AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Évanouie sur un banc

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Elyana Connor
Mécanicienne de l'armée
Membre

avatar

Féminin
Balance Coq
Messages : 205
Age : 24
Rang dans le RP : Mécanicienne de l'Armée
Rang spécial Hrp : //

Feuille de personnage
Points:
17/35  (17/35)
Niveau:
4/20  (4/20)

Pouvoir:

MessageSujet: Évanouie sur un banc   Sam 28 Nov - 19:24

Six heures du matin. Les rues de Centrale sont pleines de monde, les gens s’appellent, s’engueulent, se rejoignent et se rencontrent, bref une journée normale s’annonce. Les boutiques sont ouverte, les cafés commence a se remplir, rien de bizarre apparemment. Mais, sur un des bancs qui longent l’avenue principale, se trouvait une bizarrerie : Une jeune fille était allongée sur le banc, et semblait évanouie.
Les passant ne se préoccupaient pas d’elle, mais faisaient quand même un écart pour ne pas s’approcher d’elle. La jeune fille en question avait les cheveux bleus et, comme si la situation initiale n’était pas assez bizarre, une petite tortue sorti du sac de la jeune fille. Vous l’avez bien compris, cette fille évanouie sur un banc dans la rue la plus fréquenté de Centrale est Elyana Connor.


Flash-back :

Elyana sortait du QG de Centrale, sa recherche d’emploi avait réussi : Par hasard elle était tombé sur une militaire qui lui accorda un entretient. Elle lui demanda de réparer son automails après quoi elle verrait si elle embaucherait Ely. Pour celle-ci, réparer l’automails fut un jeu d’enfant, et elle gagna un mois d’essais. Évidemment elle était sur de réussir ce moi : Quand elle était chez John pour apprendre la mécanique, ils trouvaient souvent des engins militaires laissés a l’abandon. Ils pouvait donc s’amuser a les réparer. Bien sur ils n’avait pas put s’exercer sur des tanks et tout, mais elle connaissait la théorie alors …
Bref ! Elle obtint un mois d’essai, seulement elle oublia de demander si ils avait une chambre pour elle au QG. Mais elle n’avait aucune envie de retourner dans le bâtiment. Elle fouilla dans son sac et sortit son porte-monnaie…. Il était vide, a quelques pièces près …


*Je crois que je vais sauter le souper … Par contre, comment je vais faire pour dormir ???*

Ely soupira, elle n’avait pas envie de retourner au QG, alors tan pis elle ferra une nuit blanche.
Elle déambula un peu dans les rues de Centrale, en essayant de ne pas entendre son ventre qui grondait de plus en plus fort. Elle fut finalement prise de vertige et décida de s’asseoir sur le premier banc qu’elle verrait. A peine assise, elle s’évanouie.

Et voilà pourquoi, a six heures du matin, les passants voyait une jeune fille, allongée sur un banc avec une tortue sur la tête.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Évanouie sur un banc   Mer 2 Déc - 18:14

Décidément, quel périple long et semer d'embûche pour se rendre au QG du Sud. Voilà quel devait être les pensées du capitaine de Briggs, Shawn Adams, quand la voiture militaire stoppa enfin devant le quartier général de Central City. Sortant lentement du véhicule, Superkick, comme on le surnommait, ne cacha pas son exaspération, tout comme les autres officiers ayant fait le voyage avec lui. Soupirant profondément, il ne laissa pas le temps au chauffeur de s'excuser pour le désagréable et compressé trajet qu'il avait offert. Il fallait dire que depuis la veille, l'officier du Nord enchaînait les retards. Après un voyage bien rallonger jusqu'à la capitale d'Amestris, il dut combattre un criminel local aux capacités surhumaines. Combat qu'il a faillit perdre, si la police n'était pas intervenue en nombre pour faire fuir le tueur en série. Ensuite, malgré la fatigue et la douleur, Shawn sprinta jusqu'à la gare pour prendre le dernier train de nuit se dirigeant vers South City. Une fois dans le véhicule devant l'emmener à destination, Superkick pensait pouvoir prendre un peu de repos. Cependant, cinquante kilomètres après son départ, son train fut attaqué par des terroristes. Durant la bataille, son wagon se détacha du train, le laissant, lui et plusieurs autres officiers, coincé sur la voie, au milieu de nul part. Comme quoi, il ne faut jamais voyager dans un train transportant des munitions. Après une dizaine de kilomètre de marche nocturne, le Capitaine et ses collègues purent enfin trouver une cabine téléphonique et appeler Central pour qu'on vienne les chercher. Or, à deux heures du matin, les secours viennent rarement en nombre. Ainsi, une seule voiture ne vint, alors que six officiers étaient sur le carreau. Le retour qui s'en suivi fut à alors le plus long entraînement à la contorsion que Shawn eut avant, finalement, de revenir à Central.

Ne souhaitant plus penser au coude d'un colonel lui écrasant les bijoux de familles, Superkick marcha d'un pas rapide vers le bureau de l'intendance. Certes, il n'était pas vraiment sûr de trouver quelqu'un à cinq heure du matin, période de relève des effectifs. Par chance, lorsqu'il arriva, un militaire se trouvait au guichet, plutôt grand et musclé avec des tatouages sur les mains. Avec une certaine verve, l'officier put alors lui expliquer ses problèmes et demander à recevoir un nouveau billet de train pour le Sud. Hélas, se requête fut mise en attente pendant plus d'une demi-heure à cause d'un coup de téléphone venu des hautes sphères qui captait tout l'attention du guichetier. Enfin, des hautes sphères, Shawn eut un léger doute quand il entendit parler de dîner aux chandelles. Doute qui se dissipa en entendant à plusieurs reprises le prénom Mercedes. Pauvre responsable de l'intendance, savait-il qu'une relation avec le Général Cortez mènerai à la fin de sa carrière, autant sentimental que professionnelle. C'était que sa réputation de croqueuse allait même jusqu'à Briggs. Quand le guichetier raccrocha enfin, le Capitaine put repasser à l'attaque :


" Bon, vous comptez me le donner ce billet que je puisse montrer à ses frimeur du QG Sud la loi du plus fort made in Briggs ?"
" Désolé Capitaine, mais il ne m'en reste plus qu'un et je l'ai déjà réservé. A moins que vous me rendiez un petit service."
" Je crains le pire, mais allez-y quand même."
" Très bien, voyez-vous, hier l'armée a recruté une jeune mécanicienne de talent, mais elle est partie sans que nous ne lui ayons donner son uniforme et l'emplacement de ses quartiers. Pourriez-vous me l'amener s'il vous plait ?"
" Ouais, je vais faire ce que le peux, mais vous avez intérêt à avoir mon billet de train quand je serai de retour, sinon je rajouterai un nouveau tatouage à votre collection."

Sur ces mots, le responsable de l'intendance tendit un morceau de papier avec le nom et la description de la jeune recrue. Sans plus attendre, Superkick attrapa le document, le lu succinctement et sorti de la base à la recherche de cette Elyana Connor.

Après une heure de promenade revigorante dans les rues de la capitale d'Amestris et des interrogatoires plus étranges les uns que les autres, Shawn finit par retrouver la trace de sa cible. C'était un sans abri qui l'avait mit sur la piste, lui expliquant que quelqu'un lui avait piqué son lit. Il n'y avait vraiment pas à dire, les vagabonds et les sans abri restait la meilleur source d'information du pays. Intérieurement, Superkick en remercia l'un de ses anciens supérieurs qui le lui rabâchait tout le temps. La casquette réglementaire visée sur la tête et une paire de lunettes volées à un adversaire de la veille, l'instructeur finit par apercevoir la fameuse Elyana, évanouie sur un banc. La première chose qui le choqua alors ne fut point l'endroit où elle avait choisie de dormir, ou la tortue qu'elle avait sur la tête, mais son jeune âge. Cette gamine ne devait pas avoir plus de quatorze-quinze ans, une période de la vie où on fait des bêtises avec ses amis, pas où on décide de sacrifier pour le pays. Même Shawn qui, comme toute sa famille, était un grand patriote, su attendre sa majorité avant de s'engager à Ishbal. Mais depuis l'accession du Fullmetal Alchemist au rang d'alchimiste d'États, les limites d'âges avaient volés en éclat. Dans un soupir d'incompréhension envers cette armée qu'il aimait temps, Superkick s'assit à côté de la jeune fille, lui tapota le front avec deux doigt et dit :

"Debout mademoiselle Connor. Il est temps pour vous d'aller prendre votre service au sein de l a grande armée d'Amestris."
Revenir en haut Aller en bas
Elyana Connor
Mécanicienne de l'armée
Membre

avatar

Féminin
Balance Coq
Messages : 205
Age : 24
Rang dans le RP : Mécanicienne de l'Armée
Rang spécial Hrp : //

Feuille de personnage
Points:
17/35  (17/35)
Niveau:
4/20  (4/20)

Pouvoir:

MessageSujet: Re: Évanouie sur un banc   Mer 2 Déc - 20:43

Elyana était toujours évanouie sur son banc, sa tortue sur la tête. Lorsqu’un militaire fendit la foule pour s’asseoir à côté d’Ely. Elle était à peine engagée qu’elle se faisait déjà remarquer.
Le militaire tapota le front de la jeune fille en disant :


"Debout mademoiselle Connor. Il est temps pour vous d'aller prendre votre service au sein de la grande armée d'Amestris."

Elyana reprit peu à peu ses esprits. Elle ouvrit lentement les yeux, la clarté du jour l’éblouissant un peu. La première chose qu’elle vit fut la patte de sa tortue, toujours perchée sur sa tête. Cela ne la surprit guère car c’est l’endroit préféré de cette stupide bestiole. Aussi, Ely voulut se rendormir mais un autre bruit étrange la réveilla.

« Grrrrrr … »

Ely ayant sauté le souper, ainsi que le petit déjeuner, il est normal qu’elle est très faim, ce qui explique que son ventre grogne très fort. Ce bruit et la sensation de faim réveillèrent Ely, elle se redressa et se tourna pour voir qui l’avait réveillée.
Lorsqu’elle aperçu le jeune homme qui était venue la chercher elle se figea.


*Argh ! Un militaire dès le réveil ! C’est pas bon pour toi ma vieille ! … *

Elle se frotta les yeux, pour être sur que ce n’était pas un cauchemar, et voyant que le militaire était bien réel elle se décida à dire :

« Bonjour, c’est pourquoi ??? Je n’ai pas vraiment saisi pourquoi vous êtes venu me chercher … »

Elyana observa le jeune homme : il devait avoir la trentaine et paraissait exténué. Bah elle serait donc pas la seule a avoir la tête dans le brouillard.
De là où elle était, Ely pouvait voir une horloge : six heures trente. Mince !!! Elle se souvint qu’elle commencer son service aujourd’hui à sept heures trente. Fallait qu’elle se dépêche d’y aller car elle ne se souvenait plus du chemin pour aller au QG.


« Grrrrrr … »

Finalement elle allait d’abord prendre le temps de chercher une boulangerie qui accepterait de lui faire un crédit … elle avait trop la dalle …
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Évanouie sur un banc   Sam 5 Déc - 21:17

Que le temps pouvait paraître long. Lorsqu'on à eut une seule nuit de plus de deux heures en trois jours, chaque secondes paraissaient être des heures, chaque minutes des heures et ainsi de suite. En plus, une seule vous traverse l'esprit, l'envie d'être dans un bon lit, ou plutôt assit dans le wagon d'un train pour le capitaine Shawn Adams. Toujours sur le banc à côté de la nouvelle recrue endormie, il souhaitait la voir se réveiller assez vite et accepter de le suivre sans trop poser de questions. Qu'elle se lève spontanément, se mette au garde à vous, le salut comme il se devait et soit silencieuse jusqu'à la base. Bref, qu'il s'agisse d'une demoiselle sachant ce qu'était l'armée et toutes règles qui l'entourée, un bon chien bien obéissant quoi. Malheureusement, les premières paroles qu'elles prononcèrent, précéder d'un grognement stomacal intense, n'allèrent pas dans le sens espérait par l'officier. Elle n'avait apparemment pas comprit pourquoi un militaire viendrait la chercher. Après un simple soupir, Shawn répondit :

" Bonjour recrue. Je suis venu te chercher pour que tu ailles voir l'intendant du QG de Central. Il te donneras un lit dans le dortoir et un uniforme réglementaire, parce qu'à part si tu es un héros de guerre ou un alchimiste d'états, tu ne pourras pas te présenter à ton travail habillée en civil."

Superkick préférait être clair sur le point de l'uniforme. En effet, comme il était officier, censé montrer l'exemple, il devait lui aussi porter les vêtements réglementaires, ce qui n'était pas le cas. En le voyant, une recrue pouvait donc se dire que les habits civils étaient autorisés au sein de l'armée. Seulement, l'instructeur avait obtenu le droit, exceptionnel pour son grade, de porter d'autres vêtements, comme le droit d'avoir son surnom gravé sur sa plaque militaire. En effet, il était un vétéran de la guerre d'Ishbal et avait sauvé un de ses supérieurs d'un attentat. Un tel exploit lui permirent d'avoir un peu plus de liberté que le bidasse de base.

Alors qu'il regardait la jeune femme entrain de se réveiller, il remarqua qu'elle tiqua en remarquant une horloge municipale. Ne comprenant pas pourquoi elle semblait soudainement si pressée, il se gratta le front, finissant par ce rappeler que les soldats de Central commençait leur service vers sept heures et demi. Horaire de vacances à côté de ceux de Briggs. Tandis qu'un nouveau grondement ventral résonna dans le parc de la Capitale, le capitaine décida de rassurer la jeune Elyana :

" T'en fais pas recrue. D'ici je connais un raccourci qui nous mènera au QG en moins de trente minutes, et encore. En plus il y a un vendeur de beignets. Allez, suis-moi."

Aussitôt après avoir parlé, Shawn se leva et commença à marcher d'un pas rapide. Ayant travaillé à Central pendant quelques années, si connaissait encore bien cette ville, on pourrait même dire qu'il l'aimait bien. Aussi étonnant que cela puisse paraître, la Capitale d'Amestris était comme un lieu de vacances. La cité symbolisait un moment tranquille de sa vie, entre la guerre d'Ishbal et Briggs. Il ne faisait presque de la paperasse et des combats clandestins pour améliorer sa solde de capitaine. Il avait tout le temps qu'il voulait pour s'entraîner, et des repas différents trois fois par jour, de la rigolade quoi. Tout en quittant le parc et entrant dans une petite rue marchande, Superkick décida de poser quelques questions à la mécanicienne :

"Dis-moi recrue, pourquoi tu veux faire partir de l'armée ?"

Avançant tranquillement, il attendait une réponse autre qu'un grognement abdominal.
Revenir en haut Aller en bas
Elyana Connor
Mécanicienne de l'armée
Membre

avatar

Féminin
Balance Coq
Messages : 205
Age : 24
Rang dans le RP : Mécanicienne de l'Armée
Rang spécial Hrp : //

Feuille de personnage
Points:
17/35  (17/35)
Niveau:
4/20  (4/20)

Pouvoir:

MessageSujet: Re: Évanouie sur un banc   Sam 5 Déc - 21:49

Elyana se tenait le ventre tellement elle avait faim. En même temps elle avait quand même sauté deux repas. Elle en avait presque oublié la présence du militaire lorsque celui-ci lui dit :

« Bonjour recrue. Je suis venu te chercher pour que tu ailles voir l'intendant du QG de Central. Il te donneras un lit dans le dortoir et un uniforme réglementaire, parce qu'à part si tu es un héros de guerre ou un alchimiste d'états, tu ne pourras pas te présenter à ton travail habillée en civil. »

Le visage d’Ely se ferma. Apparemment le militaire qui était venu la chercher était d’un grade plus élevé qu’elle, Ely devrait donc lui obéir, recevoir des ordres dès le réveil … c’est pas top. Mais ce qui choqua le plus notre jeune mécanicienne et l’emploi du mot « recrue » pour parler d’elle. Elle avait quand même un nom, et il le connaissait car il l’avait réveillée en l’appelant par son nom de famille. Mais bon ce n’était pas le moment de râler, surtout que le militaire s’était levé après lui avoir dit qu’il connaissait un raccourcis pour aller au QG avec un vendeur de beignets.
Ely se leva, attrapa son sac et sa tortue et rattrapa le jeune homme qui commencer déjà a tourner au coin d’une rue.


« Dis-moi recrue, pourquoi tu veux faire partir de l'armée ? »

Elyana ne s’attendait pas a se genre de question … Mais bon, c’est vrai qu’en y réfléchissant, c’est bizarre de voir une jeune fille de quinze ans s’engager dans l’armée. Elle dit d’une voix sans timbre :

« Je n’ai plus de parents, et mes automails nécessitent un minimum d’entretien. Avec mes petits boulots j’avais juste de quoi me nourrir mais rien pour réparer mes mécagreffes. J’ai donc chercher un boulot qui me permettrait de gagner un peu plus d’argent, ainsi que d’exercer ma passion : La mécanique. »

Et voila qu’on allait la prendre pour une fille avide d’argent … Bah de toute façon elle se fichait bien des rumeurs qui pourraient courir à son sujet du moment qu’elle pouvait réparer ses automails.
Ils marchaient à vive allure dans les rues de Central, et Ely commença à apercevoir l’enseigne de ce fameux vendeur de beignets.


« Et vous ? Pourquoi vous êtes vous engagé dans l’armée ? »

Elle avait répondu a sa question, il pouvait bien répondre à la sienne non ?!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Évanouie sur un banc   Lun 7 Déc - 21:32

Central City, peut être la ville la plus surprenante où Shawn n'avait jamais mit les pieds. Pourtant, depuis son plus jeune âge, il a voyagé à travers toutes les bourgades d'Amestris. Cependant, même les fermiers cinglés de l'Ouest, les fanatiques des Auto mails de Rush Valley ou encore les bûcherons au gabarit d'ours de North City, aucune cité ne possédait autant de surprise que la Capital du pays qu'il aimait tant. Il suffisait juste de marcher dans la rue quelques instants pour trouver des choses surprenantes. Un alchimiste d'État se faisant insulter par une tenancière de bar, un tueur en série à la force surhumaine et même une jeune fille entrant à l'armée juste en pensant vivre de sa passion. Tout en se dirigeant vers le stand de beignet, Superkick fut étonner par le choix de la recrue qui le suivait. Elle était donc entrée dans l'armée en espérant n'avoir qu'à réparer des auto mails. Ne savait-elle pas que le but d'un soldat, même cantonné à la mécanique, était de défendre son pays et donc, de tuer ses ennemis ? Savait-elle qu'elle devrait apprendre à tirer et à éliminer un ennemi avec un couteau ou à un main nue ? Un chien qui sait mordre, voilà comment pourrait être qualifier un bon militaire. Obéir aux ordres et tuer à la demande, une tâche plus ardue que décrite dans toutes les brochures distribuer par les recruteurs. Finalement, n'étant pas vraiment convaincu par la réponse de la mécanicienne, l'officier déclara :

"Tu sais, si tu veux gagner de l'argent et avoir des entretient gratuits de tes Auto Mails, il suffisait que tu ailles à Rush Valley. Tu avais en plus moins de risque de te retrouver dans des coins où sa tire de tous les côtés, comme à Lior ou à Briggs. A moins bien sûr, que tu es choisi l'armée pour une autre raison, en plus que tu m'as dit."

Savait-on jamais, peut être avait-elle une raison cachée ? Mais si s'était le cas, elle ne le dirait pas au premier inconnu, sauf si elle était vraiment bavarde. Tandis que la source de nourriture n'était plus qu'à quelques mètres, Elyana retourna la question de la motivation à Shawn, qui répondit simplement :

"Je me suis engagé par patriotisme et par envie d'action, les trucs classiques."

Eh oui, chez les Adams, passer par la case armée était une obligation, par amour pour le drapeau. Et puis, lorsqu'il s'était engagé, le capitaine s'était facilement laisser grisé par les propagandes militaires, présentant de l'action dans des lieux exotiques. A cette époque, au commencement de la guerre d'Ishbal, la grande muette ne reculait devant rien pour recruter de jeunes soldats prêt à défendre leur patrie, comme Shawn. Mais alors que ce dernier avait un soupir nostalgique en se souvenant de sa naïve jeunesse, le duo arriva enfin devant le vendeur. Ce n'était pas véritable un magasin à proprement parler. Pas de vitrine, pas de locaux luxueux et pas de jolie caissière, juste un vieil homme dans une cabane en bois et peinte à la main de la même couleur que l'enseigne usée trônant au dessus de la caisse donnant sur la rue. Sortant quelques pièces de sa poche, Superkick s'accouda au comptoir et attendit qu'on prenne sa commande :

" Bonjour monsieur l'officier. Que puis-je vous servir ?"
" Bonjour monsieur, donnez-moi un de vos beignets au citron et... Que veux-tu comme beignet recrue ? I tu as vraiment faim je te conseille le "beignet du Sud", une boucher peut te remplir l'estomac pour plusieurs jours."
Revenir en haut Aller en bas
Elyana Connor
Mécanicienne de l'armée
Membre

avatar

Féminin
Balance Coq
Messages : 205
Age : 24
Rang dans le RP : Mécanicienne de l'Armée
Rang spécial Hrp : //

Feuille de personnage
Points:
17/35  (17/35)
Niveau:
4/20  (4/20)

Pouvoir:

MessageSujet: Re: Évanouie sur un banc   Jeu 10 Déc - 20:56

Ils avançais toujours dans les rues de Central, et le jeune militaire fit une remarque sur la réponse de notre jeune mécanicienne, montrant qu’il était légèrement septique :

« Tu sais, si tu veux gagner de l'argent et avoir des entretient gratuits de tes Auto Mails, il suffisait que tu ailles à Rush Valley. Tu avais en plus moins de risque de te retrouver dans des coins où sa tire de tous les côtés, comme à Lior ou à Briggs. A moins bien sûr, que tu es choisi l'armée pour une autre raison, en plus que tu m'as dit. »


« Ma mère était assez connue a Rush Valley, elle s’y était installée avant d’habiter dans l’est avec mon père. Si j’allais m’installer là-bas, on ne me connaîtrais que parce que ma mère était une bonne mécanicienne. Je veux être reconnue par mon propre travail pas par celui de ma mère. Cela peut paraître puéril mais je vois les choses comme ça. Et même si j’avais une autre raison de m’engager, vous ne seriez sûrement pas le premier a qui je le dirait. »

Une autre raison d’entrer dans l’armée … Il se pourrait bien qu’Elyana en ai une, mais cette idée était bien trop flou dans la tête de la jeune fille, c’est pourquoi elle ne s’y attarda pas.
Ils était enfin arrivés a la boutique de beignet. Le jeune homme commanda et demanda ce qu’Ely voulait en lui conseillant « le beignet du sud ». Bien, pourquoi pas.


« Euh … Et bien je pense que je vais goûter ce fameux « beignet du sud ». Et mon nom est Connor, pas « recrue ». Je sais bien que vous êtes très carré dans l’armée, mais appeler les gens « recru » ne me semble pas très … Comment dire … humain »

Quoi, c’est vrai ! On aurait put croire que le jeune homme était un robot, il pouvait bien l’appeler par son nom, hein ?!
Le vendeur lui tendit son beignet, un gros beignet tout chaud, et Ely en prit un grosse bouchée, son ventre cessant enfin de grogner. C’est décidé ! Après son service Elyana irait voir si il n’y avait pas une chambre pour elle comme ça elle pourrait aller manger au mess.


[HJ : Désolé pour ce post minable mais là j’étais en panne d’inspi’ T___T°]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Évanouie sur un banc   Mar 15 Déc - 2:00

Alors qu'il attendait tranquillement que sa jeune interlocutrice commande son beignet, Shawn ne perdit pas une miette de ses explications concernant son choix de carrière. Le moins que l'on pouvait dire, c'était qu'elles n'étaient pas très convaincantes. En effet, si la mécanicienne voulait vraiment percer dans son travail, la notoriété de sa mère aurait du être une motivation et non un frein. Elle devait se motiver pour du meilleur boulot que sa génitrice et ainsi, faire en sorte de la dépasser. Après tout, Superkick connaissait ça lui aussi, quand, avant de s'engager, il travaillait avec son père et ses oncles. Il dut travailler très dur pour ne plus être vu comme l'enfant de Monsieur Adams, mais pour que ce dernier soit connu pour être le père de Shawn Adams. La concurrence directe d'un parent a su être motivante pour lui, même si lors des coups dur, il était épaulé par sa petite sœur. Quant à la seconde partie de l'exposé de la jeune fille, elle avait marqué un point. Pourquoi tout déballer à un inconnu aussi peu sympathique que le Capitaine ? Surtout une personne qu'elle ne connaissait que depuis deux minutes et qu'elle ne reverrai sûrement jamais. Regardant les étalages de beignets aux couleurs aussi acidulées que les goûts, il déclara :

"Tu sais recrue, il n'y a rien de puéril à vouloir exister en tant qu'individu, c'est même tout le contraire. Par contre, n'essaie pas de te démarquer à l'armée avant d'avoir reçu une médaille ou passé ton diplôme d'alchimiste d'état ou encore trouvé un bon piston."

Remontant ses lunettes qui tombées sur le bout de son nez, Shawn ne s'attendait pas à ce qui allait suivre. Une fois que la mécanicienne ait choisi le bien bourratif beignet du sud, précipitant le vieux commerçant sous son comptoir, elle sortie une des répliques du siècle. Elle demanda à Superkick de l'appeler par son prénom prétextant que ce la était plus humain. Devant une telle sottise, l'Officier ne put s'empêcher de rigoler :

" Les militaires ? Humains ?! Ahahahah ! Non mais vaut le voir pour le croire ! Les soldats ne sont pas des humains jeune fille, ce sont des chiens se devant d'obéir aveuglement à leur maître. Si tu voulais de l'humanité, tu aurais mieux fait d'aller concurrencer ta mère à Rush Valley."

Sur ces mots, il saisit le beignet que le vieil homme lui tendait, mordit dedans en évitant de s'étouffer à cause des rires. Une fois l'explosion de saveur acides et fraiches passées, il reprit la parole en montrant le petit sigle dorée épinglé sur sa casquette :

"Tu vois ça, recrue ? Ce n'est pas un pin's d'un parc d'attraction ou du fan club d'une quelconque égérie de la mode. C'est une insigne symbolisant le grade d'un officier, ce que signifie que je suis ton supérieur et, à ce titre, je peux t'appeler comme je veux. Recrue, Pingouin, petite biche virevoltante, quoique celui-là non, c'est un coup à passer en cours martial pour harcellement sexuel, mais pour les autres, temps que je suis ton supérieur, tu es obligé de les accepter sans broncher jusqu'à ce que tu deviennes plus gradée que moi. Bienvenue à l'armée."

Avalant une nouvelle bouchée de son beignet, Shawn paya le marchand et reprit la route en direction du QG, il jeta ensuite un coup d'oeil vers Connor pour voir si elle le suivait...
Revenir en haut Aller en bas
Elyana Connor
Mécanicienne de l'armée
Membre

avatar

Féminin
Balance Coq
Messages : 205
Age : 24
Rang dans le RP : Mécanicienne de l'Armée
Rang spécial Hrp : //

Feuille de personnage
Points:
17/35  (17/35)
Niveau:
4/20  (4/20)

Pouvoir:

MessageSujet: Re: Évanouie sur un banc   Jeu 24 Déc - 14:31

" Les militaires ? Humains ?! Ahahahah ! Non mais vaut le voir pour le croire ! Les soldats ne sont pas des humains jeune fille, ce sont des chiens se devant d'obéir aveuglement à leur maître. Si tu voulais de l'humanité, tu aurais mieux fait d'aller concurrencer ta mère à Rush Valley.
Tu vois ça, recrue ? Ce n'est pas un pin's d'un parc d'attraction ou du fan club d'une quelconque égérie de la mode. C'est une insigne symbolisant le grade d'un officier, ce que signifie que je suis ton supérieur et, à ce titre, je peux t'appeler comme je veux. Recrue, Pingouin, petite biche virevoltante, quoique celui-là non, c'est un coup à passer en cours martial pour harcellement sexuel, mais pour les autres, temps que je suis ton supérieur, tu es obligé de les accepter sans broncher jusqu'à ce que tu deviennes plus gradée que moi. Bienvenue à l'armée."


Suite a la tirade de l'Officier Ely ne put s'empecher de ... bouder. Pour sa défence, elle n'est encore qu'une enfant, faut pas attendre d'elle qu'elle accepte facilement une remarque de ce genre.
Cependant elle ne voulait pas lacher l'affaire. Pour elle, même dans l'armé on a toujours besoin d'humanité.


"Les militaires, bien qu'ils soient stricts, reste des êtres humains avec des sentiments. Même le soldats le plus froid a quand même des sentiments. Et à mon humble avis, un peu plus d'humanité dans l'armée ne lui ferait pas de mal : ça pourrait éviter d'autre drames comme le massacre d'Ishbal. Enfin ça dépend du point de vu : si vous êtes fiere de ce que votre belle armée a fait à Ishbal, c'est clair que mon avis peu vous sembler naïf et totalement stupide."

Ely se doutait que cet officier avait due prendre part au massacre d'Ishbal, et ses propos on fait qu'elle se doutait qu'il été fier de ce massacre.

[HJ : Désolé encore de ce poste minable ... mais j'ai pas le moral alors pas trop d'inspi' ...]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Évanouie sur un banc   Ven 8 Jan - 17:34

[HRP: Désolé pour le retard, j'ai eut une fin 2009 et un début 2010 très chargé (et pas que par les fêtes) et je n'ai pas pu me connecter comme je voulais^^'', je suis vraiment désolé]

Une fois la mise au point faite à propos de la "valeur" d'un soldat, Shawn vit la nouvelle recrue bouder. Après tout, vu son jeune âge s'était normal. Les enfants étaient toujours plus naïfs mais aussi meilleurs que les adultes sur bien des points. Alors qu'il continuait à manger son beignet, il écouta la mécanicienne parler du fait d'humaniser l'institution militaire pour l'empêcher de commettre des massacre comme à Ishbal. D'un côté, elle n'avait pas tort, Ishbal avait été un bain de sang qui aurait pu être éviter avec un peu plus de parole et moins d'alchimistes d'états. Cependant, d'un autre côté, en bon patriote ayant adhéré aux paroles de King Bradley, du moins à l'époque, il savait que cette guerre et la boucherie qui s'en été suivie avait été nécessaire pour protéger le pays qu'il aimait tant, l'Amestris. Même si certains pouvaient le prendre pour un monstre à peine plus humain que Kimblee ou Mercedes Cortez, il était fier d'avoir obéit aux ordres et d'avoir sauver son pays. Il était patriote jusqu'au bout des crocs, un chien de l'armée obéissant, quoiqu'un peu trop colérique depuis son retour d'Ishbal. Finissant d'avaler son morceau de gâteau, il répondit à la demoiselle :

" Tu as de belle parole recrue, mais je te conseil de les mettre de côté jusqu'à ce que tu sois plus gradée. Vois-tu, il n'y a qu'une seule méthode pour rendre l'armée plus humaine : en bavé comme un chien pour monter dans la hiérarchie et attendre d'avoir assez de pouvoir pour dire : "je veux rendre l'armée plus humaine." Mais d'ici là, tu n'as pas le choix, tu dois être un bon chien et suivre tous les ordres qu'on te donneras sans broncher."

Tout en continuant d'avancer parmi une foule clairsemée, Superkick repensait à toutes les personnes qu'il avait connu et qui ont voulu changer les fondement de l'armée, la rendre moins cruelle. Il avait vu des jeunes soldats plein de rêves se brûler les ailes en tentant de faire les choses trop vite en voulant changer les choses alors qu'ils n'étaient que de simple bidasses. Résultats ? Ceux qui n'étaient pas morts étaient en prison pour un long moment. Le capitaine avait aussi entendu parler d'homme bien plus malin qui attendait tranquillement leur heure, jouant les bon toutous pour se faire des relations et grimper les échelons. Ce genre de personnage utilisait les deux avantages que les adultes avaient sur les enfants, la sagesse et la patience. Une fois cette parenthèse politique refermée, l'Officier revint sur un léger détail que son interlocutrice avait mentionnée plus tôt :

"Ah et un petit conseil, évites de crier sur tous les toits que tu n'es pas Amestrienne tant que tu es affecté à Central. Certains haut gradés ne sont pas très ouverts à ce niveau. Tiens, j'ai l'impression que nous arrivons"

En effet, à peine visible dans le brouillard matinale, une ombre gigantesque se dressa devant les deux jeunes gens. Une silhouette inquiétante qui prit la forme d'un bâtiment immense, le QG de Central City.

[Voilà, encore pardon et bonne année^^]
Revenir en haut Aller en bas
Elyana Connor
Mécanicienne de l'armée
Membre

avatar

Féminin
Balance Coq
Messages : 205
Age : 24
Rang dans le RP : Mécanicienne de l'Armée
Rang spécial Hrp : //

Feuille de personnage
Points:
17/35  (17/35)
Niveau:
4/20  (4/20)

Pouvoir:

MessageSujet: Re: Évanouie sur un banc   Mar 26 Jan - 18:39

[HJ : Désolé aussi du retard ^^° j'ai eut beaucoup de devoirs et de control ces temps si et donc j'ai pas pus rester assez longtemps sur le fow pour faire un RP et en plus j'avais un peu la tete ailleur ... Encore désolé ...]

" Tu as de belle parole recrue, mais je te conseil de les mettre de côté jusqu'à ce que tu sois plus gradée. Vois-tu, il n'y a qu'une seule méthode pour rendre l'armée plus humaine : en bavé comme un chien pour monter dans la hiérarchie et attendre d'avoir assez de pouvoir pour dire : "je veux rendre l'armée plus humaine." Mais d'ici là, tu n'as pas le choix, tu dois être un bon chien et suivre tous les ordres qu'on te donneras sans broncher."

Elyana haussa imperceptiblement les épaules, réaction puéril certes, mais c'est tout ce qu'elle pouvait répondre a quelqun de plus gradé qu'elle. Elle finissait sont beignet quand les soldat ajouta autre chose :

"Ah et un petit conseil, évites de crier sur tous les toits que tu n'es pas Amestrienne tant que tu es affecté à Central. Certains haut gradés ne sont pas très ouverts à ce niveau. Tiens, j'ai l'impression que nous arrivons"

Ely écarquilla les yeux et regarda le soldat froidement. Elle lança d'un ton un peu sec :

"Je SUIS Amestrienne, je suis née dans ce pays. Ma mère vennait d'Aruego c'est vrai, mais je ne vois pas en quoi les origines de ma mère me concerne, du moins sur le plan de ma nationalité."

*C'est de la dicrimination ! Argh j'y crois pas ! Ouf on arrive, je vais pouvoir me défouler en travaillant ...*

En effet, Ely appercevait le QG de Central. Ils entrèrent dans le batiment, Elyana ne savait pas du tout où elle devait aller, mais elle décida de fausser compagnie au soldat d'abord, et ensuite elle demanderait a quelqun d'autre où elle était censé travailler.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Évanouie sur un banc   Jeu 28 Jan - 18:29

Alors qu'il pensait avoir fait mouche avec son raisonnement sur l'attitude d'un soldat, Shawn fit une belle bourde en pensant que son interlocutrice n'était pas Amestrienne. En fait, elle était dans le pays, mais ça mère elle venait d'Aerugo. Bref, ce fut une double erreur pour Superkick. En effet, en plus de passer pour un raciste primaire, même si ça il s'en fichait royalement, la jeune recrue risquait de ne pas suivre ce conseil, qui dans un sens, était vrai. Malheureusement pour elle, le fait qu'elle soit née en Amestris ne jouait pas en sa faveur car les haut gradés de Central retiendraient principalement que sa mère venait d'un pays ennemi. A l'instar du Commandant Miles, qui n'était Ishbal que par son grand père paternel et qui avait raconté son histoire au Capitaine, elle ne serait pas juger que sur ses capacités, restant sous surveillance des autorités militaires. Ainsi, il voulu s'excuser d'avoir fait une bourde, mais quand il se retourna, la demoiselle était partie, sûrement par un sursaut de colère. Tout en reprenant sa marche il soupira :

"Espérons qu'elle a comprit que son caractère n'est pas fait pour l'armée actuelle. Quand même, embauché des mineurs, les hauts gradés sont de plus en plus laxiste à ce niveau. Pourquoi ne pas donner le sort du monde à un adolescent nain de 15 ans pendant qu'on y est ?"

Enfin, les affaires des huiles de Central et les états d'une gamine n'étaient pas vraiment les problèmes de Shawn, il avait d'autre chat à fouetter en ce moment. Il devait allé chercher son billet de train pour se rendre enfin au Sud et préparé les exercices inter-armées. Avec tout le retard qu'il avait accumulé entre les vampires psychopathes et les enfants gâtés, l'Officier entendait déjà les remontrances du Général Armstrong et voyait le sourire sarcastique de Buccaneer. Sans parler de la tête moqueuse que devait lui réservé les commandos du Sud, qui se disaient être les meilleurs combattant à mains nues de l'armée. Au moins, même s'il n'avait pas ramené la nouvelle recrue devant le bureau de l'intendance, il l'avait amené au QG, ce qui valait bien le billet de train tant recherché. Au bout de quelques minutes de marche à travers les couloirs, Superkick arriva enfin devant le fameux bureau. Toujours derrière le comptoir, le jeune homme qui avait donné la mission au Capitaine l'attendait tranquillement. Ne voyant pas la mécanicienne, il finit par demander :

"Eh bien, où est-elle ?"
"Elle a préféré aller travailler tout de suite. C'est qu'elle est consciencieuse cette gamine. Bon, pourrais-je avoir mon billet de train ?"
"Je ne crois pas non." Répondit l'intendant avec fermeté."Tout d'abord, parce que la fille n'est pas là, ensuite parce que durant votre petite escapade, un plus haut gradé que vous m'a demandé de lui réservé mon dernier billet pour South City."
"On assure son avenir à ce que je vois." Fit le Capitaine en reculant d'un pas. "C'est plutôt bien calculer, sauf pour le séjour à l'hôpital."
"Quel séjour à l'hôpital ?"

Soudain, sans prévenir, Shawn fit un pas chassé et leva son pied à une vitesse ahurissante. Ce dernier passa par dessus le comptoir avant de se coller violemment dans la mâchoire de son interlocuteur qui s'écroula sur le sol. Le Superkick que venait de recevoir le responsable l'envoya dans les bras de Morphée et l'en sortirait avec un léger trou de mémoire et une mâchoire cassée dans un petit hôpital. De son côté, l'Officier se pencha par dessus le comptoir, prit le billet et se rendit tranquillement à la gare. Cette fois, il espérait pouvoir se rendre dans le Sud sans trop de problèmes, mineurs idéalistes, chimères meurtrières ou encore militaires ambitieux. Oui, vous avez raison, c'était peut être trop demandé...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Évanouie sur un banc   Ven 29 Jan - 23:52

Nom du topic : Evanouie sur un banc

Lien : ICI

Résultats :

Vu : Azai Nagamasa

Commentaires : Un petit sujet sympa à lire, j'ai pas grand chose à dire sauf que je suis crevé de ma journée donc je vais me passer des détails x) Et bien comme toujours pas beaucoup de fautes, sans doute d'inattention pour le peu qu'il y en a, des rp de taille correct et plaisant à lire, sans trop de répétitions enfin bref, un rp comme je l'aime =3 Mais jveux dla baston, moi, bientôt >w< lol bon bah je vais accorder hum....

tadam!!

Elyana: 7/10

et Shawn Adams: 7/10
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Évanouie sur un banc   

Revenir en haut Aller en bas
 
Évanouie sur un banc
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Mévanouie présentation

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
FMA-World :: Amestris - Central Area :: Central City :: Centre ville-
Sauter vers: