AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Une blonde enfermée, mais innocente

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Une blonde enfermée, mais innocente   Mer 2 Sep - 18:42

Tout d’abord une invitation des plus étranges à Central City, bien qu’elle soit étrange de par son moyen de transport, elle ne semblait être différente d’une autre invitation, si ce n’est qu’elle était convoquée au Quartier Général de Central City. Evidemment, Winry n’y avait jamais mis les pieds, ni à Central, ni même au Quartier Général, elle ne connaissait le milieu militaire que par le biais d’Edward et Alphonse, c’est-à-dire très peu, puisqu’ils ne lui écrivaient jamais ou très rarement. A croire qu’il ne pensait que très peu à la jeune blonde d’amie qu’ils ont. Mais celle-ci était consciente qu’ils avaient autre chose en tête et surtout à faire. Elle était plus inquiète de ce qui pourrait leur arriver qu’ils ne lui écrivent pas. Après tout, elle s’était toujours inquiétée pour ces deux Elric. Et sûrement pas pour rien, puisqu’elle était si proche d’eux auparavant et que ça lui faisait mal, voire peur, cette situation, sans nouvelles, sans savoir où ils pouvaient se trouver en ce moment-même.

Mais sans qu’elle ne le sache à ce moment-là, elle n’avait pas à s’inquiéter pour eux, mais bien plus pour elle, car il n’allait pas lui arriver que de bonnes choses à la grande ville de Central. Il allait plutôt ne lui arriver que de mauvaises surprises, des mésaventures. Mais cela ne lui effleurait pas l’esprit à ce moment-là, elle était plutôt surprise et contente à la fois d’aller là-bas. Non seulement, elle allait peut-être croiser les deux Elric, mais elle savait également qu’elle avait plus de chance de trouver toutes sortes de nouveaux outils à Central qu’à Resembool. Elle s’en réjouissait d’ailleurs. Elle n’hésiterait pas, une fois l’entrevue avec cette Alchimiste d’Etat finie, à aller faire du lèche-vitrine. Et ce sera sans doute Edward qui craquerait le premier s’il devait l’accompagner à cet instant. Vraiment, notre jeune blonde en était tout excitée. Gare à Edward, il va souffrir, et c’était bien fait pour lui, il n’avait qu’à être plus attentif aux inquiétudes éventuelles de son amie d’enfance. Si seulement il lui écrivait plus souvent, il serait prévenu de la visite de Winry. Mais une surprise ne serait pas une mauvaise idée selon la jeune fille. De plus, ça lui permettrait de le voir à une autre occasion que celle de la réparation de ses automails.

Partie donc pour cette entrevue, la jeune fille arriva rapidement à Central. On la conduisit jusqu’à l’Alchimiste qui souhaitait la voir. Elle semblait plutôt imposante, sûre d’elle mais pas aussi machiavélique et sale peste qu’elle ne le fut peu de temps après. Si seulement elle l’avait su, Winry n’aurait pas tenté le diable, elle ne serait jamais allée jusque là-bas. En effet, cette femme était plus vile qu’elle n’y paraissait. Sans trop savoir pourquoi et en très peu de temps, Winry s’était vue soupçonnée de tentative de meurtre sur cette femme… Et pourquoi ? Elle n’avait eu le temps de réalisé ce qu’il se passait et pourquoi on l’accusait qu’elle se retrouvait enfermée dans l’une des nombreuses cellules du Quartier Général de Central City. Elle n’avait pourtant rien fait pour mériter cela… Pourquoi l’avait-on accusé ainsi ? Que lui voulait cette femme ? Elle ignorait tout et pourtant elle était la principale concernée. Enfermée dans cette cellule, sa surprise tombait à l’eau. Vraiment, elle était dans de beaux draps. De plus, on avait dû la dépouiller de toutes affaires personnelles, elle se trouvait sans outils, sans rien, si ce n’est ses vêtements, évidemment.

Jamais la jeune fille n’aurait cru se retrouvée dans un tel endroit et ce même si on le lui avait dit. A croire qu’elle avait vraiment la poisse. Mais elle aurait dû le comprendre plus tôt que maintenant, rien qu’en recevant cette lettre d’une haut gradée. Après tout, que pourrait bien lui vouloir l’armée ? On ne pouvait savoir qu’elle avait un lien avec Edward Elric, le Full Metal Alchemist, si ce n’est qu’en fouillant bien, mais ils n’avaient guère le temps de ça, à l’armée. Du moins, c’était ce que pensait la jeune fille. Mais une fois de plus, elle n’avait pas cherché plus loin que cela. Mais désormais… Que pouvait-elle faire ? Elle tournait en rond dans cette cellule, on ne lui avait dit quoi que ce soit, on ne lui avait rien dit par rapport à ce qu’il allait se passer pour elle, maintenant et après. Tout ce qu’on lui disait c’est qu’elle devait patienter. Oui mais attendre quoi ? Elle ne savait pas où se trouvait Edward, en ce moment, il ne pouvait donc pas l’aider. Et puis, est-ce que celui-ci était seulement au courant que son amie se trouvait en ce moment en prison ? Elle en doutait fortement. Que pouvait-elle faire, alors ? Alphonse ne pourrait vraiment l’aider, puisqu’il n’était pas un militaire. Et à part ces deux-là, elle ne connaissait personne. Elle se souvenait juste d’un homme du nom de Roy Mustang qui était venu chez elle, il y a longtemps déjà, pour recruter le jeune Edward qui déjà à l’époque avait fait beaucoup de grabuge. Mais ne se souvenant que très peu de cet homme, elle ne pouvait pas non plus se sortir, de plus, elle n’aimait pas plus que cela l’armée. Si ça se voyait trop, ça ne l’aiderait en rien…


*Vraiment, Winry, tu es dans de beaux draps… Mamie… Qu’est-ce qu’elle me dirait dans une telle situation ?*

Elle se référait souvent aux bons conseils de sa grand-mère quand ça tournait mal pour elle, mais désormais, dans ce genre de situations, c’était impossible. Sur qui pouvait-elle donc compter alors ? Comment joindre Edward pour le prévenir qu’elle était ici, en ce moment ? Et surtout, comment réagirait-il en apprenant cela ? Tant de questions se bousculaient dans la petite tête de notre jeune blonde. Non pas qu’elle ne pouvait pas y répondre parce qu’elle était blonde, loin de là, mais elle n’avait jamais eu affaire à ce genre de situations. Ce n’était pas à Resembool qu’elle pouvait avoir de tels soucis. Et cela l’ennuierait encore moins d’avoir à réparer les automails d’Edward que d’être enfermée ici. Après avoir tourné en rond pendant un bon moment dans cette petite cellule, la jeune fille se décida à s’arrêter et à s’asseoir sur ce qui semblait être un banc, lit ou on ne sait quoi de pas très confortable. Quelles mésaventures l’attendaient encore ? Qu’allait-elle avoir comme mauvaises surprise maintenant ? Elle s’attendait à tout de la part de l’armée. Elle n’avait jamais eu confiance en ces soldats et ne les aimeraient jamais. Après tout, c’était à cause d’eux que ses parents furent assassinés, parce qu’ils avaient été appelés sur un champ de bataille lors de cette guerre civile. Ils seraient encore à ses côtés, sinon. Allait-on lui faire un interrogatoire ? Allait-on lui faire un procès ? Tout était possible. Mais elle espérait malgré tout voir Edward avant quoi que ce soit, bien qu’elle doute fortement. Désormais, elle devait attendre tout simplement et rester muette. Les jambes pliées et rassemblées vers son torse, la tête abaissée, la jeune Rockbell s’était recroquevillée contre elle-même sur cette sorte de banc ou lit.
Revenir en haut Aller en bas
Rajko Radovic
Lieutenant
Membre

avatar

Masculin
Messages : 55
Rang dans le RP : Lieutenant
Rang spécial Hrp : Roi de quelque chose

Feuille de personnage
Points:
3/0  (3/0)
Niveau:
11/20  (11/20)

Pouvoir: Alchimie d'eau, invocation d'épée, destruction de la matière, etc

MessageSujet: Re: Une blonde enfermée, mais innocente   Mar 29 Sep - 3:02

QUOI?

Ce fut la première réaction de Rai en entendant la nouvelle sur les lignes de l’armée. Ah non en fait c’était s’étouffé avec son café la première chose. Enfin bref il venait d’entendre les dernières phrases que l’animateur venait de dire sur le poste de l’armée.

‘‘Hier soir, L’armée arrêta une jeune fille qui serait soupçonné du meurtre d’une femme de 30 ans. La dénommé Winry Rockbell est actuellement à la prison de Central City en attendant un procès pour meurtre au deuxième degré.’’

Pendant qu’il reprenait son souffle, il repensait a cette phrase. C’était impossible. Winry ne va pas a Central a l’habitude, sauf si Ed était dans un sale état, enfin plus son automail. Mais pour le moment elle était en prison et si Ed était à Central, il serait sûrement déjà en route ou encore Winry n’y serait plus. Rajko s’habilla rapidement d’une chemise et d’un jeans en mettant ses gants et sa montre de poche qu’il avait reçu a l’Est pour avoir passé son examen. Il partit a pieds, sans vraiment penser a y aller en voiture, Ca devait pas être si loin après tout.

Parlant de l’Est, que faisait-il a central? C’était un peu une coincidance qu’il soit a Central. En fait il voulait aller a central pour essayer de trouver Ed et Al qu’il n’avait pas vu depuis un bon moment. Mustang disait qu’ils étaient actuellement a Lior pour une mission. Ca serait une perte de temps d’y aller sachant qu’il pourrait fortement se manquer et bah… Ca lui tenter pas trop de faire l’aller-retour dans le désert hein u-u. Il se rendit a central pour fouiller un peu dans les bibliothèques, peut-être aussi trouver des rapports de Ed qui pourrait le guider pour le retrouver. Il avait de la chance vraiment sinon Winry aurait eu de gros problème.

Le jeune Radovic continuait vers la prison d’un pas rapide, inquiet pour son amie. Il passa près d’un laboratoire de l’armée, ne s’en préoccupant pas trop et arriva enfin a la prison de la ville. C’était une grande bâtisse de brique rouge qui avait perdu de sa couleur, avec toi plat et deux porte simple a l’avant. Des barreaux de fer servait de fenêtre a certaine cellule de la bâtisse a deux étages. Bref, La prison en tant que t’elle ne l’intéressait pas c’est son amie qui y était. Il poussa le loquet des portes entra dans un pièce de réception plutôt simple. Un bureau et un réceptionniste avec une porte pas loin derrière. Il s’avança vers l’homme au comptoir d’un pas décidé.

Bonjour. Je voudrais rencontrer la prisonnière Winry Rockbell.

Il eut un pincement au cœur en disant prisonnière, car il le savait bien qu’elle était innocente. Il n’aimait pas dire cela d’elle. Mais bon l’homme le regarda d’un drôle d’air. Il semblait particulièrement impatient et voulait pas vouloir être content en aujourd’hui. Mouais… Fallait le dire que c’est un travail. Ce moustachu passait sa journée assis la a rien faire a répondre au quelques personnes qui venait. L’homme le dévisageait tout en lui répondant :

Aucune visite n’est acceptée du pub…

Toc! La main du jeune c’était abattu sur le bureau de bois peinturé blanc. Une chaîne dépassait d’entre son index et son majeur. Il leva la main pour lui montrer la montre des alchimistes d’état. Cette montre lui donnait les pouvoirs d’un Major malgré qu’il soit seulement lieutenant pour l’armée. L’homme regarda la montre surpris, lui qui avait pas vraiment traiter son supérieur correctement.

Mais je suis pas du public ^^. Pourrais-je la rencontrer seul?

L’homme se leva ravalant son orgueil et passa par la porte derrière pour le diriger vers une pièce plus loin avec une table et deux chaises, il devait patienter alors qu’il allait la chercher. Il se demandait qu’est qui allait se passer… En fait, il savait pas si il avait assez d’autorité pour la sortir de la… il communiquera a Mustang si possible mais est-ce que cela suffira?

(Strange est pas là et ne m’a pas répondu. Tu peux répondre ou on attend la dame xD)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Une blonde enfermée, mais innocente   Lun 5 Oct - 1:18

Cela faisait bien quelques mois que le colonel Lovecraft/Strange était rentrée à Central City. Elle avait fait son rapport sur sa virée à Lior ainsi que sa rencontre avec Scar, à ses supérieurs, et s'en était vite retournée dans l'appartement qu'elle avait loué voilà un an. N'ayant plus eue de missions depuis un certain temps, elle était revenue à une vie civile toute simple, délaissant par la même occasion l'uniforme réglementaire de l'armée. Et à dire vrai, elle n'était pas mécontente de retrouver des vêtements normaux, comme une vie tranquille. L'armée et ses problèmes étaient le dernier de ses soucis; maintenant qu'elle avait du temps de libre, elle voulait en profiter pour récupérer des informations sur ce qui se tramait dans ce foutu pays, ainsi que sur son incorrigible disciple. Mais plus le temps passait et moins elle en apprenait. Son élève restait introuvable; pas le moindre indice. Après tout, c'était Hatchepsout qui lui avait appris tout ce qu'elle savait. Dans ce cas, elle n'était pas près de la revoir, à moins que la petite May ne revienne vers elle afin de quémander son aide; ce qui n'arriverait pas demain la veille.

Désormais, Strange restait le plus souvent à tourner en rond soit dans son appartement, soit dans Central. Elle aurait bien souhaité partir voir du pays, afin de pousser plus avant ses recherches, mais on lui avait formellement recommandé de rester dans les parages au cas où l'armée aurait un besoin urgent de son aide.

Aussi prenait-elle racine dans le fauteuil de son appartement aujourd'hui encore. Cette situation inactive l'ennuyait plus qu'outre mesure. Que n'aurait-elle pas donné pour une baston arrangée! Même Ira, la petite voix nasillarde dans sa tête, semblait faire la grève de la parole. Autant dire que tout autour d'Hatchepsout paraissait plat à en crever. Elle avait parcouru des dizaines de fois toutes les rues et ruelles de la ville et plus rien ne la surprenait maintenant. Elle connaissait la ville comme si elle y avait toujours vécu; elle savait tout de chaque quartier, jusqu'aux endroits que squattaient habituellement les gosses, ou encore les meilleurs coins à l'ombre des regards pour les trafics de drogues et bien d'autres choses. Cette ville n'avait décidément plus d'intérêt aux yeux du colonel; surtout que tous les coins suspects lui étaient interdit d'accès.

Strange poussa un soupir de lassitude et se décida quand même à se lever de son fauteuil. Elle parcourut le petit salon et s'engouffra dans la cuisine et se servit un verre de vin rouge d'assez bonne qualité. Elle le huma puis en but une gorgée pour en apprécier le goût suave et fruité. C'était bien l'une des seules choses qui lui restait dans son retirement. D'ailleurs, elle rencontrait tellement peu de gens ces temps-ci qu'elle avait peur d'être désocialisée. Bah... elle n'en avait que faire; elle a toujours été une louve solitaire, la plupart du temps.

Elle reposa son verre et revint dans le salon. Elle posa un instant ses yeux sur son violon abandonné en travers du deuxième fauteuil siégeant dans la pièce. Un haussement d'épaule et elle s'en détourna. Elle était si blasée qu'elle ne se sentait guère d'humeur à jouer de son instrument tant aimé. La dame préféra s'asseoir de nouveau dans son fauteuil et s'atteler à la difficile tâche de réussir à capter la bonne fréquence, afin d'avoir au moins un peu de musique à écouter dans ce perpétuel vide. Strange fit tourner lentement et méticuleusement le bouton et capta enfin une radio qui diffusait une musique nouvelle génération, plus métallique, mais s'intégrant parfaitement à quelque chose tout ce qu'il y a de plus classique. Elle laissa son esprit entrer dans le rythme et, au final, partit chercher son violon pour jouer en accord avec les notes qui lui parvenaient.

Tout à coup, l'impressionnante musique se tut et laissa place à un flash d'informations. Strange se rassit et écouta attentivement; un peu de nouvelles fraîches la sortirait peut-être de sa léthargie. On parla surtout de Lior et de la répression qu'il y avait là-bas. Cependant, le présentateur en vint à un fait étrange survenu à Central: Une jeune fille du nom de Winry Rockbell aurait été emprisonnée à la prison de Central, car suspectée de tentative de meurtre sur une femme de trente ans ayant un grade important dans l'armée. Apparemment, elle était en attente de jugement. Strange éteignit la radio et médita sur cette nouvelle surprenante et pour le moins déconcertante. Pourquoi une jeune adolescente tuerait volontiers une femme dans la force de l'âge et appartenant à l'armée? Peut-être à cause justement de ce dernier détail... Il fallait dire ce qui était, l'armée ne représentait pas le bien pour tout le monde et Strange était l'une des premières à penser ainsi. Cette affaire sentait le moisi à plein nez; il y avait anguille sous roche, elle en était certaine. Pourquoi ne pas aller faire un tour à la prison afin de converser avec la détenue... Cette fille pourrait lui donner plus d'indications et qui sait? s'il s'avère que la jeune Rockbell est en réalité innocente, il faudrait rassembler autant d'indices que possibles pour assurer sa défense devant le jury.

Un sourire se dessina aux coins des lèvres de Strange. Cet emprisonnement louche pourrait peut-être la rapprocher d'affaires encore plus noires que celles-ci... mais surtout, elle aurait enfin de quoi se mettre sous la dent. Elle était restée trop longtemps sans rien faire, ses cellules grises avaient besoin de "matière à réfléchir" pour fonctionner correctement. Le temps de la détente était révolue; Strange passait de nouveau à l'action.

Strange passa un long manteau pourpre et ouvragé sur elle et sortit de son appartement en donnant deux tours de clés. Une fois dehors, elle héla une voiture et indiqua sa destination. Installée confortablement à l'arrière, elle pensa au droit de passage qu'elle devrait présenter aux gardiens; rien de plus facile, avec le grade qu'elle avait et son statut d'alchimiste d'état, elle n'aurait aucun problème pour obtenir une entrevue avec la présumé meurtrière. La voiture s'arrêta et Strange descendit après avoir payer le chauffeur. Elle entra dans cette forteresse si bien gardée et se présenta au gardien. Il la regarda des pieds à la tête en faisant une moue l'air de se dire "Elle est pas mal celle-là". Strange afficha son visage le plus impassible possible et posa un regard glacial sur l'homme qui se recroquevilla sur sa chaise. Elle n'allait certainement pas laisser un petit planton l'humilier. Il se racla la gorge et lui demanda ce qu'il pouvait faire pour elle.


"J'aimerais avoir une petite discussion avec Winry Rockbell, suspect numéro un dans une tentative de meurtre sur une femme appartenant au corps armé."

Le gardien fit les yeux ronds, l'air étonné.

"Et bien, qu'y a-t-il? Si il faut une autorisation, je pense que ceci suffira."

Strange balança sa montre en argent sur la table devant le moustachu qui tiqua.

"En effet, vous pouvez y aller, c'est juste que... vous êtes la deuxième personne à venir pour la même raison."

"Ah bon?"

"Oui, je viens tout juste de faire entrer un jeune homme qui est lui aussi alchimiste d'état."

"Voyez-vous cela... Amenez-moi auprès d'eux, je vous prie."

Ne se le faisant pas répéter une deuxième fois, il conduisit la dame dans une pièce vétuste et clair où trônaient une table et des chaises. Et en effet, il y avait bien déjà quelqu'un ici: un jeune homme aux cheveux mi-longs. La prisonnière, quant à elle, n'était toujours pas présente. Alors que la porte se refermait derrière le colonel, elle jeta interrogateur à la seule présence vivante en ces lieux et croisa les bras.

"Le planton m'a dit que vous étiez alchimiste d'état. En quoi cette affaire vous intéresse, à moins que ce ne soit le sort de la jeune Rockbell qui vous amène?"
Revenir en haut Aller en bas
Rajko Radovic
Lieutenant
Membre

avatar

Masculin
Messages : 55
Rang dans le RP : Lieutenant
Rang spécial Hrp : Roi de quelque chose

Feuille de personnage
Points:
3/0  (3/0)
Niveau:
11/20  (11/20)

Pouvoir: Alchimie d'eau, invocation d'épée, destruction de la matière, etc

MessageSujet: Re: Une blonde enfermée, mais innocente   Lun 2 Nov - 3:26

Raï se gratta la nuque en attendant l’arrivée de Winry. Il pensait un peu. Comment allait-il la sortir de la? Il était pas très haut gradé donc il avait pas vraiment d’influence sur les prisonnier. Il lui faudrait quelqu’un pour l’aider. Ed? Non lui non plus n’avait pas un grand grade. Le colonel Mustang? Possible, malgré qu’il n’ait a faire dans les affaires de central. Le généralissime? Le président Bradley pourrait probablement faire quelques choses, mais encore la, libéré un détenu qui est soupçonné de meurtre … S’il réussit pas a la faire sortir par ses moyens, il ira le voir pour demander une audience au moins et expliqué sa situation.

Le bruit de la porte lui fit tourner la tête. C’était l’arrivé de Win… C’est qui elle? O_O C’est Winry? Elle a changé? Ou y’en a une autre? On lui avait amené la mauvaise personne? Il devait y avoir une explication possible… D’ailleurs si c’était elle la détenu ça veut dire que Winry était innocente et qu’elle n’était pas accusée de meurtre. Mais cet espoir s’évanoui bien vite quand il remarqua les yeux de la femme. Ils étaient pas de la même couleur que celle de Winry. Bon… Tant qu’à regarder les détails autant voir le reste. Elle avait les cheveux roux, son regard le perçait. Elle était sérieuse et intriguée par la raison de sa venue, sans trop le montré en fait. Elle portait un long manteau pourpre avec une chaîne qui dépassait de sa poche. Il pouvait faire l’hypothèse qu’elle était alchimiste d’état ce qui veut dire que son grade était plus haut ou égal au sien. L’officier derrière elle les laissa seul et referma la porte, un peu surpris qu’on ait toujours pas amené la détenue. Il allait sûrement le rappeler à ses employés. Mais pour l’instant, la femme le fixait et lui posa une question directe.

Le planton m'a dit que vous étiez alchimiste d'état. En quoi cette affaire vous intéresse, à moins que ce ne soit le sort de la jeune Rockbell qui vous amène?

Il la regarda. Il doutait un peu de lui dire ça mais bon ça ne changera pas grands chose après tout c’est pas une question si importante après tout. Et pour être si directe, sans même se présenter c’est qu’elle peut se sentir supérieur par quelques choses. Si elle était plus gradée que lui se serait utile pour sortir Winry d’ici. Donc il décida de répondre a sa question d’un ton qui ne reflétait pas son doute

C’est effectivement plus pour le sort de Winry que je m’intéresse.

Le jeune homme se leva de sa chaise pour se présenter. Il la dépassait de trois pouces au moins. Il lui tendit la main n’ayant pas d’autre chose a faire pour se présenter.

Lieutenant Rajko Radovic, Emerald alchemist, et vous êtes?

Il fallait avouer qu’il était impatient de savoir la réponse en fait. Est-ce qu’elle pouvait l’aider? Malgré cela il faut dire qu’il se connaissait a peine u-u On verra si le comportement de Winry et ses arguments l’aideront a la convaincre et a faire sortir son amie d’enfance de cette prison miteuse.

(Poste médiocre, désolé. arranger-vous pour savoir qui postera ^^')
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Une blonde enfermée, mais innocente   Dim 22 Nov - 2:10

La réponse du jeune homme ne tarda pas; alors comme ça, il s'inquiétait du sort de la jeune fille? Hatchepsout le détailla plus en détail et nota deux choses importantes: déjà, il faisait parti de l'armée mais il était alchimiste d'état qui plus est. En quoi un lieutenant pouvait-il se préoccuper du sort d'une jeune fille accusée de tentative de meurtre? Mais dans ce cas précis, il pourrait lui renvoyer l'ascenseur: pourquoi s'était-elle déplacée jusqu'ici? La raison était plus que simple pour la dame mais elle semblerait certainement surprenante aux yeux du jeune homme.

Cependant, celui-ci paraissait déjà bien étonné de la voir en cet endroit. Pouvait-elle jouer franc jeux avec lui, ou ferait-elle mieux de se montrer prudente? Mais comme il l'avait dit, il était là pour le sort de la jeune Winry; et son visage démontrait parfaitement qu'il était anxieux... Ce jeune militaire ne devait donc pas être là pour la faire plonger d'une quelconque manière. Le fait qu'il ne cacha pas ses sentiments quant au sort réservé à la jeune Winry montrait bel et bien qu'on pouvait lui faire confiance sur ce plan là.

Peu après avoir énoncé le sens de sa visite en ces lieux, le jeune lieutenant se leva et se présenta comme étant l'Emerald Alchemist. Elle avait beau fouiller sa mémoire, son nom ne lui disait rien... elle avait été trop longtemps absente de Central pour être au courant de tout ce qui avait pu se passer au quartier général.

Il lui tendit la main. Hatchepsout regarda ce geste d'un air quelque peu dédaigneux puis, le toisa de son regard d'un bleu glacial. A quoi s'attendait-il celui-là du haut de son mètre quatre-vingt?! Qu'on allait faire ami-ami dès la première poignée de main échangée? Désolé mon grand mais ça ne se passe pas comme ça; il va falloir remettre les pendules à l'heure! D'après la dame, il fallait un certain temps avant de pouvoir faire confiance à quelqu'un.

Elle ne décroisa pas les bras et parla d'une voix plutôt froide, pour bien lui faire comprendre qu'elle était son supérieur et qu'elle n'était pas là pour rigoler.


"Je suis le colonel Hatchepsout C. Lovecraft, le Dragon Purple Alchemist."

Puis, comme si de rien n'était, elle alla s'asseoir à la table d'interrogatoire. Croisant ses jambes, elle invita le jeune homme à en faire autant.

"J'ai comme la nette impression qu'ils ne sont pas très enclin à nous amener la détenue, aussi je suggère que vous repreniez votre place et que nous discutions quelque peu. Après tout, je suis partie de Central pendant un bon moment, aussi je ne suis pas trop au courant des dernières actualités... comme votre entrée au sein de l'élite des alchimistes."

Elle parlait beaucoup, ce qui la surprit très nettement. Elle, qui d'habitude, n'était pas plus qu'une armoire à glace avec les personnes qu'elle ne connaissait pas. Mais il fallait bien engager la conversation!

"Je ne savais pas que l'on engageait tant d'enfants dans la grande maison des alchimistes d'état..."

(*Tu n'en fais pas un peu trop là?*)

*Et c'est toi qui me dit ça...*

(*Vas-y continue de l'enfoncer, je trouve ça marrant.*)

Non, elle ne voulait pas davantage remuer le couteau dans la plaie, après tout, s'il a pu obtenir ce poste c'est qu'il le méritait. Elle n'était pas médisante, elle souhaitait juste le tester. Comment allait-il réagir à cela? Colère ou honte? Ou les deux à la fois? Ou bien encore, saurait-il rester impassible face à un tel affront? Mais éprouver de l'indignement serait tout a fait normal. Jamais elle ne lui tiendrait rigueur; ce qu'elle voulait savoir c'est comment il pourrait réagir face aux chefs d'accusations qui seraient portés à la jeune Winry. S'il souhaitait faire sortir la jeune fille lavée de tout soupçon (comme elle le croyait), il avait intérêt à savoir se contenir et manier les mots avec justesse.

Il lui semblait quand même important de lui signaler la raison de sa présence.


"Je tenais à vous dire que si je suis là, c'est par simple curiosité. En réalité, je m'ennuyais depuis les quelques semaines que je suis rentrée à Central et puis, j'ai eu vent de cette affaire particulièrement louche..."

Elle espérait ne pas lui avoir envoyé un pic une nouvelle fois. N'attendant pas de voir la réaction du jeune homme sortir au grand jour, elle continua sur un ton tout ce qu'il y a de plus naturel.

"D'ailleurs, je pense qu'il y a pas mal de points noirs concernant cette affaire. J'aimerais savoir ce qu'ils ont comme preuves concrètes de ce qu'ils avancent au sujet de ce meurtre... Je n'ai pas vraiment entendu que du bien de cette militaire qu'est le général Cortez. Mais vous lieutenant Radovic, que pensez-vous de tout cela?"
Revenir en haut Aller en bas
Rajko Radovic
Lieutenant
Membre

avatar

Masculin
Messages : 55
Rang dans le RP : Lieutenant
Rang spécial Hrp : Roi de quelque chose

Feuille de personnage
Points:
3/0  (3/0)
Niveau:
11/20  (11/20)

Pouvoir: Alchimie d'eau, invocation d'épée, destruction de la matière, etc

MessageSujet: Re: Une blonde enfermée, mais innocente   Mar 24 Nov - 2:02

Rajko senti en regardant la femme devant lui qu’il serait bientôt forcé de faire des pieds et des mains pour tenter de sortir Winry de la prison de Central en la blanchissant de tout soupçon. La femme a qui il avait tendu la main la regardant, avec un presque dégout. Pourtant elle n’était pas sale *SBAF* Apparemment, si il avait une chance de sortir son ami d’ici, cela ne se fera pas avec deux poignées de main c’est certain. Elle pris pas la peine de décroiser les bras et de prendre la main du jeune homme. Tout cela en lui jetant un regard noir.

Je suis le colonel Hatchepsout C. Lovecraft, le Dragon Purple Alchemist.

Son intuition ne lui avait pas fait défaut, elle avait un grade plus important que lui en effet. Elle pris place a la table en face de sa chaise et lui fit un signe pour qu’il vienne s’asseoir, ce qu’il fit.

J'ai comme la nette impression qu'ils ne sont pas très enclins à nous amener la détenue, aussi je suggère que vous repreniez votre place et que nous discutions quelque peu. Après tout, je suis partie de Central pendant un bon moment, aussi je ne suis pas trop au courant des dernières actualités... comme votre entrée au sein de l'élite des alchimistes.

Oh, c’est normal je ne viens pas d’ici. En fait je viens de l’Est, je ne suis que de passage à Central. J’ai été chanceux d’entendre la nouvelle à la radio ce matin.

Elle semblait vouloir engager la conversation pour l’instant. Raï devait gagner sa confiance avec ses manières et ses opinions.

Je ne savais pas que l'on engageait tant d'enfants dans la grande maison des alchimistes d'état…

A part Edward Elric, le FullMetal Alchemist, et moi-même, je ne connais pas d’alchimiste aussi jeune que nous deux au sein de l’armée. De toute façon, je ne crois pas que notre âge soit un inconvénient à l’armée. C’est plus une fierté pour moi d’avoir réussi le test à mon âge.

Pour parler de lui il pouvait le dire, il est un géant, mais pour Ed alors la c’est une autre histoire. Le regard perçant du Colonel semblait lui faire passer un examen ayant pour but de savoir ses manies, réactions, etc. Bref, elle l’observait patiemment pour voir s’il allait faire un faux pas ou lui accorder sa confiance. Pour l’instant il trouvait que la situation était sous contrôle de son coté il lui fallait que répondre honnêtement en choisissant les bons mots.

Je tenais à vous dire que si je suis là, c'est par simple curiosité. En réalité, je m'ennuyais depuis les quelques semaines que je suis rentrée à Central et puis, j'ai eu vent de cette affaire particulièrement louche…

Raï la regardait dans les yeux en continuant de suivre la conversation. Sans le montrer, il se penchant sur le «louche» de la phrase. Dans quel sens? Du coté de l’accusé ou de l’affaire du meurtre? Mais bon ce n’était pas important le but c’est de la convaincre de l’aider et pas de se poser des questions sur le côté que le colonel Lovercraft se penchait actuellement.

D'ailleurs, je pense qu'il y a pas mal de points noirs concernant cette affaire. J'aimerais savoir ce qu'ils ont comme preuves concrètes de ce qu'ils avancent au sujet de ce meurtre... Je n'ai pas vraiment entendu que du bien de cette militaire qu'est le général Cortez. Mais vous lieutenant Radovic, que pensez-vous de tout cela?

Pour l’instant je n’ai pas plus de renseignement que vous sur cette affaire mais Winry, comme je la connais, ne ferais jamais une chose pareille. On se connaît depuis environ 10 ans et elle travaille dans les Automails.

Le jeune Radovic retira son gant pour faire découvrir le sien au colonel. Sa main et une partie de son avant-bras ayant disparu, il avait du en avoir un.

Parlant de points noirs, je crois qu’il y a plus d’un détail qui sont étranges. D’abord, la raison de sa venu a Central. On vient tout les deux de Resembool dans l’est, et je ne vois pas pour qu’elle raison elle est venu ici puisqu’elle ne travaille que très exceptionnellement dans d’autres villes. Il n’y a pas de motifs j’en suis certain, et je ne vois pas qu’elle genre de preuve pourrait-on trouvé contre elle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maître du jeu
Game Master
MJ

avatar

Messages : 196

Feuille de personnage
Points:
0/0  (0/0)
Niveau:
0/0  (0/0)

Pouvoir:

MessageSujet: Re: Une blonde enfermée, mais innocente   Sam 2 Jan - 15:52

PNJ : SOUS-FIFRE DE MERCEDES D. CORTEZ : LE SOLDAT RETT BUTLER


-« Vous n’êtes qu’un incapable, Soldat Butler… Je croyais pourtant m’être bien fait comprendre… Personne !! Je dis bien personne ne peut approcher la prisonnière sans mon autorisation !! Cet ordre est-il trop difficile à comprendre pour votre minable petit cerveau de troufion ? On dirait bien… »

-« Non, Générale !! J’ai compris Générale ! Ne me punissez pas, je vais régler le problème immédiatement !! »

-« Encore heureux… Disparaissez, vermisseau, vous me gâchez la vue… »


Rett Butler ne se fit pas prier. Après un salut rapide, il quitta l’antre du monstre vengeur de subordonnés. Mais pourquoi avait-il été nommé sous les ordres directs de cette femme ? Il ne comprenait pas… Il était bien à South City pourtant ! Il profitait du des patrouilles en extérieur et du soleil pour laisser sa peau se haler d’un voile légèrement foncé, lui donnant un teint exquis. Et maintenant, le voilà obligé de courir partout dans le QG de Central pour les beaux yeux de son chef. Mais pourquoi lui ???? La rumeur disait que Mercedes D. Cortez possédait un trombinoscope de tous les soldats de l’armée d’Amestris et qu’elle faisait son choix en fonction de leur beauté. Rett aurait pu se sentir flatté, et pourtant…

Notre soldat prit donc la direction de la prison dans laquelle croupissait la jeune fille blonde qui aurait, soit disant, attenté à la vie du Général Cortez. Il trouva dans le hall d’entrée le lieutenant et l’officier que son supérieur ne voulait plus voir dans les parages. Elles les trouvaient trop curieux. Rett se mit au garde à vous face à ses deux supérieurs en grade.


-« Mes respects, Lieutenant Colonel Strange, Lieutenant Radovic… Le Général Cortez vous fait parvenir ses ordres directs, les voici. »

Il donna donc à chaque personne une enveloppe cachetée du sceau personnel de la monstrueuse générale : une rose noire. Hatchepsout lut les siens et prit rapidement congé des deux hommes, en saluant plus particulièrement Rajko. Quant à lui, voilà ce que contient sa lettre :


Spoiler:
 


[HRP : Voilà un petit PNJ pour te décoincer, Rajko. Si tu le souhaites, une mission t'attend au QG Est. Un PNJ sous les ordres de Roy Mustang t'y attend. Si tu veux alller faire un topic ailleurs, pas de problème, il suffit de me prévenir (Roy mustang)]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rajko Radovic
Lieutenant
Membre

avatar

Masculin
Messages : 55
Rang dans le RP : Lieutenant
Rang spécial Hrp : Roi de quelque chose

Feuille de personnage
Points:
3/0  (3/0)
Niveau:
11/20  (11/20)

Pouvoir: Alchimie d'eau, invocation d'épée, destruction de la matière, etc

MessageSujet: Re: Une blonde enfermée, mais innocente   Mer 6 Jan - 6:13

Avant même que le général de brigade Strange puisse ouvrir la bouche, un homme s’approcha. Il portait la moustache et l’avait les cheveux courts et bien peignés. Il semblait avoir au moins entre 30 et 40 ans. Il faisait parti de l’armée en tous cas. Ils s’adressèrent a eux comme étant un sous-fifre du Général Cortez. Raï en avait déjà entendu parler mais pas plus que ça. Il lui remit une enveloppe et une fut destiné a Strange. Il observa la lettre alors que Hatchepout la lisait déjà. Elle partit donc en saluant le jeune homme. La lettre était couverte d’un sceau qui semblait être une rose noir. Juste a regarder la lettre, il avait un mauvais pressentiment. Il ouvrit l’enveloppe et se trouva face à une lettre qui, au fur et a mesure qu’il la lisait, lui faisait faire mine basse. La colère fut la première expression qu’il lui vint et elle resta. Pourtant il tenta de la contenir, pour ne pas que le sergent ou je sais pas quel grade le rapporte au général. Il se passa la main dans les cheveux et il eut un long soupir. Il sortit un crayon de sa poche et écrit un truc a l’endos avant de la redonner à l’homme.

Pourriez-vous redonner ça au Général Cortez?

L’homme lui fit signe qu’oui et l’Emerald Alchemist le remercia avant de quitter. En sortant, il jura. Là, sa colère mi-contrôlé sortait en juron et en marmonnage. Il pouvait rien faire pour Winry et il se pourrait qu’elle soir enfermé a jamais, ou pire. Mais il espérait que les quelques mots qu’il avait laissé aideront au choix du Général Cortez.

Je suivrai vos ordres Général Cortez mais qu’on continue de m’informer du cas de Winry et des conditions, et de la date de son procès, si il a bien lieu.

Winry Rockbell est innocente, Général
Rajko Radovic


Plus il marchait, plus sa colère baissait. Il pensa alors au reste de la lettre… Une mise a niveau? Un élève? Tout cela l’intriguait. Il devra le découvrir bientôt, puisqu’il allait faire, a contre cœur, ses valises pour East city.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Une blonde enfermée, mais innocente   Mar 23 Fév - 21:52

- Lien : http://fma-world.forums-actifs.net/prison-f25/une-blonde-enfermee-mais-innocente-t844.htm#19545

- Resultats:

3/5 pour toi winry, vu que y'a qu'une réponse mais bon assez remplie je dirais ^^

et pour nos deux collègues, j'accorde un 8/10 :p

Vu: Azai Nagamasa

Commentaire : Etant occupé à posté ma réponse, je ne m'attarderais pas trop sur les commentaires, mais bon, faisons vite et bien ^^ Alors visiblement y a eu un bloquage dans le rp =/ assez génant jvais dire mais bon les événements s'enchaine assez bien, les dialogues, l'action en général et blablabla... Rolling Eyes les fautes comme d'hab peu présentes, peut être l'inattention sa arrive à tous, ca =3

Mais comme ma réponse dans le rp m'attend et que jai des devoirs, j'accorde les notes assez rapidement et ptet pas aussi bien corrigé que les topics précédent x__x désolé, mais le temps me manque en cette rentré scolaire x__x
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Une blonde enfermée, mais innocente   

Revenir en haut Aller en bas
 
Une blonde enfermée, mais innocente
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Veut voir Abdel mais tomber sur Nirina (Pv elle)
» « Mais j'trouve pas de refrain à notre histoire... »
» Arrivée d'un Seigneur ébouriffé et d'une blonde Dame
» Aristide : « Sélection mais pas d’élections ! »
» Haitiinfos: Il n'est pas neutre mais il essaye d'être objectif

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
FMA-World :: Amestris - Central Area :: Central City :: Prison-
Sauter vers: