AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Pluie froide et rencontre brûlante [PV: Roy Mustang et Ivo Birkin]

Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Pluie froide et rencontre brûlante [PV: Roy Mustang et Ivo Birkin]   Dim 29 Nov - 16:07

Il n'avait pas plu autant avant. A part cette fameuse nuit d'orage, a utemps où elle habitait au vieux château. Eika ne détestait pas particulièrement la pluie, au contraire même, c'était elle qui lui donnait de quoi boire un peu. Et pourtant, cette fois ci, elle ne fut pas bénéfique. Tout a commencé quand la chimère fouillait les poubelles pour trouver un reste de repas. Elle avait dégotée quelques morceaux de légume et un bout de viande encore consommable. Elle avait emportée son butin dans une ruelle, où elle s'était construit un logement de fortune avec des cartons, des poubelles en les positionant contre le mur. Une des poubelles était contre le mur, l'autre aussi, et toutes deux portaient un carton en guise de toit. Un autre jouait celui sus sol. La chimère dévorait sa prise à belle dent, et 'avalait goulument. Des nuages noirs commencèrent à apparaitre, son dîner allait, de surcroit, s'accompagnait d'eau fraiche !

Eika, munie d'un couvercle de poubelle qui n'était pas pas trop sale, restait plantée dans sa ruelle en attendant les premières gouttes d'eau. Tant pis si elle se mouillait en même temps, la soif la poussait à faire n'importe quoi. Elle vena rapidement, et elle était plutôt drue et froide. Le couvercle se remplissait assez vite, la chimère renarde lappait avec ardeur le résultat de son "expérience". Elle se fichait de l'eau qui s'infiltrait dans ses vêtements de fortunes, mais surtout de la froideur de celle ci. Eika lâcha le couvercle une fois sa soif rassasiée. Les gouttes devenaient de plus en plus froides, à la limite de se transformer en flocons de neige. Elle partit s'abriter son son abris, qui ne tenut pas le coup et s'effondra avant qu'elle puisse s'y réfugier. La chimère se mit à courir dans les rues, cherchant un nouveau toit pour échapper à cette pluie glaciale. Elle n'en trouva aucun. Elle commenca à paniquer, hésitant de la direction à prendre. Elle se retrouva sur une place, regardant de tout les côtés. Le froid se faisait de plus en plus mordant, l'eau qu'avait absorbés ses vêtements n'arrangait rien. Elle s'effondra sur la place cailloteuse, presque morte de froid...
Revenir en haut Aller en bas
Ivo Birkin
Lieutenant-Colonel
Membre

avatar

Messages : 61

Feuille de personnage
Points:
37/37  (37/37)
Niveau:
7/10  (7/10)

Pouvoir: Provoque des réactions avec les molécules organiques/Crée des chimères

MessageSujet: Re: Pluie froide et rencontre brûlante [PV: Roy Mustang et Ivo Birkin]   Dim 29 Nov - 18:47

Ivo avait suivi Mustang pour aller terminer le verre qu'ils avaient commencé au bar. Cette soirée avait pourtant si bien commencée. Birkin avait sorti son parapluie, car une pluie glacée avait commencé à tomber dans l'obscurité du début de soirée. La scène était étrange, Mustang en civil, habillé comme un dandy, qui suivait Ivo Birkin, un manteau long en cuir recouvrant son uniforme et ses habituels gants en cuir...un étrange binome.

"Bon, voilà au moins une affaire réglée, deux en fait, vous n'aurez plus à supporter les réflexions du Lieutenant Hawkeye."

C'est alors que Birkin l'aperçu...un petit être vautré par terre prés des poubelles. Le docteur Birkin ne pouvait pas se tromper, c'était un grand spécialiste des chimères. Une jeune femme quasi squelettique, vêtue de guenilles qui était à terre, à côté de restes de viandes sortis des poubelles. C'était une étrange scène. La pluie tombait drue sur le parapluie de l'officier.

"Veuillez m'excuser une minute Colonel je vous prie."

Le rythme des bottes de cuir impecablement cirées sur les pavets de pierre de la ruelle s'intensifia, l'homme s'approchait de la chimère, il repoussa les lunettes sur l'arête de son nez et examina ladite chimère. Cicatrices multiples, odeur nauséabonde, ongles sales. Les longs cheveux roux parcourus d'une méche noire recouvraient une grande partie du dos de la chimère. Ce qui avait alerté Birkin sur sa condition? Premièrement, la nourriture carnée, deuxièmement, les ongles, l'allure n'était pas humaine. Visiblement cette chimère avait pas mal voyagé, et ne menait pas une vie des plus agréable. Cela faisait longtemps que Birkin n'avait plus croisé de chimère libre. L'homme posa un de ses gants en cuir sur l'épaule de la chimère et la retourna d'un coup sec, observant son profil.

"Alors ça pour une suprise, c'est une suprise!"

L'officier supérieur se retourna vers Roy.

"Hey, Colonel, venez voir ce que j'ai trouvé, je suis sûr que ça va vous plaire."

Birkin montra la chimère du doigt, ne faisant pas cas de son réveil.

"Vous avez vu ça, c'est une chimère, sans doute d'un mammifère carnivore avec un homme. C'est vraiment facinant. Je crois que notre verre devra encore attendre."

Birkin repoussa une méche de ses cheveux blonds qui était passé devant ses yeux cernés, il observait la chimère avec une forte lueur dans les yeux dans laquelle on voyait la fascination du scientifique.

"Savez-vous que nous sommes normalement obligé de les ramasser et des les abattre? C'est dans le réglement."

Birkin n'avait aucune intention de tuer un être vivant aussi fascinant, c'était un scientifique après tout, sa carrière militaire avait toujours été secondaire dès qu'il était dans une situation où il pouvait reprendre ses fonctions scientifiques.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Roy Mustang
Flame Alchemist
Administrateur

avatar

Messages : 1068
Rang dans le RP : Colonel

Feuille de personnage
Points:
58/80  (58/80)
Niveau:
17/20  (17/20)

Pouvoir: Contrôle du Dioxygène de l'air

MessageSujet: Re: Pluie froide et rencontre brûlante [PV: Roy Mustang et Ivo Birkin]   Dim 29 Nov - 21:57

Le calme avait regagné les rues du centre ville d’East City. L’agitation provoquée par cette double attaque étrange était terminée, et les militaires vidaient les lieux, avec les éventuels témoins. Mustang avait retrouvé une tenue plus classique, enlevant toute la poussière qui s’était accumulée sur le beau tissu noir. Une fine pluie s’invitait à la fête à présent, rendant les pavés des rues plus brillants. Roy n’aimait pas les jours de pluie, allez savoir pourquoi… Suivant Ivo, qui avait ouvert un large parapluie, Roy avait également réenfilé sa veste noire. La température avait bien chuté de quelques degrés en peu de temps avec cette pluie…

-« Oh vous savez, Lieutenant Colonel, on s’y habitue…Le lieutenant ne fait que son travail… »

Au final, même si le lieutenant Hawkeye l’obligeait à travailler plus qu’il ne l’aurait voulu, il ne pouvait pas dire qu’il trouvait ses réflexions dérangeantes. Il avait toute confiance en elle, que se soit pour le protéger ou pour le remettre sur le droit chemin. C’est alors que Birkin demanda au Flame Alchemist de bien vouloir l’excuser une minute.

-« ??? »

L’homme au parapluie s’éloigna pour s’approcher de quelques poubelles. Avait-il repéré quelque chose d’intéressant ? En se décalant de quelques pas, Roy s’aperçut qu’il se dirigeait vers un humain couché entre les deux containers. Ivo l’empressa alors de venir à leur niveau. Tout en s’approchant, Roy se demanda tout de même ce qui pouvait bien lui plaire à regarder cette pauvre personne… Etait ce quelqu’un de connu par l’armée? Scar ?? Apparemment non…

Il s’agissait d’une jeune fille, qui avait l’air en mauvais état. Vêtue de haillons, sale et sûrement malade, elle devait souffrir de cette petite pluie glaciale, comme tous les sans-abris. Peut être même était elle déjà en hypothermie. Le mot chimère intrigua Mustang. Pour sa part, il ne voyait rien de chimérique chez cette jeune fille…


-« Une chimère, hein ? Et à quoi le reconnaissez-vous ? Moi je ne vois qu’une jeune fille plutôt mal en point et qui doit avoir sacrément froid vêtue de la sorte… »

Essayant d’ignorer la lumière dérangeante qui s’était de nouveau allumée dans le regard de Birkin, Roy s’agenouilla et enleva sa veste pour la poser sur la fille. C’était bien maigre comme solution, mais c’est la seule qu’il pouvait mettre en action en l’instant. Le ton qu’Ivo employait désormais pour parler d’elle lui faisait vraiment penser à quelqu’un parlant d’un animal ayant la rage, à abattre dans l’instant pour éviter une épidémie.

-« Je connais le règlement, Lieutenant Colonel… Mais si c’est effectivement une chimère, je tiens à savoir d’abord comment elle est arrivée ici… East City est mon secteur et nous n’avons jamais eu ce genre d’évènements… Ce n’est pas une fois abattue qu’elle pourra nous indiquer quoi que ce soit… »

_________________


Kit by Alice
Spoiler:
 

a reçu 11 roses dont la dernière est de Sin!!




[/center]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Pluie froide et rencontre brûlante [PV: Roy Mustang et Ivo Birkin]   Lun 30 Nov - 23:44

Presque inconsciente, la chimère ne percut la discussion entre deux hommes que grâce à son ouie incroyable. Le premier homme, qui semblait être un scientifique, devina derechef qu'elle était bien chimère. Peu de personne le remarquait, à part si on la regardait attentivement : ses ongles, ses cheveux, son agilité et ses réactions la trahissait quand on la connait bien. Il interpela le second, pour montrer l'état de cette auvre chose qu'était Eika. Le deuxième homme se rapprocha donc de la jeune fille effondrée au sol, pour faire une constatation que tout le monde aurait pu deviner : elle était mal en point. Le scientifique voulait apparemment l'emmener pour l'étudier de plus près, son statut de chimère l'intriguait fortement alors que son apparence semblait humaine. Cela se sentait dans le ton de sa voix. Quant à l'autre, c'était tout le contraire. Il la prennait pour une jeune SDF belle et bien humaine. Un joli exemple de personnes qui n'observaient pas...Mais dans un sens ça arrangeait les choses que les gens la prenne pour humaine, plutôt qu'une fusion de deux êtres.

Eika se sentit soudainement ballotée, un haut le coeur la prit, l'envie de vomir était là et de la fièvre pouvait se sentir en la touchant. Elle était bel et bien malade. Elle faillit vomir son réscent repas, se tennant la bouche avec ses mains sales. Elle retomba platement au sol, comme une masse. La chimère plongea dans son subconscient, des plus noirs. Des souvenirs douloureux lui revint en tête, Son ancien maitre, son meurtre, le sang. Elle hémerga lentement de son mauvais sommeil, qui ne l'avait pas soignée. Le rythme des pas la secouait, la chimère renarde ouvrit à peine les yeux, de la lumière envahissait les maigres fentes qu'elle avait ouvertes. Elle se sentait dans une position bizarre, en arc de cercle. Son dos était courbé, ses membres pendaient dans le vide. Quelqu'un la portait. Eika voulut se débattre, les forces lui manquait. Dans son impuissance, elle se laissa embarquer dans une destination qu'elle ne connaissait pas.
Revenir en haut Aller en bas
Ivo Birkin
Lieutenant-Colonel
Membre

avatar

Messages : 61

Feuille de personnage
Points:
37/37  (37/37)
Niveau:
7/10  (7/10)

Pouvoir: Provoque des réactions avec les molécules organiques/Crée des chimères

MessageSujet: Re: Pluie froide et rencontre brûlante [PV: Roy Mustang et Ivo Birkin]   Mar 1 Déc - 19:28

Ivo écouta ce que lui disait Mustang, c'était son supérieur hiérarchique après tout, il devait l'écouter. Bien sûr qu'Ivo était sûr qu'il s'agissait d'une chimère, il prit la main du petit être et montra les ongles pointus à Mustang.

"Regardez ces ongles, ce n'est pas la morphologie d'un humain normal, ils sont taillés comme ceux d'un mammifère carnivore, un canidae peut-être, ou alors un blaireau ou un renard. Ne vous en faites pas, elle survivra, ce type de vermine en a vu d'autres."

Ivo n'avait pas vraiment répondu à la question. Aussi il tenta une réponse un petit peu plus hasardeuse pour ne pas être complétement discrédité et donner du poids à ses arguments.

"Avant j'étais alchimiste d'Etat...j'ai fait Ishbal vous savez. Mon nom de code était l'Alchimiste Organique, et je suis spécialiste de la création de chimère, je sais les reconnaître, j'ai également travaillé pour l'Université de Central et mon sujet de recherche touchait aux chimères. Ma licence d'alchimiste d'Etat a été...enfin je veux dire elle n'a pas été renouvelée...l'examen...j'ai échoué à l'examen annuel c'est ça, j'ai donc travaillé un temps dans une brigade d'investigation à Central et maintenant j'ai pris d'autres fonctions militaires à Lior pour remplacer Connelly."

Propos quelque peu destructurés et désordonnés, bafouillements diverses, Ivo avait arrangé la réalité, et c'était plutôt évident. Le Lieutenant-Colonel ne voulait pas que Mustang connaisse son passé, et comme visiblement ce dernier n'avait pas eu vent de son procès, mieux valait-il être discret. Il était cependant quasiment sûr que le Colonel corroborerait l'altercation avec Raziel, l'allusion au passé d'Ivo par Hawkeye et peut-être le bracelet carcéral qu'Ivo portait toujours, marque qu'il était un criminel de guerre, mais cela ne lui mettrait que plus de questions dans la tête. Ivo était un homme prudent et intelligent, il avait su brouiller les pistes jusqu'à maintenant, et à part ses frères d'arme et quelques ferrus d'actualité qui avaient suivi les journaux où son procès avait été détaillé, peu de gens savaient pour ses problèmes avec la justice, c'était mieux ainsi. L'homme prit la chimère sous le bras et la fit basculer sur son épaule, un peu comme un sac de pommes de terre. La créature était très légère, sans doute par sa malnutrition.

"Soit...alors ramenons ma trouvaille à votre QG. Vous avez raison de l'interroger, je n'ai jamais été en poste à l'Est et ne connais pas les antécédants. Vous savez, je n'ai été en poste qu'à Lior, à Ishbal et à Central dans ma vie. Et comment dire? Lior et Ishbal sont des zones de guerre, je suis un officier qu'on envoie au front en général."

Là encore les propos pouvaient surprendre, et étaient énigmatique. Comment un officier aussi gradé avait-il pu passer de zones de front à une brigade d'investigation à Central, tout en perdant sa licence d'alchimiste d'Etat et en ayant été un scientifique pour l'Université de Central (ce poste le destinant à des sections scientifiques dans l'armée, et non stratégiques). Ivo emboîta le pas vers le QG, terminant sa série de tirade par une petite phrase.

"Vous avez de la chance, East City est une jolie ville, vous semblez bien la tenir, tout est si...calme."

Ivo avançait alors que les bras de la chimère inconsciente balançaient le long de son dos à la mesure de ses pas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Roy Mustang
Flame Alchemist
Administrateur

avatar

Messages : 1068
Rang dans le RP : Colonel

Feuille de personnage
Points:
58/80  (58/80)
Niveau:
17/20  (17/20)

Pouvoir: Contrôle du Dioxygène de l'air

MessageSujet: Re: Pluie froide et rencontre brûlante [PV: Roy Mustang et Ivo Birkin]   Sam 5 Déc - 20:13

Il y eut peu de réaction de la part de la jeune fille pendant toute la discussion… Mustang finit par se relever alors que son camarade lui montrait les preuves de la chimérisation effective du petit être en haillons devant eux. Ce qu’il avait prit dans un premier temps pour de simples ongles souillés étaient en fait un reste de l’animal utilisé pour cette fusion de deux corps, d’après Birkin.
Seulement ça? Le colonel était habitué à des preuves un peu plus percutantes… Et puis que penser de ce Lieutenant colonel, au final ? Un fantôme de son passé, datant de l’époque d’Ishbal. Mustang avait l’impression qu’il lui manquait une information capitale sur le bonhomme en question. Un ex-alchimiste d’état, spécialiste des chimères ? Voilà qui était inattendu… Mais le simple fait que cet homme ait perdu sa licence mit mal à l’aise le colonel…Et ses explications sur son passé paraissaient curieusement fébriles… On ne pouvait pas dire que son passif soit dénué de toute péripétie… Vétéran d’Ishbal et ex-alchimiste d’état spécialiste des chimères dont la licence n’a pas été renouvelé ? Il avait fait fort… Que devait-il penser alors de son analyse sur cette jeune fille dans ce cas ?

Alors qu’Ivo chargeait la pauvre fille sur son épaule, le colonel en profita pour récupérer sa veste, qui ne servait désormais plus à grand-chose par terre sur le pavé. Puis il prit la direction du QG, Birkin sur ses talons.


-« Les gestions d’un front de guerre et d’une ville telle que East City ne sont pas vraiment les mêmes, effectivement… La vie est plutôt facile ici, comparée à Ishbal, ou à présent Lior… Mais nous ne sommes pas très loin du front non plus, il arrive que nous ayons certaines répercussions, un peu d’agitation… Mais rien de bien grave. Aspirez-vous vraiment à rester toute votre carrière sur le front, Lieutenant Colonel ? Un poste de plus haut gradé dans un bureau ne vous tenterait il pas ? Je ne regrette rien pour ma part : il n’y avait pas de jolies secrétaires sur le front… »

Mustang et Birkin marchèrent assez peu, finalement. Une patrouille régulière de l’armée avait été avertie que deux hommes déambulaient dans les rues en portant quelque chose qui ressemblait à un humain inconscient… Ils se portèrent bien vite à leur niveau, pour vérifier cette histoire et reconnurent le colonel.

-« Vous tombez bien, tiens ! Soulagez donc le lieutenant colonel. Emmenez cette inconnue au QG pour les vérifications d’usage… Nous viendrons l’interroger un peu plus tard. Et… essayez de lui trouver quelque chose à se mettre, ainsi qu’à manger, les gens sont généralement plus loquaces avec le ventre plein… Retrouvons nous au QG dans le quartier des cellules d’ici deux heures, Lieutenant-Colonel, voulez vous ? J’espère qu’elle sera réveillée et en mesure de nous parler… Je vous laisse, je dois passer par mes quartiers: ma tenue de ce soir n'est plus tellement adaptée...»

Deux heures, c’était amplement suffisant pour laisser le temps aux soldats de requinquer un peu la jeune inconnue. Mais ça l’était aussi pour se renseigner entièrement sur ce Lieutenant Colonel… La raison des réactions de Raziel et de Riza avaient peut être leurs origines dans les antécédents de Birkin.



Deux heures plus tard, ce fut donc un Mustang de nouveau en uniforme qui se présenta dans le quartier des cellules, au QG d’East City. Il avait eu le temps de faire un crochet à son bureau, sans y rencontrer Riza. Mais il avait réussi à récupérer quelques informations intéressantes… La jeune femme était à présent réveillée, et, espérait-il, en mesure de parler. Roy entra donc dans la salle d’interrogatoire en compagnie du Lieutenant Colonel Birkin. Il avait pris le soin de mettre ses gants blancs, frappés d’un cercle alchimique rouge. Il prit place sur l’un des chaises en face de l’inconnue, elle-même étant installée sur une chaise identique. Seule une table les séparait.


-« Un peu plus réveillée ? Vous allez pouvoir nous en dire un peu plus sur vous, voulez vous ? Lieutenant Colonel, je vous laisse le soin de mener la suite de l’interrogatoire… »

_________________


Kit by Alice
Spoiler:
 

a reçu 11 roses dont la dernière est de Sin!!




[/center]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Pluie froide et rencontre brûlante [PV: Roy Mustang et Ivo Birkin]   Mer 9 Déc - 22:52

Le rythme des pas de l'homme qui portait Eika la faisait frissonner à chaque fois. Ces frissons, qui, était aussi généré par la peur, la peur de ce qu'on lui allait faire, de là où on l'emmenait. Sa santé allait de mal en pis. Elle ne perçut presque pas la discussion entre les deux hommes, malgré sa grande ouïe. La pluie tombait toujours, moins forte qu'avant, mais toujours aussi froide. Elle franchit une port, noire. On entendait encore la pluie battre, sur les toits de la ville. La chimère était donc à l'intérieur d'un bâtiment. Le ballotement des pas furent encore longs, des chuchotis qui ne venaient pas des deux hommes se firent entendre autour d'elle. Le ballotement fit place à un grand geste brusque qui la "plaqua" sur une surface moelleuse et tiède. On posa une main sur son front. Elle était froide, alors que c'était son front qui était brulant : elle était malade et pas qu'un peu. Un claquement de porte, puis le silence. La jeune chimère ouvrit enfin les yeux.

Eika, regarda autour d'elle. Du blanc, partout. Des murs blancs, des draps blancs. Seule une croix rouge cassait cette monotonie sur une mallette. Elle tenta de se redresser, une douleur l'en empêcha. Elle s'écrasa mollement sur son lit d'infirmerie.La chimère haleta fortement, elle avait du mal à respirer. Son souffle se fit entendre par une infirmière:

-"Ho, vous êtes réveillée ! Je vais pouvoir vous faire passer des examens !"
-"Des...des examens ?"
-"Oui !"

L'infirmière s'approcha d'elle, en tendant son stéthoscope. Eika ne voulait évidemment pas se laisser faire, tenta de se défendre. Mais elle avait beaucoup trop mal pour bouger et se laissa donc faire, en grognant. Elle subit plusieurs séries de tests en tout genre: thermomètre, souffle, mais rien de physiquement épuisant. Pas de tests d'endurance, ou encore de force. La femme en blouse blanche griffonna sur un bloc note, comparait les résultats. Elle ouvrit la fameuse mallette, choisit un produit et....l'aspira avec une seringue. La chimère hurla, de terreur, sure que ce produit allait l'achever.Hélas ! elle était incapable de bouger, de faire quoi que ce soit. Esquissant un mouvement de fuite désespéré, l'infirmière lui piqua le bras et appuya. Le médicament entra dans ses veines. Trop tard. Le femme lui dit alors :

-"Tu vois, ce n'est pas si terrible ! je t'ai seulement guéri d'une maladie qui aurai pu causé ta mort. Maintenant, repose toi."

Et elle avait raison. Le produit qu'elle avait injecté à Eika lui fit du bien pendant qu'elle dormait. Après sa "petite sieste" elle se réveilla en meilleure forme. Elle pouvait de nouveau se mouvoir, même si elle était encore limité. Deux soldats entrèrent, et l'entrainèrent par les bras hors de son lit et de l'infirmerie. L'infirmière ne dit rien, regardant sa patiente s'éloigner dans un sourire. Cette femme avait quelque chose d'hypocrite. On mena donc la chimère dans une pièce avec deux chaises séparées par un bureau. On l'y installa sur l'une des chaises. Cinq minutes plus tard, les deux hommes qui l'avaient trouvé entrèrent. L'un deux lui parla, d'interrogatoire. L'autre homme s'approcha pour lui poser enfin ses questions.
Revenir en haut Aller en bas
Ivo Birkin
Lieutenant-Colonel
Membre

avatar

Messages : 61

Feuille de personnage
Points:
37/37  (37/37)
Niveau:
7/10  (7/10)

Pouvoir: Provoque des réactions avec les molécules organiques/Crée des chimères

MessageSujet: Re: Pluie froide et rencontre brûlante [PV: Roy Mustang et Ivo Birkin]   Sam 12 Déc - 20:31

Birkin ne répondit pas aux questionnements de Mustang sur un poste plus prestigieux au sein de l'armée. L'officier était déjà heureux d'avoir pu retrouver son grade initial sans trop de mal. Il avait été très difficile pour lui de le retrouver, il avait du aller risquer sa peau à Lior, et prendre d'assaut un temple, exécutant les leaders de la rébellion, ce qui avait été un franc succès, mais Birkin ne le referait pas sans une escouade de soldats pour le couvrir. Arrivé au QG, le Colonel distribua ses ordres et la chimère fut conduite à l'infirmerie pour qu'on s'occupe d'elle. Aussi Ivo alla passer le temps dans la salle commune du QG, sirotant un café et terminant son travail administratif pour sa prise de fonction à Lior en tant que chef de la 11eme brigade d'assaut. Le temps passa relativement vite, et Mustang revint chercher Ivo pour aller en salle d'interrogatoire et interroger la petite chimère. Ivo se laissa diriger par Mustang, il ne voulait pas se mêler de quelque chose qui se passait dans sa juridiction. Sur territoire de Lior, Birkin aurait sûrement fait abattre la chimère, créer des chimères avec des humains était interdit, et cela donnait souvent des êtres qui avaient tendance à la rébellion.
Mustang demanda à Birkin de prendre les commandes pour cet interrogatoire. L'officier laissa échapper un petit sourire, il allait devoir faire parler la petite chimère. Faire parler les prisonniers, il était assez doué pour cela lorsqu'il était à Ishbal, ça serait une bonne occasion de voir s'il n'avait pas perdu la main après ces quatre longues années. Birkin s'approcha de la jeune chimère, les verres de ses lunettes brillant dans la lumière quasi tamisée qui s'échappait de l'unique ampoule qui éclairait la petite salle d'interrogatoire.

« Je suis le Lieutenant-Colonel Ivo Birkin. Je pense que vous avez plusieurs informations à nous donner. Tout d'abord nous pouvons commencer par le commencement, c'est à dire vous présenter, et donner les raisons qui vous ont poussé à venir à East City. Vous terminerez votre réponse par une explication quant à votre vagabondage. »

Birkin sortit de la poche de son uniforme un petit carnet et un stylo pour noter les réponses de la chimère, et lui montrer qu'il s'agissait d'un interrogatoire réel. Règle numéro un dans un interrogatoire : toujours commencer par des questions très générales qui obligent la personne interrogée à s'exprimer de manière conséquente, ce qui la mettrait en confiance, et multiplierait les chances de déceler un mensonge.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Pluie froide et rencontre brûlante [PV: Roy Mustang et Ivo Birkin]   Mar 22 Déc - 23:21

Voila une question bien étrange pour la petite chimère ! D'habitude, les gens la regardaient bizarrement, mais sans plus. Ils avaient prit cet automatisme quant à, la croiser pendant qu'elle fouillait les poubelles sans rien dire, comme si elle n'existait pas. Après tout, elle n'était qu'un fantôme à leurs yeux. Et là, c'était bien la première fois qu'on lui demandait pourquoi elle errait :

« Je suis le Lieutenant-Colonel Ivo Birkin. Je pense que vous avez plusieurs informations à nous donner. Tout d'abord nous pouvons commencer par le commencement, c'est à dire vous présenter, et donner les raisons qui vous ont poussé à venir à East City. Vous terminerez votre réponse par une explication quant à votre vagabondage. »


Eika hésitait à répondre, par peur. Normalement, on la laissait faire, mais c'était différent. Elle se décida enfin à répondre :

-"Je..je ne sais ps vraiment qui je suis. Tout ce que je sais, c'est que je m'appelle Eika. Eika Nagima. Mais au fond...je sais que je ne suis pas humaine. Je ne sais pas qui je suis réellement, mais je ne suis pas humaine, j'en suis sûre. Malgré mon apparence."


La jeune chimère parlait sans gène. Elle n'avait pas vraiment l'habitude de parler à des êtres humains, elle ne savait ce qu'était mentir. Elle déballait tout son sac, par inconscience et par naïveté. Elle pensait que si elle répondait à toutes les questions bien sagement, on la libèrerai, elle préféra cependant se méfier. Elle continua son discours :

-"Je n'ai pas de raison de me trouver ici. De toute façon, je partirais de cette ville quand je le pourrais. J'y ai risquée ma vie, je ne veux pas recommencer. Je erre, tout simplement."

La chimère avait l'intention de se rendre vers les petites villes reculées du centre du pays, dans la campagne. Là-bas, elle était sure d'être moins remarquée, ou alors prise pour une paysanne à cause de ses vêtements délabrés et de son hygiène déplorable. Le soleil y était omniprésent, les pluies ne devaient pas être véritablement fréquente, son expérience d'aujourd'hui l'avait térrifiée. La chimère renarde se décida enfin à répondre à la dernière question, qui devait être la plus difficile :

-"Je vagabondes car je suis libre. Je n'appartiens à personne et personne ne me forcera à quelque chose."

C'était court, mais révélateur de la pensée de la jeune fille. Elle était libre, et elle le resterait. Bizarrement, cette question la dérangeait un peu, elle n'avait jamais vraiment dit ce qu'elle pensait profondément. Mais cette peur, cette timidité la forçait à le dévoiler. Et c'était ça qui la dérangeait. Se démasquer comme elle avait fait contre son gré, n'était pas bénéfique pour elle. Eika devait partir vite d'ici, elle commença à scruter les murs, en vue d'une porte, d'une fenêtre voire même d'une bouche d'aération pour prendre la poudre d'escampette.

[Voila, excusez moi de rrépondre si tard .___. ]
Revenir en haut Aller en bas
Ivo Birkin
Lieutenant-Colonel
Membre

avatar

Messages : 61

Feuille de personnage
Points:
37/37  (37/37)
Niveau:
7/10  (7/10)

Pouvoir: Provoque des réactions avec les molécules organiques/Crée des chimères

MessageSujet: Re: Pluie froide et rencontre brûlante [PV: Roy Mustang et Ivo Birkin]   Jeu 24 Déc - 1:45

Birkin sourit à nouveau. Décidément cette chimère coopérait. Les propos qu'elle tenait le firent d'ailleurs beaucoup rire intérieurement.

« Bien...mademoiselle Nagima. Je vous remercie de votre coopération, cependant il y a quelque chose que je dois vous dire...deux choses pour être plus précis. Premièrement, c'est à moi de décider si vous avez quelque chose à faire ici ou non...deuxièmement JE savais que VOUS n'étiez pas humaine, sinon je ne vous aurai pas fait venir ici. »

Le ton de Birkin avait changé à la fin, l'officier semblait plus grave dans ses propos. Il fixait intensément la chimère. Elle se moquait de lui, il en était sûr, il voyait la méfiance dans son regard, et le Lieutenant-Colonel n'aimait pas ça. Ca lui rappelait lorsqu'il était en poste à Ishbal, tous ces prisonniers qui le méprisaient, ou lui crachaient dessus, ne voulant pas répondre. Birkin affichait un regard absent. Birkin posa ses mains gantées de cuir sur les épaules d'Eika, il devait faire attention à ce qu'il faisait, Mustang était dans la salle, et pourtant ce dernier ignorait tout de son alchimie...à moins qu'il ne se soit renseigné, mais son alchimie n'était pas spectaculaire, ce n'était pas des jets de flammes ni des transmutation des minéraux, donc il pouvait le faire discrètement. Le visage de la jeune chimère se mit à pâlir, Birkin savait où taper. La Digitaline qu'il était en train de transmuter à petite dose s'infiltrait dans son système sanguin. En effet, sur les gants en cuir de l'officier étaient tracés plusieurs cercles de transmutation, du noir sur du noir, et il pouvait grâce à ça manipuler les principales familles de molécules organiques et en faire d'autres. Le coeur de la chimère changeait de rythme peu à peu, battant avec plus de force, mais son rythme se réduisant. Si Birkin augmentait la dose, elle allait mourir. L'homme restait les mains posées sur ses épaules et rapprocha son visage de l'oreille d'Eika, si bien qu'elle pu sentir l'air sortant de sa bouche se rependre dans toute son oreille, avant de murmurer d'une voix faible mais audible par Mustang :

« Je crois que nous ne nous sommes pas très bien compris mademoiselle Nagima. Vous savez, je n'en veux pas à votre liberté, mais reconnaissez que les chimères humaines ne se croisent pas à tous les coins de rue. Je suis moi-même un spécialiste des chimères. J'ai travaillé à l'Université de Central comme biochimiste, j'avais un bon poste là-bas vous savez. Enfin, les aléas de la vie m'ont amené à travailler pour l'armée. D'un point de vue cellulaire, les chimères sont des êtres si vulnérables, elles ne peuvent survivre et être sauvées de l'auto-immunité que grâce à quelques enzymes et molécules très spécifiques. Je ne vois que deux solutions, soit vous avez déserté l'armée, soit un alchimiste clandestin vous a créé, auquel cas je devrais aller le voir. »

Birkin avait un regard vide et froid, il n'avait plus rien à voir avec l'homme que Mustang avait rencontré au bar, son esprit sombre faisait surface, et Mustang n'avait aucune preuve qu'il utilisait son alchimie, une alchimie très discrète et pourtant si redoutable. Eika se trouvait de plus en plus pâle, prise de spasmes alors que la quantité de Digitaline augmentait dans son corps.

« Mademoiselle Nagima, je vous le demande une seule fois. Qui vous a créé? Avez vous travaillé pour l'armée auparavant, et avez vous déserté? Peut-être un alchimiste fou vous a t'il donné la vie? Je veux tout savoir avant de statuer sur votre potentielle remise en liberté. Comprenez moi je ne peux pas lâcher un animal sauvage sur la voie publique. »

Maintenant, il pouvait être évident pour un officier expérimenté que Birkin n'était pas à son coup d'essai en interrogatoire, voir en torture si Mustang arrivait à déceler son alchimie. Birkin était en fraude totale, il n'avait plus le droit d'utiliser l'alchimie, ni même de pratiquer quelque science que ce soit.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Roy Mustang
Flame Alchemist
Administrateur

avatar

Messages : 1068
Rang dans le RP : Colonel

Feuille de personnage
Points:
58/80  (58/80)
Niveau:
17/20  (17/20)

Pouvoir: Contrôle du Dioxygène de l'air

MessageSujet: Re: Pluie froide et rencontre brûlante [PV: Roy Mustang et Ivo Birkin]   Jeu 24 Déc - 20:23

Installé sur sa chaise, Mustang regarda le lieutenant-colonel Birkin sortir un petit carnet et un stylo, afin de noter les dires de la chimère. Etait ce vraiment pour écrire ou plus pour donner un point de fixation à la personne interrogée ? Quoi qu’il en soit, on voyait bien qu’elle n’était pas rassurée. Après tout, elle avait des raisons de s’inquiéter : emmenée au cœur du QG de l’Est de cette façon, et interrogée par deux officiers, ce n’était pas monnaie courante. Mais sa nature non humaine compliquait un brin la situation. Mustang n’avait jamais eu à faire à des chimères depuis qu’il était en poste à East City. Il savait qu’il y en avait eu à Ishbal, mais n’avait aucune idée de ce qu’elles étaient devenues. Sûrement avaient-elles été mises à l’écart de façon définitive, l’armée n’était pas encline à laisser des secrets d’état se promener dans la nature sans aucun contrôle…

Quoi qu’il en soit, la seule information potable que leur délivra l’inconnue était son identité. Elle avait bien conscience de ne pas être humaine, mais elle n’apprenait rien de nouveau à Birkin. Celui-ci le lui fit comprendre de façon plutôt rude. Quelque chose changea chez le lieutenant-colonel : il s’assombrit et vint se placer derrière la jeune chimère, posant ses mains gantées de cuir sur ses épaules. Le colonel fronça les sourcils. Voilà une attitude plutôt imprudente, surtout envers quelqu’un dont on ne connaissait pas les réelles capacités, surtout s’il s’agissait vraiment d’une chimère. Elle avait beau ne pas payer de mine, Roy avait appris à ne pas juger sur les apparences… L’exemple le plus flagrant était celui d’Edward Elric. Toutes les personnes qui ne le connaissaient pas étaient loin de s’attendre à ce que ce petit gamin soit déjà alchimiste d’état. Mais Birkin semblait sûr de lui.


-« … »

Alors que Birkin parlait lentement à la chimère, celle-ci palissait à vue d’œil. Quelques tremblements la secouèrent alors que le flot de paroles de l’officier continuait à envahir l’atmosphère. Les déductions d’Ivo étaient tout à fait justes et intéressantes, mais quelque chose ne tournait pas rond… Un éclair de lucidité traversa le cerveau du colonel, tandis qu’il palissait à son tour. Mais bien sûr… Mustang se leva alors et écarta doucement Birkin de la chimère, comme pour essayer de donner un peu plus d’air à la jeune fille. Mais le but véritable en était tout autre…

-« ça suffit, Lieutenant-colonel… Vous ne voyez pas qu’elle fait un malaise ? UN MEDECIN, VITE !! »

C’était évident que Birkin s’apercevait de ce qui se passait. Il y avait même de grandes chances qu’il en soit l’instigateur… Depuis quand la chimère semblait se porter mal ? Depuis qu’Ivo avait posé ses mains sur ses épaules.. Et comme de par hasard, la nature de l’alchimie à présent interdite à l’ex-alchimiste état pouvait tout à fait correspondre aux symptômes observés à présent. Mustang était loin de maîtriser ce domaine de manipulation moléculaire, il avait suffisamment de connaissances scientifiques pour comprendre qu’il se passait quelque chose sous son nez.

Alors qu’un des soldats attendant de l’autre coté de la seule porte de la pièce était parti chercher le médecin demandé, Mustang resta à coté de la chimère, prêt à la réceptionner si elle tournait de l’œil. Et si elle se montrait agressive, le colonel n’était pas non plus sans défense. L’un des aspects de son alchimie, la manipulation du dioxygène, était complètement invisible et rapide d’effet. Créer une bulle sans dioxygène autour de la chimère afin de la neutraliser était dans ses cordes. Le regard inquisiteur de Roy se posa quelques instants sur Birkin. Il était persuadé que celui-ci venait d’utiliser son alchimie alors que cela lui avait été interdit. Où diable se trouvaient son ou ses cercles ?


-« Mademoiselle… Si votre état empire, vous feriez mieux de tout nous dire rapidement… Le lieutenant-colonel a « raison », nous ne pouvons rien faire sans connaître votre origine… »

Mustang ne voulait pas provoquer de clash avec un officier devant témoin, et encore moins pendant un interrogatoire. Il fallait attendre d’en avoir fini avec Eika pour régler ce « petit problème »… Ivo pouvait être passible de lourdes sanctions si l’utilisation de son alchimie était prouvée…

-« Lieutenant-colonel, vos connaissances sur les chimères sont sûrement inégalées dans cette zone d’ Amestris… Vous savez sûrement ce qui lui arrive, non ? »

Roy resta entre Eika et Ivo, comme pour intimer l’ordre silencieux de ne pas s’approcher à nouveau d’elle. Il voulait entendre les explications de Birkin. Quant au médecin, il se faisait quelque peu désirer…


[HRP : Petite(s) question(s) à Ivo : Est-ce que Roy peut voir le cercle alchimique que tu as utilisé ?^^ Et si non, ou est-il planqué ? ^^]

_________________


Kit by Alice
Spoiler:
 

a reçu 11 roses dont la dernière est de Sin!!




[/center]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Pluie froide et rencontre brûlante [PV: Roy Mustang et Ivo Birkin]   Mar 29 Déc - 16:33

Eika coopérait pour le moment. Elle avait bien répondu à chaque questions que lui avait posées le militaire du nom de Ivo Birkin. Cependant, celui ci ne semblait pas des plus enclins à libérer la jeune chimère. Son regard l'avait peut-être alertée, l'homme commença à changer de ton dans ses paroles. Il s'approcha de la chimère, par derrière, et, posa froidement ses mains sur les épaules frêles de celle ci. Elle esquissa un haussement de dégout. Elle se mit soudain à trembler, prise de spasmes. Elle ne comprenait pas ce qui lui arrivait, et s'affola de plus en plus. La peur y jouait aussi, elle regarda partout, agitant sa tête pour espérer trouver une sortie. Sa peur s'intensifia, quand celui qui lui posait les questions lui parla d'une voix froide et cruelle :


« Je crois que nous ne nous sommes pas très bien compris mademoiselle Nagima. Vous savez, je n'en veux pas à votre liberté, mais reconnaissez que les chimères humaines ne se croisent pas à tous les coins de rue. Je suis moi-même un spécialiste des chimères. J'ai travaillé à l'Université de Central comme biochimiste, j'avais un bon poste là-bas vous savez. Enfin, les aléas de la vie m'ont amené à travailler pour l'armée. D'un point de vue cellulaire, les chimères sont des êtres si vulnérables, elles ne peuvent survivre et être sauvées de l'auto-immunité que grâce à quelques enzymes et molécules très spécifiques. Je ne vois que deux solutions, soit vous avez déserté l'armée, soit un alchimiste clandestin vous a créé, auquel cas je devrais aller le voir. »


-"Mais ?!"

Comment ça ? La jeune chimère avait coopéré et répondu correctement aux questions ! Comment elle pouvait être mal comprise ? Elle avait obéi, pourquoi lui en voulait on encore ? Qui plus es, cet homme lui faisait un racontage de vie suivi d'un cours de biologie. LA jeune fille se fichait éperdument de la vie et des connaissances de cet homme, cela ne lui apporterait rien du tout. Mais un mot l'interpella : Chimère. Était-ce ce qu'elle était ? Si ce militaire avait raison, alors elle savait dès à présent ce qu'elle était. La question l'interpella aussi. Son créateur ? Comment elle pouvait s'en souvenir, tout ce qui lui reste de son créateur, c'est le souvenir d'une flaque de sang, d'un cadavre qui y baignait. Eika n'eut pas le temps de répondre, son malaise reprenant de plus belle. Elle dodelina de a ltête, le mal s'infiltrant dans son cerveau pour le marteler comme un marteau. Sa respiration se fit de plus en plus forte, sa maladie referait elle surface ? Si c'est le cas, cette infirmière avait sans doute fait quelque chose de mauvais, en lui administrant la piqure. Si c'était autre chose, elle ne savait que faire. Le second homme décida enfin d'agir, séparant Birkin de la jeune chimère. Il demanda un médecin, la chimère pria pour que ce ne soit pas cette maudite infirmière. L'homme qui l'avait protégé séparait toujours de son corps les deux autres individus. Il se retourna vers Eika, demandant comme l'autre, mais avec peut-être un ton plus doux :

-« Mademoiselle… Si votre état empire, vous feriez mieux de tout nous dire rapidement… Le lieutenant-colonel a « raison », nous ne pouvons rien faire sans connaître votre origine… »

Elle mit du temps à répondre, rassemblant ses forces, encore faibles, pour se remémorer ce souvenir douloureux qu'était son créateur et ancien maitre. Elle fouilla de mieux qu'elle put dans sa mémoire pour le retrouver. Ses symptômes lui bloquaient la route, son mal de tête empira. U souvenir qu'elle n'avait auparavant jamais vu refit surface. Un visage, d'homme. Elle, son coprs lui sautant dessus, pour lui mordre la jugulaire,, ou bien encore la carotide, assurant un mort certaine. Il n'avait rien fait pour se défendre, prit de surprise. La jeune chimère reprit son souffle, bruyamment. Son effort l'avait exténuée. Mais elle devait encore cependant répondre à cette dernière question. Elle regarda intensément l'homme qui la protégeai, en lui disant d'une voix grave :

-"Mon...créateur...Je ne sais pas qui sait....Mais je l'ai tuée, pour éviter toute les souffrances qu'il me faisait....Et pour ma liberté."
Revenir en haut Aller en bas
Ivo Birkin
Lieutenant-Colonel
Membre

avatar

Messages : 61

Feuille de personnage
Points:
37/37  (37/37)
Niveau:
7/10  (7/10)

Pouvoir: Provoque des réactions avec les molécules organiques/Crée des chimères

MessageSujet: Re: Pluie froide et rencontre brûlante [PV: Roy Mustang et Ivo Birkin]   Jeu 31 Déc - 0:47

Rien ne se passa comme prévu, la chimère fit un malaise. Évidemment, la Digitaline n'était pas un composé qui ménageait le coeur. Il fallait le prévoir, mais pourtant Ivo n'arrivait pas à décoller ses mains des épaules de la chimère, il sentait le flux alchimique traverser son corps, cela faisait si longtemps qu'il n'avait plus écouté l'alchimie...c'était une sensation très agréable de l'utiliser à nouveau. C'est alors qu'il fut écarté par Mustang, ce dernier avait compris quelque chose, au moins au niveau du malaise. Ivo eut un frisson, se rendant compte qu'il était allé trop loin. Mais après tout, ne s'agissait-il pas d'une petite chimère sans importance, une transmutation ratée, dont l'unique utilité était le champ de bataille, une arme vivante qui ne servait à rien, vagabondant dans les villes et tuant sans doute d'honnêtes citoyens. Cette créature devait être éliminée pour le bien de la nation, peut-être tentait elle de rejoindre Lior pour aider les rebelles après tout. A la question de Mustang, Birkin eut un petit sourire, ce dernier n'avait sans doute pas conclu à l'utilisation de l'alchimie.

« Je n'en sais strictement rien, peut être un bouleversement interne. Vous savez, peut-être qu'elle fait un choc du à une réaction auto-immune, c'est la première cause de mortalité des chimères lorsqu'elles sont réalisées par des alchimistes débutants. »

Là-dessus, Birkin ne mentait pas, il était tout ce qu'il y avait de plus sincère. Les chimères souffraient souvent de ce type de pathologies, et Mustang n'était sûrement pas assez calé en sciences du vivant pour contredire ce bon docteur Birkin. Après tout, pourquoi ne pas utiliser ses connaissances pour noyer le poisson dans l'eau. Mustang était toujours dans son rôle du chevalier blanc volant au secours des innocents et des faibles, cependant ce dernier ne semblait pas accepter qu'il faille se salir les mains parfois. Ivo avait accepté cette évidence depuis longtemps, il l'avait d'ailleurs bien prouvé lors de la guerre d'Ishbal où son potentiel s'était parfaitement révélé.

Contre toute attente, la chimère se mit à parler alors que Mustang avait appelé les secours, elle parla de son créateur, de son meurtre. Un sourire de satisfaction apparut sur les lèvres d'Ivo, il avait eu ce qu'il voulait...il avait toujours ce qu'il voulait...la Vérité, ce pourquoi il était payé par l'Etat d'Amestris et ce pourquoi il s'était engagé dans l'Armée. Arriver à combattre le mal et utiliser l'alchimie pour le bien du peuple. Birkin se tourna vers Mustang, avec un étrange regard qui faisait penser à de la bienveillance.

« Vous voyez? J'ai eu raison...encore une fois. Je connais ce type d'individu, une chimère a toujours du mal à réprimer ses instincts, pour elle tuer est aussi normal que pour vous ouvrir le couvercle du récipient contenant votre repas à la cantine. Cette chimère est une chimère qui a été créée à partir d'êtres humains, et qui plus est illégalement, rien que sa création est une entorse à nos loi. De plus cette chimère est homicide, elle a éliminé son créateur. »

Mustang comprendrait sans doute là où Ivo voulait en venir, là où il voulait en venir depuis le début, c'est-à-dire à l'élimination de cette chimère comme les lois le demandait. La chimère venant elle-même d'avouer son meurtre, il serait difficile à Mustang d'aller contre Ivo, cependant ce dernier continuait de fixer le Flame Alchemist avec bienveillance, avec un aplomb diabolique, comme si selon Ivo, il était impossible de penser autrement, et qu'il était d'utilité publique que d'éliminer la chimère.


Hrp : non Mustang ne peut pas voir les cercles sans analyse approfondie des gants, car les cercles sont en noir sur du noir, il est donc difficile de les apercevoir saufs si Ivo les active.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Roy Mustang
Flame Alchemist
Administrateur

avatar

Messages : 1068
Rang dans le RP : Colonel

Feuille de personnage
Points:
58/80  (58/80)
Niveau:
17/20  (17/20)

Pouvoir: Contrôle du Dioxygène de l'air

MessageSujet: Re: Pluie froide et rencontre brûlante [PV: Roy Mustang et Ivo Birkin]   Jeu 31 Déc - 2:31

[HRP : Mais vu que tu as transmuté de la digitaline, tes cercles se sont activés, non ?]

Il ne fallait pas que Mustang montre qu’il avait des doutes envers le lieutenant-colonel. Pas maintenant, pas ici. La réponse du spécialiste des chimères n’apprit rien de bien intéressant au colonel, qui savait pertinemment que le mélange en alchimie était un terrain miné et très souvent voué à l’échec. Il avait lu certaines études, à l’époque d’Ishbal. Les chimères de là bas étaient fortes, peut être même crées par Ivo, les dates correspondaient. Mais celle-ci… Il avait raison, il s’agissait sûrement d’un essai… Cette jeune chimère lui rappela quelque peu l’affaire de l’alchimiste tisseur de vie. Le pauvre bougre avait fini par transmuter sa propre fille avec son chien, pour sauver son titre d’alchimiste d’état. Scar s’en était malheureusement (ou heureusement) mêlé. Roy n’oublierait jamais l’état de la ruelle, ni le désespoir dans le cri du Fullmetal.

-« … »

Alors que la chimère parlait enfin, Mustang se tourna vers elle, plongeant son regard noir dans ses yeux brillants. La vérité était cruelle, et celle-ci encore plus. Voilà qu’elle venait de se condamner doublement. Bien qu’on ne lui ait pas laissé le choix, sa nature chimérique et son meurtre associés venaient de lier les poings du colonel. La pitié et la douleur emplit alors l’espace d’un instant le regard de Mustang, tandis qu’il fixait toujours Eika. Celle-ci n’avait plus de spasmes, mais semblait à bout de souffle. Oui, il avait pitié de celle qu’Ivo ne traitait que comme un objet. Se reconstituant un visage impassible, Roy se retourna face à son collègue, qui commentait sa victoire. Oooh, qu’il n’aimait pas ce regard, un semblant de bienveillance cachant la jubilation d’avoir condamné un être vivant à la mort. Mais il avait raison. Pour l’instant… Mustang ne chercherait pas à le contrarier ouvertement. Il avait une autre idée…

-« Avec ce genre d'aveux, nous ne pouvons plus douter de sa nature, comme vous dites… Bien, nous avons assez perdu de temps. »

Le médecin se présenta sur ses entrefaites, légèrement essoufflé. Mustang s’avança vers la porte et lui interdit l’entrée en faisant un geste de la main. C’était dur, mais il fallait convaincre Ivo qu’il avait changé d’opinion sur la pauvre créature devant lui. Il espérait simplement qu’elle tiendrait le coup.

-« Inutile, Docteur…Nous ne passerons pas plus de temps sur son cas, tout est réglé. Lieutenant-colonel, je ne vous retiens pas plus longtemps, vous avez fait du bon travail. Mademoiselle, votre nature chimérique avérée est en contradiction totale avec nos lois. De plus, vous venez d’avouer devant deux officiers le meurtre d’un humain. Vous allez donc rester ici, le temps que votre date d’élimination soit décidée. Gardes !!! »

Les deux gardes en faction devant la porte entrèrent, portant des chaines pour immobiliser la chimère au niveau du cou et des poignets. La table fut poussée dans un coin de la pièce, loin de la zone dans laquelle Eika allait être attachée. Mustang resta sur le pas de la porte, les mains en évidence. Son plan nécessitait que la jeune fille soit enchaînée correctement, et sous les yeux d’Ivo. Il était prêt à utiliser son alchimie au besoin, pour la calmer. Il s’adressa à Birkin tout en laissant transparaitre de la tristesse sur la situation.

-« Entre nous, je déteste cette partie du travail… Mais il faut bien faire le sale boulot, comme on dit… C’est notre devoir… »

Laisser pointer cette tristesse permettait à Roy de donner le change plus facilement. Un changement trop radical sur son attitude aurait alerté Birkin, même si celui-ci n’aurait normalement pas osé contredire un supérieur. Il lui fallait un intermédiaire. Et celui du soldat peiné par sa tache mais qui la réalise quand même était parfait. Si tout se passait bien, Eika ne serait pas éliminé ici dans quelques temps… Mais malheureusement, Roy n’avait aucun moyen de le faire comprendre à la jeune fille dans le moment présent. Il espérait qu’elle ne soit pas blessée dans une tentative désespérée de fuir…

-« … Je vais encore avoir une tonne de paperasses à remplir… Ahlàlà… Sacrée soirée… »


[HRP : Ne t’inquiètes pas, Eika, nous ne tuerons pas ton personnage, ça ne se fait pas alors que c’est ton premier topic^^ Mais ça, ta chimère ne le sait pas encore^^]

_________________


Kit by Alice
Spoiler:
 

a reçu 11 roses dont la dernière est de Sin!!




[/center]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ivo Birkin
Lieutenant-Colonel
Membre

avatar

Messages : 61

Feuille de personnage
Points:
37/37  (37/37)
Niveau:
7/10  (7/10)

Pouvoir: Provoque des réactions avec les molécules organiques/Crée des chimères

MessageSujet: Re: Pluie froide et rencontre brûlante [PV: Roy Mustang et Ivo Birkin]   Sam 16 Jan - 23:10

Ivo vit la situation évoluer. Mustang allait enfin sans son sens. L'officier ne put répliquer un rictus de satisfaction, un petit sourire léger qui marquait qu'il avait atteint son objectif. Il fallait purger Amestris des opposants au régime, c'était une nécessité absolue. Le Lieutenant-Colonel Birkin avait reçu une mission, et il comptait la mener à terme, et continuer ce qu'il avait commencé avant son incarcération.

« Cette partie du travail est néanmoins nécessaires, mais je vous accorde qu'elle ne m'est pas agréable non plus. Nous avons prêté serment au Généralissime, et notre fidélité ne doit pas être altérée par des sentiments parasites, cette chimère a goûté au sang, elle continuera, faites moi confiance là-dessus, la peine capitale est le meilleur cadeau que nous pouvons lui faire. »

Ivo était toujours sur son ton bienveillant, s'exprimant avec une certaine tristesse également, mais il était difficile d'en discerner l'origine. Cette chimère avait éliminé un alchimiste. Les chimères ne devaient pas êtres autorisées à circuler en dehors des zones de combat, elles constituaient des armes, et n'avaient leur place que sur le champ de bataille. Ivo tourna les talons et s'en alla. L'officier avait terminé son travail. Le dernier son qu'on puisse entendre de sa part était le martellement de ses lourdes bottes de cuir sur le sol du couloir qui menait aux salles d'interrogatoire.


(HRP : post de conclusion un peu court, mais je ne pouvais pas faire plus. Au moins le topic est fini.)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hinoto Portman
Petit Nouveau *_*
Invité

avatar

Féminin
Cancer Singe
Messages : 1886
Age : 25
Rang dans le RP : Chimère chat à la solde de Greed, elle recherche sa fille: Eden. La recruteuse de choc des DH.
Rang spécial Hrp : Grande soeur de May, Tata de Zina, Presque épouse de Subaru, mère d'Azai, d'Angelica (alias Eden) et de la box, buveuse de lait, marchant de sable à ses heures perdues, sosie brune de la fée clochette (jeteuse de poussière d'atmosphère), adepte de Saturnain, millitante pour la régence de vert, utilisatrice de . , fan du bas marché, chanteuse de générique de séries et dessins animés cultes, grande floodeuse (n°2 par le passé, actuelle n°1, en attente de se faire détrôner par sa petite soeur <3 histoire que le royaume reste dans la famille!), dealeuse de peluche qui boss pour Memory, accro aux pommes elstars, fondatrice de la secte anti time out.

Feuille de personnage
Points:
32/60  (32/60)
Niveau:
13/20  (13/20)

Pouvoir: Sens surdéveloppés, grande rapidité et aptitude à faire des sauts très haut, griffes acérés. Maîtrise des armes blanches et arts martiaux.

MessageSujet: Re: Pluie froide et rencontre brûlante [PV: Roy Mustang et Ivo Birkin]   Mer 24 Fév - 13:24

Hello!

Donc que dire de ce topic? Mis à part qu'il était très agréable à lire, il y avait une bonne synergie entre vos personnage du coup c'était un régal à lire, ça avait beaucoup de charme!

Eika, te faire coffret alors que tu viens juste de te lancer, c'est pas de chance, je me demande bien comment tu vas pouvoir te tirer de ce mauvais pas. Au niveau de l'orthographe, il y a quelques petites fautes (surtout d'inattentions et de frappes). La narration est fluide et le style agréable bien que simple (j'entends par là des phrases courtes). Pour ton premier topic tu as eu du mal à démarrer (en terme de développement) cependant tu as commencé à prendre de l'ampleur avec ton dernier post, ce qui présage de bonnes choses pour la suite. Bref, tu as droit à un 6/10 d'encouragement!

Ivo, Cette rencontre avec Eika a permis de faire transparaître de nouveau ton côté scientifique et je dois avouer que c'était effrayament fascinant et sympathique à ire! J'ai trouvé le post de clôture un peu court mais comme tu l'as souligné, il aurait été difficile de faire plus. Au niveau technique c'est comme d'habitude, c'est-à-dire très bien que ce se soit au niveau de l'orthographe, de la syntaxe, ou bien de la facilité d'assimilation du texte. Bref, un 8/10 pour toi!

Rounet, on aurait pu rêver une meilleure fin de soirée n'est-ce pas? Être obligé de retourner au bureaux, quelle plaie surtout pour finalement faire de la paperasserie après avoir fait enfermer une pauvre petite innocente. Les messages sont tous de même longueur et de très bonne qualité, le texte bien orthographié, le syntaxe maîtrisée et le texte d'une grande fluidité et facilité à emmagasiner. Bref, c'est donc un 8/10 pour toi aussi!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Pluie froide et rencontre brûlante [PV: Roy Mustang et Ivo Birkin]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Pluie froide et rencontre brûlante [PV: Roy Mustang et Ivo Birkin]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Le tonnerre gronde, la pluie tombe, j'en suis heureuse....[Légende Japonnais]
» Obama fait campagne sous la pluie alors que McCain annule...
» [Texte] La pluie
» Une pièce froide, loin sous le palais [Comté=>Important]
» Roy Mustang

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
FMA-World :: Amestris - East Area :: East City :: Rues poussiéreuses-
Sauter vers: