AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Discussion avec un caillou [PV Roadchounet]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Alice James
Alice in Wonderland ♥
Graphiste

avatar

Féminin
Verseau Chèvre
Messages : 1110
Age : 25
Rang dans le RP : Super-Niaise /PAF/ Futur Psychopathe
Rang spécial Hrp : Fausse fille de Mercade et de Chame- ~ Fille de Greed et Tiky ~ Soeur d'Ayumi ~ Demi-Soeur de Nami et de Suba ~ Porcinet ~ Boudin Blanc ~

Feuille de personnage
Points:
8/25  (8/25)
Niveau:
1/20  (1/20)

Pouvoir: *sourire niais*

MessageSujet: Discussion avec un caillou [PV Roadchounet]   Ven 3 Avr - 0:13

- Nyah j'ai maaaal ! Je souffre T_T

Ce fut le dernier cri d'Alice avant qu'elle ne s'effondre de douleurs à terre. La douleur était insoutenable, indescriptible, mais elle était bien là, au niveau de ses pauvres mollets, dur comme du béton. Elle s'assit par terre et étendit ses jambes devant elle tandis qu'elle les massait. Tout en se massant les mollets, Alice leva la tête et entreprit de regarder les nuages avec son air niais habituel. Elle était en train de se demander comment les nuages arrivaient à prendre tel ou tel forme. Certain ressemblait à des lapins, d'autre à des champignons, quelques-uns ressemblaient à des hommes avec des chapeaux haut-de-forme. Alice en avait même repérer un qui ressemblait à une grosse chenille sur un champignon. Mouai, on se demandait parfois où est-ce qu'elle allait chercher tout ça.

-Oh, un nuage en forme de papillon ♥ Han, lui il ressemble à un petit chien ! Trop mignon ! Lui il ressemble à...euh...à une patate ! Oui voilà, il ressemble à une patate ! Une grosse, grosse, grosse patate informe ! Alice voyons ! On ne dit pas « patate » mais « Pomme de terre ». Vous avez raison Alice, pardonnez-moi! Excuse accepté ! Mais remettez-vous en route maintenant, au lieu de traîner par terre comme un insecte !

Alice obéit à ce qu'elle venait de dire et se releva. Les quelques passant qui se promenaient par là, la regardaient, hébétés, les yeux grands ouverts et se demandaient bien comment elle avait put faire pour sortir de là où ses parents l'avaient certainement internée. Ce qu'ils ne savaient pas, c'est que ses parents ne furent jamais au courant de ce petit « problème » de santé. Pas qu'elle l'ai caché, loin de là. Juste qu'ils n'avaient jamais été là lors de ses crises de schizophrénie. Heureusement d'ailleurs, elle n'aurait peut-être pas eut leur accord pour sortir visiter le monde dans ce cas-là. Ba, Alice serait sortie tout de même, comme dans les livres à l'eau de rose où la jeune fille attache des draps au pied de son lit pour descendre rejoindre l'homme de sa vie. Sauf qu'Alice n'avait toujours pas trouvé d'âme sœur. Mais elle n'était pas pressée, quoiqu'un peu car dans tous ses livres, l'héroïne avait une quinzaine d'année quand elle trouvait l'amour de sa vie, et Alice avait déjà trois ans de retards. C'est dramatique, c'est une catastrophe, c'est la fin du monde ! Enfin, pas tant que ça. Elle n'en était pas au point de ressembler à Mercade ♥ Heureusement pour elle d'ailleurs.

-Han, c'est un caillou ça? On dirait...on dirait je sais pas quoi oô Mais il est joli ♥ Il est tout petit, et tout rond. Quoique pas totalement. Faudrait réussir à le lisser. Nya, je parle mal. J'oublie plein de mots et je fais des liaisons que je ne devrais pas. A partir de maintenant Alice, tu vas devoir essayer... Non, tu vas parler correctement. Tu te reprendras quand tu feras des fautes, tu n'oublieras pas de mot, tu diras bonjour merci au revoir. Tu le promet Alice ? Je le promet. Je suis fière de moi.

Toujours le caillou en main, Alice continua son chemin. Alors qu'elle marchait tranquillement, la tête dans les nuages, un autre caillou tapa contre son pied.

-Ba alors, tu veux quoi joli petit caillou ? Tu sais, ce n'est pas bien de foncer sur les gens comme ça. Tu peux leur faire très très mal !

Alice se baissa pour ramasser la petite pierre et pencha la tête sur le côté pendant qu'elle l'observait. Elle était persuadée que le caillou était venu de lui même taper contre son pied. En réalité, la caillou avait était frappé par quelqu'un et avait roulé jusqu'au pied d'Alice. Mais c'était bien trop compliqué pour elle. Jusqu'à maintenant, elle n'avait même pas remarqué que quelqu'un marchait en face d'elle. Normal étant donné qu'elle regardait en l'air. Enfin, elle remarqua donc la présence de l'autre quand elle vit ses pieds. Alice releva la tête et lui fit son plus beau sourire.

- Salut ! J'm'appelle... Euh, je m'appelle Alice. Et toi ?

_________________

Lonely Girl »


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Road Shokkeru
R, Criminel Reconnu
Membre

avatar

Masculin
Balance Cheval
Messages : 1421
Age : 26
Rang dans le RP : Chien enragé. Actuellement en taule.

Feuille de personnage
Points:
29/90  (29/90)
Niveau:
15/20  (15/20)

Pouvoir: Alchimie sans cercle permettant de manier l'électricité.

MessageSujet: Re: Discussion avec un caillou [PV Roadchounet]   Sam 4 Avr - 14:44

Quand un criminel n'a rien à faire, savez vous ce qu'il fait ? Il flâne dans les rues de Central, en lisant bien évidemment... le journal ! 'Croyez quand même pas qu'un criminel digne de ce nom se priverait de ça. Et c'est drôle parce que finalement, dans le journal, on rapportait toutes les nouvelles d'Amestris, mais c'était que des mauvaises nouvelles... si ce n'est que la jeune fille du quartier des papillons bleus avait retrouvé ses parents après avoir été enlevée et séquestrée, enfin ça part quand même d'une mauvaise base. Sinon, Road ne voyait aucune "bonne nouvelle" dans ce tas de paperasse... une petite banque de Central City avait été braquée récemment, des militaires étaient morts tués par les criminels, un gamin était mort écrasé par une voiture remplie de saoulards qui avaient picolé tout la nuit pour ensuite faire des courses de formule 1 avec leurs vieilles caisses saccagées, une vieille qui tricotait sur sa pelouse s'était fait tirer dessus, bref que du bon quoi... ça faisait bien rire Road, ce pays était décidément une véritable source d'horreur, même si on pouvait quand même y vivre en paix. Ceux qui vivaient dans leur coin de rue isolé avaient définitivement la paix tant qu'ils ne se mêlaient de rien et qu'ils y restaient.

Road était plongé dans son journal qu'il lisait en marchant dans la rue, et il ne s'apercevait même pas que les gens le regardaient du coin de l'oeil. Il était habillé entièrement de noir, avec une tête de mort à l'arrière de sa veste, sans parler de la chaîne qu'il avait autour du cou avec pour pendentif encore une autre tête de mort. Ce genre de mec, ça rassure du premier coup d'oeil. En plus de ça, il avait des lunettes de soleil qui cachaient ses yeux, ce qui était d'autant plus inquiétant. Quoi, Road faisait peur c'est ça ? Un sex-appeal comme lui ? x_x Il avait beau se faire remarquer, heureusement pour lui que le nom et le visage de R étaient inconnus au monde parce que sinon... il serait obligé de se trimballer tout l'attirail de camouflage pour pouvoir sortir sans être repéré, voire même ne pas sortir tout court. Quand on est connu en bien, on ne peut pas sortir sous peine d'être vu, et même quand on est connu en mal, c'est le même tarif... si ça tape pas sur le système ça. Ah tiens, en parlant de son statut de criminel confirmé, Road tomba sur un article du journal assez intéressant. Il y avait comme photo d'accompagnement une de ses anciennes victimes et le magnifique R écrit avec du sang sur le mur. Plus il voyait ça, plus il trouvait ça classe... ben évidemment, il va quand même pas se ternir la réputation en signant sans faire preuve de bon sens. Bref, le titre était marqué en gros, gras et souligné : "R se dévoile !"

.... Ah, ah, ah... c'est une blague hein ?

Il resta fixé sur l'article du journal, surpris par un tel titre qui ne signifiait absolument rien. Comment ça, il se dévoile ? Et depuis quand hein ? Il y avait écrit précisément que le célèbre criminel dévoilait enfin son nom et son visage, et... et... euh, non, pas trop quoi... Road leva un sourcil et descendit en bas de la page pour voir la photo d'un sale type qui avait une sale tronche de porc, enfin une gueule de gros salopard comme on n'en voit plus. En dessous, un nom : Albert Robinski, alias R. Quoi ? Road s'arrêta un instant et retira ses lunettes de soleil, penché sur le journal, le tenant agressivement comme un fonctionnaire accro au travail venant de voir qu'on annonçait une baisse de 70% des salaires. Ce type se faisait passer pour lui ? Non mais quoi... s'il veut devenir célèbre, y a foule de moyens de le faire, mais là c'est vraiment... dégradant, il n'y a pas d'autre mot ! La réputation de Road en prenait un coup à cause de ce con. Il plissa les yeux et regarda la suite de l'article, qui expliquait que les militaires doutaient toujours de l'authenticité de cette annonce, que certaines vérifications s'étaient avérées fausses et que cette personne ne serait pas la première à faire un coup pareil s'il ne s'agissait pas du criminel en question. Road n'y comprenait rien... les médias se contredisaient dans ces journaux... en tout cas, l'armée n'avait pas intérêt à officialiser cette annonce, parce que sinon elle était mal barrée. Road ne tenait pas à voir son honneur bafoué de cette façon aussi ignoble x_x.


« FUCK ! »

Oui bon... tout comme son frère, Road n'a pas un vocabulaire très beau à l'écoute. Il remit ses lunettes de soleil devant ses yeux et réduit le journal à l'état de centaines de morceaux de papier. Les passants continuaient leur chemin et le regardant avec des airs effrayés. Il était indigné par le fait qu'on puisse OSER se faire passer pour lui et cela signifiait que le glas de la mort avait sonné pour ce salopard de Robinski ! Quand Sykes allait apprendre ça... il avait certainement se péter de rire... enfin en attendant, Road avait une méchante envie d'attraper cet abruti et de le battre à mort pour avoir fait ce qu'il ne faut jamais faire. C'est-à-dire emmerder Road. Il mit une main dans sa poche et remonta ses lunettes de soleil avec l'index de son autre main (la classe RrRrRr~ xD), restant stoïque malgré tout, et il reprit son chemin.

Bon, il fait beau, il fait chaud, le soleil brille et les oiseaux chantent. S'il avait laissé Sykes seul à Drachma, c'était pour prendre du bon temps, pas pour s'encombrer de choses frivoles comme ça, donc autant rester tranquille. Maintenant qu'il y repensait, ce type qui se faisait passer pour lui était vraiment un débutant qui avait balancé des informations n'importe comment sans même savoir qui il se mettait sur le dos avec cette histoire. Pas Road, mais si l'armée finissait par croire à son mensonge énorme comme une maison, il l'aurait à ses trousses. Et le plus marrant, c'est que comme ce n'est pas le véritable criminel... il se ferait choper facilement par des militaires de troisième classe. Road explosa de rire, intérieurement bien sûr, au risque de passer pour un véritable psychopathe auprès des passants, si ce n'était pas déjà le cas. En fin de compte, ça l'amusait bien que des abrutis irréfléchis fassent de telles conneries.

Road était perdu dans ses pensées, les mains dans les poches, il marchait toujours inconsciemment, coupé de la réalité. Mais quelque chose le tira de cette emprise ; une voix de jeune fille qui parlait tout haut. Apparemment, elle parlait toute seule, ce qui n'est pas très commun, et elle se passionnait pour la forme d'un caillou... Road se rendit compte qu'elle marchait en face de lui, qu'il était sur sa trajectoire et que ça allait donner une sacrée collision si elle ne s'arrêtait pas, puisqu'elle n'avait pas l'air de se soucier du reste du monde qui l'entourait, si ce n'est des nuages et de son caillou. La chance qu'il a Road, il rencontre toujours ce genre de taré... il shoota dans un caillou que son pied venait de croiser, et l'envoya en direction de la jeune fille qui se pencha pour le ramasser et qui commença à engager la conversation avec cette chose sans vie. Déconcerté, Road soupira et continua de marcher jusqu'à ce qu'il arrive juste devant la pauvre fille. Au bout d'un moment, elle s'aperçu de la présence de quelqu'un devant elle et leva la tête.


« Salut ! J'm'appelle... Euh, je m'appelle Alice. Et toi ? »

Elle avait marqué un temps d'hésitation avant de dire son prénom... qui c'est cette fille... non mais franchement hein... elle faisait fort. Road n'avait aucune envie de lui répondre, irrité, entre les différentes options qui s'offraient à lui, il choisit la plus radicale : remettre cette Alice à sa place. Quelle perte de temps quand même.

« Tu ferais mieux de... »

Alors qu'il s'apprêtait à la buter à la carabine comme un pigeon, il remarqua qu'elle lui faisait un grand et rayonnant sourire. Il leva un sourcil, presque amadoué, et ses nerfs se remirent en place. Son sourire niais était tellement niais que c'en était désarmant. Il leva ses lunettes de soleil et l'observa un moment de ses iris rouges, pour finalement se rappeler qu'il n'avait toujours pas répondu à sa question et qu'il était peut-être temps de le faire nan ?

« Enfin... Je m'appelle Road. »

Ceci dit, ça ne l'empêchait en rien de rester ce qu'il était. Il rangea ses lunettes de soleil dans sa poche, lâcha un soupir de lassitude et détourna le regard. Alice semblait ravie d'avoir croisé son chemin, mais lui, il s'en fichait un peu pour tout dire. Et pas question de prendre la peine de la contourner ! Non mais vous voulez rire ? C'est trop fatiguant. Si Alice ne se poussait pas de son chemin, il allait être vraiment méchant. Pourquoi elle le regardait comme ça... raaah. C'est stressant. Comment une personne normale peut-elle sourire autant ? Quoique, elle n'avait pas l'air tout à fait normale, pas mentalement en tout cas. Conclusion un peu hâtive dans la mesure où il ne la connaissait pas vraiment, mais bon là, c'était difficile de tirer d'autres conclusions. Il reporta son regard sur elle, restant complètement indifférent.

« Tire-toi de mon chemin ou je te tue. »

Comme d'habitude, toujours très aimable Road ! <3
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alice James
Alice in Wonderland ♥
Graphiste

avatar

Féminin
Verseau Chèvre
Messages : 1110
Age : 25
Rang dans le RP : Super-Niaise /PAF/ Futur Psychopathe
Rang spécial Hrp : Fausse fille de Mercade et de Chame- ~ Fille de Greed et Tiky ~ Soeur d'Ayumi ~ Demi-Soeur de Nami et de Suba ~ Porcinet ~ Boudin Blanc ~

Feuille de personnage
Points:
8/25  (8/25)
Niveau:
1/20  (1/20)

Pouvoir: *sourire niais*

MessageSujet: Re: Discussion avec un caillou [PV Roadchounet]   Dim 5 Avr - 18:56

Vous croyez à ce qu'on appel un coup de foudre ? Quand on se sent tout étrange après avoir aperçu cette personne, cette personne dont on est sûr et certain que c'est la bonne personne, notre âme sœur. Quand on commence à avoir les mains moites, le ventre qui se sert, le cœur qui bat à cent à l'heure. Cela ne vous ai jamais arrivé ? Et bien a Alice non plus. Ou alors elle ne s'en ai jamais rendu compte. Mais bon, pour le peu de jeune garçon qu'elle ai put croiser... ils étaient soit étrange, soit vraiment étrange. Enfin d'un côté Alice, si tu compte te trouver quelqu'un de normal, tu risque d'attendre longtemps. Ou pas, ça dépendra de ta notion de normalité *_* Qui est, pour le moment, assez hors norme >>

Et en parlant de normalité, la personne qui s'était arrêté devant elle, était tout sauf normal. Grand, avec un regard méchant. Enfin,, elle voyait pas vraiment son regard étant donné qu'il portait des lunettes de soleil. Mais elle sen doutait. Il avait l'allure d'un méchant. Tout de noir vêtu, avec des têtes de mort partout. Brr, ça faisait peur. Elle était sûre et certaine qu'en plus, il était violent. Le genre de personne à aimer la violence gratuite. Quand elle se rendit compte qu'elle le jugeait sans le connaître, Alice se gifla. Elle resta un moment immoble. Faut dire qu'elle n'y était pas aller de main morte. Les passants la regardaient, puis regardaient le jeune homme, sûr et certain que c'était lui qui l'avait frappé. Quelques murmures d'indignation s'élevèrent bientôt, mais personne ne vint aider Alice (même si elle n'avait pas besoin d'aide). Alice posa sa main sur sa joue qui commençait à devenir rouge tandis que les larmes, sous la douleur, embrumèrent sa vue.

- Itaï T_T Je me suis fais mal...

Et comme si c'était censé être drôle, Alice se remit à sourire de toutes ses dents. Fatiguée d'être accroupie, elle se releva et remarqua à quel point elle était petite '_' Mon dieu, elle était obligée de lever la tête pour pouvoir le regarder. Ça ne lui était pas arrivé depuis une éternité. Et quand je dis ça, il faut comprendre que cela faisait une éternité qu'elle n'avait pas parler à quelqu'un d'autre qu'elle même. Et Alice était du coup, vraiment, vraiment, vraiment contente. Pas qu'elle aime pas se parler, ça fait trop longtemps qu'elle se côtoie pour qu'elle puisse ne plus s'apprécier. Cela faisait bien dix-huit ans qu'elle se connaissait, qu'elle vivait avec elle, qu'elle voyageait avec elle. Bref, elle est inséparable ♥

Oh tient, l'homme sans nom venait de se présenter. C'était pas souvent qu'on lui répondait. Généralement, les gens préféraient l'ignorer. Elle avait pris l'habitude maintenant. Quand on va parler à plus d'une dizaine de personne et que seulement deux ou trois personne répondent (et c'était toujours les plus méchants), on commençait à se dire que c'était tout à fait naturel. Tout sourire, Alice leva les yeux et les plongea dans les siens. Wouah, elle arrivait à se voir dedans. C'était comme un miroir...teinté en rouge. Elle se pencha d'un côté, puis de l'autre tout en se regardant à travers les yeux de Road. Au bout d'une minute elle finit par s'arrêter.

-Enchantée Road :3 Vous avez de joli yeux ♥ Totalement différent des miens. L'extrême opposé même. Enfin, je ne dis pas que mes yeux sont laids bien entendu, je ne les regarde pas assez souvent pour juger, et puis, ce sont mes yeux donc je risque de ne pas être objective. C'est le problème quand on veut parler de soit-même. Comment savoir si l'on est objectif ou pas ? Il faut peut-être parler de soit à la troisième personne ? Cela permet d'avoir une certaine distance avec nous même. Mais peut-être pas assez. Ou trop alors. Si on est trop distant avec quelqu'un, on ne peut pas le juger. C'est un fait. Sinon vous pensez qu'il y a combien de couleur dans l'arc-en-ciel ? Moi je dirais sept. Mais c'est vrai qu'il y en a une qu'on ne distingue pas clairement, l'indigo. Mais je trouve dommage que l'on oublie toujours cette septième couleur. Imaginez qu'on vous oublie ? Vous seriez chagriné non ? Dites, je peux vous tutoyez ?

Elle prit un air faussement triste pour illustrer ses paroles. Mais son air peiné se remplaça rapidement par son sourire benêt habituel. Alice se massa la joue, encore rouge par la gifle qu'elle s'était donné. A croire que ça ne tournait pas rond chez elle. Ce qui est totalement vrai ♥ Au moment où elle allait reprendre la parole, Road la coupa net dans son élan.

-Hu ?

Pourquoi était-il aussi méchant ? Il était peut-être triste, alors, au lieu d'extérioriser sa peine, il devenait agressif ? Oui, c'était sûrement ça. Et puis, elle était persuadé qu'il ne lui ferais aucun mal, elle n'avait rien fait pour. Alice, la mine réellement inquiète, s'avança vers Road et demanda en toute innocence :

-Vous êtes triste ?

Ouais, elle comptait pas le laisser passer pour le moment <3

_________________

Lonely Girl »




Dernière édition par Alice James le Mer 15 Avr - 16:26, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Road Shokkeru
R, Criminel Reconnu
Membre

avatar

Masculin
Balance Cheval
Messages : 1421
Age : 26
Rang dans le RP : Chien enragé. Actuellement en taule.

Feuille de personnage
Points:
29/90  (29/90)
Niveau:
15/20  (15/20)

Pouvoir: Alchimie sans cercle permettant de manier l'électricité.

MessageSujet: Re: Discussion avec un caillou [PV Roadchounet]   Lun 6 Avr - 18:20

Ca vous est déjà arrivé de faire une rencontre que vous n'auriez jamais voulu faire ? Road, ça lui arrivait souvent, aussi étrange que cela puisse paraître (sans déconner *-*) Je veux bien admettre que c'est un cas social, mais il y a des moments où il fait ce genre de rencontre que vraiment personne ne voudrait. Les fatalités du destin sont vraiment terribles avec lui ces temps-ci. Comme si ça suffisait pas qu'on lui usurpe sa réputation... enfin, le jour où il croisera une personne qu'il appréciera, ce sera certainement lorsque Bradley se sera enfin décidé à monter un cabaret en engageant ses alchimistes d'état comme trapézistes et danseuses étoiles... avec les fouets et tout le tralala... tout à fait, Bradley ferait mieux de faire ça et de s'envoyer un cigare devant la scène plutôt que de continuer de se faire détester par les trois quarts de la populace. Enfin tout ça pour dire que Road n'aime personne. Les seuls pour qui il avait un peu d'estime, c'était son compagnon d'infortune & son piaf de compagnie. Pas très diversifié me direz vous... mais après tout, on ne parle pas de n'importe qui.

Dans le cas présent, il y avait de quoi avoir envie de se jeter du haut d'un pont... c'est de sa faute à Road s'il a eut le malheur de rencontrer une étourdie avec un poichiche dans la tête qui le regarde niaisement et qui discute avec un caillou ?? Pas vraiment non... à vrai dire, il n'avait jamais croisé une fille de ce type-là. C'est pas très commun quand même. Ca devait être le genre de fille à avoir été élevée dans un cocon sans rien savoir du monde et de ce qu'il s'y passe, au moins de ne pas savoir qu'un caillou n'est qu'une matière minérale sans conscience et qui n'est pas vivant. Une enfant reine quoi... enfin, il n'en savait rien finalement. C'était juste un jugement approximatif, il ne la connaissait pas après tout. En tout cas, du premier coup d'oeil, elle avait l'air d'être une enfant gâtée, mais peut-être que c'était l'inverse... et puis en fin de compte, quand on est enfermé sans rien savoir de l'extérieur, on ne peut pas appeler ça "être gâté" à moins d'être trop superficiel pour refuser de découvrir le vaste monde qui se cache derrière nos rideaux. Bon, c'était pas bien facile de lire en elle, elle était trop niaise pour qu'on puisse lui déceler un vrai caractère du premier regard.

Pour le coup, Road était perplexe. Enfin il l'était, certes, mais pour lui, Alice n'était qu'une gamine en travers de son chemin qu'il n'allait pas tarder à gicler comme une quille si elle ne bougeait pas de là. Il se le disait bien fort, mais il faut savoir que Road ne s'en est jamais pris à des gamines... il a déjà tué des femmes, mais pas des jeunettes comme celle-là. Et elle ne valait même pas la peine qu'on lui fasse quoique ce soit. Oui, ça arrive même aux criminels les plus sanguinaires de faire preuve de pitié <3 Bref, au final, il avait lâché cette menace par habitude, mais est-ce qu'il allait vraiment la tuer ? Pas trop non... pas en plein centre ville voyons ! Il va quand même pas se trahir lui-même en faisant clamser une jeune fille sous l'oeil attentif des passants, non mais faut pas croire ! Il est pas idiot quand même. Il se faisait déjà suffisamment remarquer comme ça, ce n'était vraiment pas la peine d'en rajouter. Et là, ô malheur, c'est ce que fit Alice. Elle en rajouta une sacrée couche... quoi, qu'avait-elle fait ? Elle s'était giflée elle-même, comme pour se punir d'on ne sait quoi... Road commença à se demander si elle ne souffrait pas de dédoublement de personnalité aigüe celle-là... franchement, vous rencontrez dans la rue une fille qui parle toute seule et qui se gifle toute seule, y a de quoi se poser des questions. Pourquoi elle s'était frappé d'abord ?? Elle est vraiment pas bien...

Ainsi donc, l'idée de ne pas se faire remarquer encore plus tomba à l'eau. Les passants étaient tous indignés de voir ça, persuadés que c'était Road qui avait frappé Alice, et non Alice qui avait frappé Alice. La pauvre fille accroupie par terre à discuter innocemment avec un caillou qui se faire agresser par un homme de la vingtaine, c'est clair que ça la fout mal. Mais Road n'avait rien fait ._. une vieille femme du haut de son balcon, outrée, lui lança un pot de fleur qu'il évita de justesse. Mais c'est pas vrai... cette gamine ne perdait rien pour attendre. Tandis qu'elle se plaignait de s'être fait mal, il reporta son regard sur elle, les sourcils froncés.


« Idiote. Ça t'apprendra. »

Evidemment, faut pas lui demander d'être gentil... c'est trop pour lui. Même pas un minimum de compassion pour la pauvre Alice qui s'était fait mal en se giflant. C'est révoltant. Mais bon, elle allait lui apporter des ennuis si elle continuait... pour une fois qu'il avait la paix, faudrait pas qu'elle casse tout hein. Elle finit par se relever et leva la tête vers Road, sans le lâcher du regard. Tiens, c'était rare ça. En principe quand il regardait quelqu'un dans les yeux, la personne en question détournait automatiquement le regard. Il avait un regard tellement profond et tellement flippant que personne n'aimait le croiser, tout le monde le fuyait. Mais là, Alice ne s'en rendait vraisemblablement pas compte. Bah tant mieux pour elle. Elle tournait la tête d'un côté à l'autre, toujours avec son perpétuel air innocent, et observait ses yeux rouges, tandis que lui continuait de la fixer avec les bras croisés.

Alice prit la parole. Malheur. C'était une vraie pipelette. Elle commença par lui dire qu'elle était enchantée, qu'elle trouvait qu'il avait de jolis yeux. Jusque là ça passe, un peu de travers, certes, mais le reste... elle parlait pour ne rien dire, lâchant des trucs dont Road se fichait ouvertement. Elle finit par partir dans sa philosophie ; comment savoir si on est objectif en parlant de soi-même. Ca dépend des personnes... la plupart des personnes normales sont subjectives, d'autres plus rares sont objectives... Road en faisait partie, en passant. Mais sinon, il suffit de savoir faire la différence entre l'objectivité et la subjectivité. Ce qui n'était apparemment pas le cas d'Alice, pour qu'elle se pose des questions pareilles. Enfin c'est compréhensible. Finalement elle changea radicalement de sujet en parlant des couleurs de l'arc-en-ciel. Road leva un sourcil, étonné par ce qu'elle disait à ce propos, et il ne pu pas s'empêcher de lui répondre, pour le coup.


« Je ne pense pas qu'on oublie l'indigo. Je dirai plutôt qu'il est mis à l'écart parce que sept n'est pas un nombre pair, et que les gens ont prit l'habitude de diviser les six autres couleurs pour en donner trois, le rouge, le bleu et le jaune, enfin les couleurs primaires. Comme les trois autres couleurs secondaires sont des mélanges de ces couleurs primaires, autant n'en retenir que trois. C'est pour ça qu'on laisse l'indigo de côté, ça n'a rien à voir avec le fait qu'on ait du mal à le distinguer des autres. Tu sais que s'il y a sept couleurs dans l'arc-en-ciel, c'est pour faire correspondre son & lumière ? Parce qu'une octave contient sept notes de musique. Il fallait donc bien rajouter une couleur, et c'est l'indigo. Sinon, elle ne sert pas à grand chose. »

Ouhlà... y a des moments où Road ne pouvait pas s'empêcher de parler... il était très cultivé, bien que pas très sociable. Là, il ne savait même pas pourquoi il se laissait emporter par ce que disait Alice x_x un peu de nerf mon vieux, si tu te laisses aller ça va du tout ! En fait, Alice avait l'air stupide, niaise et tout ce qui va avec, mais elle pouvait certainement être de bonne compagnie. Ce qui n'empêchait en rien qu'elle était toujours en travers du chemin et que ça irritait Road. Après tout ça, elle lui demanda si elle pouvait le tutoyer, et ne voyant pas de raison de refuser, Road lui répondit sur un ton indifférent.

« Euh... ouais, tu peux me tutoyer. »

Il lâcha un soupir, alors qu'Alice continuait de se masser la joue. Elle était toute rouge... elle aurait pu éviter de frapper aussi fort quand même... ça ne faisait que consolider l'idée que c'était Road qui l'avait frappé. Vraiment pas fute-fute cette fille, m'enfin. Après ça, elle s'avança vers lui avec une mine inquiète, et lui demanda s'il était triste. Huh ? Pourquoi serait-il triste ? Elle devait penser ça à cause de son agressivité naturelle, et c'est normal. N'importe qui aurait pensé la même chose. Mais il ne l'était pas, c'était une banalité chez lui d'être agressif. Il l'avait toujours été, enfin sauf dans sa tendre enfance, mais ça c'est autre chose. En tout cas, il n'avait pas finit d'avoir Alice dans les basques, et ça, il l'avait comprit dès qu'il avait croisé son regard. Les trucs inéluctables, on se rend vite compte de leur authenticité.

Il ignora sa question, et continuait de la fixer, bras croisés, regard ferme. Il fallait bien qu'un des deux bouge du passage et ça ne serait certainement pas Road, parole de criminel. Il avait trop d'orgueil pour ça. Et ça, Alice allait vite le comprendre. Ou pas...


« Tu me fais perdre mon temps... rentre chez toi, ça vaut mieux. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alice James
Alice in Wonderland ♥
Graphiste

avatar

Féminin
Verseau Chèvre
Messages : 1110
Age : 25
Rang dans le RP : Super-Niaise /PAF/ Futur Psychopathe
Rang spécial Hrp : Fausse fille de Mercade et de Chame- ~ Fille de Greed et Tiky ~ Soeur d'Ayumi ~ Demi-Soeur de Nami et de Suba ~ Porcinet ~ Boudin Blanc ~

Feuille de personnage
Points:
8/25  (8/25)
Niveau:
1/20  (1/20)

Pouvoir: *sourire niais*

MessageSujet: Re: Discussion avec un caillou [PV Roadchounet]   Lun 13 Avr - 0:21

La douleur à sa joue commençait à s'estomper. Alice n'avait presque plus mal. C'était magique, elle n'avait même pas eut besoin de bisou magique, comme lui faisait parfois sa maman. Enfin ici, elle était certaine que personne n'aurait accepté de lui faire un bisou magique. Du coup, comment ce faisait-il qu'elle n'est pratiquement plus mal ? Avait-elle réussis à se faire un bisou elle même ? OMG, elle avait réussis l'irréalisable ! Il fallait lui faire une ovation ! Elle allait faire partie des légendes maintenant, la fille qui avait réussis à s'embrasser la joue. C'était magnifique, c'était sublime, c'était spectaculaire ! Des étoiles pleins les yeux tandis qu'elle s'imaginait les photos du livre ou on la voyait monter les marches d'un magnifique château accompagné d'un joli jeune homme, dans une robe magnifique telle une princesse enfermée dans la tour et qui cri qu'on vienne la délivrer , mais le prince il est encore dans la forêt et comme il a faim, il mange les miettes de pain du Petit Poucet qui termine dans le ventre de l'ogre avec ses sept frères et sœurs, tout ça reproduit sur une seule page, en quatre photos.

Perdue dans son délire, Alice ne vit pas le pot de fleur qu'on avait lancé à Road. Malheureusement, elle l'entendit, et tout le monde savait qu'elle l'avait entendu étant donné qu'elle avait poussé un cri de peur. Tss, on avait pas idée de jeter des pots de fleurs sur les gens, même si ce n'était pas elle qui était visée et qu'en plus, la vieille avait fait ça pour l'aider. Sûrement. Peut-être. Ou pas. Maintenant, les fleurs étaient en train de mourir sur le sol, agonisant, criant qu'on leurs vienne à l'aide, qu'on les remette dans leurs pot, et qu'on le redonne à la vieille dame qui les avait lancé. Les pauvres devaient être un peu sonné pour demander ça. Pourquoi ne pas en profiter pour s'enfuir l'air de rien ? Alice serait en plus ravie de les aider à les emmener dans de verte prairie, aux milieux d'autre fleurs. Comme ça, les petites fleurs pourront goûter à l'air frais de la nature. Que du bonheur.

-Beuh, c'était pour me punir >_>

Tout en souriant, Alice entrepris d'observer les nuages. Bientôt, elle pourra écrire un documentaire sur la vie des nuages, ainsi que leurs différente formes et différente couleurs. Il y avait les nuages en forme d'animaux, les nuages en forme d'humain, ceux en forme d'objet et ceux en forme de patate. Puis il y avait ceux qui étaient blanc, ceux qui sont gris, les autres qui peuvent être orange ou rouge. Bref, y'en avait pas mal. Et ils étaient tous magnifique *_* Alice était d'une certaine façon, assez jalouse des nuages. Du fait qu'ils puissent partir où il veulent sans contrainte, enfin presque. Ils bougent à cause du vent. Sans ça, ils feraient du sur place. Enfin de compte, à bien y réfléchir, dépendre de quelqu'un pour voyager c'était tout ce qu'Alice ne voulait pas. Elle veut juste se balader et trouver l'âme sœur ♥ C'tout.

Et Road parla. Et Alice resta muette devant ce qu'il disait. Mon dieu, malgré ses airs un peu rustre, Road était affreusement intelligent et cultivé. Ciel, elle se sentait totalement idiote. Encore plus que d'habitude. Elle le regardait les yeux grands ouverts, ébahit devant son intelligence dix fois supérieur à la sienne. Quand il eut finit de parler. Alice sembla réfléchir. Elle récoltait les informations, les triait, gardait les plus intéressante (d'après son jugement) et essayait de s'en souvenir. Ce qui était pas facile vu sa petite, toute petite mémoire.

-Ah bon ? Je n'étais pas du tout au courant de ça. Mais je trouve dommage de dire qu'elle ne sert à rien. Surtout que, d'après ce que tu viens de me dire, elle est très utile. Grâce à elle, on peut se servir de l'arc-en-ciel comme moyen mnémotechnique pour se souvenir qu'il y a sept note de musique dans un octave. Et tu connais les arc-en-ciel lunaire ? C'est assez rare d'en voir. Ou du moins, de distinguer les couleurs du halo qui entours la lune. J'en ai vu un une fois qu'ai je n'ai pas trouvé d'endroit pour dormir et que j'ai du couché dehors. Heureusement, il faisait pas très froid cette nuit ♥ Enfin donc, en regardant la lune, j'ai vu un arc-en-ciel l'entourer, j'étais très étonnée. Mais cela m'a aussi rendu...sereine ? Mmh, oui, on peut dire que j'étais sereine.

Encore un discours entièrement inutile. Comme avait l'habitude de faire Alice. On ne change pas les bonne vieille habitude. Enfin, certaines seraient à changer, comme celle de parler seule, ou de se frapper. Surtout que les gens pensent parfois que c'est la personne avec qui elle parle qui l'a frappé, alors que ce n'était jamais le cas. Ils n'avaient jamais eut le temps. Parce que, nombreux furent les gens qui eurent envie de la frapper. Elle, pauvre jeune fille innocente. Oh tient, elle allait pouvoir tutoyer Road ♥

-Niah, tant mieux *smile*

Alice n'avait toujours pas bougé, elle ne s'était pas rendue compte qu'elle gênait Road. Elle s'en serait aperçu, Alice aurait de suis bougé pour le laisser passer en se fondant en excuse. Mais c'était pas le cas. C'était loin d'être le cas. Alice comprenait rien à rien. Ou presque rien. En fait, elle ne comprenait pas les sous-entendu. Bon d'accord, il lui avait clairement au début de leur conversation, mais c'était vite passé à la trappe. Oui, c'était pas le genre de parole que retenait Alice. C'était même celle qu'elle n'entendait pas, jamais.

La phrase de Road claqua dans l'air, froide, lointaine. Son visage se décomposa.

-Rentrer...chez moi ? Hors de question.

Alice, pour la première fois de sa petite vie, avait pris un ton froid, tout comme la mine qu'elle abordait. C'était assez rare de ne plus la voir sourire. Ou pleurer parce qu'elle s'était fait mal. Enfin. Elle croisa les bras sous la poitrine et porta son regard sur les passants. Plus personne ne faisait attention à eux, alors qu'ils étaient au milieu de la rue. Tant mieux.

-Je suis partie de mon plein grès de chez moi. Ce n'est pas pour y retourner. C'était bien trop étouffant, trop loin du monde, trop triste.

Alice ne s'en était jamais plaint de cette vie loin du monde. Mais il est vrai que maintenant, elle en voulait un peu à ses parents de l'avoir ainsi « exclue » du monde. Il y avait tellement de chose qu'elle ne connaissait pas et que, à 18 ans, on se devait de connaître. Alice soupira et pour une raison inconnue, se remit à sourire, bêtement.

_________________

Lonely Girl »


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Road Shokkeru
R, Criminel Reconnu
Membre

avatar

Masculin
Balance Cheval
Messages : 1421
Age : 26
Rang dans le RP : Chien enragé. Actuellement en taule.

Feuille de personnage
Points:
29/90  (29/90)
Niveau:
15/20  (15/20)

Pouvoir: Alchimie sans cercle permettant de manier l'électricité.

MessageSujet: Re: Discussion avec un caillou [PV Roadchounet]   Lun 13 Avr - 23:17

Préoccupante. La situation dans laquelle Road se trouvait était préoccupante. Et la jeune fille qui en était la protagoniste l'était tout aussi, cela va sans dire. En fait, il avait déjà rencontré énormément de gens pendant ses différents voyages, tous avaient leurs caractéristiques propres et étaient... disons, spéciaux. Au bout du compte, on s'y habituait, surtout quand on fréquente des gens... pas fréquentables. Entre les grosses brutes en puissance, les abrutis notoires, les mauviettes d'une nature impossible à décrire ou même à imaginer... tout ça, ça l'avait marqué. Et étant né dans une famille pas très normale qui était à l'origine en dessous du seuil de pauvreté à cause des incapables qu'elle contenait, on peut dire qu'il en avait vu des vertes et des pas mûres. Mais c'est une question d'habitude je vous dis, d'habitude ! Forcément, après 17 années passées en compagnie de son petit frère, comment voulez vous qu'il ne soit pas habitué à tout ce qui est paranormal ? Évidemment, je souligne ce point parce que là... un abruti pareil, même la science ne pouvait pas l'expliquer... jamais la famille n'avait compté un imbécile comme lui. Au fond Yuki n'était pas stupide, mais il faisait absolument tout pour qu'on pense le contraire, et... sans même s'en apercevoir. Oui c'est grave, oui ça paraît impossible, mais l'impossible n'est pas Shokkeru ! C'est pour ça que Road savait qu'il valait mieux s'attendre à tout plutôt que de penser que le monde est peuplé de gens normaux et qui vont parfaitement bien dans leur tête. Pourquoi croire le contraire ?

Je disais donc... je veux bien admettre qu'Alice était une fille absolument normale. Mais c'est cette normalité qui la rendait si incroyable. Road avait toujours pensé s'attendre à tout, mais là... jamais il n'aurait cru rencontrer une fille comme celle-là. Ça court pas les rues, faut dire. Très franchement, Alice était... bien au delà de tout ce qu'il aurait pu imaginer jusqu'à maintenant. C'est pour ça peut-être qu'il ne l'avait pas directement giclé du passage comme il le fait d'habitude. Non, il n'avait aucune affection pour elle, c'est juste que son caractère niais et son air innocent étaient déstabilisant et complètement désarmant. Elle faisait pitié '_' pitié à Road en tout cas. Tellement insouciante, tellement naïve... il n'y en avait certainement pas deux au monde comme elle. Elle le regardait niaisement avec un grand sourire bébête déconcertant, qui apaisait et pouvait être une arme fatale contre n'importe qui. Au bout d'un moment, ça en devenait carrément stressant. Finalement, c'est les choses les plus frivoles qui peuvent être les plus redoutables... huhuhu... intéressant. Depuis le début de sa carrière qui avait commencé depuis maintenant quatre ans, Road n'avait fait que manipuler les gens, s'en servir à ses propres fins sans même s'inquiéter une seule seconde de leur sort. L'homme était si facilement manipulable, bien qu'il soit humain lui aussi (ben quand même xD). Mais il considérait que tous les autres lui étaient inférieurs en tout point, donc il peut bien se rendre supérieur face à la race humaine... de toute façon, un alchimiste cruel comme lui ne peut plus vraiment considérer qu'il est humain, n'est-ce pas ? Allez, vous l'avez deviné, il avait une idée diabolique en tête.

Il ne fallu que peu de temps avant qu'il ne se rende compte qu'en plus d'être simple d'esprit, Alice était une véritable idiote. Mais idiote à un point qu'il n'aurait pas cru, un peu plus tôt. Elle n'arrêtait pas de le surprendre, décidément, ce qui était plutôt rare. Il avait toujours trouvé les gens prévisibles et ennuyeux, mais là, c'était assez particulier comme cas. Elle s'était frappé pour se punir... mais c'est vraiment n'importe quoi... elle se punissait, okay, mais c'était plus Road qu'elle qui en payait le prix. Il se serait pris le pot de fleur dans la tête, ça aurait fait des dégâts. Cette fille était une vraie calamité. En plus, tous le monde pensait que c'était lui qui l'avait 'punie'... elle l'aurait bien mérité, mais en plein milieu de Central... pas trop non. Comme je l'ai déjà dit, un criminel n'agit pas sous les regards de tous les passants ! Sans compter qu'il y avait la foule aujourd'hui... et si Road avait caché son identité depuis quatre ans, ce n'était pas pour rien tout de même ! Pas pour qu'une idiote avec un poichiche dans la tête détruise tout en l'espace de quelques minutes... il fronça les sourcils, et la regardait avec un air autoritaire. Pendant ce temps là, Alice commençait à observer les nuages, passionnée. C'en était presque démoralisant là... c'était à se demander ce qu'il se passait dans sa tête. Énormément de choses certainement, mais trop de choses pour son niveau intellectuel ? Ça explique qu'elle soit légèrement dérangée '_' (vive les conclusions hâtives).

La preuve que l'arme d'Alice était redoutable, c'est que Road s'était laissé entraîner dans les idioties qu'elle disait. D'ailleurs il remarqua qu'elle était fasciné par ce qu'il venait de lui dire sur les arc-en-ciel... ce n'était pourtant rien de bien impressionnant, il avait lu ça dans un bouquin trouvé dans la bibliothèque de son père il y a longtemps. Oui, il retient absolument tout ce qu'il lit. Très bonne mémoire, mais il faut bien au moins ça pour se considérer vraiment intelligent. Alice eut une pose réflexion, le temps d'analyser toutes ces informations et que sa petite tête parvienne à les enregistrer. Et elle recommença un long discours sur le pourquoi du comment de l'arc-en-ciel. Malheur... si ça continuait comme ça, dans deux heures on y était encore... Alice persistait à dire que c'était dommage de laisser l'indigo de côté, ce dont Road se fichait ouvertement, et elle commença à parler des arc-en-ciel lunaire. Ce qu'elle disait ne l'intéressait pas, et c'était totalement inutile... il ne parvenait pas à saisir ce qui l'empêchait de lui taper dessus. Peut-être son sourire niais, peut-être autre chose. Elle parlait pour ne rien dire, c'était lassant.


« Moi je n'en ai jamais vu parce que j'ai mieux à faire que dormir dehors. »

La réponse était simple, sobre... made by Road quoi. Quand il perdait patience, en général il n'était pas très gentil. En fait, il n'était jamais gentil... mais ça ne veut pas dire qu'il perdait toujours son calme, au contraire, sauf que là... y avait de quoi. Et dire qu'il ne trouvait pas la force de la frapper... alors que ça lui aurait fait le plus grand bien. Mais c'est quoi le problème ? Pourquoi il y arrive pas ? Et qu'elle arrête de sourire comme ça l'autre... raah c'est stressant... en plus, elle ne comptait apparemment pas bouger de là où elle était, et ça déplaisait à Road au plus haut point. Il avait toutes les raisons de l'assommer mais il ne le faisait pas. Il faut croire qu'Alice avait un charme naturel qui empêchait les gens autour d'elle de la frapper. Ben oui, parce que si Road n'arrive pas à lui taper dessus, alors y en a pas beaucoup qui y arriveraient. C'est pour ça qu'elle pouvait lui être utile. Niark niark niark. Elle le pouvait, mais encore faudrait-il qu'elle ne soit pas une andouille de premier choix, parce que là c'était plus un fardeau qu'autre chose. Donc finalement valait mieux qu'elle vire du paysage. Mais comment lui faire comprendre qu'elle était... un peu en travers du chemin... et même s'il lui disait qu'elle gênait, soit elle le prendrait mal et elle pleurerait comme une madelaine, soit autre de chose de... pas mieux. Qui sait ? En tout cas, vivement qu'elle disparaisse.

Lorsque Road lui dit de rentrer chez elle, elle se crispa, et son sourire perpétuel disparu. Ah bah c'est pas trop tôt tiens. Hors de question ? C'est ça ouais... les gosses disent toujours ça, et d'ici que le soleil se couche, ils résistent jamais à l'envie de rentrer chez eux. Oui parce que sinon qui vous fait la bouffe ? C'est existentiel quand même. Le protocole Shokkeru réclame au moins 6 repas par jour, alors comprenez que Road pense à ça régulièrement. Voire rien qu'à ça. Enfin c'est de famille, on lui pardonne. Alice croisa les bras, détourna son regard de son 'interlocuteur' (on ne peut pas vraiment le considérer comme tel...) et lui expliqua pourquoi elle refusait de retourner chez elle. C'était assez bref, mais suffisamment clair. Pour conclure, elle se remit à sourire bêtement comme tout à l'heure. Misère, mais qu'avait-il fait pour mériter ça Road ? Au final, Alice n'avait toujours pas dégagé. On tournait autour du pot.


« Bon, ça suffit comme ça maintenant. Tu me gênes. »

Il n'hésita même pas à le lui dire ouvertement. Bah, il fallait bien qu'elle réalise qu'elle bouchait le passage et que ça irritait Road ! Parce que sinon, vu comme c'était parti, elle allait lui faire la conversation pendant deux heures, et ce n'était pas vraiment le but. Agacé, il se pencha, attrapa la jeune fille par la taille et la souleva. Qu'allait-il donc faire ? Bah, c'est évident voyons ! Il la balança à son épaule, sur le ventre, comme un sac à patates (fallait que je la fasse mouahahahaha). Oui, il la traitait comme de la marchandise (L) que voulez vous, il faut bien libérer le passage à un moment ou à un autre. Et Road avait toujours le moyen de le libérer sans pour autant contourner l'obstacle qui était sur sa route. Évidemment, pas la peine de dire que tous les regards se reportèrent à nouveau sur les deux protagonistes. Ils se faisaient de plus en plus remarquer, mais pas étonnant en même temps. Tout le monde regardait Road de travers, mais ce dernier avait un léger sourire d'amusement parce que c'était amusant ! Il venait de cueillir une andouille pour la dégager de son passage sous les regards des passants révoltés. La vieille en haut de son balcon commença à piailler, râlant de n'avoir plus de pot de fleur à balancer sur Road. Même si elle en avait eut un, elle ne l'aurait pas lancé de toute façon, au risque de blesser Alice. Hinhinhin.

« Dis-moi Alice, si tu voulais aller quelque part, tu irais où ? »

Non pas que ça l'intéresse, mais c'était juste une question comme ça. Au final, il l'aimait bien cette petite. Niark. Toujours en la tenant sur son épaule comme un vieux sac à patates, il reprit son chemin comme si de rien n'était sous les regards des passants. Ils étaient tous indignés de voir ça mais ne réagissaient pas. Tss, quelle belle marque de bravoure. Enfin de toute façon, Alice n'était pas en danger, elle n'avait pas besoin de leur aide, ni même de leur pitié ou autre... ah d'ailleurs, il valait mieux que Road s'assure de quelque chose avant de passer pour un pédophile.

« Au fait, t'as quel âge ? »

Elle ne devait même pas comprendre ce qui lui arrivait (L) mais tant pis. Au moins, elle n'était plus en travers du chemin, et elle tenait compagnie à Road. Ce qui n'arrivait pas souvent (xD) car en général, soit il devait supporter la présence de Sykes, soit il avait simplement Hibird qui lui volait autour. D'ailleurs il n'était pas là le piaf. Mais il ne devait pas être bien loin comme toujours, enfin peu importe. Il comptait bien relâcher Alice, mais certainement pas maintenant. Niark niark niark.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alice James
Alice in Wonderland ♥
Graphiste

avatar

Féminin
Verseau Chèvre
Messages : 1110
Age : 25
Rang dans le RP : Super-Niaise /PAF/ Futur Psychopathe
Rang spécial Hrp : Fausse fille de Mercade et de Chame- ~ Fille de Greed et Tiky ~ Soeur d'Ayumi ~ Demi-Soeur de Nami et de Suba ~ Porcinet ~ Boudin Blanc ~

Feuille de personnage
Points:
8/25  (8/25)
Niveau:
1/20  (1/20)

Pouvoir: *sourire niais*

MessageSujet: Re: Discussion avec un caillou [PV Roadchounet]   Mer 15 Avr - 19:57

Alice avait le don d'attirer les gens étranges. Ou alors, c'était les gens étranges qui l'attiraient. Dans tout les cas, elle se retrouvait toujours à discuter avec des cas. Elle n'y pouvait rien, et ça ne risquait pas de changer. De toute façon, elle ne voulait pas que ça change, au fond d'elle même, elle savait très bien que les gens normaux étaient trop normaux pour elle. Pas assez intéressant. Et puis, quand on est un cas comme elle, on peut ce permettre de côtoyer des gens bizarres. Si si, c'est ce que tout le monde dit. Qui se ressemble s'assemble, c'est bien connue. Enfin, y'a aussi les opposés s'attirent. Bizarrement avec Alice, tout fonctionne. Autant la première citation que la deuxième. Elle avait bien de la chance normal pour un togepi

Ah méchant Road, cela ne lui faisait rien de savoir que la pauvre jeune fille innocente et pure qu'elle était dormait dehors? N'avait-il pas peur qu'elle puisse ce faire agresser en pleine rue ? Qu'un homme vienne lui parler, tranquillement et s'enfuit avec elle la portant sur ses épaules tel un sac de patate ? Regardez la, comment pourrait-on la laisser seule avec ses problèmes ? L'ignorer pendant qu'elle appelle à l'aide avec sa voix fluette ? C'était impossible. Qui possède un cœur aussi glacé pour la laisser dans l'embarras ? Sûrement personne ♥ Ou tout le monde. Ça dépendra de s'ils l'ont entendu faire des monologues ou non. Enfin bref, Alice lui répondit d'une petite voix boudeuse :

-C'est pas de ma faute si tout les hôtels étaient fermés quand je suis arrivée...

Ben quoi c'était vrai ? Elle était arrivé dans le village ce jour là au beau milieu de la nuit. Elle avait donc été contraint de dormir à la belle étoile. Enfin, au début. Après il avait fait tellement froid qu'elle était aller se réfugier dans une vieille grange abandonnée. La pauvre avait été traumatisé de voir le nombre d'insecte qu'il pouvait y avoir dans une seule et petite grande. Des fourmis, des cloportes, des milles-pattes, qui n'avait pas mille-pattes d'ailleurs parce qu'elle n'en avait pas compté autant, et d'autre bébète. Mais la pire chose qu'elle ai vue et qu'il l'a obligé à s'en aller fut cette horrible araignée noire, aux pattes velues et au corps immense. Quand Alice l'avait aperçu, elle n'avait put s'empêcher de crier et de partir en courant. Elle aime tout le monde oui, mais faut pas pousser.

En parlant de pousser, Alice remarqua enfin qu'elle gênait Road. Arg, c'était pour cela qu'il était irrité ? Elle le gênait, elle était dans le passage donc ça l'énervait. Bon, y'avait pas de quoi s'énerver mais bon. Rha, elle ne comprendrait jamais ces gens toujours de mauvaise humeur. C'était tellement plus simple de sourire. Mais elle disait ça parce qu'elle n'avait jamais fait autre chose, après tout, c'était peut-être moins fatiguant de ne pas sourire.

-Ah...Désolée

Alors qu'elle allait se pousser, Alice fut transformer en sac en patate. Elle ne compris pas de suite ce qu'il se passait, et ne comprenait toujours pas, mais s'en fichait un peu en fait. Elle s'aida du dos de Road pour se relever, assez pour voir les gens râler sur les mauvaise manières du jeune homme. Ba, si elle était vraiment en danger, cela ferait longtemps qu'on l'aurait entendu crier, vitupérer, hurler, protester, s'énerver, pester, jurer, appeler à l'aide, au secours, à la rescousse, au meurtre, au crime, à l'assassin, à l'assaut, à l'attaque, à l'abordage, à l'hôpital, allô bonjours je veux une tarte à la fraise s’il vous plait !

Et puis il lui posa la question fatidique. Où voulait-elle aller ? Ba, nulle part et partout. Elle s'en fichait un peu, du moment qu'elle était toujours en vie et en bonne santé. Le reste lui importait peu. Elle pouvait se ballader avec n'importe qui qu'elle s'en fichait royalement. Elle aimait la compagnie de n'importe qui, ou presque. Y'avait toujours des cas. Par exemple, malgré la mauvaise humeur constante de Road, Alice ne pouvait s'empêcher de l'apprécier. Que voulez vous, elle apprécie les gens tourmentés *sbaf* Enfin, elle réfléchit tout de même à là où elle voulait aller. Bizarrement, elle ne réfléchit pas longtemps.

-Hum...Je dirais que là tout de suite maintenant, j'aimerais aller dans un café ou un bar pour boire quelque chose. J'ai la gorge sèche à force de parler. Mais j'y peux rien c'est plus fort que moi. Je sais bien que je parle trop et que je peux énerver les gens, mais je me sens obligée de parler, parler et encore parler. Un peu comme maintenant en fait. Niah faut que j'arrête ><' Enfin donc oui, j'aimerais bien boire quelque chose ! Et manger aussi, j'ai vraiment faim. Et puis je dois fêter quelque chose, ça fait trois ans que je suis pas retourné chez moi hinhinhin, d'ailleurs, va falloir que j'aille rendre visite à mes parents, et puis à Steph et Annie. Et que je rende les livres que je leurs ai emprunté >< Ils pèsent lourds. Et puis, je les ai déjà lut trois fois, je connais l'histoire par cœur. Bon, elles sont un peu niaise les histoires, je préfère celle où il y a plus de combat, surtout que les histoires d'amour me démoralise, mais j'aime bien quand même. C'est peut-être à cause de mon caractère un peu...simplet ? Mais bon, j'y peux rien, j'ai été surprotégé dans ma jeunesse. Ça fait que je suis trop gentille avec les gens ♥ Et que je suis pas assez méfiante aussi. Je me suis fait voler mon porte feuille à cause de ça...Mince, c'est vrai que du coup j'ai plus d'argent ! Niah, je suis maudite! *prends une voix autoritaire* Alice! Tu n'es pas maudite voyons, pour l'être, il aurait fallut que tu entre dans un endroit qui fut maudit, ce qui n'est pas le cas ! Enfin, j'espère pour toi. Parce que sinon, on ne peut plus rien pour toi. Niiiiiah ! Je suis jamais entrée dans des endroits maudits ! Je te le jure Alice ! Bon, dans ce cas, sujet clos. Hu, heureusement que tu as réponse à tout Alice ♥ ... Ah désolé, j'ai encore trop parlé.

Elle resta muette quelques seconde le temps que Road lui demande son âge. Avec un grand sourire, qu'il ne pouvait pas voir, elle répondit presque aussitôt :

-18 ans. Même si personne ne veut jamais me croire quand je leur dis. Je sais que je fais plus jeune que mon âge, mais ils pourraient me croire tout de même. Je vois pas pourquoi je leur mentirais. Si encore c'étaot parce que j'étais alcoolique et que c'était pour boire, ok, mais étant donné que je ne supporte pas l'alcool ça peut même pas être ça. Sinon t'as quel âge toi?

Wouah, Alice avait abrégé... Magnifique. Mais ce fut de courte durée hélas.

-Dit, tu peux me poser par terre, j'ai mal au ventre. Où alors tu me porte autrement c'est comme tu veux. En plus j'ai mal aux jambes donc ce serait bien *sbaf*

Bon, c'était assez court ce qu'elle venait de dire. Court et idiot. T'as de l'espoir Alice pour qu'il te porte autrement, t'es pas une princesse ♥ Enfin comme on dit, l'espoir fait vivre. Un légers blanc digne d'FMS s'installa quelques minutes entre eux. Alice souriait bêtement, regardant les gens en penchant la tête sur le côté quand elle se releva d'un coup. Elle avait aperçut un petit oiseau, tout petit oiseau jaune. Alice gesticula un moment avant de se calmer, elle déclara d'une voix enjouée tandis qu'elle tentait de le retrouver.

-Han, c'est dommage, tu viens de rater un petit oiseau trop mignon avec des plumes toutes jaunes ♥ Il était trop choupi !

_________________

Lonely Girl »


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Road Shokkeru
R, Criminel Reconnu
Membre

avatar

Masculin
Balance Cheval
Messages : 1421
Age : 26
Rang dans le RP : Chien enragé. Actuellement en taule.

Feuille de personnage
Points:
29/90  (29/90)
Niveau:
15/20  (15/20)

Pouvoir: Alchimie sans cercle permettant de manier l'électricité.

MessageSujet: Re: Discussion avec un caillou [PV Roadchounet]   Jeu 16 Avr - 17:18

S'il y a bien une chose que Road n'aime pas, c'est la compagnie. Être en groupe, ça le répugne. Allez savoir pourquoi. Bah, c'est ça quand on est cruel, sadique, associable, bref quand on a eut Jack l'éventreur comme padawan. La solitude ça lui va bien, et comme il trouve que les autres êtres peuplant cette planète sont des insectes dégoûtants à écraser, c'est évident qu'il ne peut pas apprécier la compagnie de qui que ce soit, hormis peut-être d'Hibird. Who is Hibird ? Déjà, ça va de soi que ce n'est pas un être humain. C'est juste un petit oiseau aux plumes jaune pâle un peu rondinet qui le suit partout depuis des lustres pour X raisons. Si c'est un oiseau, il n'y voit pas d'inconvénient. Voyez un peu comment Road préfère la compagnie d'un piaf que celle d'un humain ? Nihihihihi, il est comme ça, et on ne se refait pas. D'ailleurs il avait toujours été comme ça. Même quand il était enfant, ça lui arrivait de taper sur son frère pour qu'il lui fiche la paix, même si ce dernier n'avait rien fait. Pour Road, la paix, c'est la solitude. Compte tenu du fait que les gens ne sont jamais sur la même longueur d'ondes, il vaut mieux rester tout seul et s'isoler plutôt que de s'encombrer de ce genre de futilités qui ne mènent nulle part. Dans ce bas monde, c'est chacun pour sa pomme, pas besoin d'avoir des amis et tout le tralala, c'est vraiment ridicule de se dire qu'on peut survivre parce qu'on est soudés ou autre... enfin, il ne comprenait pas ça, soit c'était hors de sa portée (ce dont je doute), soit il avait raison et l'homme n'est pas fait pour s'entendre. Sacrée psychologie quand même.

En tout cas, pour quelqu'un qui n'aime pas la compagnie, c'était bien étrange qu'il ait ne serait-ce que adressé la parole à Alice. En temps normal, il aurait sortit ses tonfas et l'aurait tabassé à mort jusqu'à ce qu'elle dégage du passage. Oui, il a des méthodes plutôt... radicales. Mais comme il déteste la race humaine (je sais, c'est assez paradoxal xD) il ne voit aucune raison de retenir ses coups. De toute façon, c'est la sentence pour s'être mis en travers de son chemin, et quand on le dérange, il faut s'attendre à se prendre la guillotine dessus. Non, Road n'est pas gentil. Et alors ? Ce n'est ni le premier, ni le dernier, on ne peut pas compter le nombre de personnes cruelles et sans cœur dans ce bas monde ! Alors même si Road est un peu, voire beaucoup trop au dessus de la moyenne des gens spéciaux à la mentalité défectueuse, ce n'est pas le seul. Mais c'est vrai que les cas sociaux comme lui, c'est quand même pas très commun. Bref, tout est dans la nature hein...

Donc la question qui se pose, c'est pourquoi Road n'avait pas écarté Alice du passage... mais c'est tellement impossible à expliquer, on ne va pas s'attarder plus longtemps sur la question. C'était préoccupant, ça c'est sûr. Mais il n'avait pas vraiment le temps de méditer sur la question, au vu de la paaaaassionnante discussion qui s'échangeait entre les deux. D'abord les arc-en-ciel, et ensuite on en venait au pourquoi du comment de la possibilité de voir un arc-en-ciel lunaire. Alice dormait dehors, roalala... certes, elle n'avait pas d'autre endroit où aller, mais elle est débile ou quoi ? Elle pouvait très bien rentrer chez elle au moins pour la nuit, c'est pas trop compliqué quand même ! Elle, elle préfère dormir dehors. N'importe quoi franchement. Elle n'a même pas songé qu'une gamine aussi mignonne et sans défense se ferait facilement enlever ? Parce que son sourire niais et son air innocent ont peut-être réussi à apaiser Road, mais ce serait pas le cas pour les vieux cons alcooliques qui rodent le soir. Il se demandait bien comment elle pouvait être toujours là sans s'être fait kidnapper pour l'instant. Et pis pourquoi il s'inquiète tellement pour son cas ? Reprends toi mon vieux Road, ça va pas du tout là u_u. Ah... quoique... en fin de compte, c'est peut-être parce qu'elle parlait trop que personne ne voulait d'elle. Effectivement, vu comme ça, ça paraissait évident et tout à fait normal qu'on la laisse tranquille. Parce qu'il faudrait plus plaindre son agresseur qu'elle-même si jamais elle se faisait enlever x_x mais la pauvre quand même, dormir dehors... humm... elle avait dû traîner dans des endroits pas très nets... aah vaut mieux ne pas y penser. Et faut qu'il arrête de la plaindre là Road...

Alice se rendit enfin compte qu'elle gênait le passage. Ça devait pas lui arriver souvent de s'en rendre compte, sinon elle l'aurait compris dès le départ. Et en plus de ça, Road lui avait fait remarquer en lui disant ouvertement de dégager si elle ne voulait pas crever... mais rien à faire, visiblement ce genre de truc c'est complètement hors de ses possibilités. Elle était peut-être trop sociable pour se dire que c'était possible que des gens comme ça existent. Bah, c'est une gamine idiote et inconsciente, on lui pardonne (L) mais elle n'eut même pas le temps de se pousser que Road l'avait déjà attrapé pour la transporter comme un sac à patates. Au moins elle s'était excusé, c'était le principal. Et ça ne semblait pas la déranger plus que ça qu'il la porte de cette façon, enfin pour l'instant. En fait, les seuls dérangés étaient les passants, qui trouvaient révoltant qu'un jeune homme de son calibre s'en prenne à une adorable pauvre fille sans défense. Vraiment, les gens de nos jours considèrent que tous les gars arrivés à la vingtaine sont des pervers ou quoi ?! Non mais faut pas pousser hein '_' bref, Alice finit par répondre à la question qu'il lui avait posé. D'ailleurs il aurait préféré qu'elle n'y réponde pas, si c'était pour lui pondre encore un long discours à coucher dehors dont il se fichait royalement du contenu... mais bon, elle aussi devait trouver Road ennuyeux avec son sale caractère. Elle lui dit qu'elle aimerait aller boire quelque chose dans un bar parce qu'elle avait la gorge sèche... hum... et si elle arrêtait de parler, peut-être que ça remédierait à ce problème non ? Comment une pareille pipelette pouvait-elle exister ? Elle avait soif, elle avait faim, ben pas étonnant si elle refuse de retourner à son foyer ! Elle commença à partir en live en parlant de livres d'histoires, ce dont, comme on s'y attend tous, Road se foutait complètement. La pauvre, tellement peu méfiante qu'elle s'était fait voler son porte monnaie... c'est malin ça... et surtout tellement peu méfiante qu'elle était à l'heure actuelle en train de se faire kidnapper, d'une certaine façon. Bwahahahaha. Et c'est reparti pour le monologue. Par pitié, non pas ça T_T bref, si Alice voulait aller dans un bar, alors pourquoi ne pas y aller maintenant ? De toute façon Road n'avait rien de mieux à faire.


« Bon eh bien, si c'est ce que tu veux, on y va. »

Oui, ça lui arrive de faire preuve de sympathie <3 ce n'était pas pour faire genre « tu me connais pas mais tes parents sont morts donc faut que j't'emmène! » non non Road n'est pas un pédophile. Il a fait tout genre de crimes, absolument tout sauf ça. Ça ne l'intéresse pas de s'en prendre à des jeunettes sans défense pour faire ce... genre de trucs. Non, simplement que ça lui ferait passer le temps et une petite bière ne lui ferait pas de mal. Alors comme il se trimballait Alice qui avait faim et soif et qui n'avait plus un sou, autant lui payer aussi quelque chose. Il a un cœur de pierre, certes, mais ce serait stupide de laisser Alice toute seule, paumée, sans pognon pour se remplir la panse... elle allait pas bouffer ses bouquins quand même. Et puis Road l'aimait bien, enfin... pas plus que ça quoi. S'il l'avait laissée là où elle était, ça ne l'aurait pas empêché de dormir. Elle pouvait mourir demain, ça ne le dérangeait pas non plus. Bref il n'avait pas d'affection pour elle, mais contrairement aux autres personnes, elle ne le répugnait pas. On se demande pourquoi... c'est peut-être caractéristique des gens bizarres hein.

18 ans ? Cette gamine insignifiante avait 18 ans ? Pas possible ! Ben dis donc, Road en apprenait un peu plus chaque instant. C'est vrai, lui aussi aurait pensé qu'elle était plus jeune que ça. Mais bon, il n'avait pas de raison de ne pas la croire, elle avait l'air d'être tout sauf une menteuse. Trop naïve et niaise pour ça. Elle lui demanda son âge à son tour, et là il ne savait pas quoi répondre.


« Je ne sais plus. »

Encore une fois, on applaudit bien fort Road et ses réponses bien construites. Non, il ne savait plus quel âge il avait. Il avait dans la vingtaine, mais à part ça... il ne s'en souvenait plus... faut dire que ça fait tellement longtemps qu'on lui a pas souhaité bon anniversaire le 5 Mai, à force il oublie quel âge il a. Et de toute façon, il n'a pas besoin de s'encombrer d'une information aussi inutile, qu'est-ce qu'on s'en fiche de son âge...

Alice lui demanda gentiment de la poser par terre, sous prétexte qu'elle avait mal au ventre. Pas étonnant, comme une partie de son épaule était métallique, normal que ça lui fasse mal x_x mais visiblement elle était plus emballée pour se faire porter autrement, parce qu'elle avait mal aux jambes. Et puis quoi encore ? Elle aurait pas un peu été élevée dans un cocon celle-là ? Il est pas là pour céder à tous ses caprices non plus. Si elle est pas contente c'est son problème, pas celui de Road. Ben quoi ? Y a pas marqué self service hein >_< donc il y eut un magnifique blanc, mais Alice n'insista pas pour le plus grand bonheur de celui qui la transportait. Mais d'un coup elle prit appui sur son dos pour se redresser, et elle se mit à gesticuler, ce qui énerva Road. Qu'est-ce qu'elle a encore ? Elle peut pas se tenir tranquille ? Elle lui déclara qu'il venait de louper un piaf « trop mimi » aux plumes jaunes. Ah, ouais sûrement Hibird...


« T'en fais pas, il reviendra. Et arrête de gesticuler sinon je te colle la fessée de ta vie ! »

Tout à fait, là Alice était superbement bien placée pour s'en prendre une dans le derrière en plus xD. Bref, maintenant qu'elle était calmée, au bout d'un moment il se décida à la reposer à terre. Non mais vous croyez quand même pas qu'il allait accepter de la porter autrement ? Il ne manquait plus qu'à trouver un bar.


[Topic clos, la suite au Quint Flesh. Mouahahahaha]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nami Hakurei
Ennemi Public Number 2 =P
Membre

avatar

Féminin
Lion Chien
Messages : 1009
Age : 22
Rang dans le RP : Pseudo ennemie publique - Meurtrière
Rang spécial Hrp : Belle-fille de Lyli' and Gae - Fille de Greed - Femme de Yuyu - Demi-soeur d'Alice - Demie-soeur d'Ayu - Quart-soeur de Baru - Pokeuse professionnelle - Simone - Anmi et avant tout DFNnienne <3 - " NAMI'S TRAVELO WAY " By le Nain bleu.

Feuille de personnage
Points:
8/45  (8/45)
Niveau:
3/10  (3/10)

Pouvoir: Utilisation d'aiguilles et d'un flingue ♫

MessageSujet: Re: Discussion avec un caillou [PV Roadchounet]   Dim 19 Avr - 20:36

Ossu \o/

Alors alors, que dire ... rien c'était nul, totalement nul * sort en esquivant les tomates * Hum hum ... Non j'blaguais c'était super \o/ Ca ma bien fait rire ♥! La niaise-attitude + l'indifférence c'est top ♥ ! Le topic est facile à lire! On s'attache aux personnages et on arrive presque à avoir de la compassion pour Road * tombe * Bref ~~

Alice - Alors de bons posts comme toujours fluides et agréable à la lecture =) ! Il y a quelques fautes d'orthographes comme tout le monde en fait Mwahaha. Comme d'habitude originalité et schizophrénie présente XD bref un 7/10 =)

Road - Bons posts aussi, fluides aussi que l'on lit rapidement sans avoir d'indigestion 8P ! Bref Il n'y a grand chose à dire je pense 83 8/10 =) !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Discussion avec un caillou [PV Roadchounet]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Discussion avec un caillou [PV Roadchounet]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Rp avec le caillou
» Discussion avec Kû-Fei...
» Discussion avec Alice, une Protectrice en sursis
» Présentation de Thomas Marci
» Discussion avec Severus [PV]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
FMA-World :: Amestris - Central Area :: Central City :: Centre ville-
Sauter vers: