Roméo n’apprécia guère. Ca allait chier <3 Il n’était pas le petit cousin de Mercedes D. Cortez pou rien. Il était peut être moins impressionnant, mais il était tout aussi ignoble. Roméo prit un air efféminé, dédaigneux, hautain. Il était sûr de lui, et de toute façon il ne risquait rien. Il s’avança vers Yuki avant de se retrouver en face de lui, et de lui postillonner dans la tête tout en prononçant sèchement et froidement :

« Il suffit, ne parlez que lorsque je vous l’ordonne … Michel Drucker. * tombe * Je sais que vous êtes le larbin officiel de Melle. Mercedes, mais ce n’est pas une raison pour que vous la nommiez par son prénom ! Vous êtes d’une vulgarité sans borne, sans limite. Tout le contraire de moi qui suis l’incarnation même de l’éloquence *-* Voir un être aussi vilain que vous ne l’êtes, m’abîme la vue. »

Il soupira d’un air efféminé comme pour montrer qu’il étais las de voir des moches à longueur de journée. Mais merde pourquoi y’avais que lui qui était beau ? c’était dur d’être sublime comme lui ne l’était, T_T Personne ne s’approchait de lui, tellement il paraissait intouchable * sors * Enfin, voilà il avait vidé une partie de son sac sur Michel, mais cela ne faisait que commencer. C’était son supérieur hiérarchique, et selon Roméo, il avait donc le droit de vie et de mort sur cette créature marécageuse. Le minet, posa son regard par terre et vu le miroir cassé ! En effet, il n’avait pas compris que c’était son cri strident qui l’avait brisé x_x Pris de disgrâce, d’effroi, il s’effondra par terre telle une actrice de série B.

« MON BEAU MIRRROIRRRRR T_T ! TRAGEDIE ! »

Il se releva, la larme à l’œil, mais le regard haineux en pointant du doigt Yuki, qu’il avait officiellement renommé Michel :

« Tout ça est de votre faute, soyez-en sûr que je parlerais de votre attitude désinvolte à Melle. Mercedes ! Votre venue n’a semé que le chaos, le trouble, en ce lieu paradisiaque ! »

Bon, venant d’un type efféminé habillé en petite tenue ça le faisait moyennement. Mais yuki n’avait pas intérêt à trop le prendre à la légère, il s’agissait de Roméo D. Cortez, et son ignominie était sans borne …
Revenir en haut Aller en bas
Yuyu
Colonel
Membre
avatar

Masculin
Balance Cheval
Messages : 91
Age : 28
Rang dans le RP : Larbin de Mercade
Rang spécial Hrp : Nain Bleu

Feuille de personnage
Points:
24/75  (24/75)
Niveau:
13/20  (13/20)

Pouvoir: # Alchimie avec cercles tatoués basée sur les ondes de choc ~ Roi de la Capoeira °

MessageSujet: Re: Bienvenue en Enfer... ou pas. #Pv Roméo#   Lun 23 Mar - 20:46

Difficile à croire, mais l'air de rien, les militaires étaient dominés par une bande de beaux bouffons nommés Cortez <3 Les Cortez étaient très hauts dans la société et ça n'étonnait personne qu'ils soient également élevés à de hauts rangs dans l'armée. Les nobles ont toujours plus d'accès sur le monde que les autres, mais alors les Cortez... non didiou :3 c'était vraiment quelque chose. Que Mercedes soit haut gradée, ok, pas d'objection... même si la voir en robe de soirée, avec des talons aiguilles de douze centimètres de hauteur et maquillée comme un mannequin pendant qu'elle taffe... c'était moyen quoi... mais bon, c'est Mercade x_x. Par contre, l'autre bouffonnot, c'était... pas possible. Yuki s'en fichait ouvertement mais bon, ça le faisait rire de savoir qu'une fiotte pareille avait le rang de Général de brigade... imaginez un peu si tout le monde s'appelait Cortez dans l'armée... OMG.

Donc Roméo partait dans son délire sans queue ni tête... rooh ça va hein, il est pas si effrayant que ça mon Yuyu x_x On le traitait souvent de gros porc, à cause de ses mauvaises manières et de son habitude à se cradosser à chaque fois qu'il sortait, mais de là à le considérer comme un hérétique tout droit sortit des catacombes pour venir semer le mal et la terreur dans un lieu sacré... euh, c'était digne des plus grands tarés de l'histoire quand même :3 mais bon, Roméo était un des plus grands tarés de l'histoire d'Amestris justement. Bah il est pas à Edouard Toulouse pour rien le gugus x_x Parce que bon, qu'il vénère Mercedes, à la limite ça passe... après tout pourquoi pas hein ? mais qu'il s'habille en mini jupe rose bonbon... euuuuhhh pas trop quoi. Alors là on va me sortir "Ose le Rose" ouais okay mais y a des limites <3 Roméo était un abruti notoire, même si Yuki n'avait rien à lui envier dans la mesure où sa connerie était aussi grande que l'intelligence de son frère... donc alléluya quoi =D il n'était pas bien placé pour se foutre de la tronche de Roméo, mais bon, lui au moins... il avait toujours un peu de fierté x_X. Se promener en mini jupe rose bonbon dans l'antre de Mercedes... il aurait pas osé :O en plus, Roméo n'avait... aucune beauté ~ mouahahahaha. Ses jambes minces comme des cordons n'étaient pas très belles à voir et puis de toute façon, le reste non plus <3 (Yuyu est vraiment sans coeur ralala :S) Mais il était tellement con que Yuki se ferait un plaisir de le traumatiser un peu plus à chaque réplique. Déjà rien qu'avec très peu, il l'avait poussé à bout :3 nyark. Qu'il est diabolique ce nain bleu.

Au bout d'un moment, Roméo capta enfin que ce n'était pas un clochard qui venait de profaner le bureau de Mercedes, mais son cher et tendre larbin qu'il jalousait tellement pour des raisons qui étaient totalement inconnues à ce dernier. Mais peu importe... en quoi on pouvait envier son larbin qu'elle était prête à fouetter pour qu'il lui serve son café et qui devait se taper une sale besogne qui ne lui était pas destinée à la base ? Bah quoi, il s'est pas engagé dans l'armée pour faire la bonniche... bon en fait, il sait plus vraiment pourquoi il est allé dans l'armée... m'enfin... si Julius était encore vivant, il l'aurait certainement forcé à y aller, après tout, il était du genre à traumatiser ses fils jusqu'au bout. Faut dire que y a pas que les Cortez qui sont des tarés... même si ces derniers étaient largement au dessus de la moyenne de débilité. Enfin ça vous l'aurez compris... bref on va pas s'éterniser. Roméo avait l'air de prendre tellement de plaisir à la tâche de ménagère, tellement qu'il se prenait pour une bonne, alors comme ça arrangeait Yuki bah... pourquoi contester ? <3 il ne va tout de même pas contrarier un Général de brigade... ce serait un terrible manque de respect. Donc l'infâme tyran commença par pousser un rire machiavélique et strident digne de sa cousine, que Yuki apprécia moyennement. Il manqua même de s'étouffer. Et après on dit à Yuyu qu'il est pas assez sérieux pour occuper le poste de Colonel... parce que l'autre couillon l'est peut-être ? x_x en plus il était plus gradé... omfg... la honte d'Amestris. En espérant ne jamais le voir sur un champs de bataille, ce serait une humiliation puissance dix pour tout le pays. Il se mit à tourner sur lui même et à faire des pas de danse... de mieux en mieux. Il semblait rassuré de savoir que ce n'était pas un rebelle de la société mais juste un petit être inférieur qui était en face de lui. Enfin inférieur hiérarchiquement, parce que inférieur tout court... bon voilà quoi *se frappe* Mais quand Yuyu déposa les courses de Mercedes sur le bureau, l'autre crétin péta une durite comme si c'était criminel d'obéir aux instructions de sa supérieure sans faire de zèle.


« Ah... je suis désolé. En tout cas, merci bien d'avoir fait le ménage à ma place, ça me saoulait rien que d'y penser. »

Déclara-t-il avec son air naïf et innocent x_x. Bien qu'il se soit discrètement foutu de la tronche de Roméo juste quelques minutes plus tôt, Yuyu restait LA référence de naïveté de l'armée. Certains le trouvaient adorable comme ça, et d'autres en avaient une folle envie de lui coller des torgnoles. C'est de sa faute peut-être ? Que de violence gratuite en ce bas monde T_T *invoque la Justice* Et puis c'est pas si grave de déplacer quelques paperasses pour poser les courses... y a pas de quoi s'énerver rooh... il était vraiment tendu ce gars-là... enfin gars x)... bref hein. En tout cas, maintenant que Roméo savait qu'il était plus gradé que Yuki, il allait certainement s'éclater sur le pauvre larbin de sa cousine. Quoique Yuki était aussi doué pour tourner les gens en bourrique. C'est ce qu'il faisait depuis qu'il était rentré dans cette pièce, puisque Roméo n'en pouvait plus de voir et d'entendre notre pauvre nain bleu maltraité par l'injustice T_T.

Roméo s'avança vers lui avec un air hautain, et une fois devant lui, le regardant de haut, il lui postillonna dessus en lui faisant une leçon de morale. Il le sermona, lui disant qu'il ne devait pas parler tant qu'il n'en avait pas l'ordre et qu'il n'avait pas non plus à se permettre d'appeler Mercedes par son prénom. Rolalala c'est bon hein, on n'est pas au détail près... Donc Yuki eut la bonne idée de lui faire à nouveau une réflexion ironique x_x.


« 'Faut faire un peu attention Général, parce que j'ai peut-être salopé le plancher, mais là vos postillons ont pas arrangé l'affaire... »

Yuki n'écouta pas le reste car ne n'était, pour lui, pas digne d'intérêt. Pas de la part d'un travelo en tout cas. Il se gratta la tête en regardant les traces qu'il avait laissé sur le plancher, ainsi que les quelques gros postillons qu'il n'avait pas reçu et qui avaient donc atterri au sol. Un nouveau cri strident l'interrompit, quand Roméo remarqua que son miroir était brisé. Yuki posa à son tour son regard sur le miroir, enfin ce qu'il en restait, et croisa les bras avec un air confus. Alala... il avait le don pour casser les choses. Et pas seulement ses affaires, aussi celles des autres. Ce soir il avait cassé : sa montre d'alchimiste d'état, son briquet, le miroir de Roméo... et je ne vais pas vous faire un dessin du potentiel prochain objet sur la liste x.x Avec son habituel air naïf, souriant, Yuki releva la tête et vit que Roméo n'était plus devant lui O_O en effet, le pauvre bougre qui était à bout s'était écroulé au sol. Puis il se releva en pointant celui qui profanait ce "lieu paradisiaque" du doigt, et planta son regard plein de haine dans ses yeux bleus. La guerre était déclarée...

« Désolé Général !! Euh... je nettoierai tout ça plus tard ! »

Roméo lui déclara agressivement qu'il allait parler de son attitude intolérable à Mercedes, qu'il n'avait fait que semer le chaos et l'horreur depuis qu'il était entré dans cette pièce, blablabla... du barratin de petite fiotte dans son genre quoi :3 Yuki ne s'en inquiétait pas vraiment, mais il fit la grimace, embêté d'avoir enclenché la colère noire du terrible Roméo. Avec tout ça, il n'avait même pas pensé à parler du braquage de banque qui avait eut lieu le soir même... avec un pareil énergumène sous les yeux, qui aurait pu penser à quoique ce soit d'important ? Yuki préférait attendre le retour de Mercedes pour ça... elle avait déjà un peu plus de sérieux que Roméo, même s'il était minime. Enfin pour l'instant, il était dans de beaux draps le pauvre nain bleu. En ayant un peu marre des mitraillements d'énormes postillons, Yuki recula, avec son bras comme bouclier, et la tête penchée en biais vers le bas. Position de défense !! x_x

En reculant, il salopa encore plus le plancher :3 Bon, il avait dit qu'il nettoierait plus tard... mais Roméo n'allait certainement pas être de cet avis... imaginez un peu... Yuki en train de re-nettoyer toute la pièce avec Roméo qui lui dicte tout ce qu'il doit faire sous les coups de fouets... omg T_T quelle plaie... que c'est dur d'être de seconde classe... finalement, il aurait mieux fait d'aller picoler dans une taverne avec des vieux clochards bourrés pour passer le temps. Il se serait fondu dans le décor <3 Et pour aller à la taverne, il ne se serait certainement pas perdu ! Après tout, tous les chemins mènent au rhum *-* *sbaf* Bref, le fait de rencontrer Roméo ne l'enchantait pas... et ce n'était que le début.


« Vraiment désolé Général x_x... je nettoierai, je vous remplacerai votre miroir, et euh... ça ne vous tenterait pas de vous faire prendre en photo dans cette tenue pour faire la une de l'hebdo ? »

C'était plus fort que lui...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Bienvenue en Enfer... ou pas. #Pv Roméo#   Sam 28 Mar - 18:10

En tant que cousin de Mercedes, Roméo se devait de traiter le larbin de sa cousine comme le sien :3 Il n’avait aucune pitié envers un serf au service de sa reine. Il esquissa un léger sourire sadique, et il y avait de quoi avoir peur … Imaginez un travelo sourire sadiquement … Avouez, ça fait peur nan ? XD Suite à la réflexion sur les courses, l’autre créature marécageuse, s’excusa comme une lamentable crotte ! Roméo n’avait que faire de ses excuses, et de ses remerciements qu’il prit au premier degrés bien entendu *-* Roméo était plus bête que Mercedes, <3 Disons qu’il se prenait définitivement trop au sérieux … alors que sa cousine savait changer de rôle, et avoir un certains recul sur elle-même. Elle était beaucoup plus intelligente que lui. Mais revenons-en à notre prince charmant, à notre beau et tendre Roméo, qui suite à la réplique de l’immonde être, rétorqua violemment :

« Il suffit, vous parlez du ménage de ce … ce … * il en perdit ses mots sous le coup de l’émotion * fabuleux temple, véritable Olympe comme une … Corvée ?! Toucher, ne serait-ce qu’avec un plumeau le siège de Melle. Mercedes ou son buste sculpté devrait au contraire vous éblouir de bonheur, vous amener au septième ciel … »

Le Général commença à s’embarquer dans de profonds délires d’admiration. Son culte envers sa déesse dépassait toutes les limites, tout ce que pouvait imaginer, et l’autre bouseux devait certainement être surpris de la réaction de Roméo … Ce dernier méprisait du plus profond de son être l’autre crétin ! Il manquait définitivement d’éloquence, de goût ! Oser parler du ménage de ce bureau comme une corvée … Tss … Il devait d’être fier au contraire de pouvoir frotter le sol de ce sanctuaire. <3 Mais qu’importe, les hommes étaient tellement stupides. Tss … Roméo soupira puis tira quelques conclusions sur Yuki tout en se lançant des roses :

« … Vous êtes d’une stupidité des plus navrantes, mon cher Michel. Vous ne comprenez donc décidément rien ? Hu hu hu … Et puis je n’ai que faire de vos remerciements ! Si je nettoie cet antre, c’est uniquement parce que seul moi sait le faire ! Oui c’est ça Hahahahahaha * rire aigu * Vous n’êtes même pas capable de savoir correctement astiquer le sol ! »

Roméo était indigné face à un tel être. Sa bêtise et sa laideur étaient sans borne. De plus, le minet ne comprenait pas l’attitude de ce type. Ne se devait-il pas d’être content de nettoyer le bureau ? Tss … Il ne manquait pas de toupet en tout cas ! Ses paroles pouvaient même être prise comme de l’anti-patriotisme ! Oui, c’était ça ! C’était un traître ! Il s’approchait de Mercade pour la tuer ! Roméo se devait de tuer l’infâme projet de cet homme dans l’œuf ! Grr … Il ne laisserait personne s’approcher de sa cousine ! Sa jalousie l’avait conduit à établir des hypothèses des plus loufoques sur ce Yuki ... l’amenant à le prendre pour un dangereux espion envoyé pour tuer Mercade 8D Et qu’est-ce qu’il l’avait amener à penser cela ? Le fait simplement qu’il n’aime pas nettoyer l’antre du diable ! * tombe *

Roméo avait peur pour Mercedes. Il devait l’avertir au plus vite de sa découverte 8D Et en attendant, il allait faire souffrir ce Michel, … Pourquoi ? Beh faut savoir que Roméo est un grand sadique et qu’il aime faire du mal aux autres * sourire stephien * Eh oui, c’est le digne représentant de Mercade, ! Et puis, il était jaloux de Yuki … personne ne devait s’approcher de sa cousine ! Mais s’il n’y avait que ça encore … car le Colonel était aussi disons … un peu tâche et provocateur ! Ce qui avait le don de faire sortir Roméo de ses gonds, et de lui faire péter DES durites XD

Le Michou lui fît alors remarqué quelque chose sur ses postillons … Tss, cet être manquait définitivement de jugeote, le minet lui rappela alors quelque chose d’important, d’essentiel :


« Ridicule ! Mes postillons comme vous les nommez ne sont pas des postillons ! Ce sont bien plus que cela … ce sont oui une pluie salvatrice, venue purifier l’atmosphère ! MAIS QUE CROYEZ VOUS DONC ? QUE JE SUIS COMME LE COMMUN DES MORTELS ? * cri hystérique très efféminé <3 * Mes postillons, l’eau qui circule dans mon corps, sont comme des petites douceurs, des gâteries, des délices sucrés et enchantés capable de redonner goût à la vie à n’importe quel être, Oui, c’est cela ! Et vous osez dire que cela « salope » le plancher ?! Votre grossièreté est des plus infâme ! Je suis Outré, sachez-le ! »

Roméo partit de nouveau dans un délire mégalomane <3 C’est bien parce qu’au moins il ne s’envoyait pas de fleurs, nan nan XD Le type se comparait juste à un demi-dieu, rien que ça XD Le minet passa sa main dans ses cheveux, façon Mercedes, histoire de l’imiter un peu plus <3 En tout cas, ce type ne perdait rien pour attendre … Le Feedback Alchemist allait vraiment lui faire passer un sale quart d’heure <3 Et surtout rapporter la situation à Mercade, qui elle, se fera une joie de le tabasser ! Yattaaaaa * sors * De toute façon Roméo ne le supportait plus, ce type l’insultait, le déshonorer en permanence. Tss … Comme si ces postillons pouvaient salir … Ridicule, ses postillons au contraire étaient d’une douceur, d’un goût si sucré qu’ils pouvaient soigner n’importe quelle blessure, quelle peine * tombe *

S’enchaîna alors les excuses de Yuki puis le coup du miroir … Et encore des excuses de Yuki ! Désolé, désolé … Ne connaissait-il que ce mot à la bouche ? Ce rustre manquait cruellement de vocabulaire x_x


« Apprenez à ramper mieux que ça devant vos supérieurs, si vous voulez que je vous pardonne pauvre tâche ! »

Lâcha t-il brusquement. Ca avait le mérite d’être clair, puis Michel enchaîna avec un murmure que Roméo n’eut pas réussit à entendre ( ouff XD ), et cela l’énerva d’autant plus. Sur un ton arrogant, méprisant, enfin le même que d’habitude quoi u_u, il rétorqua :

« Et puis il va falloir articuler mieux que ça, si vous voulez que je vous entende ! On est pas dans la rue ici ! Tâchez de vous exprimer convenablement et correctement. Ce n’est pourtant pas la mer à boire d’articuler, non ? Auriez-vous été élevé dans une porcherie ? »

Disgrâce éternel, châtiment tout puissant ! Cet homme étais des plus méprisable, dégoûtant … certainement un homme de la rue, un ivrogne, un malotru, un gueux, … Son attitude était des plus vulgaire ! Roméo, lui l’éloquence et la grâce incarnée n’en revenait pas … Cet homme était un bouseux de première classe. Et dire qu’il côtoyait Mercedes quotidiennement. La vie était vraiment injuste T_T Comment faisait sa cousine pour le supporter ? Ce type horrifiait notre beau Minet. (Pas Bernard * sors * ) Sa laideur était infinie. * tombe * Comment Mercedes pouvait-elle s’habituer à voir un spectacle si répugnant chaque jour ? Qu’elle était forte … Roméo l’admira au fond de lui *-* Lui n’arrivait pas à le voir … son ignominie était tel … qu’elle provoquait au Général de Brigade de véritables tournis XD Roméo se cacha les yeux avec ses petites mains.

Beh quoi ? >< Pas de sa faute si rien qu’a la vision d’une telle horreur, il avait des coliques * tombe * Les hommes étaient moches, ouais de véritables horreurs … Heureusement qu’il était là pour rattraper la moyenne ! Le beau Général de Brigade, toujours les yeux cachés par ses mains, recula et fît volte-face à Michel … enfin Yuki qu’il avait cependant officiellement rebaptisé Michel. Une fois dos à l’affreux larbin, Roméo baissa ses mains. Tant qu’il ne le voyait pas, tout allait bien …

En tout cas une chose était sûre, cette chose répugnante dénommé Michel était des plus énervantes. Ses excuses étaient des plus misérables. « Je suis Désolé », « Je suis Désolé », n’avait-il que ça à la bouche ? Roméo était excédé par un tel comportement ! Comment sa cousine pouvait-elle supporter un tel bestiaux ? Toute son éducation de chien était à refaire ! Où était planqué le martinet que Roméo donne une bonne leçon à cet incapable, cette ordure, cette horreur, cette honte de la nature ? Toujours vêtu d’un magnifique uniforme rose bonbon, le Général de Brigade se dirigea près des fenêtres, loin de Michel qui lui filait des boutons x_x Roméo regardait la pluie tomber, qui déguelassait les carreaux qu’il venait de nettoyer il y a à peine une heure … Légèrement sur les nerfs u_u, il se retourna et vit de nouveau Michel. Il poussa de nouveau un cri de stupeur :

« AAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAA »

En effet Roméo venait de se rendre compte qu’encore une fois l’abruti venait de saloper le plancher ! Là ça en était trop, et Roméo s’évanouit l’espace de deux secondes. Il tomba comme une feuille morte sur le tapis en vison de la Belle. Il reprit connaissance quelques secondes après, c’était juste un petit choc dû à l’émotion <3 Toujours couché sur le ventre, sur le tapis, il ordonna à Michel :

« MICHEEEEELLLLLLLLL ! NETTOYER TOUT CA ! EXECUTION ! »

Puis Roméo, la tête sur le sol, entendit un sacré raffut ménage en bas ! Des cris, des pleurs, et un bruit très caractéristique de … talons qui frappaient sur le sol ! MERCADE ! Mon dieu, si le plancher restait déguelasse, que les feuilles n’étaient pas à leur place habituelle, ça allait charcler ! Cette fois-ci, Le général de brigade reprit son sérieux. Fallait dire que le menace était de taille ! Pensant que Mercedes allait débarquer, Le minet se redressa. Cette fois-ci, il faisait déjà « plus homme » et « plus responsable ». L’heure n’était plus à la plaisanterie, ni à l’excentricité ! le temps qu’elle monte les escaliers, ils avaient 5 minutes chrono à tout casser ! Si tout n’était pas comme il le fallait, ça allait chier des bulles et Roméo ne voulait pas baisser dans l’estime de sa chère et tendre cousine ! Sur un ton sérieux, que Michel allait certainement comprendre, il reprit :

« J’ai entendu du bruit en bas, un bruit d’affolement, et le bruit de talons claquant sur le sol… Vous savez ce que cela signifie … Dépêchez-vous de tout remettre en ordre ! Je file me changer u_u »

Une course contre le temps commença donc x_x Roméo se dirigea donc en direction du dressing de Mercedes. Il avait laissé là-bas sa tenue traditionnelle de Général, qu’il enfila en deux minutes chrono. Sueur au front, la peur au ventre, le Général de Brigade était des plus stressés. Baisser dans l’estime de Mercedes … il ne se le pardonnerait jamais ! Espérons que l’autre se soit donné à fond ! Une fois sortie du dressing, qui était une pièce rattachée directement au bureau de Mercedes, il sortit en courant et vit la porte s’ouvrir …
Revenir en haut Aller en bas
Yuyu
Colonel
Membre
avatar

Masculin
Balance Cheval
Messages : 91
Age : 28
Rang dans le RP : Larbin de Mercade
Rang spécial Hrp : Nain Bleu

Feuille de personnage
Points:
24/75  (24/75)
Niveau:
13/20  (13/20)

Pouvoir: # Alchimie avec cercles tatoués basée sur les ondes de choc ~ Roi de la Capoeira °

MessageSujet: Re: Bienvenue en Enfer... ou pas. #Pv Roméo#   Ven 3 Avr - 23:29

...Ou comment engager une conversation constructive entre deux personnes qui sont chacune le strict opposé de l'autre. Dès le début, Yuki ne s'était pas attendu à voir Roméo dans le bureau de Mercedes, encore moins en jupette rose de ménagère à cent balles... enfin à partir du moment où il avait ouvert la porte, il savait à quoi s'attendre. Roméo is Roméo. Et puis le pire, c'est que Roméo était son supérieur hiérarchique... il avait tout pouvoir sur Yuki, même s'il n'était qu'un rang au dessus de lui. Et puis c'est marrant, parce que Roméo vénérait complètement le sanctuaire de Mercade et Yuyu bah... pour lui, c'était juste un simple bureau tout ce qu'il y a de plus banal... 48 vases de roses noires à la badoie étaient disposés le long des murs, on se serait cru dans une salle du trône, ce qui donnait l'impression que Mercade était carrément supérieure à Bradley. 'Faut voir la différence entre leur deux bureaux... celui de Bradley, c'est l'équivalent d'un bureau de secrétaire à côté de celui de Mercade... ça peut prêter à confusion, forcément. Mais on lui pardonne bien sûr. Et puis Yuyu, au début il avait été étonné par un tel bureau, mais au bout de quatre ans, on s'y habitue. Au final : le bureau de Mercade n'avait rien de spécial, les dorures, les joyaux, les rideaux en soie rouge royale, les vases, les statuettes représentant son buste à l'entrée, le tapis rouge, et j'en passe... pour Yuyu c'était d'une banalité à en mourir... même si nettoyer cet antre était un vrai calvaire.

Et donc Roméo repartit dans son délire, aveuglé par ses phantasmes d'hystérique. Hum hum... alors comme ça, il considérait ce simple bureau comme une Olympe ? Woaa... eh ben dites donc, vous êtes sûr qu'il est noble lui ? On dirait pas. En principe ce sont les pauvres qui sont éblouis devant tant de richesse et de gloire. Enfin c'est vrai que Roméo avait une admiration particulière pour Mercade... très, très particulière. Et il continua de postillonner sur Yuyu qui essuyait les postillons avec sa manche au fur et à mesure qu'il en recevait (donc très fréquemment), lui disant qu'il n'avait rien à faire de ses remerciements, et que s'il faisait le nettoyage c'est soi-disant parce que lui seul savait le faire. Pourtant Yuyu aussi s'en sortait bien avec le ménage de Mercade ! Il le faisait à contrecoeur, mais il le faisait Bien. Et il ne se salissait pas son honneur à porter des fringues aussi ridicules... heureusement que le ridicule ne tue pas, sinon j'vous dis pas le nombre de fois où Roméo serait mort. Comment ça Yuyu est pas capable d'astiquer le sol ?? N'importe quoi ! C'est pas parce qu'il amène la saleté qu'il est incapable de nettoyer correctement ! En plus l'autre là, il était pas mieux hein... bon, on s'arrête, ou ça va finir en compétition de celui qui nettoie le mieux le sanctuaire de Mercade...

Bon, visiblement, la supériorité naturelle est héréditaire chez les Cortez. Roméo prétendait que chacun de ses postillons étaient une perle rare... non mais j'vous jure... Yuki le fixa, les sourcils froncés, avec une grosse goutte derrière la tête. Mon dieu sur qui était-il tombé... il se prenait vraiment pour un Dieu ce type. Damnation, c'est pas ce genre de personne que Yuyu aime fréquenter. Pourquoi faut-il toujours qu'il se tape les gens de ce gabarit ? Déjà que Mercedes était difficilement supportable, surtout quand elle perdait sa lime à ongle sous les meubles qui servaient de support à ses vases. Alors là, quand il devait aller la chercher, c'était le parcours du combattant. Pouah, c'est dans ces moments-là qu'il se dit qu'il aurait mieux fait de suivre Road on ne sait où plutôt que de rester à Central pour s'engager dans l'armée. Oui, ça aurait été une meilleure perspective de vie... certainement T_T... étant en charmante compagnie d'un pauvre type qui se croyait hors du commun des mortels, on peut comprendre qu'il veuille se tirer une balle au moment même où je vous parle. Pauvre Yuki, comme si c'était pas assez difficile de supporter Mercade, il fallait qu'il se tape le cousin et en prime, le soir quand il est fatigué et qu'il a envie de tout sauf voir sa tronche de cake. Enfin passons...

En tout cas, on dirait que c'était réciproque. Roméo ne pouvait apparemment pas non plus saquer Yuyu. Il lui abîmait carrément la vue ! Terrible ! Alors Yuki avait ce genre de faculté ? Yeah ~ au moins, il était à lui tout seul le meilleur moyen d'anéantir le moral de Roméo et de l'achever. Ce n'était pas la première fois qu'il "s'évanouissait par terre" en plus. Tournant le dos au nain bleu, Roméo observait la fenêtre ; on voyait qu'il pleuvait dehors. Pffiouu... Yuyu était rentré juste à temps on dirait... encore un peu, et il se serait prit la flotte ! Encore mieux tiens, il aurait encore plus salopé le plancher avec ça. Tout à coup, Roméo se mit à hurler pour X raison, le coeur de Yuki loupa un battement. Ca va pas de gueuler comme ça ?! Après être passé à côté de la crise cardiaque, il passa sa main derrière sa tête, avec une migraine épouvantable. Finalement, celui qui emmerdait le plus l'autre... c'était Roméo. Il s'écroula au sol pour la énième fois et reprit ses hurlements stridents ; Yuyu se boucha les oreilles.


« MICHEEEEELLLLLLLLL ! NETTOYEZ TOUT CA ! EXECUTION !
- Oui général !! »


Il avait lâché ça du tac au tac, prit au dépourvu. Roméo avait aussi l'air paniqué... allez savoir pourquoi. Parce que Yuyu salopait un peu plus le plancher à chaque seconde, tiens ! Vous voulez que ça soit quoi hein ? Roméo se releva finalement avec un air plus sérieux qui était jusqu'à maintenant inconnu au bataillon, mais qui ne surpris pas plus que ça le larbin de Mercade qui avait l'habitude d'en voir à toutes les sauces. C'est donc avec cet air sérieux et plus mature qu'il annonça l'arrivée du Diable en personne, et il ordonna à Yuki de tout remettre en ordre. Bien, cinq minutes pour tout nettoyer... mouais, ça peut le faire... après tout, on n'a pas affaire à n'importe quel larbin là :3 Roméo s'eclipsa pour aller se changer, laissant Yuki s'occuper du nettoyage. Normal en même temps, c'est lui qui avait cradossé le sol en entrant. 'Faut qu'il note d'arrêter de déclencher des bastons avec les clochards, parce que plus ça va, plus ça lui retombe dessus... areuh. Mais bon, c'est vrai qu'on ne se refait pas. Pas Yuki en tout cas.

« Bien, à nous deux ... »

Evidemment, ce n'est pas la peine de dire que pour ce genre de situation, il est suréquipé. Déjà, il retira sa veste grise qu'il balança sur le fauteuil de Mercade, gardant juste son t-shirt camouflage qui était encore le seul intact. Ensuite il fallait changer de chaussure. Parce que vous savez, Yuyu, il a des chaussures très spéciales pour le nettoyage : ce sont des brosses ! (-_-') Quitte à faire la sale besogne, autant s'amuser à faire du patinage artistique sur le plancher de Mercade hein... il accrocha les brosses à ses pieds, et pour couronner le tout, il s'attacha un bandeau de samouraï autour de la tête avec les kanjis 勝利 (= Victoire x_x) écrits dessus. Bah Roméo avait sa petite tenue rose de femme de ménage, et Yuki avait le kit spécial vainqueur de la saleté... vraiment digne de Monsieur Propre.

Il attrapa le balai Swiffer (avec la super serpillère de la Reine Mercedes), et il commença à passer sur toutes les traces qu'il avait laissé en entrant. Elle était résistante cette saleté... mais personne ne résiste indéfiniment à Yuki. On se serait cru dans un match de hokey... il se laissait glisser d'un bout à l'autre de la pièce, parfois en allant tout droit, parfois en tourbillonnant, bref l'éclate quoi <3 Il manqua à un moment de rentrer dans la porte, mais il se servit du balai comme appui et repartit en arrière. Et v'la, plus de traces. Je vous le dis, Yuyu est le roi de la propreté, même si à la base c'est pas vraiment sa profession. Mais c'est bien parce qu'il le faisait au feeling qu'il le faisait bien, parce que s'il devait la jouer monotone et sérieux à chaque fois qu'il devait nettoyer... OMG. Il se serait déjà jeté du haut de la fenêtre.

Bon, c'est trop marrant, pourquoi s'arrêter <3


« WAZAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAA
AAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAA
AAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAA
AAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAA
AAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAa !!!!
»


Je vous présente le roi de la glisse, j'ai nommé Yuki Shokkeru ! Les cheveux dans le vent, il volait presque, tellement à l'aise sur ses... euh... patins, dirons nous. Sauf que les yeux fermés, c'est un peu difficile de s'orienter hein Yuyu... putain les vases, merde quoi x_x tu pourras pas dire que je t'ai pas prévenu. Donc il continuait à glisser d'un bout à l'autre de cette grande pièce, faisait des pirouettes et autres trucs géniaux. Roméo était en train de se changer, et évidemment, il allait forcément mettre beaucoup de temps à ça. Vous comprenez, faut pas oublier de se peigner, et puis faut que les vêtements aillent bien ensemble hein... c'est trèèèès important !! Vraiment ! Enfin, tout ça pour dire que Yuki avait du temps à perdre en l'absence de Roméo et que... bah voilà quoi...

*Vling Vlang*

Yuki fit pour de bon la cascade du siècle. Il trébucha, pile au mauvais endroit, il perdit l'équilibre et glissa sur un pied jusqu'au premier meuble longeant le mur. Ouaille... c'est pas bon... pas bon du tout... avant même d'avoir pu se ressaisir, il fonça dans le meuble et se prit la bordure dans le ventre (iteteeee x_x). Il s'appuya sur le bord du meuble et, plié en deux, il leva les yeux avec un air qui démontrait parfaitement à quel point ça faisait pas du bien de se prendre le coin d'un meuble dans le ventre, et il vit... oh malheur... un des 48 vases de Mercedes qui était en train de perdre l'équilibre. Il fit une grimace d'ahuri, comme si le pire des châtiments allait s'abattre, et... le pire arriva... le vase se renversa. Mieux, il tomba dans la direction du vase suivant, donc le vase suivant perdit aussi l'équilibre, pour tomber sur le re-suivant, et ainsi de suite. Toujours avec les mêmes yeux de type qu'est pas dans la merde, Yuki regarda le spectacle... ohlé, il venait de refaire les domino express avec les vases de Mercedes... alors que le dernier vase allait tomber (il faut bien en sauver au moins un sur les 48 x_x), Yuyu se précipita à l'autre bout de la pièce pour le rattraper avant que l'horreur n'arrive.

Horreur, déchéance, enfer et damnation. Yuki arriva pile au bon moment, mais le vase se brisa sur son crâne (imaginez un peu la scène). Il grimaça et secoua la tête pour écarter les roses noires et les bouts de verre, puis il en revint au vif du sujet auquel il aurait préféré ne pas penser.


« Et merde, cassés les vases... »

Roméo, vade retro satanas, reste où tu es... X_X
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Milovan Yaroslava
Disparu
Membre

avatar

Masculin
Poissons Cheval
Messages : 326
Age : 28
Rang dans le RP : sadique chronique avec un bon fond xD
Rang spécial Hrp : fils de Mercade - Mari de Greed et Havoc- Très beau mari de Lys et Tiky- Père de Lust, Wrath et Kurnous - Luxray d'FMA W

Feuille de personnage
Points:
41/41  (41/41)
Niveau:
13/20  (13/20)

Pouvoir: Alchimie de chair, la fait se nécroser jusqu'au niveau des os inclu - techniques au couteau

MessageSujet: Re: Bienvenue en Enfer... ou pas. #Pv Roméo#   Mar 7 Avr - 18:34

Bon, ok, l'armée ça avait toujours été le bordel, aussi loin qu'il se souvienne, mais il aurait quand même penser qu'il pouvait y avoir des limites à un tel marasme. Non mais franchement, c'était une vraie vision de cauchemard qu'il avait sous les yeux là ! Une minute. On va rembobiner le film histoire d'analyser tout ça. A la base il était arrivée par train de rush valley, jusque là... Pas de problème.

Déjà on l'avait passablement "ennuyé" quand il était arrivé au QG. Déjà que quand il portait ses anciens vêtements on le trouvait louche mais là c'était carrément des réflexions du genre "Houa, y'a des membres de l'état major qui doivent vraiment s'ennuyer pour appeler ce genre de service". Autrement dit. il avait très mal prit cette remarque. Et était aller prendre quelques minutes de retard sur le rendu de son rapport pour aller corriger le petit imbécile qui avait osé tenir de tels propos. D'où un certain cahus quand il avait commençé à lui refaire le portrait, ça attirait forcément l'attention et les gens. Donc en plus d'être chiant c'était bruyant.

Une montre d'alchimiste d'état plus tard, les soldats qui s'étaient ramenés avaient compris qu'ils avaient affaire à un supérieur en puissance déjà énervé et que s'ils voulaient pas se retrouvés basardés au nettoyage des chiottes pour les vingt prochaines années il allaient devoir se tenir à carreau. Il reprit donc sa route. C'était un obstacle à la con qu'il venait d'éviter mais malgrès tout déjà ça lui avait sérieusement tapper sur le système qu'en ramenant un rapport de mission à la généralissime la plus excentrique de toute l'Histoire. Il en était persuadé.

On pouvait le trouver lui même hors décor ou un peu déplaçé par son accoutrement. Non mais, le major cognerait le premier qui s'avisait de lui refaire ne serait ce qu'un geste pouvant laisser dire qu'il n'avait pas un job militaire tout ce qu'il y avait de plus respectable !!!! >_< Respect des ainés quoi !! Bande de petite bleusaille stupide ! J'ai fait la guerre moi ! Alors retourner dans les jupes de vos mères avant que je me fache !

Bref ! Il traversait le couloir menant au bureau de la divine autoproclamée Mercedes Sama. Sauf qu'en réalité, il avait cru entendre des cris d'orfrais et commençait se demander sérieusement si le moment était bien choisit pour s'introduire... En même temps, il avait réussit la mission pas de raison qu'elle se mette en rogne, si ?

En réalité il n'avait jamais eu l'occasion de la voir alors bon, ça restait très vague comme base de réflexion, surtout qu'avec tout le bordel qui venait brusquement de cesser dans la pièce dont il se rapprochait terriblement, il redoutait encore plus la rencontre. Peutêtre était elle complètement paranoiaque et l'attendait elle pour l'égorger ? Le major déglutit. En fait il avait peutêtre un rendez vous très urgent et pourrais simplement poster son rapport...

Mais non, il pouvait pas faire ça, en envoyant une lettre de central pour central ça prenait plus d'une semaine pour qu'elle arive à destnation ! Il pouvait pas faire ça et puis quand même il devait bien finir par rencontrer sa supérieure réelle. Bon, prenons notre courage à deux mains et au diable les appioris. Il referma as main sur la poignet de la porte et ouvrit le battant dans un silence de mort.


"WAZAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAA"

Le hurlement fut suivit de la plus grande dégringolade de toute l'histoire des dominos par intérim de l'histoire. Sauf que c'était des vases pleins de roses noires en lieu et place de dominos, Milovan ne bougea pas, sidéré et persque hypnotisé par le spectacle des éléments s'écrasant les uns sur les autres dans un fracas épouvantable et en plus de ça y'en avait un paquet, impressionnant franchement, terrible aussi. Peutêtre vaguement effroyable mais pas sur...

Bon le Fossoyeur avait éliminé tous les synonymes qui lui venaient à l'esprit sur l'instant et ouvrit de grands yeux en voyant un jeune homme, apparement pas innocent dans ce massacre caractérisé de vases certainement rares ou au moins précieux, se ramasse le dernier rescapé sur le crâne, mettant fin à la si belle partie de domino. Le sol était maculé d'eau et de roses en désordre, aux tiges brisées pour la plupart et le pauvre garçon allait certainement écopé d'un grand mal de tête sous peu.


"Hem. Qu'est ce qui c'est passé exactement ici...?"

Demanda t il d'une voix disrète, n'ayant pas l'envie de se retrouver prit dans le cafarnaum actuel et s'interrogea sur le fait qu'il devait ou non rester droit comme un I sur le perron ou pas. Il allait ajouter quelque chose quand il remarqua une autre présence, très différente dans la pièce et tourna les yeux vers celle ci.

hrp > enfin finit ! youhou ! a toi romeo de mon coeur *se sbaff*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Bienvenue en Enfer... ou pas. #Pv Roméo#   Jeu 16 Avr - 15:21

Roméo était toute belle maintenant <3 Après s’être donc changé, notre beau & tendre Général de Brigade commença une course effréné en direction de la porte d’entrée. Pensant qu’il s’agissait de Mercade, sa cousine qu’il idolâtrait tant, le minet arbora un large sourire. Il allait enfin pouvoir dénoncer cet abruti de Michel à sa cousine XD Fallait dire que le nain bleuté l’avait bien cherché. Cradosser l’Olympe, ah ça non ! Même Satan n’osait s’aventurer sur les terres sacrées de la Déesse Cortez ! Niark, niark ! Et puis si Roméo réussissait à bien se débrouiller, il pouvait arriver à faire sauter la tête de Michou <3 En effet, le Général de Brigade D. Cortez ne supportait plus que ce demeuré congénitale soit si « intime » avec sa cousine.

Roméo, vêtu donc cette fois-ci de son ravissant uniforme bleu * danse sous les fleurs que lui jette son narrateur *, débarqua dans la pièce. Et là double surprise … Il entendit tout abord un bruit sourd, qui lui déchira les tympans au passage x_x. Un bruit de casse … Michel … NON AVAIT-IL OSE ? … ETAIT-IL SUICIDAIRE ?! *tremble * Roméo, plein d’appréhension fût tenaillé par l’angoisse. Et si ? … * gloups * ce crétin venait de casser les vases ? SATANAS ! Qu’adviendrait-il alors des deux lascars ? Mercedes chérissait ses vases plus que tout au monde …

Roméo continua donc de sprinter lorsqu’il vu le drame … Il s’arrêta net. C’était bien donc ce qu’il pensait … Michel avait tout cassé … Il venait de lui détruire son rêve, le rêve de toute une vie. En brisant ces vases, Yuki venait tout simplement d’acheter 2 tickets pour l’enfer … Comment Roméo, allait-il réussir à reconquérir le cœur de Mercade ? T_T Toute sa vie s’écroula en à peine quelques instants … et le responsable était bien entendu … Michel ! Alors là non, ça allait pas se passer comme ça ! * VENGEANGE *

Le pire dans tout ça, c’est que la despote allait arriver d’une minute à l’autre, … Roméo retrouva donc Michou allongé sur le dos avec un vase sur la tête. >< Le détracteur du minet osa même ajouté une phrase … « Et merde, cassés les vases... » Il disait cela avec tant de … sérénité, … Il semblait être complètement inconscient /meurt/. Ne se rendait-il pas compte de la situation ?!, quand Mercedes allait apprendre ça … * frissonne rien qu’en imaginant ce qui allait se passer * ! Non, ça ne pouvait pas se finir comme ça T_T Le destin de Roméo devait se finir avec une Happy End. (L) Le jeune homme était dans un état de choc extrême. Son cœur avait eût le temps déjà de lâcher plus d’une vingtaine de fois en à peine quelques secondes. Il lança un regard noir, aussi effrayant que celui de Mercedes à Yuki, qui semblait ne pas comprendre la gravité de la situation.

Mais qu’allaient-ils devenir ? TT_TT Terrorisé à l’idée même d’expliquer cet affront à sa supérieur, Roméo commença à trembler. Les bruits de pas s’intensifiaient. Elle arrivait. Vite, vite, fait marcher ta tête Roméo, il faut trouver quelque chose … une idée, pour faire porter le chapeau à Michel … * Mode Jimmy Neutron ON * CERVEAU EN ERUPTION !

Une aura rouge entourait notre bO’Goss aux cheveux bleus montrant ainsi toute la haine qui émanait de lui. Roméo n’avait qu’un rêve : plaire à Mercedes. Mais en brisant ses vases, il n’avait plus aucune chance de s’attirer les faveurs de sa douce u_u. Il n’y avait plus d’espoir T_T Et tout ça à cause d’un branquignol nommé Michel Drucker ! Ce type était à coup sûr, un envoyé du mal !

Roméo, s’arrêta net sur le tapis pour contempler l’ampleur de la catastrophe. Les 48 merveilles … toutes brisées … Il inspira et expira fortement, puis lâcha un hurlement de terreur, d’horreur avec sa voix nasillarde :

« MIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIICHEEE
EEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEE
EEEEEEEEELLLLLLLLLLLLLLLLLLLLLLLLLL
LLLLLLLLLLLLLLLLLLLLLLLLLLLLLLLLLLLLLLLLLL
LLLLLLLLLLLLLLLLLLLLL »


Il venait de réussir à réveiller tout Central City à lui seul … Hystérique, comme on ne l’avait jamais vu, Roméo était bien décidé à en finir avec Michel ! Non, ça n’allait pas se passer comme ça ! Il fallait qu’il se venge, qu’il assouvisse ses pulsions sur son détracteur.

Alors qu’il entama donc une petite course, poignard à la main pour en finir avec le nain bleu ; la porte s’ouvrit. Adieu Roméo *__*. Mercade va te bousiller <3. Touut était fini … TOUT TOUT TOUT EST FINI ENTRE NOUUUUS ! * Lara sort de ce corps ! * Mais SURPRIISE * avec l’accent anglais svp *, ce n’était pas Mercade ... Roméo fût de nouveau sous le choc, et se sentit partir tellement il fût soulagé. Et c’est à ce moment précis donc : alors qu’il cavalait en direction de Yuki, arme en main, la tête tourné vers la porte qui venait de s’ouvrir que le minet GLISSA sur un poil du balais Swiffer malencontreusement ! Roméo, qui était en plein élan, perdit son équilibre et commença à glisser sur le tapis rouge de mercade fraîchement nettoyé et donc quelque peu glissant. Prenant de la vitesse à chaque seconde, le minet, se retrouva donc complètement dépassé par la situation ! Il n’était plus maître de son corps !

« AAAAAAAAHHHH CAAA GLIIIISSEEEEE ! » (alice ça glisse /meurt/ )

Glissant sur le tapis, comme sur une patinoire, le Général de Brigade continua de déraper pour finir par atterrir sur un des bustes de Mercade qui ornaient la salle. <3 Le minet percuta de plein fouet la sculpture représentant le buste de la Belle, qui finit donc par tomber par terre et éclater en milles morceau <3

Roméo était lui quand même un peu sonné x_x Il tomba par terre comme une vulgaire chiffe molle… Soit Yuki & Roméo, les deux plus grands boulets de toute l’armée d’Amestris <3 Le bureau de Mercade était donc complètement dévasté x) Elle allait péter une durite si elle voyait ça d’ailleurs … D’autant plus que là Roméo avait participé au massacre à sa façon. En tombant d’ailleurs, il manqua de peu de se couper le doigt avec le poignard qu’il tenait à la main. ( à la base il a couru avec, afin de poignarder Michou <3 ) Bref, l’olympe de Mercade fût souillé par les flammes de l’enfer. Des morceaux de bouts de verres, des flaques d’eaux, des pétales de roses noirs, ainsi que des débris de marbre recouvraient donc la surface du sol ... Le tapis était lui aussi désormais complètement froissé étant donné que Roméo avait glissé dessus x_x Bref, c’était l’apocalypse …

Le jeune homme se releva tant bien que mal, avec une grosse bosse sur la tête. Il détourna son regard vers le type qui venait d’entrer dans la pièce. Un témoin encombrant … il n’allait pas pouvoir tout mettre sur le dos de Michel … La bataille, non la guerre était perdue d’avance. Il ne restait qu’une seule solution : la fuite (L). Roméo, passa sa main dans ses cheveux, façon « j’ai un brushing d’enfer ». Même dans les pires circonstances, il savait être élégant … /meurt/ Bref, il n’avait plus rien à faire dans ce bureau ! Et pire, il allait même devoir co-opérer avec Michel … En effet, il fallait qu’ils s’unissent afin de faire porter le chapeau à quelqu’un d’autre, et cette personne était toute trouvée (L) Le Bogoss esquissa un sourire sadique, puis gloussa comme une petite mégère.

Il se tourna vers Michel, puis dit d’un ton mielleux et hypocrite, :

« Mon pauvre Michel … Mais je rêve où cet intrus * pointe du doigt Milovan * est l’unique et seul responsable de la dégradation de l’antre de sa majesté ? »

Le polisson se mit alors à rire machiavéliquement. Plus rien ne semblait pouvoir arrêter son rire, tout aussi insupportable que celui de Mercedes … Il continua donc de s’esclaffer jusqu’à qu’il avala une mouche.

« Keuf, keuf, Keuf ... »

Il manqua de peu, de s’étrangler avec * meurt * Cette mouche sortait même directement de la veste grise de Michel, qui reposait sur le trône de la Déesse. Ce bouseux de mec bleu était vraiment des plus infâme ! Roméo se reprit, une fois la mouche « recrachée » (charmant), il se dirigea vers le bureau de la Belle. Il y sortit un dossier TOP SECRET d’un tiroir, puis de nouveau il se re-retourna en regardant le petit nouveau, qui se contentait de rester sur le pallier. Roméo, s’emporta et reprit son air habituel efféminé, et vaniteux qui le caractérisait tant :

« Mais que faîtes-vous ici Diantre ? Et puis qui êtes-vous ? Un ami de Michel, certainement ? »

Roméo, qui comme d’habitude, se faisait des films, s’assit donc sur la chaise de Mercade, le dossier à la main, et posa son regard de nouveau sur Yuki. Ce dernier manquait d’ailleurs cruellement de goût. Son bandeau, ses brosses aux les pieds, … Alala, Roméo préférait de loin sa petite tenue de ménagère rose. Enfin apparemment c’était pas donné à tout le monde d’avoir la notion de la « beauté ».

« Michel, vous avez un sacré toupet d’amener vos amis SDF ici ! »

Ah … Oui Roméo <3 Fallait dire que ce type qui venait d’entrer était une atteinte même à la beauté. Le minet allait sûrement attraper des boutons encore ! N’oublions pas qu’il est allergique à la mocheté x)
Revenir en haut Aller en bas
Yuyu
Colonel
Membre
avatar

Masculin
Balance Cheval
Messages : 91
Age : 28
Rang dans le RP : Larbin de Mercade
Rang spécial Hrp : Nain Bleu

Feuille de personnage
Points:
24/75  (24/75)
Niveau:
13/20  (13/20)

Pouvoir: # Alchimie avec cercles tatoués basée sur les ondes de choc ~ Roi de la Capoeira °

MessageSujet: Re: Bienvenue en Enfer... ou pas. #Pv Roméo#   Mer 22 Avr - 22:07

Aah... l'horreur était faite... on ne pouvait plus revenir en arrière... malheur de malheur. Yuki avait toujours été très chanceux décidément. Mais là il pulvérisait tous les records de bêtise, y a pas à dire. Roméo avait raison, c'est depuis qu'il était arrivé que tout se passait mal dans ce bureau. Il aurait mieux fait de laisser Roméo s'occuper de tout et de ne pas rentrer, comme quoi il n'y a pas de place pour deux dans ce lieu sacré x_x. Yuki perturbait Roméo par sa simple présence et vice-versa. Parce que d'habitude, il faisait tout parfaitement bien, même s'il faisait de la patinoire dans le bureau de Mercedes, des dérapages volontaires, des virages à 90° et un bon nombre de cascades suicidaires, il ne cassait jamais rien. Tout était parfaitement bien nettoyé et Mercedes le remarquait, enfin toujours à l'exception d'une mini poussière à peine visible sur le lustre en cristal ou un autre truc du genre... minutieuse la bougresse T_T c'est vraiment dur d'entretenir un palace comme celui-là, mais alors si en plus elle râle pour la moindre petite poussière de trop... et puis pourquoi il acceptait de se taper la sale besogne le Yuyu hein ? Il pouvait très bien lui balancer la serpillère dans la tronche en lui disant de faire son ménage toute seule ! Mais non, il le faisait quand même, comme quoi il était complètement soumis à la volonté de la pseudo Déesse. Enfin... Diablesse, je veux dire.

C'était terrible. Qu'allait-il faire ? La mort était proche, tellement proche... d'abord il se ferait triplement assassiner par Roméo, et ce serait au tour de Mercedes de terminer le travail en puissance dix. Il venait d'accomplir le crime du siècle, la pire des ignominie... LE truc impardonnable. Qu'il casse un vase, à la rigueur, passe encore, mais qu'il les casses tous... les 48 précieux vases de Mercedes... ce à quoi elle tenait le plus... T_T À la limite, si c'était possible de trouver les mêmes chez l'antiquaire du coin de la rue, il n'y aurait pas de problème, mais comme c'est assez rare de trouver des vases comme ceux-là... d'ailleurs Yuki se demandait où Mercedes avait pu dénicher 48 vases comme ceux-là, m'enfin c'est vrai qu'il ne faut pas oublier que les nobles ont accès à tout... enfin, passons. La pendaison était inévitable maintenant que le mal était fait. Et Mercedes qui allait arriver d'une minute à l'autre... alala... il n'y avait vraiment pas de quoi rire mais Yuki ne pouvait pas s'empêcher de sourire. Enfin mieux vaut tout prendre à la rigolade que dramatiser le moindre petit truc comme le faisait si bien Roméo. Enfin là, c'est vrai que ce n'était pas... un petit truc. Se faire engueuler par les deux cousins frappa dingues en même temps, c'était le pire des cauchemars qu'il n'aurait jamais pu imaginer... quoique... ça paraissait étrange que Mercedes revienne si tôt. Bon, il était pas très tôt, mais pour la tortionnaire, c'était trop tôt pour rentrer. Ça Yuki le savait, il avait l'habitude de la voir revenir de ses soirées à pas d'heures...

Voilà déjà que Roméo revenait après s'être changé. Ah bah quand même, il faisait déjà plus sérieux comme ça, parce que Yuki aurait honte qu'on le voit parler avec un type en tenue de ménagère rose bonbon. Surtout si c'est Mercedes T_T même si c'était assez improbable que ça soit cette dernière qui soit le fruit de l'agitation de Roméo qui croyait dur comme fer que le centre du monde était sa chère, tendre et machiavélique cousine. Roméo faisait peur... on pouvait voir une aura rouge qui se dégageait de lui et qui reflétait toute la colère et la haine qui l'envahissaient. Des fois, il faisait beaucoup plus peur que Mercedes, et franchement faut le faire. Yuki qui était étalé par terre, baignant dans la badoie et les bouts de verre, se força à sourire de toutes ses dents et lâcha un « oups » comme quoi c'était assez gênant d'avoir mit le bazar dans le bureau. Ça l'était. Ok c'est bon, Yuki était un homme mort. Il venait définitivement de s'attirer les foudres de Roméo et ce n'était pas fini, loin de là. Le pire dans tout ça, c'est que Roméo ayant été présent, il était aussi en partie responsable de cette gaffe monumentale. Résultats, les deux boulets de la vie en présence allaient passer un sale quart d'heure. Et pas juste un quart d'heure en plus... leur vie allait se transformer en enfer. Pourquoi tant de haine ?

Roméo gonfla ses poumons à pleine puissance, ce qui ne présageait rien de bon... c'est dans ces moments-là que Yuyu aurait besoin de boulquies... ah ben tiens oui, il devait avoir ça dans sa poche ! Il avait plein de babioles dans sa poche qu'il avait sans arrêt la flemme d'enlever, alors à force... bref, il commença à fouiller dans sa poche et tomba immédiatement dessus. Des boulquies ! Sauvé, amen T_T Il se releva, s'adossa au mur et les coinça devant ses tympans puis croisa les bras. Puis Roméo lâcha toute la cargaison. Yuki dû quand même plaquer ses mains devant ses oreilles tellement le hurlement était fort... Encore un peu et il arrivait à briser la vitre de la fenêtre. Manquerait plus que ça, tiens. Qu'on le fasse taire non didiou ! C'est pas possible d'avoir autant de voix...


« Euh, Général... moi c'est Yuki... »

Bah quoi ? Y en a marre qu'il se fasse appeler Michel Drucker à la fin ! Puis la porte s'ouvrit lentement. Ça ne pouvait pas être Mercade. Parce que Mercade, après avoir entendu un bruit sourd comme celui-là, elle aurait ouvert la porte avec fracas en donnant un coup de talons aiguille dedans. Bah Yuyu commence à la connaître à force hein... bref, résultat, comme il l'avait senti, ce n'était pas la blondasse despote qui revenait. Yuki regardait la personne, inconsciemment, ne s'étant pas aperçu que Roméo était à deux doigts de lui sauter dessus avec son arme blanche pour le poignarder et ainsi le tuer, forcément. Qu'il ait brisé les 48 vases, cela devait être impossible à encaisser pour lui. C'est tout à fait compréhensible, ce n'était pas le premier à vouloir assassiner sauvagement Yuyu, il était tellement stupide et énervant de par son insouciance qu'en général, les gens le détestaient facilement. Mais ça ne l'empêchait pas d'avoir un charisme naturel pas commun, qui cependant n'avait pas d'effet conséquent sur les autres militaires. Et comme il ne fréquente que des militaires, vous voyez un peu... pourtant, ça ne lui déplairait pas de fréquenter d'autres personnes de l'extérieur. Enfin excepté certains, parce que c'est vrai que revoir Azai ne l'avait pas enchanté non plus, mais ça c'est un cas plutôt à part. En revanche le genre de rencontre qu'il aimerait faire, ce serait avec... je ne sais pas moi, n'importe qui qu'il pourrait croiser dans la rue et avec qui il pourrait s'entendre ! Bon, c'est vrai que c'est un militaire, et que les militaires... personne ne les aime. Pour le massacre d'Ishbal, pour Lior, pour toutes les horreurs qu'ils font en laboratoire, pour maltraiter le peuple, et j'en passe... Yuyu comprenait parfaitement tout ça. À vrai dire, il se fichait bien de ce que les gens pensaient. Ce qu'ils ne veulent pas comprendre, c'est que avant le reste, les militaires sont humains et que ça ne leur plait pas forcément d'être soumis à l'autorité absolue de Bradley. L'armée quand on y entre, on en ressort pas si facilement, et pas sans sacrifice, quel qu'il soit. Ça, Yuyu le savait, mais il s'en fichait un peu... puisqu'après avoir perdu ses parents et son grand frère, il n'avait plus rien à perdre.

Revenons-en à nos moutons (L) donc la personne qui venait d'entrer était un homme d'une bonne taille, qui, finalement, ressemblait plus à un zombie qu'à un homme, du point de vue de Yuki. Mais connaissant Roméo, ce dernier devait être encore plus horrifié qu'après avoir vu Yuyu, c'est vrai que deux monstres à la suite ça ne pardonne pas. Même si ils sont pas si monstrueux que ça les deux bonshommes quand même x_x il faut toujours que les Cortez en fassent trop. Roméo fut tellement choqué qu'il glissa sur on ne sait quoi et perdit l'équilibre. Ça ne présageait rien de bon, car la dernière fois que Yuki avait perdu son équilibre exactement de la même manière remontait à... tout juste cinq minutes ! Autrement dit, ça avait été la pire des catastrophes jamais commises ! Il glissa sur le tapis, fit quelques magnifiques figures artistiques avant de tomber. Quand même là... Yuki avait fait une cascade spectaculaire mais celle-ci était carrément mémorable ! Dommage qu'il n'ait pas eut d'appareil photo sous la main pour immortaliser ça. Quoique... si Mercade finissait par tomber dessus un jour, elle serait vraiment pas contente. Déjà qu'elle allait exploser les deux boulets qui lui servaient de bonniche... oui bon, on ne va pas s'imaginer quelque chose d'encore pire parce que là, franchement on peut difficilement imaginer pire. Oui car Roméo dans sa chute avait percuté quelque chose d'ultra précieux, autant que les vases puisque c'était une statue qui représentait le buste de Mercade. C'est sûr, tout ce qui la représente est forcément d'une valeur rare, enfin selon elle. Yuki leva un sourcil, montrant qu'il était légèrement embêté de voir ça. Comme si ça suffisait pas qu'il ait cassé les vases... il fallait que Roméo vienne ajouter son grain de sel... ça y est, l'antre était totalement dévastée... c'était pas beau à voir, tout ça.

Le gars qui venait d'entrer demandait ce qu'il s'était passé, mais... que fallait-il lui répondre ? Que les deux abrutis en présence étaient des incapables et qu'ils allaient se faire carboniser au lance flamme pour avoir profané le temple de la terrible Démone Cortez ? Tout à fait, tout à fait... ET PUIS QUOI ENCORE ?! T_T avec une grosse goutte de sueur derrière la tête, Yuki ne daigna même pas faire attention à lui une seconde de plus. Il y avait autre chose à penser... comment survivre au châtiment divin qui allait bientôt s'abattre sur les deux idiots de service ! Quoi penser ? Que faire ? Ben, FAIRE GRILLER DES SAUCISSES :3 (vous ne verrez plus jamais les saucisses comme avant). Pendant que Roméo se laissait tomber par terre comme un excrément -pour être poli- Yuki s'accroupit devant le tapis complètement trempé et froissé et attrapa une bordure de ce même tapis du bout des doigts... alala... ça ne ressemblait même plus à un tapis. Mais pour faire disparaître l'étendue des dégâts, il fallait bien un moyen de... transport. Et le tapis ferait très bien office de sac poubelle, après tout maintenant il ne pourrait plus vraiment servir à autre chose. Quelques éclats de verre l'avaient éraflé à certains endroits ; il était déchiré, trempé, tâché, froissé... bref, très très abîmé. Apparemment, Roméo avait plus d'un tour dans son sac, puisqu'il s'était relevé en faisant une magnifique pose l'Oréal digne des meilleures demoiselles que l'on voit dans les magazines. Un sourire sadique s'afficha sur son visage, et Yuki devina immédiatement qu'il avait quelque chose de machiavélique en tête. Oh ça, ce n'était pas dur à deviner. Parce que s'il n'avait pas de plan de secours, comment pourrait-il sourire sadiquement après avoir commis l'impardonnable ? On se le demande. Il se tourna enfin vers Yuyu qui était toujours accroupi à se lamenter devant le tapis, et là, comme on s'y attendait tous, il posa la question fatidique. Ah que ouais mon vieux, amusons nous tant qu'on peut ! En effet, Roméo était en train d'essayer de faire porter le pompon à l'homme qui venait d'entrer, et Yuyu n'avait franchement... aucune raison de ne pas se ranger de son côté. Pour une fois.


« Vous ne rêvez pas Général. Se pourrait-il qu'il ait accomplit cette infamie alors que nous avions le dos tourné, juste il y a cinq minutes ? Dire que je pensais que personne dans l'armée n'oserait profiter ainsi de l'inattention de ses supérieurs... vous voulez nous rendre responsable de cet acte de barbarie ?? C'est vraiment décevant de votre part, Major ! »

Moi je dis, vive l'abus de pouvoir u_u. Bah attendez, Yuyu est un type honnête en général, mais là c'est vraiment une catastrophe... valait mieux se ranger dans le camp des vainqueurs plutôt que d'aller se suicider en se dénonçant d'avoir cassé les vases de Mercade ! C'est même pire que du suicide. Qui irait se jeter dans la gueule du loup, franchement ? Même Yuyu qui n'a peur de quasiment rien ne le ferait pas ! Parce que l'unique peur qu'il vit en ce bas monde c'est... la peur de Mercade. Déjà qu'il n'était pas arrivé à temps à la banque pour empêcher le braquage, ça méritait une fessée, mais en plus, avoir foutu le bordel dans son temple... c'est une déclaration de guerre, même si c'était totalement involontaire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yuyu
Colonel
Membre
avatar

Masculin
Balance Cheval
Messages : 91
Age : 28
Rang dans le RP : Larbin de Mercade
Rang spécial Hrp : Nain Bleu

Feuille de personnage
Points:
24/75  (24/75)
Niveau:
13/20  (13/20)

Pouvoir: # Alchimie avec cercles tatoués basée sur les ondes de choc ~ Roi de la Capoeira °

MessageSujet: Re: Bienvenue en Enfer... ou pas. #Pv Roméo#   Mer 22 Avr - 22:08

Roméo laissa échapper un rire diabolique. Ce rire était vraiment ignoble... depuis un petit moment, Yuki avait envie d'attraper un vase ou autre chose de matériel et solide dans cette pièce et de lui éclater sur la tête. Mais bon maintenant, il n'y avait plus grand chose à casser. Sinon il pouvait très bien prendre la tête de Roméo pour taper sur celle du gars qui venait d'entrer... dont le nom lui échappait. Certes, il se ralliait à la cause de Roméo juste pour se tirer d'affaire, mais sinon... il avait tout sauf envie de faire équipe avec cet abruti... bien que son cas ne soit pas non plus très enviable * tombe * bref x.x Sympathiser avec Roméo était la pire chose imaginable ! Non non et puis non, à la rigueur il voulait bien être de son côté l'espace d'un instant mais il était hors de question que ça aille plus loin. Et je pense que les deux concernés seront d'accord sur ce point, donc tout va pour le mieux dans le meilleur des mondes <3 enfin non, puisqu'il ne faut pas oublier la situation qui était assez embarrassante. Enfin ça on s'en fiche finalement, puisque c'est le pauvre malheureux qui avait eut le malheur d'entrer au mauvais endroit et au mauvais moment qui allait tout prendre. Bwahahaha. Vous croyez que ça sera qui qui sera le plus crédible ? Un Major contre un Colonel et un Général de Brigade ? C'est déjà gagné d'avance niark niark niark. Oui c'est mal l'abus de pouvoir, mais y a des moments où on ne peut pas assumer certaines choses et qu'il faut bien se rendre à l'évidence : la lâcheté est propre à l'être humain quel qu'il soit (L) il en faut bien, quoi !

Après avoir avalé une mouche et après l'avoir recraché (bravo, magnifique u_u) Roméo prit à nouveau son air hautain et méprisant, adressé à celui qui venait d'arriver mais Yuki était aussi certainement concerné, faut pas s'attendre à des miracles de la part du Général. Roméo lui demanda qui il était, s'imaginant qu'il s'agissait d'un ami de Yuyu. Euh, franchement... non. Yuki n'avait pas d'amis comme lui, enfin je veux dire qu'il n'en avait pas tout court x.x mais il n'a pas besoin d'amis. Même son grand frère avec qui il était très proche, il ne l'a jamais vraiment considéré comme un 'ami'... faut dire que Road avait toujours été un ingrat, même s'il lui arrivait d'être sympathique et qu'il lui avait beaucoup apprit dans le domaine de l'alchimie. Il restait un associable tout de même et impossible de remédier à ce caractère si insupportable. Enfin.. on lui pardonne T_T bref, c'est pas le sujet. Donc Milo n'est pas l'ami de Michel euh pardon je veux dire Yuki ! Il se pinça le haut de l'arête du nez, les sourcils froncés. Roméo était un cas vraiment désespérant. Non mais à ce point, on n'aurait pas pu l'imaginer... et pourtant, c'était bel et bien le cas. Finalement, Yuki était bien content d'avoir Mercedes comme supérieure, même s'il manquait de se faire tronçonner assez fréquemment, la demoiselle était déjà plus facilement supportable que cet imbécile notoire. Il était assis sur le siège de Mercade, avec un dossier inconnu au bataillon. Ça amusa Yuki quand il se rappela que justement Roméo était assis sur sa veste... quand il s'en rendrait compte, il allait sauter au plafond. Yuyu quant à lui, fallait qu'il pense à la désinfecter ensuite. Mais ça, on verra plus tard. Et puis d'abord, c'est pas pour dire, mais Yuyu n'est pas un SDF ! Il a un domicile fixe puisqu'il habite dans la maison de son défunt père. Nah. Bon après concernant Milovan ce n'était pas si sûr mais lui n'en était pas un.


* Ma veste ... T_T *

Ouiii sa veste ! Non didiou ! Il y avait sa montre d'alchimiste d'état, du fric et le pendentif qu'Azai lui avait balancé sur la tête, à l'intérieur de la poche de sa veste ! Maintenant qu'il s'en rappelait, c'était stressant de savoir que Roméo était assis dessus. Il avait les trois boîtes de café sous la main, pourquoi ne pas lui balancer les capsules dans la tronche ? Oh ça il en mourrait d'envie, mais il ne pouvait pas se le permettre. Quoique... à la limite, il pouvait encore assommer Roméo avec le balai. Ouais mais ça c'était quand même à proscrire hein... Yuki lâcha un soupir d'énervement et posa brutalement ses deux mains à plat sur le bureau de Mercade, penché sur Roméo. Ce que personne n'aurait fait à son supérieur <3 en effet, il avait du toupet. Mais il faisait ça tous les jours alors où est le problème ? C'était juste une question d'habitude. Bah, Générale chiante, larbin chiant. Que voulez vous, on ne peut échapper aux fatalités du destin. Bref. Il leva son poing, le ferma, et -non il ne va pas coller une droite monumentale à Roméo, faut pas exagérer u_u- il martela sur les papiers que tenait Roméo pour se faire écouter... oui c'est ça, regarde moi dans les yeux si t'es un homme *_*

« Vous êtes... assis sur ma montre d'alchimiste d'état. »

Avec le regard noir qui accompagnait et quelques mèches de cheveux qui lui retombaient sur le visage, ça faisait mec sombre et méchant :3 Bwahahahaha. Bon, il ne cherchait pas à intimider Roméo, car c'était déjà fait depuis qu'il était entré, simplement à le faire se lever parce que là c'était pas du tout supportable. En plus il était pas vraiment censé s'assoir sur le trône de Mercade... cette dernière refusait farouchement de céder cette place si haute, alors pourquoi ce pauvre type pourrait s'y assoir aussi librement comme si c'était ce qu'il y avait de plus normal au monde ?? Bref, il fallait peut-être aussi éviter de laisser Milovan en plan, parce que sinon il allait pas nettoyer tout ce bordel hein u_u. Alala, les gens faut vraiment tout leur dire. (a)

« Restez pas planté là vous ! Nettoyez tout ça pendant qu'on règle nos comptes s'il vous plait. »

Ah, les relations entre militaires... que du bonheur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Milovan Yaroslava
Disparu
Membre

avatar

Masculin
Poissons Cheval
Messages : 326
Age : 28
Rang dans le RP : sadique chronique avec un bon fond xD
Rang spécial Hrp : fils de Mercade - Mari de Greed et Havoc- Très beau mari de Lys et Tiky- Père de Lust, Wrath et Kurnous - Luxray d'FMA W

Feuille de personnage
Points:
41/41  (41/41)
Niveau:
13/20  (13/20)

Pouvoir: Alchimie de chair, la fait se nécroser jusqu'au niveau des os inclu - techniques au couteau

MessageSujet: Re: Bienvenue en Enfer... ou pas. #Pv Roméo#   Sam 25 Avr - 20:41

Il n'avait plus d'oreilles c'était finit, avec un cri d'harpi comme celui là c'était mort, il allait être sourd à vie. En plus, le dernier arrivait enchainait autant de bordel que l'autre. Mais qu'est ce qu'il faisait là pour l'amour du ciel ? Pour un peu on lui aurait proposé de se convertir au culte d'Ishbala il aurait dit oui si ça avait put le faire sortir de ce cauchemard. Qu'on le demande ailleurs par pitié !! Mais qu'est ce que c'était que ces deux bras cassés chroniques ?

Milovan aurait put continuer à se lamenter longtemps devant le carnage actuel et des pitreries blindés des deux inconnus. Et oui, il avait pas réintégré l'armée depuis longtemps et en plus de ça il était partie directement en mission. Alors comment aurait il put les reconnaitre au premier coup d'oeil ? En fait, il compris quand ses oreilles commencèrent à siffler et ses yeux à se défocaliser des ruines qu'était devenu le bureau de la grande Mercedes.

On était en train de conspirer contre lui là ?! Une petite minute ! Il avait rien fait !! Ses deux gaillards allaient voir de quel bois il se chauffait.... Une seconde Yuki ? Comme le colonel ? Et comment ça Général de brigade ?!!! C'était des officiers ces deux.... trucs ? Impossible ! Mais ça voulait dire qu'il pouvait même aps se permettre de les réduire en charpie ? Histoire de leur apprendre que l'abus de pouvoir s'était le mal ? Enfin le mal... Tout était relatif, les Ishbals étaient plus maléfiques que les abus de pouvoir, sauf exception. Et devoir nettoyer une pièce à cause de gugus incapables de tenir debout était une exception tout ce qu'il y avait de valable !

En plus de ça il avait toujours été une quiche en nettoyage, son ex femme lui avait répété pendant très longtemps "Occupe toi de tes patients, de la cuisine mais par pitié lache ce balai tu vas finir par tuer quelqu'un !" Bon, au final il avait même commis des meurtres mais sans balai... Alors quand on voyait le réusltat SANS qu'est ce que ce serait AVEC ?!! Et puis d'abord non ! Il n'avait pas s'occuper de leurs petites affaires mesquines gradés ou pas gradés !

Et il n'était pas un SDF ! Et il n'était l'ami d'aucun colonel, le seul qu'il connaissait un peu mieux, c'est à dire de visu était Mustang, l'autre étalon qui courait après totues les femmes et qu'il ne supportait pas déjà à l'époque d'Ishbal. Et sinon, le seul autre gradé de sa connaissance était Armstrong qu'il respectait énormément, mais celui ci était encore à des échelons inférieures à ceux des deux personnes présentes.

Il plissa les yeux dangeureusement, oui il risquait la cour martial à s'opposer à eux, mais se retrouver face à Mercedes avec l'accusation d'avoir ravagé son bureau lui semblait mille fois pire et il n'avait peutêtre pas tord de ressentir ça. Il inspira à fond et eut un raclement de gorge énonciateur, pour capturer leur attention. La machoire serrée, il mit d'un geste autoritaire le rapport de mission dans la main de Romeo et claqua des talons avec un bref salut. S'enfuir serait peutêtre la meilleure solution.


"Monsieur, voici le rapport de mission de l'opération Morsure s'étant déroulé à Lior. Elle est adressé à Madame la Généralissime. Je vous prie maintenant mon colonel, mon général, de bien vouloir m'excuser, je dois partir rechercher d'autres ordres correspondant à ma fonction."

Sous entendu pas "homme de ménage" mais "troupe d'assault". A peine avait il fait ça qu'il pensa avec horreur *ho mon généralissime, je suis mort.* il venait ouvertement de défier les ordres d'un colonel et certainement tacitement ceux d'un général de brigade, sa carrière était finie, mais pire que ça il allait certainement mourir sous peu.

Le major fit un effort sur-humain pour ne pas déglutir de façon trop visible et essaya de partir un peu à reculont mais avait mal calculé son coup et se cogna contre le mur à côté de la porte d'entrée. Et se faisant contre le cadre d'un des tableaux à l'effigie de mercedes...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Bienvenue en Enfer... ou pas. #Pv Roméo#   Dim 3 Mai - 3:24

Assis derrière le bureau de sa cousine, le jeune homme contempla les ruines de celui-ci. L’Olympe venait d’être souillé par les flammes de l’enfer. Une question titilla l’esprit du Général de Brigade : « Comment dire à Mercedes qu’il était avec Michel coupable de cet accident ? » Oui, La Générale chérissait plus que tout ses vases et ses roses noires. Et puis elle adorait ce buste à son effigie, qui était désormais réduits en milles morceaux X_X Alors comment faire ? Vous ne savez pas ? Eh Bien Roméo lui le sait (L) Mais oui, c’est lorsque tout va mal, lorsque tout est noir qu’intervient Super Milo, l’ami qui vous veut du bien (L). Cet Alter-Ego de Joséphine l’ange Gardien apparaît pour vous protéger *__* Oui, c’est ça, Milovan était l’unique solution pour se débarrasser de cet épineux problème. En effet Mercedes ne pardonnerait jamais à son cousin d’avoir cassé « SES merveilles ». Or, Roméo dévouait toute sa vie à sa cousine. Il la vénérait et l’aimait profondément. Être rejeté par celle qu’il l’aimait était certainement la chose qui pouvait l’affecter le plus !

Bref, faire porter le chapeau à cette horreur sur deux pattes, semblait être une idée judicieuse. De plus, Michel se rangea de son côté. Niark, niark, niark … Roméo laissa échapper un léger ricanement tout aussi aigu que celui d’une fillette de 12 ans. Finalement tout se passait bien. Mais l’affaire n’était pas totalement résout. Il fallait encore peaufiner les détails, et expliquer tout ça en face à face avec Mercade =S Et puis comment avoir l’air crédible ? Seul Yuki & lui étaient censé avoir les clés du bureau de la Belle … Comment un petit ver de terre comme Milo aurait-il pu rentrer dans ce palais des milles et unes nuits ? Rah, il allait falloir trouver un bon alibi, et tout orchestrer pour rien ne laisser au hasard. Il était hors de question que Roméo subisse le courroux de Mercedes et perde son estime. Il l’aimait tellement … s’éloigner de Mercedes … si cela arrivait, il ne s’en remettrait jamais.

Il fallait donc trouver un scénario crédible tout en se faisant passé pour un innocent, voire même une victime <3. Alors qu’il réfléchissait, assis sur « le trône d’or », comme le surnommait affectueusement Mercedes, et qu’il se limait les ongles à l’aide de sa lime personnelle en argent et ornés de saphir, Michel le tira de ses réflexions en tapant sur le dossier sur lequel Roméo déposait ses morceaux ongles fraîchement limés. Diantre ! Mais qu’avait-il à se révolter de la sorte ? Roméo fît un soubresaut, et paniqué, il lâcha un petit cri strident :3

Et puis c’était quoi cette façon de faire ? n’avait-il pas saisi qu’il s’adresser à un supérieur ? Ce type manquait vraiment d’éducation. Comment sa cousine pouvait-elle tolérer un tel blaireau ? Comment pouvait-elle même le supporter ? C’était ça, la vraie question X_X Nan mais sérieux, ce type était insupportable. En plus d’être monsieur catastrophe, il incarnait vraiment tout ce que Roméo détestait … Le Général de Brigade lui lança, après avoir « repris ses esprits », un regard froid et hautain. On aurait presque dit celui de Mercade à un degré moindre x) Le Michel le regarda aussi droit dans les yeux, façon « racaille ». Mon dieu, on se serait cru dans la rue ! Mais d’où venait ce type ? certainement des bas fonds de Central … Encore un qui s’était engagé dans l’armée faute d’avenir ! Ralala … Roméo ne supportait pas ce genre de personnes ! Lui qui depuis tout petit côtoyait des gens de la haute sphère, ne comprenait pas le comportement de ces voyous. Michel était vraiment ... atroce. Et le pire dans tout ça, c’est que Roméo allait devoir se le coltiner pendant un bon petit bout de temps encore… Beh oui il allait devoir se le trimballer jusqu’à ce qu’il règle cette affaire de vases cassés … Oui ça prend du temps d’élaborer un plan diabolique <3 Enfin si par la même occasion, il pouvait faire accusé Michel, ça l’arrangeait. Une pierre, deux coups. (L) Cette pensée éphémère l’enchanta presque.

Roméo serra les dents. L’attitude désinvolte de Michel, il ne pouvait la supporter. Faire équipe avec ce microbe bleuté l’agaçait au plus haut point. Mais hélas il n’avait pas pour le moment, vraiment le choix. En parallèle, son petit cerveau commença à échafauder pas mal de stratagèmes odieux pour faire accuser Milovan, tout en se faisant passer pour une victime :3 Cependant, le beau jeune homme revint au présent, et exaspéré par le comportement du sous-fifre de sa cousine, il lui jeta les débris d’ongles dans la figure, histoire que ça lui serve de leçon. D’autant plus qu’il faisait tout ce remus-ménage pour une vulgaire montre d’alchimiste d’état … Mais qu’est-ce qu’il en avait à foutre de cette babiole Roméo … Rolala, sérieux, ce type s’énervait pour rien. Surtout que les montres d’alchimistes d’état sont moches … Il allait falloir employer un Designer au QG de Central, parce que là ça pouvait plus durer. C’est comme si on avait manigancé un complot pour tuer Roméo en l’exposant à un surplus d’ignominies visuelles ! Pourquoi tant de haine ? T_T

En écoutant l’horrible voix de Michel, Roméo comprit qu’il s’était assis sous le « trésor » du clochard bleuté, … Le Général de Brigade se releva donc naturellement, et constata avec stupeur l’horrible réalité. Une veste puante, dégoulinante de sueur, et répandant une odeur nauséabonde dans la pièce était entreposé sur le trône d’or. AAAAAAAAHHHHHHHHHH ! Mais il n’avait donc aucun respect pour Mercedes ? Ce type était une plaie x) Prie d’effroi par cette horreur visuelle et par l’odeur que dégageait l’immonde chose, Roméo se mit de nouveau à crier :


« AAAAAHH »

Ce cri reflétait le dégoût, qu’éprouvait Roméo à la vue de cette immondice. Cette veste grise de la couleur d’une souris de laboratoire … mondieu mais quelle horreur ! Mais d’où ça sortait ça ? Tout était à refaire chez lui … toute son éducation était à revoir, mais quels parents pouvaient-ils avoir ? nan mais j’vous jure … Roméo, énervé par la vue d’un pareil déchet, sortit d’un des tiroirs du majestueux bureau de la tyrante une paire de pince à épiler, puis saisie par le biais de cette dernière l’immonde veste. En effet, il était hors de question que Roméo se salisse les mains en touchant cette monstruosité. Ca devait receler de bêtes en tout genre et autres microbes ! Beurk ! Le minet ne voulait pas attraper la galle, ni même être contaminé par une quelconque autre maladie. Bref, le jeune homme se leva, tout en saisissant la veste de par la pince à épiler en or massif de Mercade. Puis il s’avança près de la fenêtre, et l’ouvrit d’un geste brusque. Avec son autre main, celle qui ne tenait pas la pince, il se boucha le nez, montrant son dégoût pour cette veste et aussi pour son propriétaire … Une fois la fenêtre ouverte, il balança sereinement l’immonde vêtement appartenant à Michou qui finit par atterrir donc finalement sur le sol du QG de Central alors que la pluie battait son plein.

« Hop hop hop, les ordures à la poubelle (L) Quelle horreur ! Vous souillez même le trône de sa majesté avec vos immondices ! Ne me remettez plus jamais de ces choses sous le nez ! Mais où allez-vous donc quérir vos mises ? »

C’est vrai ça… n’avait-il donc aucun goût pour la mode ? Les valeurs des péquenauds étaient vraiment navrantes. Au passage, la montre d’alchimiste d’état tant recherché finit donc par s’éclater en milles morceaux sur les pavés extérieurs mouillés. Tout en rasseyant sur le fameux trône d’or, qui d’habitude était interdit d’accès à tous, le jeune homme passa sa main dans ses cheveux tout en esquissant un léger sourire moqueur, un peu ironique comme pour marquer sa supériorité vis-à-vis de Michel. Oui, Roméo aimait bien faire comme Mercade *__* S’asseoir sur ce trône, il le faisait souvent en l’absence de la Belle et à son insu bien évidemment. Sur ce siège sertie de diamants & autres pierres précieuses, il aimait se prendre pour sa cousine. Il aurait tant aimé être elle …

Une fois rassit, il ne prêta plus attention à Michel qui devait certainement être écœuré de ce qui venait de passer. Oui mais Roméo était comme ça <3 Méchant, et … bête … /tombe/ Et puis Michel n’avait qu’à s’adresser de façon plus correct à son supérieur, si ça continuait Roméo allait le poursuivre en justice pour outrage à un supérieur. Non mais oh, il s’était cru où le Bestiau ? Bref, c’est plein d’idées sordides, que Roméo ouvrit le fameux dossier top secret de Mercade contenant les fameuses « missions » que la Belle attribut à ses petits protégés. Généralement, elle surlignait en rose les missions prioritaires, soit celle qui devaient être accompli en urgence. Si Roméo feuilletait ce livret, ce n’était pas pour rien … En fait, il avait déjà établi son plan d’attaque. Il allait se faire passer pour innocent dans l’affaire des vases cassées en faisant porter le chapeau à Milovan qu’il aurait fait rentré par inadvertance. Pour pallier à cette inadvertance que Mercedes ne tolérera pas, le petit cousin devait se rattraper … Et pour cela que faire ? Effectuer une mission prioritaire bien sûr (L) Il n’avait pas vraiment le choix de toute façon, et c’était bien le seul moyen de passer outre les foudres de la « divine Déesse ».

Pas loupé, il tomba sur une mission à caractère prioritaire, souligné du stylo rose fétiche de Mercade. Il reconnaîtrait cette couleur entre milles *__* Le léger parfum de la Belle s’évapora du cahier, et Roméo huma l’air. Il semblait être aux anges. Mais finalement quelqu’un était déjà sur le coup de la mission. Flûte alors ! /tombe/ Le minet continua donc de feuilleter rapidement les pages jusqu’à tomber sur une photo qui semblait servir de marque-page :




Roméo ne tilta pas quant à ce que représenter cette photo. Et pourtant XD c’est bien le seul ! * dédicace à Yuyu * Bref, il se demandait pourquoi Mercedes se servait de cette photo comme marque-page, étant donné qu’elle représentait un affreux gamin à l’air grognon. Roméo leva la tête et aperçu Michel … Y’avait comme une légère ressemblance entre le gamin de la photo et le raté de la vie qui se trouvait devant lui. M’enfin bref, il n’y prêta pas trop d’attention non plus. Le marque-page marquait une page sur laquelle était notée une mission classé prioritaire. Le titre de l’opération avait été souligné par le mythique stylo « Rose pailleté », ce qui signifiait qu’il s’agissait de la mission à effectuer en priorité des priorités … et surprise, personne dessus ! Il s’agissait apparemment de l’opération « Arthur Rimbaud » (cf. bureau du King ). Mercedes avait même dessiné apparemment un petit bonhomme pendu à côté de l’explication de la mission … C’était certainement censé représenter le lieutenant-Colonel Connelly, mort à l’heure actuelle. Bref, voilà comment il allait obtenir le pardon de la belle <3 Tuer les abrutis qui s’étaient enfuit grâce à Terry, semblait être d’une facilité déconcertante. Ensuite il ne manquerait plus qu’à enquêter au sein de l’armée pour dénicher les éventuels complices de l’affreux archéologue. Rien de plus compliqué en soi, et pourtant Mercedes semblait tenir à cette mission.

Bref, c’est d’un air heureux que Roméo referma violemment le cahier et le replaça à son emplacement initial. A ce moment là, l’autre demeuré à qu’il allait faire porter le chapeau, s’avança pour lui remettre un rapport apparemment. Ne l’écoutant qu’à moitié, il vit inscrire dessus le nom de « major Milovan Yaroslava ». Il en conclu donc qu’il s’agissait du nom de cette pollution visuelle. L’opération Morsure ?! Mais qu’est-ce qu’il s’en foutait de ça … fou, et puis il l’énervait avec son blabla inutile. Et puis même pas de salut militaire, et un léger « monsieur » au lieu de « votre altesse » … Il accumulait les mauvais points lui en tout cas ! Tant mieux comme ça Roméo aura moins de remords à le faire accuser à sa place <3

Le minet d’un air désinvolte, ingrat, lassé répliqua sans tardé à l’homme qui malgré l’ordre de Michel, tenta vraisemblablement de s’enfuir :


Dernière édition par Roméo D. Cortez le Dim 3 Mai - 3:25, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Bienvenue en Enfer... ou pas. #Pv Roméo#   Dim 3 Mai - 3:24


« Il suffit, cesser de m’importuner avec vos paroles si âpres. Et puis auriez-vous l’audace de sous-entendre que vous êtes utile à notre armée ? »

Bah quoi c’est vrai, se pointer comme ça en se la pétant pour rendre un rapport. Raah, Roméo ne supportait pas ça. De toute façon il ne supportait pas grand chose le bougre X_X Bref, il garda le rapport entre ses mains. Il avait bien envi de le brûler, mais ça il ne pouvait pas le faire X_X Il allait devoir le donner au king, en même temps il en profitera pour lui demander l’autorisation de participer à l’opération Arthur Rimbaud. Bah oui il allait pas donner le rapport à Mercade … En effet, il ne fallait pas qu’elle éprouve de l’estime pour ce détritus. Ca pourrait faire capoter son plan sinon … En tout cas, il fallait des hommes à manœuvrer pour effectuer cette mission. Roméo n’avait aucune envie de se salir les mains. Eh oui les joies d’être Général *__* Laissez ses subordonnés faire la sale besogne. Ca en était presque jouissif, et le pire dans tout ça c’est qu’il comptait bien récolter les futurs louanges qu’on lui ferait suite à la réussite de cette mission.

Tout un programme en soi ! Bref, ses hommes de main étaient trouvé, et Roméo ne leur laissé pas vraiment le choix d’accepter ou non la mission. En se relevant, Roméo vit Milovan titubait et encastrer ou presque un tableau de Mercedes qui ornait la pièce. Finalement, le minet se contenta de soupirer. Il avait suffisamment hurler pour la soirée …


* Je crois qu’il vaut mieux qu’on parte avant de tout casser … *

Ah la voix de la raison *__* Bref, Roméo était sûr que le Généralissime allait accepter sa requête, il se permit d’annoncer formellement aux deux hommes :

« Etant donné les circonstances. Je vous place aujourd’hui tous les deux sous ma juridiction. Nous en irons à Lior demain matin à 5h30. Nous avons une mission à effectuer. Des questions ? »

Il marqua 2 secondes d’arrêts.

« Non. très bien, vous êtes affecté à l’opération Arthur Rimbaud. Rendez-vous demain matin à la Gare, toute absence ou retard sera sévèrement sanctionné. »

Roméo paraissait plus « mature », ou du moins excentrique. On aurait presque dit un vrai Général de Brigade s’il n’était pas maniéré … Bref, il savait que depuis deux semaines, des wagons entiers partaient en direction de Lior tous les matins. Lui et ses subordonnés prendraient donc celui de demain, afin de mener à bien cette mission qui servirait à remonter dans l’estime de la Belle. En attendant Roméo devait encore se rendre chez le King, et lui apporter le rapport de Milo. Marchant comme une ballerine, il arriva devant la porte et ordonna aux deux abrutis de sortir, il finit en leur annonçant :

« Quant à l’accident de ce soir, je pense qu’en menant à bien cette mission, ma chère cousine nous pardonnera. »

Bien entendu cela n’était que pur mensonge ! Roméo comptait bien avant de partir pour Lior, écrire une lettre adressé à sa cousine où il dénoncerait Milovan comme le principal responsable de l’accident. Mais ça c’était secret, il le ferait après avoir rendu visite au King. Il devait pas encore être rentré chez lui malgré cette heure tardive, Roméo savait qu’il avait une réunion aujourd’hui …Une fois les deux blaireaux sortis de la pièce, le jeune homme referma l’antre de la bête à clé, et monta les marches, direction le bureau du Furher.

[ désolé du retard, je vous ai fait un peu joué pour pas que le topic dure milles ans, et Yuyu comme Road RP avec Nami, j’ai pris la liberté de t’intégrer à la mission ! SI tu y vois un inconvénient, hésite pas à me MP j’éditerais ! Sinon faudra commencer le topic à Lior, Rounet & Sulli devraient nous rejoindre ! -> Fin Du topic pour moi ]


Revenir en haut Aller en bas
Greed
L'Avarice incarnée
Modérateur

avatar

Messages : 1003
Rang dans le RP : Homonculus régénat ayant fondé les dark-homonculus
Rang spécial Hrp : mari de Lysouille et de Milo | Femme de Tiky | Zamoureux de Yuko | Maman² de Suba | Maman de Nami et d'Alice

Feuille de personnage
Points:
72/80  (72/80)
Niveau:
9/10  (9/10)

Pouvoir: Homonculus ~ Peut changer les molécules de carbone de son corps pour se faire une armure invincible

MessageSujet: Re: Bienvenue en Enfer... ou pas. #Pv Roméo#   Mer 13 Mai - 15:43

Alors Alors (L)
Je vous note avec le nouveau barême. Normalement, j'ai compris son fonctionnement *-*


J'ai adoré ce topic (je l'ai même lu au fûr et à mesure !). Il introduit Le cousin déjanté de Mercedes et on sent le despotisme familial *-* Ce fut un topic trés humoristique et intéressant à la fois, qui m'a déclanché aussi quelques fous rires aussi :3 (la scène avec le balais *-*). Il introduit ensuite la nouvelle mission Arthur Rimbaud.
On veut la suite
Je met 8/10 à Mercade et à Yuyu et 4/5 à Milo (pour ses 2 posts...)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Bienvenue en Enfer... ou pas. #Pv Roméo#   

Revenir en haut Aller en bas
 
Bienvenue en Enfer... ou pas. #Pv Roméo#
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Bienvenue en Enfer
» Bienvenue en enfer, Neville ? ft Draco
» Heaven & Hell ;; Bienvenue en Enfer !
» Bienvenue en Enfer // Priorité à Clarke //
» [Toilettes des hommes][Anko] Bienvenue en Enfer

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
FMA-World :: Amestris - Central Area :: QG de Central City :: Bâtiment principal : bureaux des hauts gradés-
Sauter vers: